Insee Focus47,7 millions d’électeurs sur les listes électorales françaises en février 2020

Dominique Guédès (département de la Démographie, Insee)

En février 2020, 47,7 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie, dont 1,3 million résidant hors de France et inscrites sur une liste consulaire. Sur le territoire national, 94 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste.

Le nombre d'inscrits sur les listes progresse de 544 000 personnes entre avril 2019 et février 2020. Sur cette période, 2,4 millions de Français ont fait une démarche volontaire d’inscription sur une liste électorale.

Les Portugais sont les étrangers les plus nombreux sur les listes complémentaires des communes, qui ont perdu 46 000 ressortissants du Royaume-Uni avec le Brexit.

Insee Focus
No 186
Paru le : Paru le 26/02/2020
Dominique Guédès (département de la Démographie, Insee)
Insee Focus  No 186 - février 2020

94 % des résidents français en âge de voter sont inscrits sur les listes électorales

Au 14 février 2020, 47,7 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie : 46,0 millions sont des électeurs français inscrits sur une liste communale principale (44,3 millions en France métropolitaine, 1,5 million dans les DOM et 240 000 dans les collectivités d’outre-mer hors Nouvelle-Calédonie), 1,3 million sont inscrits sur une liste consulaire et 330 000 sont des ressortissants d’un autre État-membre de l’Union européenne inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes (figure 1 ; carte départementale ; carte communale).

Figure 1 - Nombre d’électeurs inscrits au 14 février 2020

Figure 1 - Nombre d’électeurs inscrits au 14 février 2020
Sur liste communale principale Sur liste communale complémentaire Sur liste consulaire Total
Femmes 24 097 563 160 427 659 930 24 917 920
Hommes 21 928 748 169 515 648 712 22 746 975
Total 46 026 311 329 942 1 308 642 47 664 895
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique, données au 14 février 2020.

En métropole et dans les DOM, 94 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste électorale communale (figure 2). Grâce à la procédure de l’inscription d’office, 99 % des adultes de moins de 30 ans sont inscrits sur une liste électorale. Le taux d’inscription est plus faible pour les 30-44 ans (91 %) car tous les électeurs ne se réinscrivent pas sur la liste de leur nouvelle commune après un déménagement, mais peuvent être radiés de l'ancienne par la mairie qui constate leur « perte d'attache communale ». Pour les personnes de 45 ans ou plus, le taux d’inscription augmente (93 %). La répartition femmes/hommes du corps électoral est à tout âge très proche de celle de la population résidente.

Les Français résidant hors de France peuvent s’inscrire sur l’une des 208 listes consulaires. 4 d’entre elles comptent plus de 50 000 électeurs : le poste consulaire de Genève gère la plus importante de ces listes (114 000 électeurs), suivi par ceux de Londres, Bruxelles et Montréal. À l’autre extrémité, les listes d’Ekaterinbourg, Tripoli, Chisinau et Bandar Seri Begawan comptent moins de 55 électeurs.

Figure 2 - Comparaison entre les électeurs inscrits et les personnes en âge de voter

Figure 2 - Comparaison entre les électeurs inscrits et les personnes en âge de voter
Hommes Femmes
Hommes de nationalité française Électeurs inscrits sur liste principale Femmes de nationalité française Électrices inscrites sur liste principale
18-24 ans 2 585 022 2 579 282 2 495 263 2 494 856
25-29 ans 1 689 012 1 688 312 1 691 647 1 654 269
30-34 ans 1 776 321 1 704 049 1 855 826 1 713 028
35-39 ans 1 858 483 1 673 267 1 946 872 1 742 059
40-44 ans 1 811 154 1 615 284 1 880 939 1 686 012
45-49 ans 2 050 090 1 872 607 2 112 170 1 938 837
50-54 ans 2 015 630 1 868 957 2 099 473 1 952 166
55-59 ans 1 985 854 1 857 844 2 109 806 1 973 434
60-64 ans 1 843 587 1 741 927 2 025 923 1 902 042
65-69 ans 1 731 586 1 638 397 1 959 219 1 843 863
70-74 ans 1 498 596 1 444 170 1 779 818 1 690 322
75-79 ans 917 887 870 570 1 175 004 1 102 319
80-84 ans 721 409 681 070 1 068 041 995 002
85-89 ans 466 731 436 140 866 152 794 342
90 ans ou plus 232 677 212 274 658 022 571 956
  • Note : l’âge est exprimé en âge révolu au 1er janvier 2020. Pour des raisons de comparabilité, les électeurs n'ayant pas 18 ans au 1er janvier ont été exclus.
  • Champ : France métropolitaine et DOM ; population âgée de 18 ans ou plus au 1er janvier 2020.
  • Source : Insee, estimation de population au 1er janvier 2020 - enquête annuelle de recensement, Répertoire électoral unique - électeurs inscrits sur les listes principales communales au 14 février 2020.

Figure 2 - Comparaison entre les électeurs inscrits et les personnes en âge de voter

  • Note : l’âge est exprimé en âge révolu au 1er janvier 2020. Pour des raisons de comparabilité, les électeurs n'ayant pas 18 ans au 1er janvier ont été exclus.
  • Champ : France métropolitaine et DOM ; population âgée de 18 ans ou plus au 1er janvier 2020.
  • Source : Insee, estimation de population au 1er janvier 2020 - enquête annuelle de recensement, Répertoire électoral unique - électeurs inscrits sur les listes principales communales au 14 février 2020.

544 000 inscrits de plus sur les listes depuis le 14 avril 2019

Depuis le 14 avril 2019, le nombre d'inscrits sur les listes électorales a augmenté de 544 000 personnes (figure 3). Ainsi, les listes principales gagnent 500 000 électeurs et les listes consulaires 44 000. Malgré le Brexit et la radiation de 46 000 électeurs britanniques, les listes complémentaires ne perdent que 1 400 électeurs.

Cette progression du nombre d’inscrits est en partie due à la démographie : 657 000 jeunes, nés en 2001 et début 2002, ont été inscrits d’office au cours de cette période sur les listes électorales, alors que seules 409 000 personnes décédées ont été radiées, soit un solde net de + 248 000. À cela s'ajoutent environ 52 000 inscriptions d'office liées à l'acquisition de la nationalité française.

Le reste provient de demandes d'inscriptions volontaires de nouveaux électeurs qui n'étaient pas inscrits précédemment, bien supérieures aux radiations opérées par les communes pour perte d’attache communale (264 000 radiations pour ce motif entre avril 2019 et février 2020). Entre le 14 avril 2019 et le 14 février 2020, 2,4 millions d’électeurs se sont inscrits ou réinscrits volontairement sur liste électorale, 750 000 ayant fait cette inscription en ligne, soit trois électeurs sur dix. Les inscriptions ont été particulièrement nombreuses en début d’année : 1,4 million ont eu lieu depuis le 1er janvier 2020, dont 510 000 par Internet.

Figure 3 - Inscriptions et radiations entre le 14 avril 2019 et le 14 février 2020

Figure 3 - Inscriptions et radiations entre le 14 avril 2019 et le 14 février 2020
Évolution depuis le 14 avril 2019
Nombre d'électeurs au 14 avril 2019 47 120 498
Total électeurs inscrits ou réinscrits +3 157 140
dont
Électeurs atteignant l'âge électoral +657 077
Inscriptions volontaires +2 438 518
dont : inscription en ligne +750 199
Électeurs ayant acquis la nationalité française +51 535
Total électeurs radiés des listes -2 612 743
dont :
Électeurs décédés -409 422
Électeurs radiés à l'initiative des communes -264 077
Électeurs radiés à la suite d’une nouvelle inscription -1 880 531
Électeurs Britanniques radiés à la suite du Brexit -46 012
Évolution +544 397
Nombre d'électeurs au 14 février 2020 47 664 895
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique.

Les Portugais sont les Européens les plus nombreux inscrits pour voter en France

330 000 électeurs ressortissant d’un autre État-membre de l’Union européenne sont inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes. En effet, les ressortissants d’un autre État-membre européen résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les élections municipales et les élections des représentants au Parlement européen. Les communes tiennent donc également une liste complémentaire en prévision de ces scrutins. La majorité des électeurs européens présents sur les listes communales en France sont inscrits sur les deux listes complémentaires : 65 000 ne sont inscrits que sur la liste complémentaire municipale, et seulement 11 000 d’entre eux sur la seule liste complémentaire des élections européennes.

Avec 111 600 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires (figure 4), suivis par les Italiens (55 300), les Belges (47 500), les Espagnols (33 900), les Allemands (33 600) et les Néerlandais (17 700). À l’opposé, les électeurs maltais sont les moins nombreux avec seulement 60 électeurs. Les 46 000 Britanniques présents en début d’année ont été radiés des listes à la suite du Brexit le 31 janvier 2020.

Figure 4 - Nombre d’électeurs européens présents sur les listes complémentaires des communes françaises, par nationalité

Figure 4 - Nombre d’électeurs européens présents sur les listes complémentaires des communes françaises, par nationalité
Sur liste municipale et européenne Sur liste communale seule Sur liste européenne seule Total
Portugais 85 599 22 346 3 666 111 611
Italien 39 659 13 814 1 870 55 343
Belge 38 190 7 969 1 348 47 507
Espagnol 26 165 6 442 1 331 33 938
Allemand 27 698 4 605 1 306 33 609
Néerlandais 13 823 3 397 503 17 723
Roumain 4 313 1 705 200 6 218
Polonais 3 402 972 149 4 523
Irlandais 3 526 533 184 4 243
Autres nationalités 11 873 2 757 597 15 227
Total 254 248 64 540 11 154 329 942
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Insee, Répertoire électoral unique, données au 14 février 2020.

Sources

Les données sont extraites du Répertoire électoral unique (REU), institué par la loi n°2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales et mis en œuvre depuis le 1er janvier 2019. Le REU a pour finalité la gestion du processus électoral et la fiabilisation des listes électorales. Il permet la mise à jour en continu des listes électorales à l'initiative, soit des communes qui procèdent aux inscriptions et radiations des électeurs, soit de l'Insee sur la base des informations transmises par différentes administrations. Le système de gestion du répertoire électoral unique permet l'arrêté et l'extraction des listes électorales, images du répertoire à une date donnée.

Géré par l’Insee, ce répertoire se substitue à la juxtaposition des 35 000 listes électorales tenues indépendamment par chaque commune et reprend également les électeurs inscrits sur les listes consulaires.

La loi n°2016-1048 ne s’appliquant pas en Nouvelle-Calédonie, le Répertoire électoral unique ne contient pas les électeurs néo-calédoniens et, dans cette collectivité, les modalités d’établissement des listes électorales n’ont pas été modifiées. 211 000 électeurs étaient inscrits sur les listes de Nouvelle-Calédonie au 28 février 2019.

Définitions


Listes communales principales : il s’agit des listes électorales établies par les communes, recensant les électeurs français qui leur sont rattachés et qui sont admis à participer aux scrutins relevant des dispositions du code électoral, et à toute autre consultation établie sur la base de ces listes.


Listes communales complémentaires : il s’agit des listes électorales établies par les communes, recensant les électeurs ressortissant d’un autre État-membre de l’Union européenne qui leur sont rattachés et qui ont demandé à voter en France soit pour les élections municipales (liste complémentaire municipale) soit pour l’élection des représentants français au Parlement européen (liste complémentaire européenne).


Listes consulaires : il s’agit des listes électorales établies par les postes consulaires ou les ambassades, recensant les électeurs français qui leur sont rattachés et qui sont admis à participer aux élections présidentielles, législatives et européennes, aux référendums et à toute autre consultation établie sur la base de ces listes.

Pour en savoir plus

Cartes interactives communales.

Cartes interactives départementales.

Demotes-Mainard M., « 47,1 millions d'électeurs en avril 2019 sur les listes électorales françaises », Insee Focus n° 154, mai 2019.

Durier S., Touré G., « Inscriptions électorales de 2018 : les trentenaires moins inscrits que les autres », Insee Focus n° 118, juillet 2018.

Hervy C., Villette C., « Recul du nombre d’électeurs en 2018 », Insee Focus n° 112, mai 2018.

Pochon E., Warsmann J.-L., « Mieux établir nos listes électorales pour revitaliser notre démocratie », Rapport d’information de l’Assemblée nationale n° 2473, décembre 2014.