Insee
Insee Focus · Mars 2022 · n° 264
Insee Focus48,7 millions d’électeurs inscrits pour l’élection présidentielle 2022

Nathalie Stéphan (Insee)

En mars 2022, 48,8 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie, dont 1,4 million résidant hors de France et inscrites sur une liste consulaire. 95 % des Français en âge de voter sont inscrits. Avec les électeurs de Nouvelle-Calédonie mais sans les ressortissants d’autres États-membres de l’Union européenne qui ne peuvent pas voter pour le scrutin présidentiel, le corps électoral pour l’élection présidentielle compte 48,7 millions d’électeurs.

Le nombre d’inscrits progresse de 856 000 personnes entre mai 2021 et mars 2022. Sur cette période, près de 4 millions de Français ont fait une démarche volontaire d’inscription sur une liste électorale, le plus souvent à la suite d’un déménagement. Une fois sur deux, ils se sont inscrits en ligne. Les inscriptions automatiques de jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans ont également été plus nombreuses que les décès.

Insee Focus
No 264
Paru le : Paru le 24/03/2022
Insee - 48,7 millions d’électeurs inscrits pour l'élection présidentielle 2022

En France métropolitaine et dans les DOM, 95 % des Français en âge de voter sont inscrits sur les listes électorales

À la clôture des inscriptions pour l’élection présidentielle début mars 2022, en France hors Nouvelle‑Calédonie (sources), 48,8 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales. Parmi eux, 47,0 millions sont des électeurs français inscrits sur une liste électorale principale communale : 45,3 millions en France métropolitaine, 1,5 million dans les départements d’outre-mer (DOM) et 244 000 dans les collectivités d’outre-mer hors Nouvelle-Calédonie. Par ailleurs, 1,4 million sont inscrits sur une liste consulaire à l’étranger et 324 000 sont des ressortissants d’un autre État‑membre de l’Union européenne inscrits sur au moins une des deux listes électorales communales complémentaires (figure 1 ; carte départementale ; carte communale).

Figure 1a – Nombre d’électeurs inscrits au 9 mars 2022

Figure 1a – Nombre d’électeurs inscrits au 9 mars 2022 - Lecture : au 9 mars 2022, parmi les 48 803 175 électeurs inscrits sur une liste électorale en France, 47 045 422 sont inscrits sur une liste communale principale, 324 148 sont inscrits sur au moins une des listes communales complémentaires dédiées aux ressortissants des autres États-membres de l’Union européenne et 1 433 605 sont inscrits sur une liste consulaire dédiée aux électeurs résidant à l’étranger.
Sur liste communale principale Sur listes communales complémentaires Sur liste consulaire Ensemble
Femmes 24 598 823 158 589 721 821 25 479 233
Hommes 22 446 599 165 559 711 784 23 323 942
Ensemble 47 045 422 324 148 1 433 605 48 803 175
  • Lecture : au 9 mars 2022, parmi les 48 803 175 électeurs inscrits sur une liste électorale en France, 47 045 422 sont inscrits sur une liste communale principale, 324 148 sont inscrits sur au moins une des listes communales complémentaires dédiées aux ressortissants des autres États-membres de l’Union européenne et 1 433 605 sont inscrits sur une liste consulaire dédiée aux électeurs résidant à l’étranger.
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique, données du 9 mars 2022.

Avec les électeurs de Nouvelle-Calédonie, au nombre de 223 000, mais sans les ressortissants d’autres États-membres de l’Union européenne qui ne peuvent pas voter pour le scrutin présidentiel, le corps électoral pour l’élection présidentielle compte 48,7 millions d’électeurs.

En France métropolitaine et dans les DOM, 95 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste électorale principale communale (figure 2), soit 1 point de plus que pour les élections régionales et départementales de 2021. Grâce à la procédure d’inscription d’office des jeunes atteignant 18 ans à l’issue de leur recensement citoyen, la quasi-totalité des adultes de moins de 30 ans est inscrite sur une liste électorale. Le taux d’inscription est plus faible entre 35 et 49 ans (91 à 92 %). Après un déménagement, tous les électeurs ne se réinscrivent pas sur la liste de leur nouvelle commune alors qu’ils peuvent être radiés de l'ancienne liste par la mairie qui constate leur « perte d'attache communale ». Certains ont pu aussi n’être jamais inscrits, l’inscription d’office ayant été mise en place à la fin des années 1990. Au-delà de 50 ans, le taux d’inscription croît jusqu’à 79 ans avant de diminuer avec l’avancée en âge. Les pratiques d’inscription sur les listes électorales des femmes et des hommes sont proches, à l’exception des jeunes adultes de 30 à 34 ans et des personnes de plus de 90 ans pour lesquels le taux d’inscription des hommes est légèrement supérieur à celui des femmes.

Figure 2a – Nombre d’électeurs inscrits sur liste principale au 9 mars 2022 selon l’âge et le sexe

Figure 2a – Nombre d’électeurs inscrits sur liste principale au 9 mars 2022 selon l’âge et le sexe - Lecture : parmi les électeurs âgés de 25 à 29 ans, 1 671 114 sont des femmes et 1 707 109 sont des hommes.
Femmes Hommes Ensemble
18-24 ans 2 544 577 2 630 275 5 174 852
25-29 ans 1 671 114 1 707 109 3 378 223
30-34 ans 1 735 030 1 736 661 3 471 691
35-39 ans 1 745 336 1 700 430 3 445 766
40-44 ans 1 772 613 1 690 165 3 462 778
45-49 ans 1 829 445 1 765 097 3 594 542
50-54 ans 1 956 986 1 878 390 3 835 376
55-59 ans 1 985 304 1 875 522 3 860 826
60-64 ans 1 916 820 1 767 660 3 684 480
65-69 ans 1 838 832 1 629 300 3 468 132
70-74 ans 1 801 377 1 538 289 3 339 666
75-79 ans 1 282 251 1 024 066 2 306 317
80-84 ans 948 200 663 794 1 611 994
85-89 ans 786 671 445 661 1 232 332
90 ans ou plus 624 935 235 002 859 937
Ensemble 24 439 491 22 287 421 46 726 912
  • Note : l’âge est exprimé en âge révolu au 1er février 2022. Sont pris en compte uniquement les inscrits ayant 18 ans à cette date.
  • Lecture : parmi les électeurs âgés de 25 à 29 ans, 1 671 114 sont des femmes et 1 707 109 sont des hommes.
  • Champ : France métropolitaine et DOM, population âgée de 18 ans ou plus au 1er février 2022.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique, données du 9 mars 2022.

Figure 2a – Nombre d’électeurs inscrits sur liste principale au 9 mars 2022 selon l’âge et le sexe

  • Note : l’âge est exprimé en âge révolu au 1er février 2022. Sont pris en compte uniquement les inscrits ayant 18 ans à cette date.
  • Lecture : parmi les électeurs âgés de 25 à 29 ans, 1 671 114 sont des femmes et 1 707 109 sont des hommes.
  • Champ : France métropolitaine et DOM, population âgée de 18 ans ou plus au 1er février 2022.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique, données du 9 mars 2022.

Les Français résidant hors de France peuvent s’inscrire sur l’une des 210 listes consulaires. Quatre d’entre elles comptent plus de 50 000 électeurs : le poste consulaire de Genève (Suisse) gère la liste la plus importante, suivi par ceux de Londres (Royaume-Uni), Bruxelles (Belgique) et Montréal (Canada). À l’opposé, les listes d’Ekaterinbourg (Russie), Bandar Seri Begawan (Sultanat de Bruneï) et Chisinau (Moldavie) comptent moins de 55 électeurs.

856 000 inscrits supplémentaires sur les listes depuis les dernières élections départementales et régionales de 2021

Depuis le 24 mai 2021, fin de la période d’inscription des élections départementales et régionales, le nombre d'inscrits sur les listes électorales a augmenté de 856 000 personnes (figure 3). Pour les listes principales, la progression sur 10 mois est quatre fois plus importante que celle observée durant les 14 mois séparant les élections municipales de 2020 et les élections départementales et régionales de 2021 : 807 000  électeurs de plus, contre 212 000 entre 2020 et 2021. La hausse est plus modérée pour les listes consulaires : 51 000 inscrits supplémentaires, contre 74 000 l’année précédente. À l’inverse, les listes complémentaires perdent 2 700 électeurs ; les élections présidentielle et législatives ne sont toutefois pas ouvertes aux citoyens des pays membres de l’Union européenne.

Figure 3 – Inscriptions et radiations depuis le 24 mai 2021

Figure 3 – Inscriptions et radiations depuis le 24 mai 2021 - Lecture : au 9 mars 2022, parmi les 4 663 718 électeurs inscrits ou réinscrits sur une liste électorale en France, 3 970 191 sont des inscriptions volontaires.
Évolution depuis le 24 mai 2021
Nombre d'électeurs au 24 mai 2021 47 947 555
Électeurs inscrits ou réinscrits + 4 663 718
Électeurs atteignant l'âge électoral + 636 556
Inscriptions volontaires, dont : + 3 970 191
Inscriptions en ligne + 2 178 514
Électeurs ayant acquis la nationalité française + 52 953
Autres situations1 + 4 018
Électeurs radiés des listes – 3 808 098
Électeurs décédés – 435 098
Électeurs radiés à l'initiative des communes – 226 962
Électeurs radiés à la suite d’une nouvelle inscription – 3 130 919
Autres situations1 – 15 119
Évolution + 855 620
Nombre d'électeurs au 9 mars 2022 48 803 175
  • 1. Décisions judiciaires, décisions de la commission de contrôle communale.
  • Lecture : au 9 mars 2022, parmi les 4 663 718 électeurs inscrits ou réinscrits sur une liste électorale en France, 3 970 191 sont des inscriptions volontaires.
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique.

Cette évolution est en partie due à la démographie : 637 000 jeunes, nés en 2003 et début 2004, ont été inscrits d’office au cours de cette période sur les listes électorales, alors que 435 000 décès ont entraîné des radiations des listes, soit un solde net de + 202 000 inscrits. À cela s'ajoutent 53 000 inscriptions d'office liées à l'acquisition de la nationalité française.

Par ailleurs, près de 4 millions d’électeurs ont engagé une démarche volontaire d’inscription. Pour 3,1 millions d’entre eux, elle fait suite à un déménagement ayant entraîné une radiation des listes dans la commune de départ. Les communes ont également pu opérer des radiations pour perte d’attache communale (227 000 radiations pour ce motif entre mai 2021 et mars 2022). Ces mouvements ont conduit à une augmentation de 612 000 inscrits.

Entre le 24 mai 2021 et le 9 mars 2022, parmi les 4 millions d’électeurs qui se sont inscrits ou réinscrits volontairement sur liste électorale, 2,2 millions ont fait cette démarche en ligne, soit 55 %, une part plus élevée que l’année précédente (35 %). Le rythme d’inscriptions s’est accéléré en début d’année : 2,8 millions ont eu lieu depuis le 1er janvier 2022, dont 1,6 million par Internet.

Les Portugais sont les Européens les plus nombreux inscrits pour voter en France

324 000 électeurs ressortissants d’un autre État‑membre de l’Union européenne sont inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes (figure 4). En effet, les ressortissants d’un autre État‑membre européen résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les élections municipales et les élections des représentants au Parlement européen. Les communes tiennent donc également des listes complémentaires en prévision de ces deux scrutins. La majorité des électeurs européens présents sur les listes communales en France sont inscrits simultanément sur les deux listes complémentaires : 63 400 ne sont inscrits que sur la liste complémentaire municipale, et seulement 10 500 sur la seule liste complémentaire des élections européennes.

Avec 110 300 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires, suivis par les Italiens (52 900), les Belges (47 200), les Espagnols (33 200) et les Allemands (33 100). Parmi les autres nationalités, seuls les Néerlandais dépassent 10 000 inscrits en France et, à l’opposé, on ne dénombre que 71 électeurs maltais.

Figure 4 – Nombre d’électeurs européens présents sur les listes complémentaires des communes françaises au 9 mars 2022, par nationalité

Figure 4 – Nombre d’électeurs européens présents sur les listes complémentaires des communes françaises au 9 mars 2022, par nationalité - Lecture : parmi les 324 148 électeurs inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires, 110 278 sont de nationalité portugaise.
Nationalité Sur listes municipale et européenne Sur liste municipale seule Sur liste européenne seule Ensemble
Portugaise 84 767 21 987 3 524 110 278
Italienne 37 905 13 217 1 726 52 848
Belge 37 942 7 966 1 275 47 183
Espagnole 27 416 4 569 1 213 33 198
Allemande 25 590 6 291 1 243 33 124
Néerlandaise 13 645 3 409 474 17 528
Roumaine 4 213 1 678 183 6 074
Irlandaise 3 746 563 190 4 499
Polonaise 3 320 956 137 4 413
Suédoise 2 031 648 62 2 741
Danoise 1 858 312 85 2 255
Grecque 1 335 298 92 1 725
Autrichienne 1 305 354 55 1 714
Luxembourgeoise 1 240 275 67 1 582
Bulgare 845 157 27 1 029
Finlandaise 699 174 33 906
Tchèque 613 102 41 756
Hongroise 488 126 22 636
Slovaque 408 75 23 506
Lituanienne 277 72 12 361
Autres nationalités 605 153 34 792
Ensemble 250 248 63 382 10 518 324 148
  • Lecture : parmi les 324 148 électeurs inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires, 110 278 sont de nationalité portugaise.
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique, données du 9 mars 2022.

Sources

Les données sont extraites au 9 mars 2022 du Répertoire électoral unique (REU), institué par la loi n° 2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d’inscription sur les listes électorales et mis en œuvre depuis le 1er janvier 2019. Géré par l’Insee, ce répertoire s’est substitué à la juxtaposition des 35 500 listes électorales tenues indépendamment par chaque commune. Les données du répertoire sont extraites le 9 mars, soit avec un délai de cinq jours par rapport au 4 mars, date limite d’inscription pour les électeurs, pour permettre la remontée des inscriptions de la part des mairies.

Le REU a pour finalité la gestion du processus électoral et la fiabilisation des listes électorales. Il permet la mise à jour en continu des listes électorales à l’initiative, soit des communes qui procèdent aux inscriptions et radiations des électeurs, soit de l’Insee sur la base des informations transmises par différentes administrations.

Depuis le 1er janvier 2022, les procurations de vote sont également gérées dans le REU.

Le REU comprend la France métropolitaine, les DOM, la Polynésie française, Wallis-et-Futuna, Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Saint-Pierre et Miquelon. Il intègre également les listes consulaires concernant les Français installés à l'étranger.

La loi n° 2016-1048 ne s’appliquant pas en Nouvelle-Calédonie, le REU ne contient pas les électeurs néo-calédoniens. Dans cette collectivité, les modalités d’établissement des listes électorales sont gérées localement, avec une date de clôture des inscriptions au 31 décembre 2021. Au 18 janvier 2022, 222 920 électeurs sont inscrits sur les listes de Nouvelle-Calédonie.

Définitions

Les listes électorales principales sont des listes électorales établies par les communes, recensant les électeurs français qui leur sont rattachés.

Les listes consulaires sont des listes électorales établies par les postes consulaires ou les ambassades, recensant les électeurs français qui leur sont rattachés.

Les listes électorales complémentaires sont des listes électorales établies par les communes, recensant les électeurs ressortissant d’un autre État‑membre de l’Union européenne qui leur sont rattachés. Elles se déclinent en deux versions : une première européenne (ouvrant le droit de vote aux élections européennes) et une seconde municipale (ouvrant le droit de vote aux élections municipales).

Pour en savoir plus