Insee
Insee Focus · Mars 2022 · n° 263
Insee FocusEn 2021, en moyenne chaque semaine, un salarié sur cinq a télétravaillé

Yves Jauneau (Insee)

En 2021, en moyenne chaque semaine, 22 % des salariés ont télétravaillé. Après avoir été élevé en début d’année, le recours au télétravail a progressivement reculé à partir de juin 2021, avant de rebondir en fin d’année.

Le télétravail concerne majoritairement les cadres. Il est moins fréquent pour les jeunes ou les salariés des petites entreprises et, à l’inverse, il est très répandu pour les salariés des zones d’habitation denses.

Un salarié sur deux exerce une profession pour laquelle le télétravail n’est pas pratiqué. À l’autre extrémité du spectre, 6 % des salariés exercent une profession pour laquelle plus de la moitié du temps de travail a été télétravaillé en 2021. En 2021, à caractéristiques observées égales, le nombre d’heures travaillé chaque semaine est, en moyenne, équivalent entre les salariés qui ont télétravaillé et ceux qui ne l’ont pas fait.

Insee Focus
No 263
Paru le : Paru le 09/03/2022

En 2021, 22 % des salariés ont télétravaillé en moyenne chaque semaine

En 2021, en moyenne chaque semaine, 22 % des salariés ayant travaillé au moins une heure au cours de la semaine ont recouru au télétravail (figure 1). Parmi les salariés qui ont télétravaillé, 44 % l’étaient toute la semaine et 56 % une partie de la semaine seulement. Au total, 15 % des jours travaillés par l’ensemble des salariés en 2021 l’ont été en télétravail.

Figure 1 - Répartition des salariés selon l'intensité du télétravail au cours de la semaine, en 2021

en %
Figure 1 - Répartition des salariés selon l'intensité du télétravail au cours de la semaine, en 2021 (en %) - Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 3,9 % ont télétravaillé et ont passé moins de 40 % des jours travaillés en télétravail (c'est-à-dire moins de 2 jours en télétravail, pour les salariés ayant travaillé 5 jours au cours de la semaine).
Salariés Salariés ayant télétravaillé
Aucun jour de télétravail 78,3 ///
Au moins un jour de télétravail 21,7 100,0
Moins de 40 % de télétravail 3,9 18,0
Entre 40 % et moins de 60 % de télétravail 3,9 17,8
Entre 60 % et moins de 100 % de télétravail 4,4 20,3
100 % de télétravail 9,5 43,8
Ensemble 100,0 ///
  • /// : absence de résultats due à la nature des choses.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
  • Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 3,9 % ont télétravaillé et ont passé moins de 40 % des jours travaillés en télétravail (c'est-à-dire moins de 2 jours en télétravail, pour les salariés ayant travaillé 5 jours au cours de la semaine).
  • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

La part des salariés ayant télétravaillé diminue nettement à partir de juin 2021, pour rebondir à nouveau en décembre

Au cours des cinq premiers mois de 2021, le télétravail est resté fréquent, porté par des mesures d’incitation ou d’obligation dans le cadre de la crise sanitaire (figure 2) : jusqu’à 31 % des salariés ont été concernés en moyenne chaque semaine en avril, mois au cours duquel le nombre de lits de réanimation occupés à l'hôpital pour Covid-19 a atteint son maximum (figure 3). Avec l’amélioration de la situation sanitaire et la levée des obligations de télétravail début juin, la part des salariés qui ont télétravaillé a ensuite reculé, restant en deçà de 18 % entre juillet et novembre. La nouvelle aggravation de la situation sanitaire à la fin de l’année 2021 a conduit à un rebond du télétravail, qui a concerné 20 % des salariés en décembre, même si l’obligation de télétravail n’a pris effet qu’à partir de début janvier 2022.

Figure 2 - Les mesures d’incitation au télétravail en 2021

    Figure 3 - Télétravail au cours de l'année 2021

    en %
    Figure 3 - Télétravail au cours de l'année 2021 (en % ) - Lecture : en moyenne chaque semaine du mois de janvier 2021, parmi les cadres ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 60,0 % ont télétravaillé.
    Cadre Autre catégorie
    socioprofessionnelle
    Ensemble
    Janvier 60,0 14,5 25,5
    Février 58,0 15,4 25,4
    Mars 66,3 14,0 26,0
    Avril 66,2 19,3 30,8
    Mai 62,9 13,1 26,9
    Juin 54,9 11,9 21,6
    Juillet 52,3 7,8 16,7
    Août 51,1 8,9 16,9
    Septembre 44,7 8,1 16,4
    Octobre 48,8 7,7 17,7
    Novembre 42,4 7,1 15,1
    Décembre 54,0 9,8 20,4
    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en moyenne chaque semaine du mois de janvier 2021, parmi les cadres ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 60,0 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    Figure 3 - Télétravail au cours de l'année 2021

    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en moyenne chaque semaine du mois de janvier 2021, parmi les cadres ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 60,0 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    La majorité des télétravailleurs sont des cadres

    En 2021, en moyenne chaque semaine, 55 % des cadres ont télétravaillé, alors que ce n’était le cas que de 22 % des professions intermédiaires et de 17 % des employés qualifiés (figure 4). Le télétravail était quasi inexistant tout au long de l’année chez les employés peu qualifiés ou les ouvriers, ce qui traduit le fait qu’ils occupent en très grande majorité des professions pour lesquelles le télétravail n’est pas pratiqué. Les cadres représentent ainsi 60 % des télétravailleurs, contre seulement 22 % de l’ensemble des salariés ayant travaillé au moins une heure au cours de la semaine.

    Figure 4 - Télétravail selon la catégorie socioprofessionnelle en 2021

    en %
    Figure 4 - Télétravail selon la catégorie socioprofessionnelle en 2021 (en %) - Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les employés qualifiés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 16,7 % ont télétravaillé.
    Cadre 55,4
    Profession intermédiaire 21,9
    Employé qualifié 16,7
    Employé peu qualifié 0,5
    Ouvrier qualifié 0,4
    Ouvrier peu qualifié 0,1
    Ensemble 21,7
    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les employés qualifiés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 16,7 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    Figure 4 - Télétravail selon la catégorie socioprofessionnelle en 2021

    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les employés qualifiés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 16,7 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    En outre, le télétravail sur la totalité de la semaine est plus fréquent chez les cadres : en 2021, il a concerné 47 % des cadres ayant télétravaillé, contre 40 % des autres salariés ayant télétravaillé. Parmi les cadres, le fait d’encadrer des salariés réduit toutefois le télétravail : 49 % des cadres dont la supervision est la tâche principale ont télétravaillé en moyenne chaque semaine de 2021, contre 58 % des autres (figure 5a).

    Figure 5a - Télétravail selon les caractéristiques des salariés et des emplois en 2021

    Figure 5a - Télétravail selon les caractéristiques des salariés et des emplois en 2021 - Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les salariés de moins de 30 ans ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 16,7 % ont télétravaillé.
    Caractéristiques en %
    Sexe
    Femme 20,4
    Homme 23,0
    Âge
    Moins de 30 ans 16,7
    30-49 ans 24,3
    50 ans ou plus 20,9
    Statut
    CDI, fonctionnaire 23,6
    CDD 12,9
    Intérim 2,8
    Alternance, stage 19,1
    Supervision du travail d’autres salariés1
    Non 20,1
    Cadre 58,2
    Autre catégorie socioprofessionnelle 11,3
    Oui 32,1
    Cadre 49,2
    Autre catégorie socioprofessionnelle 12,2
    Temps de travail
    Temps complet 23,6
    Temps partiel 12,5
    Taille de l'entreprise
    Moins de 10 salariés 9,4
    10-49 salariés 16,0
    50-249 salariés 23,6
    250 salariés ou plus 36,0
    Ensemble 21,7
    • 1. En tant que tâche principale du poste occupé.
    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les salariés de moins de 30 ans ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 16,7 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    Moins de télétravail pour les jeunes ou les salariés des petites entreprises

    La part des salariés ayant télétravaillé est plus faible qu’en moyenne (inférieure à 15 % en 2021) dans la santé et l’action sociale, l’hébergement-restauration, la construction, les services de transports ou le commerce et, à l’inverse, plus élevée (supérieure à 30 % en 2021) dans l’administration publique ou les services aux entreprises (figure 5b). Par ailleurs, le recours au télétravail est plus rare dans les petites entreprises : en 2021, 9 % des salariés ont télétravaillé dans les entreprises de moins de 10 salariés, contre 36 % dans celles de 250 salariés ou plus. Enfin, le télétravail est moins fréquent qu’en moyenne pour les jeunes (17 % en 2021 pour les moins de 30 ans), les salariés à temps partiel (12 %) ou encore ceux en emploi à durée limitée (3 % en intérim et 13 % en CDD).

    Certaines de ces caractéristiques sont liées : les cadres sont en effet plus nombreux dans les grandes entreprises et parmi les salariés les plus âgés. Mais toutes choses égales par ailleurs, les différences de recours au télétravail par âge, catégorie socioprofessionnelle, secteur d’activité, statut, taille de l’entreprise, temps de travail demeurent significatives. À titre d’illustration, parmi les cadres travaillant dans une entreprise de 250 salariés ou plus, 57 % de ceux de moins de 30 ans ont télétravaillé en moyenne chaque semaine en 2021, contre 68 % de ceux âgés de 30 ans ou plus.

    À caractéristiques égales, le télétravail est beaucoup plus répandu en Île-de-France

    L’intensité du recours au télétravail est très fortement liée au lieu d’habitation. Des trajets domicile-travail plus longs et une dépendance plus forte aux transports en commun, qui peuvent être associés à un risque de contamination en période de crise sanitaire, peuvent expliquer un recours au télétravail plus important dans certains territoires. En 2021, en moyenne chaque semaine, 56 % des salariés habitant à Paris et 36 % de ceux habitant dans le reste de l’Île-de-France ont télétravaillé, contre seulement environ 10 % des salariés habitant dans les DOM et dans les communes très peu denses de France métropolitaine hors Île-de-France (figure 6).

    Figure 6 - Télétravail selon la zone de résidence en 2021

    en %
    Figure 6 - Télétravail selon la zone de résidence en 2021 (en % ) - Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les cadres résidant à Paris et ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 74,5 % ont télétravaillé.
    Cadre Autre catégorie socioprofessionnelle Ensemble
    Paris 74,5 28,4 56,1
    Île-de-France hors Paris 71,4 17,3 36,2
    Hors Île-de-France, communes densément peuplées 52,8 12,3 23,1
    Hors Île-de-France, communes de densité intermédiaire 44,2 10,0 16,7
    Hors Île-de-France, communes peu denses 40,5 8,7 13,2
    Hors Île-de-France, communes très peu denses 23,7 8,9 10,5
    Départements d'outre-mer 33,4 7,1 10,0
    Ensemble 55,4 11,4 21,7
    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les cadres résidant à Paris et ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 74,5 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    Figure 6 - Télétravail selon la zone de résidence en 2021

    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en 2021, en moyenne chaque semaine, parmi les cadres résidant à Paris et ayant travaillé au moins une heure dans la semaine, 74,5 % ont télétravaillé.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    Ces fortes disparités reflètent en partie les différences de qualification des emplois entre les territoires : parmi les salariés résidant à Paris, plus de 60 % sont cadres, environ six fois plus que dans les DOM et dans les communes très peu denses de France métropolitaine hors Île-de-France.

    Toutefois, à catégorie socioprofessionnelle donnée, le télétravail reste plus répandu en Île-de-France et dans les zones d’habitation très denses. Par exemple, en 2021, au sein des cadres, la part des salariés ayant télétravaillé s’est échelonnée entre 24 % dans les communes très peu denses de France métropolitaine et 75 % à Paris. De même, parmi les salariés non cadres, seuls 7 % ont télétravaillé dans les DOM en moyenne chaque semaine en 2021, soit quatre fois moins que ceux résidant à Paris.

    Près d’un salarié sur deux occupe une profession où le télétravail n’est pas pratiqué

    Quatre groupes de professions de salariés peuvent être distingués, relativement à leur recours et intensité de télétravail en 2021. Près d’un salarié sur deux (47 %) exerce une profession pour laquelle le télétravail a été quasi inexistant au cours de l’année 2021, même en période de pic de la crise sanitaire (groupe A, figure 7). Il s’agit très majoritairement d’ouvriers et d’employés (86 %) et plus généralement de salariés exerçant des métiers dans la santé ou l’action sociale, le commerce ou l’hébergement-restauration.

    Figure 7 - Typologie des professions salariées selon le recours au télétravail en 2021

    en %
    Figure 7 - Typologie des professions salariées selon le recours au télétravail en 2021 (en %) - Lecture : en 2021, 6,1 % des salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine exercent une profession avec télétravail intense (groupe D). Pour ces professions, en moyenne chaque semaine en 2021, la part des salariés ayant télétravaillé est de 76,8 %.
    Pas de télétravail (groupe A) Télétravail dans la moyenne (groupe B) Télétravail fréquent (groupe C) Télétravail intense (groupe D) Ensemble des salariés1
    Nombre de professions concernées 59 20 21 5 105
    Part dans l'emploi salarié 47,3 26,1 18,5 6,1 100,0
    Télétravail en moyenne chaque semaine en 2021
    Part des salariés en télétravail 1,1 21,2 52,3 76,8 21,7
    Part des jours travaillés en télétravail 0,7 13,7 36,1 59,3 15,1
    Part des salariés avec 100 % de télétravail dans la semaine 0,5 8,1 22,2 40,9 9,5
    Catégorie socioprofessionnelle
    Cadre 0,6 15,4 59,2 100,0 21,9
    Profession intermédiaire 13,3 51,1 33,9 0,0 26,0
    Employé qualifié 14,1 33,5 6,9 0,0 16,7
    Employé peu qualifié, ouvrier 72,0 0,0 0,0 0,0 34,2
    Autre1 /// /// /// /// 1,2
    Caractéristiques
    Femme 46,9 61,3 49,4 38,7 50,7
    Moins de 30 ans 23,4 18,2 15,6 18,8 20,3
    50 ans ou plus 30,6 30,4 30,6 26,9 30,4
    CDD ou intérim 15,2 9,3 5,7 5,1 11,2
    Fonctionnaire 14,3 26,2 15,4 7,8 17,3
    Temps partiel 23,2 16,8 8,7 6,8 17,8
    Supervision du travail d'autres salariés (parmi les cadres) 5,8 19,5 38,0 26,1 30,2
    Nombre moyen d'heures travaillées dans la semaine2 33,8 34,6 38,0 38,9 35,1
    Travail le soir3 26,0 25,5 25,0 37,1 26,4
    • /// : ces groupes ne comportent que des cadres, professions intermédiaires, employés ou ouvriers par construction.
    • 1. Les professions salariées sont définies par les trois premières positions de la profession, au sens de la nomenclature des professions et des catégories socioprofessionnelles de 2020. Au sein des personnes salariées, ne sont pas prises en compte les professions pour lesquelles plus des trois quarts des personnes sont des travailleurs indépendants. La colonne « ensemble des salariés » est relative à l'ensemble des salariés.
    • 2. En nombre d'heures.
    • 3. Part des salariés ayant travaillé au moins une fois le soir au cours des quatre dernières semaines parmi ceux ayant travaillé au moins une heure pendant la semaine.
    • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine.
    • Lecture : en 2021, 6,1 % des salariés ayant travaillé au moins une heure dans la semaine exercent une profession avec télétravail intense (groupe D). Pour ces professions, en moyenne chaque semaine en 2021, la part des salariés ayant télétravaillé est de 76,8 %.
    • Source : Insee, enquête Emploi 2021.

    Par ailleurs, 26 % des salariés exercent une profession avec un recours médian au télétravail en 2021 (groupe B). Ces professions sont plus fréquemment qu’en moyenne occupées par des femmes, des professions intermédiaires ou des employés qualifiés, ou encore des fonctionnaires : employés de l’accueil, du secrétariat et de la comptabilité, employés administratifs de la fonction publique, etc.

    Ensuite, 18 % des salariés exercent une profession pour laquelle le télétravail a été fréquent en 2021, concernant plus d’un salarié sur deux en moyenne sur l’année (52 %) mais ayant atteint 62 % à son pic en avril (groupe C). Les salariés de ce groupe sont fréquemment des cadres occupant des fonctions de supervision, des ingénieurs informatiques, des cadres financiers ou encore des journalistes.

    6 % des salariés occupent une profession qui a intensivement télétravaillé en 2021

    Enfin, une minorité de salariés (6 %) occupent une profession pour laquelle le télétravail a été intensif en 2021 (groupe D). Ces professions concernent exclusivement des cadres, occupant moins fréquemment des positions d’encadrant : ingénieurs informatiques, cadres financiers, journalistes, enseignants-chercheurs dans l’enseignement supérieur par exemple. Plus des trois quarts (77 %) des salariés de ce groupe ont télétravaillé en moyenne chaque semaine en 2021 et 59 % des jours travaillés au sein de ces professions l’ont été en télétravail.

    Au sein des salariés ayant travaillé au moins une heure au cours de la semaine, la durée moyenne effective de travail est plus élevée au sein des professions avec télétravail intense : 39 heures en moyenne par semaine, contre 38 heures pour les professions à télétravail fréquent et autour de 34 heures pour les autres professions. Ces écarts ne reflètent toutefois que les différences de profil observées entre les salariés des différentes catégories de professions. Ainsi, pour des salariés de même âge, sexe, catégorie socioprofessionnelle, secteur d’activité, temps habituel de travail (temps partiel ou temps complet) ou lieu de résidence, le nombre moyen d’heures travaillées chaque semaine est équivalent entre ceux qui ont télétravaillé en 2021 et ceux qui ne l’ont pas fait.

    Publication rédigée par : Yves Jauneau (Insee)

    Sources

    L’enquête Emploi est la seule source permettant de mesurer le chômage et l’activité au sens du Bureau international du travail (BIT). Elle est menée en continu, sur l’ensemble des semaines de l’année, en France hors Mayotte. Chaque trimestre, en 2021, près de 90 000 personnes de 15 ans ou plus vivant en logement ordinaire (c’est-à-dire hors foyers, hôpitaux, prisons, etc.) répondent à l’enquête. Les personnes décrivent leur situation vis-à-vis du marché du travail au cours d’une semaine donnée, dite « de référence ».

    Le champ de l’étude porte sur les salariés en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT), ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence. Il exclut donc les salariés en emploi au sens du BIT mais absents de leur emploi au cours de la semaine de référence (congés, maladie, etc.).

    Dans cette étude, le télétravail est mesuré au cours de la semaine de référence, sur l’emploi principal occupé par le salarié. Les questions sur le télétravail sont nouvelles dans l’enquête Emploi depuis 2021. Le télétravail, qui ne concerne que les salariés, diffère du travail à domicile, plus large car pouvant concerner des travailleurs indépendants ou des salariés pas formellement en télétravail (par exemple un professeur corrigeant des copies à son domicile). Ainsi, parmi les salariés ayant travaillé au moins une heure au cours de la semaine, la part de ceux ayant travaillé à domicile au moins une fois au cours des quatre dernières semaines est un peu plus large (32 %) que celle ayant télétravaillé au moins une fois au cours des quatre dernières semaines (24 %, dont 22 % au cours de la semaine de référence).

    Les données sur les professions et la catégorie socioprofessionnelle s’appuient sur la nouvelle nomenclature des professions et des catégories socioprofessionnelles (PCS) de 2020.

    La typologie des professions selon l’importance du recours au télétravail s’appuie sur la liste de professions regroupées, définies par les trois premières positions de la PCS 2020. La typologie est effectuée sur les professions, et non sur les personnes. Ainsi, toutes les personnes ayant la même profession principale appartiennent, par construction, au même groupe. La typologie se base sur trois indicateurs mesurés en 2021 au cours de chaque semaine : part des salariés ayant télétravaillé, nombre de jours de télétravail, pourcentage de jours passés en télétravail.

    Définitions

    Le télétravail consiste à travailler hors des locaux de son employeur, pendant ses horaires habituels de travail. Il suppose de pouvoir se connecter au système informatique de son établissement.

    Le lieu d’habitation est ici défini de la façon suivante : les salariés résidant à Paris, en Île-de-France ou dans les DOM sont isolés. Puis, pour les personnes résidant en métropole hors Île-de-France, on utilise la grille communale de densité, qui répartit les habitants d’une commune selon la concentration plus ou moins forte des habitants au sein de celle-ci.

    Pour en savoir plus

    Erb L., Inan C., Beatriz M., Bèque M., Coutrot T., Do T.-P.-T., Duval M., Mauroux A., Rosankis É., « Télétravail durant la crise sanitaire – Quelles pratiques en janvier 2021 ? Quels impacts sur le travail et la santé ? », Dares Analyses n° 9, février 2022.

    Hallépée S., Mauroux A., « Quels sont les salariés concernés par le télétravail ? », Dares Analyses n° 051, novembre 2019.