Insee
Informations rapides · 21 janvier 2021 · n° 017
Informations rapidesLe climat conjoncturel du commerce de gros rebondit en janvier 2021Enquête bimestrielle de conjoncture dans le commerce de gros - janvier 2021

Selon les chefs d’entreprise interrogés en janvier 2021, le climat des affaires du commerce de gros se redresse fortement de novembre à janvier. L’indicateur qui le synthétise gagne 8 points et s’établit à 94, au-dessous de sa moyenne de longue période (100). La hausse du solde d’opinion relatif aux intentions de commande contribue le plus à celle du climat des affaires. Les soldes d’opinions relatifs à l’activité passée y participent aussi, signe que l’activité n’a pas autant baissé ces deux derniers mois que les grossistes pouvaient le craindre en novembre en raison du deuxième confinement.

Informations rapides
No 017
Paru le : Paru le 21/01/2021
Prochaine parution le : 25/03/2021 à 08h45 - mars 2021

Selon les chefs d’entreprise interrogés en janvier 2021, le climat des affaires du commerce de gros se redresse fortement de novembre à janvier. L’indicateur qui le synthétise gagne 8 points et s’établit à 94, au-dessous de sa moyenne de longue période (100). La hausse du solde d’opinion relatif aux intentions de commande contribue le plus à celle du climat des affaires. Les soldes d’opinions relatifs à l’activité passée y participent aussi, signe que l’activité n’a pas autant baissé ces deux derniers mois que les grossistes pouvaient le craindre en novembre en raison du deuxième confinement.

Indicateur synthétique du climat des affaires

Indicateur synthétique du climat des affaires
Indicateur synthétique du climat des affaires
2005-B1 100.5
2005-B2 97.3
2005-B3 92.2
2005-B4 95.8
2005-B5 94.6
2005-B6 99.5
2006-B1 103.7
2006-B2 98.9
2006-B3 102.0
2006-B4 107.4
2006-B5 106.8
2006-B6 110.3
2007-B1 107.9
2007-B2 111.7
2007-B3 110.4
2007-B4 107.3
2007-B5 111.6
2007-B6 108.6
2008-B1 107.2
2008-B2 106.7
2008-B3 101.6
2008-B4 96.6
2008-B5 94.3
2008-B6 83.8
2009-B1 78.9
2009-B2 66.7
2009-B3 68.0
2009-B4 70.0
2009-B5 75.9
2009-B6 77.2
2010-B1 84.5
2010-B2 84.7
2010-B3 94.5
2010-B4 100.4
2010-B5 104.8
2010-B6 104.3
2011-B1 105.8
2011-B2 108.3
2011-B3 107.2
2011-B4 105.7
2011-B5 100.0
2011-B6 95.8
2012-B1 95.1
2012-B2 99.1
2012-B3 92.8
2012-B4 94.6
2012-B5 90.6
2012-B6 88.8
2013-B1 88.5
2013-B2 88.0
2013-B3 87.7
2013-B4 87.1
2013-B5 96.7
2013-B6 97.4
2014-B1 96.7
2014-B2 97.8
2014-B3 97.6
2014-B4 96.1
2014-B5 90.9
2014-B6 95.2
2015-B1 95.4
2015-B2 96.0
2015-B3 100.7
2015-B4 101.9
2015-B5 99.2
2015-B6 101.2
2016-B1 101.8
2016-B2 99.3
2016-B3 101.8
2016-B4 102.9
2016-B5 97.4
2016-B6 97.6
2017-B1 103.7
2017-B2 102.8
2017-B3 104.2
2017-B4 109.6
2017-B5 108.5
2017-B6 110.5
2018-B1 106.8
2018-B2 109.2
2018-B3 104.0
2018-B4 102.2
2018-B5 103.4
2018-B6 103.2
2019-B1 99.4
2019-B2 105.3
2019-B3 107.1
2019-B4 105.9
2019-B5 106.0
2019-B6 105.9
2020-B1 103.5
2020-B2 96.7
2020-B3 66.5
2020-B4 79.1
2020-B5 89.6
2020-B6 86.4
2021-B1 94.1

Indicateur synthétique du climat des affaires

  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Les soldes d’opinion sur l’activité future rebondissent fortement, sauf dans le commerce de gros de produits alimentaires

Le solde d’opinion sur les perspectives générales d’activité dans le commerce de gros rebondit fortement de novembre à janvier, mais reste en-deça de son niveau de septembre dernier. Toutefois, les entreprises sont plus optimistes sur leur propre situation que sur la situation générale du secteur. En effet, les soldes d’opinion portant sur les intentions de commande et sur les commandes à livrer à l’étranger se redressent en janvier au-delà de leur niveau de septembre.

Au niveau sous-sectoriel, le solde d’opinion sur les intentions de commande pour les deux prochains mois rebondit partout, sauf dans le commerce de gros de produits alimentaires et de boissons où il est stable. Les grossistes de biens domestiques, d’équipements de l’information et de la communication, d’autres équipements industriels et de produits intermédiaires déclarent les intentions de commande les plus élevées depuis le début de la crise sanitaire.

Les grossistes prévoient que la demande étrangère s’affermira au cours des deux prochains mois : le solde relatif aux commandes à livrer vers l’étranger remonte au-delà de son niveau de juillet, après avoir baissé à l’automne. Quant au solde portant sur les intentions de commandes passées à l’étranger, il se redresse davantage que celui sur les intentions de commandes en général.

Les soldes d’opinion relatifs à l’activité passée ne reflètent globalement pas d’effet négatif du deuxième confinement

De novembre 2020 à janvier 2021, les soldes d’opinion portant sur l’activité des deux derniers mois – ventes et livraisons reçues – augmentent de nouveau, au lieu de baisser comme l’augurait le repli des soldes d’opinion portant sur l’activité future en novembre. Les hausses cumulées depuis mai compensent désormais les cinq sixièmes de la lourde chute enregistrée entre janvier et mai. Les tendances sont toutefois contrastées selon les sous-secteurs. Les commerces de gros de biens d’équipement ou de produits intermédiaires, à destination des entreprises, ont été plus dynamiques ces deux derniers mois que les commerces de gros de biens de consommation (biens domestiques, produits alimentaires).

Ainsi, le solde d’opinion sur les ventes passées augmente très fortement dans le commerce de gros des « autres biens d’équipements industriels » et dans les « autres commerces de gros spécialisés » (combustibles, matériaux de construction, produits chimiques, etc.), alors que le solde sur les intentions de commandes avait nettement baissé dans ces sous-secteurs en novembre. En revanche, le solde d’opinion sur les ventes passées dans le commerce de gros de biens domestiques se replie, sans doute en lien avec le deuxième confinement. Enfin, dans le commerce de gros de biens alimentaires, relativement épargné lors du premier confinement, le solde sur les ventes passées se dégrade progressivement depuis septembre.

Le solde d’opinion sur les effectifs prévus rebondit vivement

Le solde d’opinion sur les effectifs prévus se redresse vivement et dépasse sa moyenne de long terme, sans pour autant retrouver encore son niveau de janvier 2020. Le solde sur l’évolution récente des effectifs fléchit légèrement, mais bien plus faiblement que lors du premier confinement.

Les soldes d’opinion sur les prix de vente retrouvent leur niveau de janvier 2020

En janvier, les soldes d’opinion sur les prix de vente passés et prévus rebondissent fortement et effacent leurs pertes subies depuis janvier 2020. Cependant, l’un et l’autre restent au-dessous de leur moyenne de longue période.

Les grossistes sont moins nombreux en janvier qu’en novembre à considérer difficile leur situation de trésorerie. Le solde associé se redresse et rejoint son niveau de janvier 2020, supérieur à sa moyenne de longue période.

Révisions

Le climat des affaires du commerce de gros de novembre 2020 a été révisé de 87 à 86 en raison de l’intégration de réponses tardives d’entreprises.

Ensemble du commerce de gros

Soldes d’opinion, en %, CVS
Ensemble du commerce de gros (Soldes d’opinion, en %, CVS)
Moy* juil.-20 sept.-20 nov.-20 janv.-21
Climat des affaires 100 79 90 86 94
Perspectives générales -23 -41 -34 -65 -38
Volume des ventes -14 -42 -24 -21 -18
ventes à l'étranger -16 -39 -29 -31 -18
Livraisons reçues -9 -39 -23 -21 -17
reçues de l'étranger -10 -39 -23 -22 -18
Intentions de commandes -15 -25 -25 -34 -22
passées à l'étranger -15 -26 -27 -33 -17
Commandes à livrer à l'étranger -15 -29 -37 -38 -24
Stocks 8 5 1 1 4
Effectifs passés -1 -25 -11 -8 -11
Effectifs prévus -2 -7 -3 -16 1
Situation trésorerie -9 -17 -8 -9 -4
Prix de vente passés 7 2 1 -4 4
Prix de vente prévus 14 1 1 -6 8
  • * : moyenne depuis septembre 1979
  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Secteurs du commerce de gros

Soldes d'opinion, en %, CVS
Secteurs du commerce de gros (Soldes d'opinion, en %, CVS)
Moy* juil.-20 sept.-20 nov.-20 janv.-21
Produits agricoles bruts et animaux vivants
Volume des ventes -13 -27 -24 -21 -20
Ventes à l’étranger -16 7 -5 -20 -13
Livraisons reçues de l'étranger -9 -7 7 8 -5
Intentions de commandes -13 -20 -23 -36 -25
Stocks 5 10 -4 0 2
Produits alim. et boissons
Volume des ventes -14 -38 -15 -32 -35
Ventes à l’étranger -12 -32 -17 -36 -23
Livraisons reçues de l'étranger -13 -32 -19 -24 -32
Intentions de commandes -11 -33 -21 -32 -32
Stocks 5 -5 -4 -2 -8
Biens domestiques
Volume des ventes -10 -44 -27 -13 -25
Ventes à l’étranger -12 -38 -31 -29 -23
Livraisons reçues de l'étranger -6 -40 -24 -12 -25
Intentions de commandes -14 -23 -22 -31 -16
Stocks 12 18 14 20 16
Équipements de l'information et de la communication
Volume des ventes -8 -57 12 11 1
Ventes à l’étranger -12 -69 22 25 31
Livraisons reçues de l'étranger -7 -64 24 18 22
Intentions de commandes -10 -11 -13 -26 -7
Stocks 8 0 12 -4 -8
Autres équipements industriels
Volume des ventes -16 -56 -28 -31 -19
Ventes à l’étranger -21 -57 -27 -35 -38
Livraisons reçues de l'étranger -11 -59 -23 -32 -17
Intentions de commandes -21 -32 -35 -44 -25
Stocks 12 8 7 -1 2
Autres C.G. spécialisés
Volume des ventes -17 -38 -36 -21 1
Ventes à l’étranger -19 -47 -59 -45 -14
Livraisons reçues de l'étranger -13 -41 -49 -44 -16
Intentions de commandes -18 -23 -28 -36 -20
Stocks 6 -4 -12 -8 8
  • * : moyenne depuis septembre 1979
  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement

Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement
Biens d'équipements de l'information et de la communication Autres biens d'équipement industriels
2008-B1 -23.7 5.2
2008-B2 -5.5 4.4
2008-B3 2.8 -3.5
2008-B4 -7.0 -14.3
2008-B5 -10.8 -20.7
2008-B6 -15.4 -35.4
2009-B1 -32.7 -57.0
2009-B2 -60.4 -74.2
2009-B3 -63.9 -67.8
2009-B4 -63.0 -70.0
2009-B5 -56.5 -70.0
2009-B6 -20.5 -68.2
2010-B1 -13.5 -56.7
2010-B2 -36.0 -57.5
2010-B3 -0.5 -40.3
2010-B4 29.5 -32.9
2010-B5 19.8 -16.0
2010-B6 19.9 -18.1
2011-B1 14.6 -17.4
2011-B2 -11.2 1.8
2011-B3 0.4 6.7
2011-B4 -1.6 -0.3
2011-B5 -6.6 0.1
2011-B6 -27.6 -12.8
2012-B1 -12.2 -12.2
2012-B2 -15.9 -15.4
2012-B3 -24.1 -28.8
2012-B4 -22.6 -30.0
2012-B5 -16.2 -28.0
2012-B6 -29.9 -36.8
2013-B1 -37.1 -41.7
2013-B2 -12.4 -33.6
2013-B3 -18.5 -37.8
2013-B4 -39.0 -38.3
2013-B5 -16.7 -30.6
2013-B6 -11.6 -25.7
2014-B1 -28.3 -28.0
2014-B2 -14.4 -19.9
2014-B3 -15.1 -27.2
2014-B4 -9.7 -38.8
2014-B5 -24.0 -40.9
2014-B6 -9.3 -38.5
2015-B1 -12.5 -35.9
2015-B2 -7.5 -32.9
2015-B3 3.3 -28.6
2015-B4 -3.8 -22.4
2015-B5 -3.3 -24.6
2015-B6 -7.9 -27.8
2016-B1 0.5 -18.4
2016-B2 0.1 -21.4
2016-B3 -11.1 -17.4
2016-B4 -0.8 -17.0
2016-B5 -3.6 -24.5
2016-B6 -11.6 -19.2
2017-B1 -8.3 -16.2
2017-B2 -6.0 -12.2
2017-B3 -7.3 -6.8
2017-B4 -0.6 0.5
2017-B5 -1.3 -1.7
2017-B6 -7.0 8.9
2018-B1 -13.0 8.0
2018-B2 1.1 1.6
2018-B3 0.9 -5.0
2018-B4 7.5 -7.8
2018-B5 13.4 -6.7
2018-B6 5.8 -9.4
2019-B1 -21.4 -16.3
2019-B2 20.0 -3.2
2019-B3 10.4 -1.0
2019-B4 -20.8 -4.2
2019-B5 0.4 1.1
2019-B6 -5.2 -4.8
2020-B1 -19.1 -10.3
2020-B2 -4.8 -13.8
2020-B3 -56.2 -84.3
2020-B4 -57.2 -56.1
2020-B5 12.1 -28.1
2020-B6 10.9 -31.2
2021-B1 0.8 -19.3

Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement

  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Pour en savoir plus

Un solde d’opinion est l’écart entre le pourcentage pondéré des réponses « supérieur à la normale » ou « en hausse » et le pourcentage de réponse « inférieur à la normale » ou « en baisse ».

Depuis l’enquête de mai 2020, le mode de correction de la non-réponse a été modifié par rapport à la méthode usuelle qui consistait à compléter les réponses manquantes en reportant les dernières déclarations des entreprises non-répondantes. Les résultats sont à présent calculés sur la base des seules répondantes.

Des informations complémentaires (méthodologie, pages internet associées, etc.) sont disponibles par l’onglet Documentation.

Prochaine publication : le 25 mars 2021 à 8h45.

Un solde d’opinion est l’écart entre le pourcentage pondéré des réponses « supérieur à la normale » ou « en hausse » et le pourcentage de réponse « inférieur à la normale » ou « en baisse ».

Depuis l’enquête de mai 2020, le mode de correction de la non-réponse a été modifié par rapport à la méthode usuelle qui consistait à compléter les réponses manquantes en reportant les dernières déclarations des entreprises non-répondantes. Les résultats sont à présent calculés sur la base des seules répondantes.

Des informations complémentaires (méthodologie, pages internet associées, etc.) sont disponibles par l’onglet Documentation.

Prochaine publication : le 25 mars 2021 à 8h45.


: bureau-de-presse@insee.fr
: