Insee
Insee Focus · Juin 2021 · n° 241
Insee Focus47,9 millions d’électeurs inscrits sur les listes électorales françaises en mai 2021

Nathalie Stéphan (Insee)

En mai 2021, 47,9 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie, dont 1,4 million résidant hors de France et inscrites sur une liste consulaire. Sur le territoire national, 94 % des Français en âge de voter sont inscrits.

Le nombre d’inscrits sur les listes progresse de 283 000 personnes entre février 2020 et mai 2021. Les inscriptions automatiques de jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans ont notamment été plus nombreuses que les décès. Sur cette période, 1 million de Français ont fait une démarche volontaire d’inscription sur une liste électorale, le plus souvent à la suite d‘un déménagement. Une fois sur trois, ils se sont inscrits en ligne.

Les Portugais sont les étrangers les plus nombreux sur les listes complémentaires des communes.

Insee Focus
No 241
Paru le : Paru le 09/06/2021

En métropole et dans les DOM, 94 % des résidents français en âge de voter sont inscrits sur les listes électorales

Au 24 mai 2021, 47,9 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales hors Nouvelle-Calédonie : 46,2 millions sont des électeurs français inscrits sur une liste communale principale (44,5 millions en métropole, 1,5 million dans les DOM et 241 000 dans les collectivités d’outre-mer hors Nouvelle-Calédonie), 1,4 million sont inscrits sur une liste consulaire à l’étranger et 327 000 sont des ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes (figure 1 ; carte départementale ; carte communale).

Figure 1a - Nombre d’électeurs inscrits au 24 mai 2021

Figure 1a - Nombre d’électeurs inscrits au 24 mai 2021 - Lecture : au 24 mai 2021, parmi les 47 947 555 électeurs inscrits sur une liste électorale en France, 46 238 288 sont inscrits sur une liste communale principale.
Sur liste communale principale Sur listes communales complémentaires Sur liste consulaire Ensemble
Femmes 24 195 255 159 618 696 854 25 051 727
Hommes 22 043 033 167 222 685 573 22 895 828
Ensemble 46 238 288 326 840 1 382 427 47 947 555
  • Lecture : au 24 mai 2021, parmi les 47 947 555 électeurs inscrits sur une liste électorale en France, 46 238 288 sont inscrits sur une liste communale principale.
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Répertoire électoral unique, données du 24 mai 2021.

En métropole et dans les DOM, 94 % des Français en âge de voter sont inscrits sur une liste électorale communale (figure 2), comme en février 2020. Grâce à la procédure de l’inscription d’office, 99 % des adultes de moins de 30 ans sont inscrits sur une liste électorale. Le taux d’inscription est plus faible pour les 30-44 ans (91 %). En effet, tous les électeurs ne se réinscrivent pas sur la liste de leur nouvelle commune après un déménagement alors qu’ils peuvent être radiés de l'ancienne liste par la mairie qui constate leur « perte d'attache communale ». Le taux d’inscription croît ensuite entre 45 et 79 ans avant de diminuer avec l’avancée en âge. Les pratiques d’inscription sur les listes électorales des femmes et des hommes sont proches, à l’exception des jeunes adultes de 25 à 39 ans et au-delà de 75 ans. Dans ces classes d’âge, le taux d’inscription des hommes est un peu supérieur à celui des femmes.

Les Français résidant hors de France peuvent s’inscrire sur l’une des 208 listes consulaires. Quatre d’entre elles comptent plus de 50 000 électeurs : le poste consulaire de Genève gère la liste la plus importante (118 500 électeurs), suivi par ceux de Londres, Bruxelles et Montréal. À l’opposé, les listes d’Ekaterinbourg, Bandar Seri Begawan et Chisinau comptent moins de 55 électeurs.

Figure 2a - Répartition des électeurs inscrits sur liste principale au 24 mai 2021 par tranche d’âge

Figure 2a - Répartition des électeurs inscrits sur liste principale au 24 mai 2021 par tranche d’âge - Lecture : parmi les électeurs âgés de 35 à 39 ans, 1 702 193 sont des femmes et 1 648 469 sont des hommes.
Hommes Femmes
18-24 ans 2 588 500 2 498 962
25-29 ans 1 672 929 1 632 107
30-34 ans 1 685 162 1 682 680
35-39 ans 1 648 469 1 702 193
40-44 ans 1 624 919 1 706 332
45-49 ans 1 779 838 1 845 611
50-54 ans 1 844 849 1 925 640
55-59 ans 1 856 073 1 968 710
60-64 ans 1 747 999 1 900 451
65-69 ans 1 621 649 1 829 135
70-74 ans 1 534 838 1 795 990
75-79 ans 950 319 1 196 011
80-84 ans 662 064 954 825
85-89 ans 443 058 790 287
90 ans ou plus 228 629 612 171
  • Note : l’âge est exprimé en âge révolu au 1er mai 2021.
  • Lecture : parmi les électeurs âgés de 35 à 39 ans, 1 702 193 sont des femmes et 1 648 469 sont des hommes.
  • Champ : France métropolitaine et DOM ; population âgée de 18 ans ou plus au 1er mai 2021.
  • Source : Insee, estimations de population (données provisoires et arrêtées à fin mai 2021), Répertoire électoral unique - électeurs inscrits sur les listes principales communales au 24 mai 2021.

Figure 2a - Répartition des électeurs inscrits sur liste principale au 24 mai 2021 par tranche d’âge

  • Note : l’âge est exprimé en âge révolu au 1er mai 2021.
  • Lecture : parmi les électeurs âgés de 35 à 39 ans, 1 702 193 sont des femmes et 1 648 469 sont des hommes.
  • Champ : France métropolitaine et DOM ; population âgée de 18 ans ou plus au 1er mai 2021.
  • Source : Insee, estimations de population (données provisoires et arrêtées à fin mai 2021), Répertoire électoral unique - électeurs inscrits sur les listes principales communales au 24 mai 2021.

283 000 inscrits supplémentaires sur les listes depuis les dernières élections municipales de 2020

Depuis le 14 février 2020, fin de la période d’inscription avant les élections municipales, le nombre d'inscrits sur les listes électorales a augmenté de 283 000 personnes (figure 3). Cette progression est deux fois plus faible que celle observée entre les élections européennes et les élections municipales. Les listes principales gagnent 212 000 électeurs (contre 500 000 entre 2019 et 2020) et les listes consulaires 74 000 (contre 44 000 l’année précédente). À l’inverse, les listes complémentaires perdent 3 100 électeurs.

Cette évolution est en partie due à la démographie : 1,0 million de jeunes, nés en 2002 et début 2003, ont été inscrits d’office au cours de cette période sur les listes électorales, alors que 717 000 décès ont entraîné des radiations des listes, soit un solde net de + 313 000 inscrits. À cela s'ajoutent environ 72 000 inscriptions d'office liées à l'acquisition de la nationalité française.

Par ailleurs, un million d’électeurs ont engagé une démarche d’inscription. Dans 836 000 cas, il s’agit d’un déménagement ayant entraîné une radiation des listes dans la commune de départ. Les communes ont également pu opérer des radiations pour perte d’attache communale (266 000 radiations pour ce motif entre février 2020 et mai 2021). L’ensemble de ces mouvements a conduit à une réduction d’environ 93 000 inscrits.

Entre le 14 février 2020 et le 24 mai 2021, parmi les 1 million d’électeurs qui se sont inscrits ou réinscrits volontairement sur liste électorale, 353 000 ont fait cette inscription en ligne, soit un sur trois (un taux comparable à l’année précédente). Le rythme d’inscription s’est accéléré en début d’année : 597 000 ont eu lieu depuis le 1er janvier 2021, dont 233 000 par Internet.

Figure 3 - Inscriptions et radiations depuis le 14 février 2020

Figure 3 - Inscriptions et radiations depuis le 14 février 2020 - Lecture : au 24 mai 2021, parmi les 2 118 755 électeurs nouvellement inscrits ou réinscrits en France, 1 009 574 sont des inscriptions volontaires.
Évolution depuis le 14 février 2020
Nombre d'électeurs au 14 février 2020 47 664 895
Électeurs inscrits ou réinscrits + 2 118 755
dont :
Électeurs atteignant l'âge électoral + 1 030 248
Inscriptions volontaires + 1 009 574
dont : inscription en ligne + 352 837
Électeurs ayant acquis la nationalité française + 71 803
Électeurs radiés des listes – 1 836 095
dont :
Électeurs décédés – 717 278
Électeurs radiés à l'initiative des communes – 266 131
Électeurs radiés à la suite d’une nouvelle inscription – 836 309
Évolution + 282 660
Nombre d'électeurs au 24 mai 2021 47 947 555
  • Lecture : au 24 mai 2021, parmi les 2 118 755 électeurs nouvellement inscrits ou réinscrits en France, 1 009 574 sont des inscriptions volontaires.
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Répertoire électoral unique, données au 24 mai 2021.

Les Portugais sont les Européens les plus nombreux inscrits pour voter en France

327 000 électeurs ressortissant d’un autre État membre de l’Union européenne sont inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires des communes. En effet, les ressortissants d’un autre État membre européen résidant en France peuvent demander à être inscrits sur une liste électorale pour voter à deux types d’élections : les élections municipales et les élections des représentants au Parlement européen (mais pas aux élections régionales et départementales de juin 2021). Les communes tiennent donc également des listes complémentaires en prévision de ces deux scrutins. La majorité des électeurs européens présents sur les listes communales en France sont inscrits sur les deux listes complémentaires : 64 000 ne sont inscrits que sur la liste complémentaire municipale, et seulement 10 500 sur la seule liste complémentaire des élections européennes.

Avec 110 800 inscrits, les Portugais sont les plus nombreux sur les listes complémentaires (figure 4), suivis par les Italiens (53 800), les Belges (47 300), les Espagnols (33 500) et les Allemands (33 500). Parmi les autres nationalités, seuls les Néerlandais dépassent 10 000 inscrits en France, et à l’opposé on ne dénombre que 67 électeurs maltais.

Figure 4 - Nombre d’électeurs européens présents sur les listes complémentaires des communes françaises, par nationalité

Figure 4 - Nombre d’électeurs européens présents sur les listes complémentaires des communes françaises, par nationalité - Lecture : parmi les 326 840 électeurs inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires, 110 843 sont des électeurs de nationalité portugaise.
Sur liste municipale et européenne Sur liste municipale seule Sur liste européenne seule Ensemble
Portugaise 85 111 22 193 3 539 110 843
Italienne 38 575 13 446 1 740 53 761
Belge 38 066 8 011 1 258 47 335
Espagnole 25 883 6 391 1 252 33 526
Allemande 27 623 4 619 1 213 33 455
Néerlandaise 13 792 3 420 463 17 675
Roumaine 4 304 1 729 179 6 212
Irlandaise 3 709 554 178 4 441
Polonaise 3 388 973 138 4 499
Suédoise 2 025 646 60 2 731
Danoise 1 890 316 89 2 295
Grecque 1 358 306 91 1 755
Autrichienne 1 297 350 53 1 700
Luxembourgeoise 1 250 270 63 1 583
Bulgare 874 162 25 1 061
Finlandaise 708 176 32 916
Tchèque 623 102 43 768
Hongroise 496 126 20 642
Slovaque 406 76 22 504
Lituanienne 271 72 14 357
Autres nationalités 592 155 34 781
Ensemble 252 241 64 093 10 506 326 840
  • Lecture : parmi les 326 840 électeurs inscrits sur au moins une des deux listes complémentaires, 110 843 sont des électeurs de nationalité portugaise.
  • Champ : France hors Nouvelle-Calédonie.
  • Source : Répertoire électoral unique, données au 24 mai 2021.
Publication rédigée par : Nathalie Stéphan (Insee)

Sources

Les données sont extraites du Répertoire électoral unique (REU), institué par la loi n° 2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d’inscription sur les listes électorales et mis en œuvre depuis le 1er janvier 2019. Le REU a pour finalité la gestion du processus électoral et la fiabilisation des listes électorales. Il permet la mise à jour en continu des listes électorales à l’initiative, soit des communes qui procèdent aux inscriptions et radiations des électeurs, soit de l’Insee sur la base des informations transmises par différentes administrations. Le système de gestion du répertoire électoral unique permet l’arrêté et l’extraction des listes électorales, images du répertoire à une date donnée. Les données présentées ici ont été extraites le 24 mai 2021, à la fin du traitement par les communes des demandes d’inscription pour les élections régionales et départementales de juin 2021.

Géré par l’Insee, ce répertoire s’est substitué à la juxtaposition des 35 500 listes électorales tenues indépendamment par chaque commune et reprend également les électeurs inscrits sur les listes consulaires.

La loi n° 2016-1048 ne s’appliquant pas en Nouvelle-Calédonie, le Répertoire électoral unique ne contient pas les électeurs néo-calédoniens et, dans cette collectivité, les modalités d’établissement des listes électorales n’ont pas été modifiées. 211 000 électeurs étaient inscrits sur les listes de Nouvelle-Calédonie au 28 février 2019.

Définitions

Les listes électorales principales sont les listes électorales établies par les communes, recensant les électeurs français qui leur sont rattachés et qui sont admis à participer aux scrutins relevant des dispositions du code électoral, et à toute autre consultation établie sur la base de ces listes.

Les listes consulaires sont les listes électorales établies par les postes consulaires ou les ambassades, recensant les électeurs français qui leur sont rattachés et qui sont admis à participer aux élections présidentielles, législatives et européennes, aux référendums et à toute autre consultation établie sur la base de ces listes.

Les listes électorales complémentaires sont les listes électorales établies par les communes, recensant les électeurs ressortissant d’un autre État-membre de l’Union européenne qui leur sont rattachés et qui ont demandé à voter en France soit pour les élections municipales (liste complémentaire municipale) soit pour l’élection des représentants français au Parlement européen (liste complémentaire européenne).

Pour en savoir plus

Cartes interactives communales et départementales

Guédès D., « 47,7 millions d’électeurs sur les listes électorales françaises en février 2020 », Insee Focus n° 186, février 2020.

Demotes-Mainard M., « 47,1 millions d'électeurs en avril 2019 sur les listes électorales françaises », Insee Focus n° 154, mai 2019.