Informations rapides
24 novembre 2020
2020 - n° 293
Le climat conjoncturel du commerce de gros se détériore en novembre 2020Enquête bimestrielle de conjoncture dans le commerce de gros - novembre 2020

Selon les chefs d’entreprise interrogés en novembre 2020, le climat des affaires du commerce de gros se dégrade un peu de septembre à novembre. L’indicateur qui le synthétise perd 3 points et s’établit à 87, bien au-dessous de sa moyenne de longue période (100). De mai à septembre, le climat avait rattrapé seulement la moitié environ de sa chute liée au premier épisode de confinement. Entre septembre et novembre, les soldes d’opinion relatifs aux intentions de commande et aux perspectives générales d’activité tirent à la baisse le climat des affaires.

Informations rapides
No 293
Paru le : Paru le 24/11/2020
Prochaine parution le : 25/03/2021 à 08h45 - mars 2021
Avertissement

Les réponses des entreprises ont été collectées entre le 28 octobre et le 19 novembre 2020, par internet uniquement, compte tenu du confinement en cours. Par ailleurs, l'échantillon de l'enquête a été partiellement renouvelé pour l'enquête de novembre 2020. Le taux de réponse est par conséquent un peu plus faible qu’à l’accoutumée.

Selon les chefs d’entreprise interrogés en novembre 2020, le climat des affaires du commerce de gros se dégrade un peu de septembre à novembre. L’indicateur qui le synthétise perd 3 points et s’établit à 87, bien au-dessous de sa moyenne de longue période (100). De mai à septembre, le climat avait rattrapé seulement la moitié environ de sa chute liée au premier épisode de confinement. Entre septembre et novembre, les soldes d’opinion relatifs aux intentions de commande et aux perspectives générales d’activité tirent à la baisse le climat des affaires.

Indicateur synthétique du climat des affaires

Indicateur synthétique du climat des affaires
Indicateur synthétique du climat des affaires
2005-B1 100.5
2005-B2 97.3
2005-B3 92.2
2005-B4 95.8
2005-B5 94.6
2005-B6 99.5
2006-B1 103.7
2006-B2 98.9
2006-B3 102.0
2006-B4 107.4
2006-B5 106.8
2006-B6 110.3
2007-B1 107.9
2007-B2 111.7
2007-B3 110.4
2007-B4 107.3
2007-B5 111.6
2007-B6 108.6
2008-B1 107.2
2008-B2 106.7
2008-B3 101.6
2008-B4 96.6
2008-B5 94.3
2008-B6 83.8
2009-B1 78.9
2009-B2 66.7
2009-B3 68.0
2009-B4 70.0
2009-B5 75.9
2009-B6 77.2
2010-B1 84.5
2010-B2 84.7
2010-B3 94.5
2010-B4 100.4
2010-B5 104.8
2010-B6 104.3
2011-B1 105.8
2011-B2 108.3
2011-B3 107.2
2011-B4 105.7
2011-B5 100.0
2011-B6 95.8
2012-B1 95.1
2012-B2 99.1
2012-B3 92.8
2012-B4 94.6
2012-B5 90.6
2012-B6 88.8
2013-B1 88.5
2013-B2 88.0
2013-B3 87.7
2013-B4 87.1
2013-B5 96.7
2013-B6 97.4
2014-B1 96.7
2014-B2 97.8
2014-B3 97.6
2014-B4 96.1
2014-B5 90.9
2014-B6 95.2
2015-B1 95.4
2015-B2 96.0
2015-B3 100.7
2015-B4 101.9
2015-B5 99.2
2015-B6 101.2
2016-B1 101.8
2016-B2 99.3
2016-B3 101.8
2016-B4 102.9
2016-B5 97.4
2016-B6 97.6
2017-B1 103.7
2017-B2 102.8
2017-B3 104.2
2017-B4 109.6
2017-B5 108.5
2017-B6 110.5
2018-B1 106.8
2018-B2 109.2
2018-B3 104.0
2018-B4 102.2
2018-B5 103.4
2018-B6 103.2
2019-B1 99.4
2019-B2 105.3
2019-B3 107.1
2019-B4 105.9
2019-B5 106.0
2019-B6 105.9
2020-B1 103.5
2020-B2 96.7
2020-B3 66.5
2020-B4 79.1
2020-B5 89.6
2020-B6 86.6

Indicateur synthétique du climat des affaires

  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Les soldes d’opinion portant sur l’activité future se replient fortement mais pas autant qu’en mai 2020

Le solde d’opinion sur les perspectives générales d’activité dans le commerce de gros plonge à −66, presque aussi bas qu’en mai 2020 (−72). Cependant, les entreprises se montrent plus pessimistes sur la situation générale du secteur que sur leur propre situation. En effet, même si davantage de grossistes qu’en septembre signalent que leurs intentions de commandes sont inférieures à la normale pour cette période de l’année, le solde d’opinion associé reste bien au-dessus de son niveau de mai.

Le solde d’opinion sur les intentions de commandes pour les deux prochains mois diminue dans tous les sous-secteurs et demeure partout bien inférieur à sa moyenne. Il perd 13 points dans le commerce de gros de produits agricoles bruts et dans le commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication. Ce solde perd 9 à 10 points dans les commerces de gros de produits alimentaires et de boissons, de biens domestiques et d’autres biens d’équipements industriels. La baisse est nette (−7 points) mais de moindre ampleur dans les « autres commerces de gros spécialisés » (en produits intermédiaires, combustibles, produits chimiques, etc.).

Les grossistes prévoient que la demande étrangère restera peu allante les deux prochains mois : le solde relatif aux commandes à livrer vers l’étranger est stable, à un niveau bien inférieur à sa moyenne, après avoir baissé en septembre. Quant au solde portant sur les intentions de commandes passées à l’étranger, il recule et s’éloigne davantage de sa moyenne, signe que la demande des grossistes français diminue.

Les soldes d’opinion relatifs à l’activité passée augmentent à peine

De septembre à novembre 2020, les soldes d’opinion portant sur l’activité des deux derniers mois – ventes et livraisons reçues – augmentent très légèrement après s’être fortement redressés de juillet à septembre. Mais les hausses cumulées depuis mai ne compensent pas la lourde chute enregistrée entre janvier et mai.

Le solde d’opinion sur les effectifs prévus chute

Le solde d’opinion sur les effectifs prévus recule à un niveau presque aussi bas qu’en mai. Le solde sur l’évolution récente des effectifs augmente de nouveau, mais bien plus faiblement qu’en septembre.

Les soldes d’opinion sur les prix de vente baissent presque autant qu’en mai

En novembre, les soldes d’opinion sur les prix de vente passés et prévus se replient nettement et perdent 6 points chacun. Ils avaient baissé de 7 points en mai. L’un et l’autre se situaient déjà bien au-dessous de leur moyenne de longue période en septembre.

Les grossistes sont à peine plus nombreux en novembre qu’en septembre à considérer difficile leur situation de trésorerie. Le solde associé perd un point et rejoint sa moyenne.

Révisions

Le climat des affaires du commerce de gros de septembre 2020 a été révisé de 92 à 90 en raison de l’intégration de réponses tardives d’entreprises.

Ensemble du commerce de gros

Soldes d’opinion, en %, CVS
Ensemble du commerce de gros (Soldes d’opinion, en %, CVS)
Moy* mai-20 juil.-20 sept.-20 nov.-20
Climat des affaires 100 67 79 90 87
Perspectives générales -23 -72 -41 -34 -66
Volume des ventes -14 -50 -42 -24 -21
ventes à l'étranger -16 -50 -39 -29 -30
Livraisons reçues -9 -48 -39 -23 -22
reçues de l'étranger -10 -45 -39 -23 -21
Intentions de commandes -15 -50 -25 -25 -34
passées à l'étranger -15 -49 -26 -27 -33
Commandes à livrer à l'étranger -15 -49 -29 -37 -37
Stocks 8 9 5 1 2
Effectifs passés -1 -32 -25 -11 -8
Effectifs prévus -2 -20 -7 -3 -16
Situation trésorerie -9 -35 -17 -8 -9
Prix de vente passés 7 -4 2 1 -5
Prix de vente prévus 14 -1 1 1 -6
  • * : moyenne depuis septembre 1979
  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Secteurs du commerce de gros

Soldes d'opinion, en %, CVS
Secteurs du commerce de gros (Soldes d'opinion, en %, CVS)
Moy* mai-20 juil.-20 sept.-20 nov.-20
Produits agricoles bruts et animaux vivants
Volume des ventes -13 -3 -27 -24 -22
Ventes à l’étranger -16 -12 7 -5 -20
Livraisons reçues de l'étranger -10 -6 -7 7 8
Intentions de commandes -13 -25 -20 -23 -36
Stocks 5 -4 10 -4 0
Produits alim. et boissons
Volume des ventes -14 -30 -38 -15 -31
Ventes à l’étranger -12 -40 -32 -17 -35
Livraisons reçues de l'étranger -13 -36 -32 -19 -23
Intentions de commandes -11 -38 -33 -21 -31
Stocks 5 -7 -5 -4 -1
Biens domestiques
Volume des ventes -10 -59 -44 -27 -12
Ventes à l’étranger -11 -57 -38 -31 -30
Livraisons reçues de l'étranger -6 -46 -40 -24 -12
Intentions de commandes -14 -46 -23 -22 -31
Stocks 12 20 18 14 20
Équipements de l'information et de la communication
Volume des ventes -8 -56 -57 12 11
Ventes à l’étranger -13 -39 -69 22 26
Livraisons reçues de l'étranger -7 -48 -64 24 20
Intentions de commandes -10 -44 -11 -13 -26
Stocks 8 16 0 12 -4
Autres équipements industriels
Volume des ventes -16 -84 -56 -28 -31
Ventes à l’étranger -21 -77 -57 -27 -35
Livraisons reçues de l'étranger -11 -72 -59 -23 -32
Intentions de commandes -21 -76 -32 -35 -44
Stocks 12 27 8 7 -1
Autres C.G. spécialisés
Volume des ventes -17 -63 -38 -36 -23
Ventes à l’étranger -19 -61 -47 -59 -43
Livraisons reçues de l'étranger -13 -57 -41 -49 -42
Intentions de commandes -18 -64 -23 -28 -35
Stocks 6 2 -4 -12 -9
  • * : moyenne depuis septembre 1979
  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement

Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement
Biens d'équipements de l'information et de la communication Autres biens d'équipement industriels
2008-B1 -23.7 5.2
2008-B2 -5.5 4.4
2008-B3 2.8 -3.5
2008-B4 -7.0 -14.3
2008-B5 -10.8 -20.7
2008-B6 -15.4 -35.4
2009-B1 -32.7 -57.0
2009-B2 -60.4 -74.2
2009-B3 -63.9 -67.8
2009-B4 -63.0 -70.0
2009-B5 -56.5 -70.0
2009-B6 -20.5 -68.2
2010-B1 -13.5 -56.7
2010-B2 -36.0 -57.5
2010-B3 -0.5 -40.3
2010-B4 29.5 -32.9
2010-B5 19.8 -16.0
2010-B6 19.9 -18.1
2011-B1 14.6 -17.4
2011-B2 -11.2 1.8
2011-B3 0.4 6.7
2011-B4 -1.6 -0.3
2011-B5 -6.6 0.1
2011-B6 -27.6 -12.8
2012-B1 -12.2 -12.2
2012-B2 -15.9 -15.4
2012-B3 -24.1 -28.8
2012-B4 -22.6 -30.0
2012-B5 -16.2 -28.0
2012-B6 -29.9 -36.8
2013-B1 -37.1 -41.7
2013-B2 -12.4 -33.6
2013-B3 -18.5 -37.8
2013-B4 -39.0 -38.3
2013-B5 -16.7 -30.6
2013-B6 -11.6 -25.7
2014-B1 -28.3 -28.0
2014-B2 -14.4 -19.9
2014-B3 -15.1 -27.2
2014-B4 -9.7 -38.8
2014-B5 -24.0 -40.9
2014-B6 -9.3 -38.5
2015-B1 -12.5 -35.9
2015-B2 -7.5 -32.9
2015-B3 3.3 -28.6
2015-B4 -3.8 -22.4
2015-B5 -3.3 -24.6
2015-B6 -7.9 -27.8
2016-B1 0.5 -18.4
2016-B2 0.1 -21.4
2016-B3 -11.1 -17.4
2016-B4 -0.8 -17.0
2016-B5 -3.6 -24.5
2016-B6 -11.6 -19.2
2017-B1 -8.3 -16.2
2017-B2 -6.0 -12.2
2017-B3 -7.3 -6.8
2017-B4 -0.6 0.5
2017-B5 -1.3 -1.7
2017-B6 -7.0 8.9
2018-B1 -13.0 8.0
2018-B2 1.1 1.6
2018-B3 0.9 -5.0
2018-B4 7.5 -7.8
2018-B5 13.4 -6.7
2018-B6 5.8 -9.4
2019-B1 -21.4 -16.3
2019-B2 20.0 -3.2
2019-B3 10.4 -1.0
2019-B4 -20.8 -4.2
2019-B5 0.4 1.1
2019-B6 -5.2 -4.8
2020-B1 -19.1 -10.3
2020-B2 -4.8 -13.8
2020-B3 -56.2 -84.3
2020-B4 -57.2 -56.1
2020-B5 12.1 -28.1
2020-B6 11.4 -31.1

Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement

  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Pour en savoir plus

Un solde d’opinion est l’écart entre le pourcentage pondéré des réponses « supérieur à la normale » ou « en hausse » et le pourcentage de réponse « inférieur à la normale » ou « en baisse ».

Depuis l’enquête de mai 2020, le mode de correction de la non-réponse a été modifié par rapport à la méthode usuelle qui consistait à compléter les réponses manquantes en reportant les dernières déclarations des entreprises non-répondantes. Les résultats sont à présent calculés sur la base des seules répondantes.

Des informations complémentaires (méthodologie, pages internet associées, etc.) sont disponibles par l’onglet Documentation.

Prochaine publication : le 21 janvier 2020 à 8h45.

Un solde d’opinion est l’écart entre le pourcentage pondéré des réponses « supérieur à la normale » ou « en hausse » et le pourcentage de réponse « inférieur à la normale » ou « en baisse ».

Depuis l’enquête de mai 2020, le mode de correction de la non-réponse a été modifié par rapport à la méthode usuelle qui consistait à compléter les réponses manquantes en reportant les dernières déclarations des entreprises non-répondantes. Les résultats sont à présent calculés sur la base des seules répondantes.

Des informations complémentaires (méthodologie, pages internet associées, etc.) sont disponibles par l’onglet Documentation.

Prochaine publication : le 21 janvier 2020 à 8h45.


: bureau-de-presse@insee.fr
: