Les inégalités territoriales s’accentuent

Clément Gass, Flora Vuillier-Devillers (Insee)

En deux ans, les trajectoires des EPCI du Grand Est en termes d’évolution de revenu et de morphologie sociale ont poursuivi les tendances passées, creusant les inégalités territoriales. La pauvreté s’accroît autour des villes moyennes, et les intercommunalités cumulant chômage et déficit migratoire sont plus nombreuses.

Insee Flash Grand Est
No 25
Paru le : Paru le 18/12/2019
Clément Gass, Flora Vuillier-Devillers (Insee)
Insee Flash Grand Est  No 25 - décembre 2019
Consulter

Une typologie des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) du Grand Est, réalisée à partir d’indicateurs de revenu, de population et d’emploi (cf. Insee Analyses Grand Est n° 74), a identifié trois classes de territoires plus marqués par la pauvreté. Les métropoles, globalement riches, présentent de fortes inégalités et des fragilités sociales, caractéristiques que l’on retrouve dans une moindre mesure en frontière luxembourgeoise ; les anciens territoires industriels, comme Mulhouse, Troyes ou le bassin minier lorrain, connaissent des difficultés d’emploi qui engendrent des fragilités monétaires et sociales, plus que dans les territoires agricoles où les difficultés concernent essentiellement les jeunes ; dans une bande sud parcourant les Vosges et la Haute-Marne, la pauvreté n’est pas extrêmement marquée, mais ses conséquences renforcées par les dynamiques économiques et démographiques atones.

L’actualisation de cette typologie permet d’observer les dynamiques récentes de chaque type de territoire et des changements de classe pour quelques EPCI (figure 1).

Figure 1Inégalités dans les grandes villes et à la frontière luxembourgeoise, pauvreté dans les Vosges et le nord ouest de la région

Inégalités dans les grandes villes et à la frontière luxembourgeoise, pauvreté dans les Vosges et le nord ouest de la région - Lecture : comme en 2018, les EPCI de France métropolitaine ont été répartis en classes de pauvreté et de trajectoire sociale. Dix de ces classes sont représentées dans le Grand Est dont une composée d’un unique EPCI.
Code EPCI Libellé EPCI Classe Changement de classe par rapport à 2014
200000545 CC des Portes de Romilly sur Seine 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
200005957 CC de la Région de Rambervillers 9 : pauvreté du déclin industriel changement
200006716 CC du Nogentais 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200013050 CC Sauer-Pechelbronn 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200027308 CC d'Auberive Vingeanne et Montsaugeonnais 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200030526 CC du Ried de Marckolsheim 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200033025 CA de Bar-le-Duc - Sud Meuse 5 : villes champenoises modestes changement
200033868 CC des Ballons des Hautes-Vosges 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200034270 CC du Pays de Barr 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200034635 CC du Kochersberg 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200034718 CC de Vitry, Champagne et Der 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
200034874 CC Côtes de Meuse Woëvre 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
200035772 CC du Pays du Saintois 4 : périurbain dense et riche changement
200036465 CC de Thann-Cernay 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200039865 Metz Métropole 1 : métropoles socialement fragiles pas de changement
200039907 CC du Sud Messin 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200039949 CC Rives de Moselle 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200040137 CC des Lacs de Champagne 6 : en stagnation et pauvre changement
200040178 CC de l'Outre-Forêt 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200041283 CC de la Plaine du Rhin 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200041325 CC du Pays Rhénan 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200041515 CC du Bassin de Pont-à-Mousson 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200041622 CC Ardennes Thiérache 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200041630 CA Ardenne Métropole 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
200042000 CC Bruyères-Vallons des Vosges 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200042620 CC de la Région de Suippes 10 : suippes - armée pas de changement
200042703 CC de l'Argonne Champenoise 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200042992 CC Perthois-Bocage et Der 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
200043156 CC du Pays Réthelois 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200043438 CC de la Moivre à la Coole 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
200043693 CC Terre Lorraine du Longuyonnais 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
200044253 CC du Bassin de Joinville en Champagne 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200049187 CA du Grand Verdun 5 : villes champenoises modestes changement
200066009 CA Mulhouse Alsace Agglomération 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
200066025 CC Pays Rhin - Brisach 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200066033 CC Sud Alsace Largue 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200066041 CC Sundgau 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200066058 CA Saint-Louis Agglomération 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200066108 CC des Portes de Meuse 7 : cadre de vie rural favorable changement
200066116 CC Argonne-Meuse 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200066132 CC du Pays de Stenay et du Val Dunois 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200066140 CC de l'Aire à l'Argonne 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200066157 CC de Commercy - Void - Vaucouleurs 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200066165 CC Val de Meuse - Voie Sacrée 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
200066173 CC de Damvillers Spincourt 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
200066835 CC de Sézanne-Sud Ouest Marnais 7 : cadre de vie rural favorable changement
200066850 CC des Paysages de la Champagne 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200066876 CA de Châlons-en-Champagne 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200066892 CC de Vendeuvre-Soulaines 7 : cadre de vie rural favorable changement
200067213 CU du Grand Reims 1 : métropoles socialement fragiles pas de changement
200067379 CC Côtes de Champagne et Val de Saulx 7 : cadre de vie rural favorable changement
200067486 CC Bouzonvillois-Trois Frontières 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
200067502 CA Saint-Avold Synergie 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200067643 CC Meurthe Mortagne Moselle 4 : périurbain dense et riche changement
200067650 CC Houve-Pays Boulageois 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200067684 CA Epernay, Coteaux et Plaine de Champagne 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200067759 CC Vallées et Plateau d'Ardenne 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200067783 CC de Hanau-La Petite Pierre 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200067841 CC de l'Alsace Bossue 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200067874 CA de Haguenau 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200067924 CC du Canton d'Erstein 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200067957 CC Haut Chemin-Pays de Pange 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200068112 CC du Pays de Saverne 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200068146 CC Sarrebourg Moselle Sud 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200068369 CC de Mirecourt Dompaire 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200068377 CC de la Porte des Vosges Méridionales 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200068559 CC de l'Ouest Vosgien 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200068658 CA de Chaumont du Bassin Nogentais et du Bassin de Bologne Vignory Froncles 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200068666 CA de Saint-Dizier Der et Blaise 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200068682 CC Terre d'Eau 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200068757 CA d'Epinal 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200068773 CC des Vosges côté Sud Ouest 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200068864 CC de la Mossig et du Vignoble 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200069003 CC du Barséquanais en Champagne 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200069250 CA Troyes Champagne Métropole 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
200069433 CC de Vezouze en Piémont 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200069441 CC du Pays de Bitche 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200069664 CC Meuse Rognon 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200070126 CC Seine et Aube 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
200070290 CC Coeur du Pays Haut 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
200070324 CC du Territoire de Lunéville à Baccarat 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200070332 CC des Savoir-Faire 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200070563 CC Terres Touloises 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200070589 CC de Seille et Grand Couronné 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
200070738 CC Mad et Moselle 4 : périurbain dense et riche pas de changement
200070746 CA Sarreguemines Confluences 6 : en stagnation et pauvre changement
200070845 CC Orne Lorraine Confluences 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200071041 CC du Chaourçois et du Val d'Armance 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
200071066 CA de Saint-Dié-des-Vosges 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200071157 CC des Hautes Vosges 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
200071777 CC d'Arcis, Mailly, Ramerupt 5 : villes champenoises modestes pas de changement
200072999 CC du Grand Langres 5 : villes champenoises modestes pas de changement
240800821 CC Ardenne, Rives de Meuse 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
240800847 CC des Portes du Luxembourg 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
240800862 CC des Crêtes Préardennaises 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
240800920 CC de l'Argonne Ardennaise 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
241000223 CC Forêts, Lacs, Terres en Champagne 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
241000405 CC de la Région de Bar sur Aube 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
241000447 CC du Pays d'Othe 7 : cadre de vie rural favorable changement
241000488 CC de l'Orvin et de l'Ardusson 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
245100615 CC de la Grande Vallée de la Marne 4 : périurbain dense et riche pas de changement
245100888 CC de la Brie Champenoise 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
245100979 CC du Sud Marnais 7 : cadre de vie rural favorable changement
245200597 CC des Trois Forêts 8 : revenus agricoles en déclin pas de changement
245400171 CC Moselle et Madon 4 : périurbain dense et riche pas de changement
245400189 CC des Pays du Sel et du Vermois 4 : périurbain dense et riche pas de changement
245400262 CA de Longwy 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
245400510 CC du Pays de Colombey et du Sud Toulois 4 : périurbain dense et riche pas de changement
245400601 CC du Bassin de Pompey 6 : en stagnation et pauvre changement
245400676 Métropole du Grand Nancy 1 : métropoles socialement fragiles pas de changement
245400759 CC du Pays du Sanon 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
245500327 CC du Sammiellois 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
245501176 CC du Territoire de Fresnes en Woëvre 7 : cadre de vie rural favorable pas de changement
245501184 CC du Pays de Revigny sur Ornain 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
245501242 CC du Pays d'Etain 5 : villes champenoises modestes pas de changement
245501259 CC du Pays de Montmédy 2 : frontalier inégalitaire changement
245700133 CC du District Urbain de Faulquemont (DUF) 4 : périurbain dense et riche pas de changement
245700372 CA de Forbach Porte de France 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
245700398 CC de Freyming-Merlebach 9 : pauvreté du déclin industriel pas de changement
245700695 CC de Cattenom et Environs 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
245700950 CC du Pays de Phalsbourg 4 : périurbain dense et riche pas de changement
245701164 CC du Warndt 9 : pauvreté du déclin industriel changement
245701206 CC du Saulnois 7 : cadre de vie rural favorable changement
245701222 CA du Val de Fensch 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
245701271 CC du Pays Orne Moselle 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
245701354 CC de l'Arc Mosellan 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
245701362 CA Portes de France-Thionville 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
245701404 CC du Pays Haut Val d'Alzette 2 : frontalier inégalitaire pas de changement
246700306 CC de la Vallée de la Bruche 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246700488 Eurométropole de Strasbourg 1 : métropoles socialement fragiles pas de changement
246700744 CC des Portes de Rosheim 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
246700777 CC de la Vallée de Villé 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246700843 CC de la Basse-Zorn 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246700926 CC du Pays de Wissembourg 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246700959 CC du Pays de la Zorn 3 : riche par redistribution frontalière pas de changement
246700967 CC de Sélestat 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246701064 CC de la Région de Molsheim-Mutzig 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246701080 CC du Pays de Sainte-Odile 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246701098 CC du Pays de Niederbronn-les-Bains 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800205 CC de la Vallée de Saint-Amarin 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800395 CC du Val d'Argent 6 : en stagnation et pauvre pas de changement
246800445 CC du Centre du Haut-Rhin 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800494 CC du Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800551 CC de la Vallée de Kaysersberg 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800569 CC de la Région de Guebwiller 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800577 CC du Pays de Ribeauvillé 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800585 CC de la Vallée de Munster 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800676 CC de la Vallée de la Doller et du Soultzbach 4 : périurbain dense et riche pas de changement
246800726 CA Colmar Agglomération 1 : métropoles socialement fragiles pas de changement
  • Lecture : comme en 2018, les EPCI de France métropolitaine ont été répartis en classes de pauvreté et de trajectoire sociale. Dix de ces classes sont représentées dans le Grand Est dont une composée d’un unique EPCI.
  • Sources : Insee, recensements de la population – RFL – Filosofi – BPE ; CAF.

Figure 1Inégalités dans les grandes villes et à la frontière luxembourgeoise, pauvreté dans les Vosges et le nord ouest de la région

  • Lecture : comme en 2018, les EPCI de France métropolitaine ont été répartis en classes de pauvreté et de trajectoire sociale. Dix de ces classes sont représentées dans le Grand Est dont une composée d’un unique EPCI.
  • Sources : Insee, recensements de la population – RFL – Filosofi – BPE ; CAF.

Pauvreté localisée, concentration des emplois : les inégalités territoriales se creusent

C’est dans les EPCI classés « métropoles socialement fragiles » que le taux de pauvreté augmente le plus, passant de 15,9 à 16,9 % entre 2014 et 2016. Il gagne aussi 0,6 point dans les territoires dits « appauvris par le déclin industriel » (de 19,7 % à 20,3 %), qui présentaient déjà les valeurs les plus élevées du Grand Est en 2014. Dans les « villes champenoises modestes », où le taux de pauvreté est plus proche de la moyenne, c’est le niveau d’équipement qui baisse alors qu’il était déjà faible. À l’opposé, le revenu médian augmente dans les EPCI « frontaliers inégalitaires » et dans les territoires « riches par redistribution frontalière », de sorte que les inégalités entre territoires augmentent.

La population croît dans les métropoles et tous les types de territoires frontaliers déjà denses, et diminue dans les anciens bastions de l’industrie. Les autres territoires se distinguent plutôt par les évolutions d’emploi. Dans les EPCI à « cadre de vie rural favorable », les emplois sont de moins en moins nombreux par rapport au nombre d’actifs occupés. C’est l’inverse dans les « villes champenoises modestes ». La concentration de l’emploi dans les pôles concerne désormais les villes moyennes. Le chômage et la pauvreté, plutôt contenus, ont alors tendance à progresser dans l’espace alentour.

Extension de l’espace rural résidentiel, constance des espaces de richesse et de pauvreté

Si les évolutions des classes d’EPCI sont différenciées, les trajectoires pour les territoires d’une même classe sont assez semblables, et peu d’EPCI en changent en deux ans. Les mêmes grandes métropoles se distinguent toujours par des situations sociales hétérogènes. Les territoires voisins de la Suisse et des grandes villes se caractérisent par la résidence d'actifs qualifiés, les zones "rurales et agricoles" par un fort vieillissement

La frontière est moins opaque entre les autres classes. La zone de cohabitation entre difficultés sociales et population à hauts revenus, en frontière luxembourgeoise, s’étend légèrement vers l’ouest. La classe « périurbain dense et riche », où la population a continué d’augmenter, s’élargit autour de Nancy. Le chômage s’est stabilisé à un niveau élevé dans les zones affectées par le déclin industriel (au moins 17 %), mais les migrations déficitaires pèsent toujours sur l’évolution de la population, et cette situation concerne deux EPCI supplémentaires. La classe des « villes champenoises modestes » se réduit, cinq EPCI ruraux la quittant alors que Verdun et Bar-le-Duc la rejoignent (figure 2). À deux exceptions près, elle ne compte plus que des EPCI polarisés par une préfecture ou une sous-préfecture. Le mouvement de concentration des emplois a davantage démarqué ces pôles des EPCI ruraux qui ont quitté la classe. Il devient la principale caractéristique de ces types de territoires, qui présentent toujours des caractéristiques de pauvreté proches de la moyenne régionale et un relatif déficit de services à la population.

Corollaire de cette démarcation de pôles d’emploi moyens, la classe « cadre de vie rural favorable » s’élargit, la principale caractéristique de ses territoires devenant leur fonction résidentielle. Apparaissant d’abord comme favorisée, elle accepte désormais des EPCI aux évolutions de populations plus faibles, aux taux de pauvreté, de chômage et de jeunes non insérés plus élevés. Les difficultés de logement et la monoparentalité restent peu fréquentes, grâce à la disponibilité de l’espace et à l’absence de choc d’emploi brutal.

Enfin, la composition des territoires « en stagnation et pauvre » subit quelques ajustements, échangeant des EPCI avec une grande variété de classes. Il se situe en effet dans une position intermédiaire et la plupart de ses EPCI ont des trajectoires plates, aussi la moindre évolution peut-elle les amener dans des classes plus ou moins bien loties.

Figure 2La pauvreté s'accentue dans les métropoles, les territoires ruraux perdent des emploisMoyennes pour chaque ensemble d'EPCI ne changeant pas de classe entre 2014 et 2016

La pauvreté s'accentue dans les métropoles, les territoires ruraux perdent des emplois - Lecture : dans les EPCI de type « cadre de vie rural favorable » en 2014 et en 2016, le taux de couverture de l’emploi (soit le nombre d’emplois offerts dans la zone rapporté au nombre d’actifs occupés résidents) est passé de 54,9 en 2014 à 54,3 en 2016. Une zone est en déficit d’emploi dès lors que ce taux est inférieur à 100.
Nombre d’EPCI Densité de population (en hab/km²) Taux de couverture de l'emploi Niveau d'équipements courants hors restaurants rapporté à la densité de population Part de chômeurs dans la population active (en %) Part des 15-29 ans ni étudiants, ni en emploi (en %) Niveau de vie médian (en euros) Taux de pauvreté (en %)
2014 2016 2014 2016 2014 2016 2014 2016 2014 2016 2014 2016 2014 2016 2014 2016
Cadre de vie rural favorable 12 17 21,7 21,7 54,9 54,3 1,8 1,9 10,6 11,0 17,3 17,3 20 141 20 691 10,3 10,9
En stagnation et pauvre 32 29 84,4 84,0 87,1 86,6 1,5 1,5 15,5 15,5 23,5 23,2 18 749 19 229 15,9 16,2
Frontalier inégalitaire 10 11 259,8 262,0 48,7 48,0 0,7 0,7 12,6 12,5 19,5 18,8 21 084 21 816 14,0 14,3
Métropoles socialement fragiles 5 5 920,5 931,4 123,9 123,6 0,3 0,4 15,6 15,7 18,9 18,4 20 400 20 800 15,9 16,9
Pauvreté du déclin industriel 8 10 296,4 293,8 100,7 100,0 0,7 0,7 19,8 19,8 28,1 27,7 18 136 18 569 19,7 20,3
Périurbain dense et riche 42 42 134,5 134,7 73,7 73,7 0,9 0,9 10,3 10,3 16,7 16,6 21 731 22 141 8,7 8,9
Revenus agricoles en déclin 13 13 17,5 17,3 70,7 71,0 3,0 3,1 11,5 11,5 20,0 19,5 19 239 19 792 14,0 14,4
Riche par redistribution frontalière 10 10 136,2 137,1 44,9 44,9 0,8 0,8 8,6 8,7 13,8 13,4 24 338 24 981 6,4 6,5
Villes champenoises modestes 15 11 51,6 51,4 100,5 101,0 1,5 1,5 12,9 13,0 21,1 20,8 19 574 20 126 13,5 13,9
Non classés 2 1 ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns ns
Ensemble des EPCI du Grand Est 149 149 139,7 140,1 76,2 75,9 1,3 1,3 12,6 12,7 19,8 19,6 20 391 20 891 12,4 12,8
  • Note : les chiffres correspondent aux moyennes non pondérées des EPCI stables de chaque classe. La moyenne des 149 EPCI du Grand Est, référence pour comparer les EPCI entre eux, peut donc différer de l’indicateur au niveau régional. Par exemple, le taux de pauvreté 2016 des habitants du Grand Est s’établit à 14,5 %, au lieu de 12,8 %, les EPCI au dessus de la moyenne étant peu nombreux mais très peuplés. Tous les chiffres correspondent à la moyenne des EPCI n’ayant pas changé de classe entre 2014 et 2016, excepté les colonnes « Nombre d’EPCI » qui comptabilisent le nombre total d’EPCI présents dans chaque classe en 2014 et en 2016.
  • Lecture : dans les EPCI de type « cadre de vie rural favorable » en 2014 et en 2016, le taux de couverture de l’emploi (soit le nombre d’emplois offerts dans la zone rapporté au nombre d’actifs occupés résidents) est passé de 54,9 en 2014 à 54,3 en 2016. Une zone est en déficit d’emploi dès lors que ce taux est inférieur à 100.
  • Champ : EPCI du Grand Est.
  • Source : Insee, recensements de la population – BPE – Filosofi.

Encadré partenariat

L’étude a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre la direction régionale de l’Insee Grand Est et la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Grand Est et avec l'Observatoire régional de la santé.

Pour en savoir plus

Gascard N., Gass C., Isel F., « Métropoles, villes industrielles et sud du Grand Est fragilisés par la pauvreté », Insee Analyses n° 74, juillet 2018.

Gascard N., Gass C., Isel F., « Pauvreté et concentration des ménages fragiles dans les grandes agglomérations et les zones en difficulté économique », Insee Analyses Grand Est n° 75, juillet 2018.