Insee Analyses Centre-Val de LoireRecensement de la population : 2 576 252 habitants en Centre-Val de Loire en 2017

Florine Verdu, Willy Faguays (Insee)

Au 1er janvier 2017, 2 576 252 habitants résident en Centre-Val de Loire. Entre 2012 et 2017, la population de la région a augmenté de 12 666 habitants, soit un taux de croissance annuel moyen de + 0,1 % (+ 0,3 % entre 2007 et 2012). Cette augmentation est plus faible qu’en France métropolitaine (+ 0,4 %). Le solde naturel est le seul moteur de la démographie régionale, le solde migratoire étant nul. Le Loiret et l’Indre-et-Loire sont les départements les plus dynamiques de la région. L’expansion démographique se poursuit en périphérie des grandes villes.

Insee Analyses Centre-Val de Loire
No 59
Paru le : Paru le 30/12/2019
Florine Verdu, Willy Faguays (Insee)
Insee Analyses Centre-Val de Loire  No 59 - Décembre 2019

En 2017, la région Centre-Val de Loire avec ses 2 576 252 habitants, est la région la moins peuplée de France métropolitaine, avant la Corse. Elle concentre 4 % de la population métropolitaine.

La population de la région s’accroît de 2 500 habitants en moyenne chaque année entre 2012 et 2017, soit une progression de la population de 0,1 % par an, comparable aux régions voisines de l'Île-de-France (figure 1).

Le Loiret et l’Indre-et-Loire sont les départements les plus peuplés et regroupent la moitié de la population régionale (figures 2 et 3). Le Loiret gagne 15 800 habitants entre 2012 et 2017, soit une augmentation de la population de 0,5 % par an. La croissance est de 0,3 % par an pour l’Indre-et-Loire. Ces augmentations sont dues à une contribution des soldes naturel et migratoire positifs.

Les départements de l’Eure-et-Loir et du Loir-et-Cher ont une faible croissance démographique. Pour l’Eure-et-Loir, l’excédent du solde naturel (plus de naissances que de décès) compense le déficit du solde migratoire (plus de départs que d’arrivées), alors que le phénomène s’inverse pour le Loir-et-Cher.

Dans le sud de la région, les populations du Cher et de l'Indre baissent respectivement de 0,5 % et 0,6 % par an entre 2012 et 2017.

770 communes gagnent des habitants

En Centre-Val de Loire, 44 % des 1 758 communes gagnent des habitants entre 2012 et 2017. Une personne sur cinq vit dans une commune de moins de 1 000 habitants, ce qui représente 70 % des communes de la région.

Sur les six chefs-lieux de département, la population d’Orléans augmente le plus (+ 0,4 % par an). Celles de Bourges, Châteauroux, et Chartres diminuent (figure 4).

Les 40 communes les plus peuplées de la région regroupent près de 958 000 habitants soit 37 % de la population régionale. Entre 2012 et 2017, parmi ces communes, Ingré (45), Olivet (45), Amilly (45) et Mainvilliers (28) ont connu les plus fortes hausses de population (entre 1,7 % et 2,3 % par an en moyenne). En revanche, Saint-Amand-Montrond (18) et Nogent-le-Rotrou (28) ont le plus fortement diminué (de - 2,1 % à - 1,8 % par an).

Un habitant sur cinq réside dans l'une des deux métropoles régionales

Entre 2012 et 2017, la population s'accroît de 0,8 % par an dans la métropole d’Orléans et de 0,2 % par an dans la métropole de Tours ainsi que dans les communautés d’agglomération de Chartres et de Blois (figure 5).

La population des couronnes des grandes aires urbaines de la région a augmenté plus fortement que celle de leurs grands pôles, respectivement de 0,5 % et 0,2 % en moyenne par an. La contribution du solde migratoire est positive dans ces couronnes (+ 0,2 %) tandis qu'elle est négative dans les grands pôles (figure 7).

Le phénomène de périurbanisation se poursuit. Les zones situées près des grands pôles se densifient (figure 8).

Figure 1Taux de variation annuel de la population entre 2012 et 2017

en %
Taux de variation annuel de la population entre 2012 et 2017 (en %)
Code de la région Région Taux de variation annuel de la population entre 2012 et 2017
01 Guadeloupe -0,7
02 Martinique -0,8
03 Guyane 2,3
04 La Réunion 0,5
11 Île-de-France 0,5
24 Centre-Val de Loire 0,1
27 Bourgogne-Franche-Comté 0,0
28 Normandie 0,0
32 Hauts-de-France 0,1
44 Grand Est 0,0
52 Pays de la Loire 0,7
53 Bretagne 0,5
75 Nouvelle-Aquitaine 0,5
76 Occitanie 0,8
84 Auvergne-Rhône-Alpes 0,6
93 Provence-Alpes-Côte d'Azur 0,4
94 Corse 1,2
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 1Taux de variation annuel de la population entre 2012 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 2Populations municipales des départements

nombre, %
Populations municipales des départements (nombre, %)
Départements 2017 2012 Taux de variation annuel moyen 2012-2017
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire apparent
Centre-Val de Loire 2 576 252 2 563 586 0,1 0,1 0,0
Cher 304 256 311 897 -0,5 -0,2 -0,3
Eure-et-Loir 433 233 432 107 0,1 0,3 -0,3
Indre 222 232 228 692 -0,6 -0,5 -0,1
Indre-et-Loire 606 511 596 937 0,3 0,2 0,1
Loir-et-Cher 331 915 331 656 0,0 -0,1 0,1
Loiret 678 105 662 297 0,5 0,4 0,1
Départements limitrophes
Île-de-France
Seine-et-Marne 1 403 997 1 353 946 0,7 0,8 0,0
Yvelines 1 438 266 1 412 356 0,4 0,8 -0,4
Essonne 1 296 130 1 237 507 0,9 0,9 0,0
Bourgogne-Franche-Comté
Nièvre 207 182 216 786 -0,9 -0,5 -0,4
Yonne 338 291 341 902 -0,2 -0,1 -0,1
Normandie
Eure 601 843 591 616 0,3 0,3 0,0
Orne 283 372 290 015 -0,5 -0,2 -0,3
Pays de la Loire
Maine-et-Loire 813 493 795 405 0,5 0,4 0,1
Sarthe 566 506 567 382 0,0 0,2 -0,2
Nouvelle-Aquitaine
Creuse 118 638 121 517 -0,5 -0,9 0,4
Vienne 436 876 430 018 0,3 0,1 0,2
Haute-Vienne 374 426 375 869 -0,1 -0,1 0,0
Auvergne-Rhône-Alpes
Allier 337 988 342 911 -0,3 -0,4 0,1
France métropolitaine 64 639 133 63 375 971 0,4 0,3 0,1
  • Note : Les taux de variation sont arrondis au plus près de leurs valeurs réelles. La somme des taux dus aux soldes naturels et migratoires peut être de fait légèrement différente du taux de variation de la population.
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 aVariation annuelle de la population entre 2012 et 2017

en %
Variation annuelle de la population entre 2012 et 2017 (en %)
Code du département Département Taux de variation annuel moyen de la population entre 2012 et 2017
01 Ain 1,0
02 Aisne -0,2
03 Allier -0,3
04 Alpes-de-Haute-Provence 0,3
05 Hautes-Alpes 0,2
06 Alpes-Maritimes 0,0
07 Ardèche 0,5
08 Ardennes -0,7
09 Ariège 0,1
10 Aube 0,3
11 Aude 0,4
12 Aveyron 0,2
13 Bouches-du-Rhône 0,4
14 Calvados 0,2
15 Cantal -0,3
16 Charente -0,1
17 Charente-Maritime 0,5
18 Cher -0,5
19 Corrèze 0,0
21 Côte-d'Or 0,2
22 Côtes-d'Armor 0,1
23 Creuse -0,5
24 Dordogne -0,1
25 Doubs 0,3
26 Drôme 0,8
27 Eure 0,3
28 Eure-et-Loir 0,1
29 Finistère 0,2
2A Corse-du-Sud 1,6
2B Haute-Corse 0,8
30 Gard 0,5
31 Haute-Garonne 1,3
32 Gers 0,2
33 Gironde 1,3
34 Hérault 1,2
35 Ille-et-Vilaine 1,0
36 Indre -0,6
37 Indre-et-Loire 0,3
38 Isère 0,5
39 Jura -0,1
40 Landes 0,7
41 Loir-et-Cher 0,0
42 Loire 0,2
43 Haute-Loire 0,1
44 Loire-Atlantique 1,2
45 Loiret 0,5
46 Lot -0,1
47 Lot-et-Garonne 0,0
48 Lozère -0,1
49 Maine-et-Loire 0,5
50 Manche -0,1
51 Marne 0,0
52 Haute-Marne -0,7
53 Mayenne 0,0
54 Meurthe-et-Moselle 0,0
55 Meuse -0,6
56 Morbihan 0,5
57 Moselle -0,1
58 Nièvre -0,9
59 Nord 0,1
60 Oise 0,3
61 Orne -0,5
62 Pas-de-Calais 0,1
63 Puy-de-Dôme 0,5
64 Pyrénées-Atlantiques 0,5
65 Hautes-Pyrénées 0,0
66 Pyrénées-Orientales 0,7
67 Bas-Rhin 0,4
68 Haut-Rhin 0,2
69 Rhône 0,9
70 Haute-Saône -0,3
71 Saône-et-Loire -0,1
72 Sarthe 0,0
73 Savoie 0,5
74 Haute-Savoie 1,3
75 Paris -0,5
76 Seine-Maritime 0,0
77 Seine-et-Marne 0,7
78 Yvelines 0,4
79 Deux-Sèvres 0,1
80 Somme 0,0
81 Tarn 0,5
82 Tarn-et-Garonne 0,9
83 Var 0,7
84 Vaucluse 0,5
85 Vendée 0,8
86 Vienne 0,3
87 Haute-Vienne -0,1
88 Vosges -0,5
89 Yonne -0,2
90 Territoire de Belfort -0,2
91 Essonne 0,9
92 Hauts-de-Seine 0,3
93 Seine-Saint-Denis 1,1
94 Val-de-Marne 0,7
95 Val-d'Oise 0,7
971 Guadeloupe -0,7
972 Martinique -0,8
973 Guyane 2,3
974 La Réunion 0,5
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 aVariation annuelle de la population entre 2012 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 bVariation annuelle de la population due au solde naturel entre 2012 et 2017

Variation annuelle de la population due au solde naturel entre 2012 et 2017
Code du département Département Taux de variation annuel de la population dû au solde naturel entre 2012 et 2017 (en %) Solde naturel annuel entre 2012 et 2017 (en habitants)
01 Ain 0,4 2 531
02 Aisne 0,1 760
03 Allier -0,4 -1 213
04 Alpes-de-Haute-Provence -0,1 -241
05 Hautes-Alpes 0,0 22
06 Alpes-Maritimes 0,1 642
07 Ardèche -0,1 -318
08 Ardennes 0,0 115
09 Ariège -0,3 -433
10 Aube 0,1 363
11 Aude -0,2 -614
12 Aveyron -0,3 -961
13 Bouches-du-Rhône 0,4 8 980
14 Calvados 0,1 930
15 Cantal -0,6 -831
16 Charente -0,2 -624
17 Charente-Maritime -0,3 -1 717
18 Cher -0,2 -657
19 Corrèze -0,4 -1 082
21 Côte-d'Or 0,2 976
22 Côtes-d'Armor -0,2 -1 309
23 Creuse -0,9 -1 031
24 Dordogne -0,5 -1 974
25 Doubs 0,4 2 268
26 Drôme 0,3 1 382
27 Eure 0,3 1 985
28 Eure-et-Loir 0,3 1 353
29 Finistère -0,1 -996
2A Corse-du-Sud -0,1 -79
2B Haute-Corse 0,0 -24
30 Gard 0,2 1 123
31 Haute-Garonne 0,6 7 366
32 Gers -0,4 -715
33 Gironde 0,3 4 459
34 Hérault 0,3 2 966
35 Ille-et-Vilaine 0,4 4 371
36 Indre -0,5 -1 048
37 Indre-et-Loire 0,2 1 205
38 Isère 0,5 6 541
39 Jura 0,0 -38
40 Landes -0,1 -493
41 Loir-et-Cher -0,1 -185
42 Loire 0,2 1 644
43 Haute-Loire -0,2 -361
44 Loire-Atlantique 0,4 5 800
45 Loiret 0,4 2 421
46 Lot -0,5 -822
47 Lot-et-Garonne -0,2 -555
48 Lozère -0,4 -289
49 Maine-et-Loire 0,4 2 978
50 Manche -0,1 -586
51 Marne 0,3 1 669
52 Haute-Marne -0,1 -267
53 Mayenne 0,2 584
54 Meurthe-et-Moselle 0,2 1 579
55 Meuse 0,0 -83
56 Morbihan -0,1 -522
57 Moselle 0,2 1 689
58 Nièvre -0,5 -1 152
59 Nord 0,5 13 071
60 Oise 0,5 4 244
61 Orne -0,2 -544
62 Pas-de-Calais 0,3 3 872
63 Puy-de-Dôme 0,1 540
64 Pyrénées-Atlantiques -0,1 -553
65 Hautes-Pyrénées -0,3 -723
66 Pyrénées-Orientales -0,1 -529
67 Bas-Rhin 0,4 3 982
68 Haut-Rhin 0,3 2 187
69 Rhône 0,8 13 888
70 Haute-Saône 0,0 51
71 Saône-et-Loire -0,1 -828
72 Sarthe 0,2 991
73 Savoie 0,3 1 197
74 Haute-Savoie 0,6 4 631
75 Paris 0,7 14 886
76 Seine-Maritime 0,3 3 676
77 Seine-et-Marne 0,8 10 566
78 Yvelines 0,8 10 745
79 Deux-Sèvres 0,0 -72
80 Somme 0,2 875
81 Tarn -0,1 -339
82 Tarn-et-Garonne 0,1 295
83 Var 0,0 -154
84 Vaucluse 0,3 1 745
85 Vendée 0,1 346
86 Vienne 0,1 463
87 Haute-Vienne -0,1 -405
88 Vosges -0,2 -565
89 Yonne -0,1 -394
90 Territoire de Belfort 0,3 380
91 Essonne 0,9 11 102
92 Hauts-de-Seine 0,9 14 528
93 Seine-Saint-Denis 1,3 20 475
94 Val-de-Marne 0,9 12 726
95 Val-d'Oise 1,0 12 502
971 Guadeloupe 0,5 1 885
972 Martinique 0,3 1 065
973 Guyane 2,4 5 935
974 La Réunion 1,1 9 627
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 bVariation annuelle de la population due au solde naturel entre 2012 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 cVariation annuelle de la population due au solde migratoire entre 2012 et 2017

Variation annuelle de la population due au solde migratoire entre 2012 et 2017
Code du département Département Taux de variation annuel de la population dû au solde migratoire (solde apparent des entrées-sorties) entre 2012 et 2017 (en %) Solde migratoire annuel entre 2012 et 2017 (en habitants)
01 Ain 0,6 3 700
02 Aisne -0,4 -2 030
03 Allier 0,1 228
04 Alpes-de-Haute-Provence 0,5 776
05 Hautes-Alpes 0,2 324
06 Alpes-Maritimes 0,0 -383
07 Ardèche 0,6 1 779
08 Ardennes -0,7 -1 955
09 Ariège 0,4 590
10 Aube 0,2 520
11 Aude 0,6 2 199
12 Aveyron 0,6 1 557
13 Bouches-du-Rhône -0,1 -1 104
14 Calvados 0,1 410
15 Cantal 0,3 377
16 Charente 0,1 360
17 Charente-Maritime 0,8 4 831
18 Cher -0,3 -871
19 Corrèze 0,5 1 125
21 Côte-d'Or 0,1 307
22 Côtes-d'Armor 0,3 1 965
23 Creuse 0,4 455
24 Dordogne 0,3 1 418
25 Doubs -0,1 -667
26 Drôme 0,5 2 662
27 Eure 0,0 60
28 Eure-et-Loir -0,3 -1 128
29 Finistère 0,3 2 543
2A Corse-du-Sud 1,6 2 443
2B Haute-Corse 0,8 1 396
30 Gard 0,4 2 589
31 Haute-Garonne 0,7 9 298
32 Gers 0,5 1 028
33 Gironde 1,0 15 475
34 Hérault 0,9 10 487
35 Ille-et-Vilaine 0,6 6 089
36 Indre -0,1 -244
37 Indre-et-Loire 0,1 709
38 Isère 0,0 205
39 Jura 0,0 -111
40 Landes 0,9 3 405
41 Loir-et-Cher 0,1 237
42 Loire 0,0 192
43 Haute-Loire 0,3 681
44 Loire-Atlantique 0,8 10 487
45 Loiret 0,1 741
46 Lot 0,4 719
47 Lot-et-Garonne 0,2 700
48 Lozère 0,3 231
49 Maine-et-Loire 0,1 639
50 Manche 0,0 -15
51 Marne -0,3 -1 649
52 Haute-Marne -0,6 -1 032
53 Mayenne -0,2 -586
54 Meurthe-et-Moselle -0,2 -1 536
55 Meuse -0,5 -1 040
56 Morbihan 0,6 4 220
57 Moselle -0,2 -2 278
58 Nièvre -0,4 -769
59 Nord -0,4 -9 624
60 Oise -0,2 -1 404
61 Orne -0,3 -784
62 Pas-de-Calais -0,2 -2 994
63 Puy-de-Dôme 0,4 2 590
64 Pyrénées-Atlantiques 0,6 3 840
65 Hautes-Pyrénées 0,3 658
66 Pyrénées-Orientales 0,8 3 861
67 Bas-Rhin 0,0 197
68 Haut-Rhin -0,1 -421
69 Rhône 0,1 2 202
70 Haute-Saône -0,3 -669
71 Saône-et-Loire 0,1 539
72 Sarthe -0,2 -1 166
73 Savoie 0,2 816
74 Haute-Savoie 0,7 5 541
75 Paris -1,1 -25 505
76 Seine-Maritime -0,3 -3 586
77 Seine-et-Marne 0,0 -556
78 Yvelines -0,4 -5 563
79 Deux-Sèvres 0,2 626
80 Somme -0,1 -617
81 Tarn 0,6 2 128
82 Tarn-et-Garonne 0,8 1 981
83 Var 0,7 7 568
84 Vaucluse 0,2 888
85 Vendée 0,7 4 924
86 Vienne 0,2 909
87 Haute-Vienne 0,0 117
88 Vosges -0,4 -1 357
89 Yonne -0,1 -328
90 Territoire de Belfort -0,4 -644
91 Essonne 0,0 622
92 Hauts-de-Seine -0,6 -9 954
93 Seine-Saint-Denis -0,2 -3 598
94 Val-de-Marne -0,3 -3 507
95 Val-d'Oise -0,3 -4 195
971 Guadeloupe -1,1 -4 497
972 Martinique -1,1 -4 219
973 Guyane 0,0 -124
974 La Réunion -0,7 -5 684
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 3 cVariation annuelle de la population due au solde migratoire entre 2012 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 4Populations municipales des 40 plus grandes communes en 2017

nombre, %
Populations municipales des 40 plus grandes communes en 2017 (nombre, %) - Lecture : Les préfectures de département figurent en gras
Communes 2017 2012 Taux de variation annuel moyen 2012-2017
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire apparent
Cher
Bourges 64 551 66 666 -0,6 0,0 -0,6
Vierzon 25 903 27 081 -0,9 -0,4 -0,5
Saint-Doulchard 9 505 9 242 0,6 -0,1 0,7
Saint-Amand-Montrond 9 437 10 518 -2,1 -0,8 -1,3
Eure-et-Loir
Chartres 38 578 38 889 -0,2 0,2 -0,4
Dreux 31 044 31 195 -0,1 1,0 -1,1
Lucé 15 404 16 551 -1,4 0,9 -2,3
Châteaudun 13 195 13 039 0,2 -0,2 0,4
Vernouillet 12 506 11 899 1,0 0,7 0,3
Mainvilliers 11 182 10 256 1,7 0,9 0,9
Nogent-le-Rotrou 9 715 10 643 -1,8 -0,8 -1,1
Indre
Châteauroux 43 741 44 960 -0,5 0,1 -0,6
Issoudun 11 905 12 661 -1,2 -0,8 -0,4
Indre-et-Loire
Tours 135 787 134 978 0,1 0,4 -0,3
Joué-lès-Tours 37 893 37 196 0,4 0,5 -0,2
Saint-Cyr-sur-Loire 15 960 16 133 -0,2 -0,3 0,1
Saint-Pierre-des-Corps 15 838 15 224 0,8 0,7 0,1
Saint-Avertin 15 025 14 856 0,2 0,1 0,1
Amboise 12 610 13 157 -0,8 -0,3 -0,6
Chambray-lès-Tours 11 578 10 779 1,4 0,0 1,4
Montlouis-sur-Loire 10 666 10 643 0,0 0,2 -0,2
La Riche 10 448 10 207 0,5 0,6 -0,1
Fondettes 10 307 10 235 0,1 0,0 0,1
Loir-et-Cher
Blois 46 086 45 903 0,1 0,6 -0,5
Romorantin-Lanthenay 17 754 16 746 1,2 -0,1 1,2
Vendôme 16 569 17 024 -0,5 -0,4 -0,2
Loiret
Orléans 116 685 114 286 0,4 0,9 -0,5
Olivet 21 951 19 807 2,1 0,2 1,9
Fleury-les-Aubrais 21 026 20 843 0,2 1,0 -0,8
Saint-Jean-de-Braye 20 751 19 404 1,4 0,8 0,5
Saran 16 365 15 298 1,4 0,4 1,0
Saint-Jean-de-la-Ruelle 16 273 16 833 -0,7 0,8 -1,5
Montargis 14 643 14 490 0,2 0,2 0,0
Gien 14 007 14 519 -0,7 0,2 -0,9
Amilly 12 977 11 785 1,9 -0,3 2,3
Châlette-sur-Loing 12 576 13 053 -0,7 0,7 -1,4
La Chapelle-Saint-Mesmin 10 353 9 937 0,8 0,1 0,8
Ingré 9 087 8 104 2,3 0,5 1,8
Pithiviers 8 981 8 966 0,0 0,5 -0,4
Saint-Jean-le-Blanc 8 702 8 099 1,4 0,3 1,1
  • Note : Les taux de variation sont arrondis au plus près de leurs valeurs réelles. La somme des taux dus aux soldes naturels et migratoires peut être de fait légèrement différente du taux de variation de la population.
  • Lecture : Les préfectures de département figurent en gras
  • Source : Insee, Recensement de la population

Figure 5Populations municipales des EPCI de plus de 50 000 habitants en 2017

nombre, %
Populations municipales des EPCI de plus de 50 000 habitants en 2017 (nombre, %)
EPCI (Établissements Publics de Coopération Intercommunale) 2017 2012 Taux de variation annuel moyen 2012-2017
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire apparent
Métropoles
Tours Métropole Val de Loire 293 035 289 421 0,2 0,3 -0,1
Orléans Métropole 286 257 275 037 0,8 0,7 0,1
Communautés d’agglomération et communautés de communes
CA Chartres Métropole 136 218 134 885 0,2 0,4 -0,3
CA de Blois Agglopolys 105 635 104 604 0,2 0,3 -0,1
CA du Pays de Dreux* 104 250 103 071 0,2 0,6 -0,4
CA Bourges Plus 102 355 104 036 -0,3 0,0 -0,4
CA Châteauroux Métropole 73 310 74 493 -0,3 0,0 -0,3
CA Montargoise et Rives du Loing (A.M.E.) 61 807 60 465 0,4 0,2 0,2
CA Territoires Vendômois 54 097 55 179 -0,4 -0,3 -0,1
CC Touraine Vallée de l'Indre 52 543 48 770 1,5 0,5 1,0
CC Loches Sud Touraine 51 778 52 616 -0,3 -0,4 0,0
  • * Communauté d’agglomération composée en partie de communes hors région (population hors région non prise en compte)
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 6Populations municipales des arrondissements

nombre, %
Populations municipales des arrondissements (nombre, %)
Arrondissements 2017 2012 Taux de variation annuel moyen 2012-2017
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire apparent
Cher
Bourges 171 849 173 727 -0,2 0,0 -0,2
Saint-Amand-Montrond 62 977 66 659 -1,1 -0,6 -0,5
Vierzon 69 430 71 511 -0,6 -0,3 -0,3
Eure-et-Loir
Chartres 209 168 206 582 0,2 0,4 -0,2
Châteaudun 59 012 59 577 -0,2 -0,1 -0,1
Dreux 129 446 128 566 0,1 0,5 -0,4
Nogent-le-Rotrou 35 607 37 382 -1,0 -0,3 -0,7
Indre
Le Blanc 31 425 32 908 -0,9 -0,8 -0,1
Châteauroux 128 450 131 063 -0,4 -0,3 -0,1
La Châtre 28 250 29 078 -0,6 -0,8 0,3
Issoudun 34 107 35 643 -0,9 -0,5 -0,4
Indre-et-Loire
Chinon 103 713 102 542 0,2 0,0 0,2
Tours 384 982 376 189 0,5 0,3 0,1
Loches 117 816 118 206 -0,1 -0,1 0,0
Loir-et-Cher
Blois 151 065 149 575 0,2 0,3 -0,1
Vendôme 69 402 70 832 -0,4 -0,3 -0,1
Romorantin-Lanthenay 111 448 111 249 0,0 -0,3 0,4
Loiret
Montargis 169 925 170 556 -0,1 0,0 -0,1
Orléans 444 681 429 285 0,7 0,5 0,2
Pithiviers 63 499 62 456 0,3 0,2 0,2
  • Source : Insee, Recensements de la population

Figure 7Évolution de la population des grandes aires urbaines de la région Centre-Val de Loire entre 2012 et 2017

en %
Évolution de la population des grandes aires urbaines de la région Centre-Val de Loire entre 2012 et 2017 (en %)
Grande aire urbaine de la région Taux de variation annuel moyen 2012-2017 Contribution du solde naturel au taux de variation Contribution du solde migratoire apparent au taux de variation
Ensemble 0,3 0,3 0,0
Grand pôle 0,2 0,4 -0,1
Couronne grand pôle 0,5 0,3 0,2
  • Note : Les habitants de la partie de la couronne de l'Aire urbaine de Paris incluse dans la région Centre-Val de Loire sont comptés dans « Couronnes grands pôles »
  • Source : Insee, Recensement de la population

Figure 7Évolution de la population des grandes aires urbaines de la région Centre-Val de Loire entre 2012 et 2017

  • Note : Les habitants de la partie de la couronne de l'Aire urbaine de Paris incluse dans la région Centre-Val de Loire sont comptés dans « Couronnes grands pôles »
  • Source : Insee, Recensement de la population

Figure 8Populations municipales des principales aires urbaines

nombre, %
Populations municipales des principales aires urbaines (nombre, %)
Aires urbaines 2017 2012 Taux de variation annuel moyen 2012-2017
Total Dû au solde naturel Dû au solde migratoire apparent
Cher
Bourges 139 052 139 968 -0,1 0,1 -0,2
Saint-Amand-Montrond* 18 982 20 385 -1,4 -0,6 -0,8
Vierzon 34 403 35 622 -0,7 -0,3 -0,4
Eure-et-Loir
Chartres 146 665 144 884 0,2 0,4 -0,2
Châteaudun 20 478 20 397 0,1 0,0 0,1
Dreux* 58 090 57 539 0,2 0,8 -0,6
Nogent-le-Rotrou* 14 296 15 408 -1,5 -0,5 -1,0
Indre
Le Blanc 11 008 11 651 -1,1 -0,6 -0,6
Châteauroux 91 308 92 723 -0,3 0,0 -0,3
Issoudun 16 434 17 299 -1,0 -0,5 -0,5
Indre-et-Loire
Chinon 10 003 9 726 0,6 -0,4 1,0
Loches 11 934 12 084 -0,2 -0,5 0,2
Tours 495 379 484 266 0,5 0,3 0,1
Indre-et-Loire
Blois 126 153 124 869 0,2 0,3 -0,1
Romorantin-Lanthenay 28 929 28 010 0,6 -0,1 0,7
Vendôme 39 674 40 230 -0,3 -0,1 -0,1
Loiret
Gien 21 875 22 455 -0,5 0,1 -0,6
Montargis 71 335 70 122 0,3 0,2 0,1
Orléans 439 343 423 876 0,7 0,6 0,2
Pithiviers 11 826 11 804 0,0 0,4 -0,4
Sully-sur-Loire 12 575 12 515 0,1 0,1 0,0
  • *Aire urbaine composée en partie de communes hors région (population hors région non prise en compte)
  • Source : Insee, Recensement de la population

Figure 9 aVariation annuelle de la densité de la population entre 2007 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Figure 9 bVariation annuelle de la densité de la population due au solde naturel entre 2007 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil

Figure 9 cVariation annuelle de la densité de la population due au solde migratoire entre 2007 et 2017

  • Source : Insee, Recensements de la population, État civil
Avertissement

Afin d’améliorer la prise en compte de la multirésidence, notamment pour les enfants en résidence partagée, le questionnaire du recensement de la population a évolué en 2018. La croissance de population mesurée entre 2007 et 2017 est ainsi affectée d’un très léger effet questionnaire qui est négligeable sur cette période (Insee, note technique 2019).

Sources

Pourquoi l’Insee publie fin 2019 les chiffres de 2017 ?

Les populations publiées fin 2019 pour entrer en vigueur au 1er janvier 2020 sont millésimées 2017 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des cinq enquêtes annuelles de recensement de 2015 à 2019 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période. L’égalité de traitement entre les communes est ainsi assurée. La géographie utilisée pour la diffusion du recensement de l’année 2017 est la géographie en vigueur au 1er janvier 2019.

Les résultats des recensements rénovés ne se comparent correctement entre eux que sur des périodes espacées d’au moins 5 ans.

Définitions

Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une période.

On parle d'accroissement naturel ou d'excédent naturel lorsque le nombre de naissances est supérieur à celui des décès.

Le solde apparent des entrées sorties approche la différence entre le nombre de personnes entrées sur un territoire donné et le nombre de personnes qui en sont sorties, au cours de la période considérée. Il est obtenu par différence entre la variation totale de la population au cours de la période considérée et le solde naturel.

Une aire urbaine ou « grande aire urbaine » est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de plus de 10 000 emplois, et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

Le zonage en aires urbaines 2010 distingue également :

  • les « moyennes aires », ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de 5 000 à 10 000 emplois, et par des communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.
  • les « petites aires », ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle (unité urbaine) de 1 500 à 5 000 emplois, et par des communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

Pour en savoir plus

Une croissance démographique marquée dans les espaces peu denses, Insee Focus n° 177, décembre 2019

Les métropoles régionales portent le croissance en Centre-Val de Loire, Insee Analyses Centre-Val de Loire n° 50, janvier 2019.

Recensement de la population :2 577 866 habitants en Centre-Val de Loire en 2016, Insee Analyses Centre-Val de Loire n° 49, décembre 2018

Trois systèmes territoriaux dans la région pour autant de dynamiques d'emploi et de population, Insee Analyses Centre-Val de Loire n° 42, février 2018.