Une nouvelle fréquentation record dans la région, notamment dans le CalvadosSaison touristique 2019

Caroline Poupet, Pauline Roger, Insee

Le bilan de la saison touristique en Normandie est très positif en 2019. La fréquentation progresse pour la 3e année consécutive et atteint à nouveau des records dans tous les types d’hébergement. L’organisation, au cours du mois de juin, de trois événements touristiques majeurs a attiré les touristes dans la région. Les campings ont nettement bénéficié de ce dynamisme. Les touristes sont venus particulièrement nombreux dans le Calvados.

Insee Flash Normandie
No 90
Paru le : Paru le 28/11/2019
Caroline Poupet, Pauline Roger, Insee
Insee Flash Normandie  No 90 - novembre 2019

Entre avril et septembre 2019, les hébergements touristiques en Normandie enregistrent 11,7 millions de nuitées, soit 613 000 nuitées supplémentaires par rapport à la saison précédente. Cette hausse de 5,5 % représente la deuxième plus forte croissance des régions métropolitaines, derrière les Hauts-de-France. La fréquentation touristique progresse ainsi pour la 3ᵉ année consécutive en Normandie, et de façon plus soutenue qu’au niveau national (+ 2,2 %).

Des niveaux de fréquentation records

Après une saison 2018 déjà exceptionnelle, la fréquentation atteint à nouveau des records dans la région, avec des niveaux jamais atteints depuis au moins 2011 dans tous les types d’hébergement. Si la fréquentation de la clientèle résidant en France progresse (+ 4,7 %), la clientèle non résidente est venue particulièrement nombreuse cette année (+ 7,4 %).

Les hôtels normands ont totalisé 5,2 millions de nuitées, soit une hausse de 1,6 % par rapport à 2018 (figure 2). Les campings ont nettement bénéficié de la forte affluence dans la région, avec près de 4,5 millions de nuitées enregistrées, soit 12,1 % de plus que l’année précédente. Dans les autres hébergements collectifs de tourisme (AHCT : résidences de tourisme, villages de vacances , maisons familiales, auberges de jeunesse), la fréquentation progresse également (+ 2,5 %).

Figure 1Une fréquentation en hausse dans quatre départementsÉvolution 2018-2019 du nombre de nuitées dans les hôtels et les campings (en %), nuitées 2019 (en milliers)

Une fréquentation en hausse dans quatre départements
Code région Département Nombre de nuitées (en milliers) Évolution 2018/2019 (en %)
14 Calvados 4 478 +11,5
27 Eure 551 +2,6
50 Manche 2 167 +2,2
61 Orne 307 -6,4
76 Seine-maritime 2 167 +2,9
Normandie 9 671 +6,5
  • Champ : Hôtels et campings
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Figure 1Une fréquentation en hausse dans quatre départementsÉvolution 2018-2019 du nombre de nuitées dans les hôtels et les campings (en %), nuitées 2019 (en milliers)

  • Champ : Hôtels et campings
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Figure 2La fréquentation progresse de 12,1 % dans les campingsFréquentation touristique de la saison d’été et évolution 2018-2019

La fréquentation progresse de 12,1 % dans les campings
Fréquentation touristique en 2019 Évolution par rapport à la saison 2018 (en %)
Nuitées (en milliers) Part de la clientèle non résidente (en %) Totale Clientèle résidente Clientèle non résidente
Hôtels 5 219 29,9 1,6 0,6 3,9
Campings 4 452 37,8 12,1 14,1 9,0
Autres 2 001 16,5 2,5 0,0 17,3
Normandie 11 672 30,6 5,5 4,7 7,4
  • Champ : Hôtels, campings et AHCT
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Des touristes très nombreux dans le Calvados

Dans le Calvados, la fréquentation dans les hôtels et les campings est particulièrement dynamique (+ 11,5 %) et atteint un niveau record (figure 1). Ce département explique à lui seul 82,2 % de l’augmentation des nuitées dans les hôtels et les campings de la région. Les campings de la Côte Fleurie, notamment, ont bénéficié d’une forte hausse de leur clientèle (+ 37,4 %).

Le nombre de nuitées est également en hausse, mais de façon plus modérée, en Seine-Maritime (+ 2,9 %), dans l’Eure (+ 2,6 %) et dans la Manche (+ 2,2 %), où les campings de la baie du Mont-Saint-Michel ont néanmoins enregistré une forte progression (+ 43,1 %). Dans l’Orne, la fréquentation touristique, qui avait connu une forte augmentation la saison dernière, est en recul en 2019 (- 6,4 %) et atteint son plus bas niveau depuis au moins 2011.

Un mois de juin exceptionnel

Pour tous les mois de la saison touristique d’été, à l’exception de mai, la fréquentation est supérieure à celle de la saison 2018 (figure 3). Les touristes sont venus particulièrement nombreux en juin, attirés dans la région par trois grands événements : le 75ᵉ anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie, l’Armada de Rouen et la coupe du monde féminine de football au Havre. Durant ce mois, les hôtels et les campings normands ont enregistré plus de 300 000 nuitées supplémentaires par rapport à l’année précédente (+ 24,3 %), soit près de la moitié de la hausse observée sur l’ensemble de la saison. Le mois de juin atteint ainsi son plus haut niveau de fréquentation depuis au moins 2011.

La fréquentation au cours du mois d’avril, en baisse la saison dernière, repart à la hausse cette année (+ 18,8 %). Elle est également dynamique en juillet (+ 6,4 %), en août (+ 2,0 %) et en septembre (+ 2,0 %). En mai, le nombre de nuitées recule mais reste stable par rapport à la moyenne des années 2015 à 2018.

Figure 3Un mois de juin particulièrement dynamiqueÉvolution mensuelle de la fréquentation des hôtels et des campings normands

nuitées en milliers
Un mois de juin particulièrement dynamique (nuitées en milliers)
Nuitées en 2018 Nuitées en 2019 Moyenne années 2015 à 2018
Avril 917 1 089 930
Mai 1 223 1 102 1 119
Juin 1 256 1 561 1 186
Juillet 2 090 2 224 1 981
Août 2 461 2 511 2 276
Septembre 1 160 1 184 1 070
  • Champ : Hôtels et campings
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Figure 3Un mois de juin particulièrement dynamiqueÉvolution mensuelle de la fréquentation des hôtels et des campings normands

  • Champ : Hôtels et campings
  • Source : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Une forte fréquentation des touristes américains

Les touristes non résidents sont venus nombreux visiter la Normandie cette saison. Ils y ont passé 3,6 millions de nuitées, soit 247 000 de plus qu’en 2018 (+ 7,4 %). Cette hausse, particulièrement marquée dans les AHCT (+ 17,3 %) et les campings (+ 9 %), est plus modérée dans les hôtels (+ 3,9 %).

Avec 168 000 nuitées supplémentaires, la fréquentation des touristes européens progresse. Les Hollandais sont venus plus nombreux pour la troisième année consécutive (+ 7,1 %) et restent les touristes les plus représentés dans la région, alors que leur fréquentation recule au niveau national. Les Allemands, les Belges, les Espagnols, les Suisses et les Italiens sont également davantage venus visiter la région cette année. Les Britanniques, dont la fréquentation est en recul depuis 2015, continuent de venir moins nombreux (- 3,4 %), mais sont toujours la 2ᵉ nationalité la plus présente en Normandie.

Hors Europe, la fréquentation des Américains, après deux années de hausse, a bondi cette saison (+ 29,1 %). Les commémorations du 75ᵉ anniversaire du débarquement et la coupe du monde féminine de football, en juin, ont largement contribué à ce surplus de fréquentation. Durant ce mois, 4 nuitées américaines supplémentaires sur dix ont été enregistrées. La fréquentation des Japonais, bien qu’ils soient moins nombreux, a également fortement augmenté, pour la deuxième année consécutive.

Avertissement : révision des séries concernant les hôtels

À partir du 1ᵉʳ janvier 2019, les données des hôtels non répondants sont imputées au moyen d’une nouvelle méthode, en fonction de leurs caractéristiques. Cette méthode d’imputation de la non-réponse tend à revoir légèrement à la baisse le nombre total de nuitées (− 0,9 % au quatrième trimestre 2018) mais n’a pas d’impact sur les évolutions. Les données sont inchangées pour les autres modes d’hébergement.

Avertissement

Note méthodologique : changement de questionnaire à partir de janvier 2019 -
 Modification dans la manière d’observer le pays de résidence des touristes

Jusqu’en janvier 2019, lorsque le pays de résidence d’un touriste n’était pas connu, les nuitées et les arrivées de touristes étaient imputées aux non-résidents, c’est-à-dire résidant en dehors de France.

À partir de janvier 2019, par souci de qualité, une nouvelle modalité de réponse « pays non-connu » a été introduite. Elle permet d’identifier les situations pour lesquelles l’hébergement ne sait pas si les touristes sont résidents ou non-résidents. Cette modification permet de mieux estimer la répartition des nuitées et des arrivées entre résidents et non-résidents. Elle peut aussi entraîner une baisse de la part des nuitées des non-résidents à partir de 2019. À titre d’exemple, les nuitées des non-résidents représentaient 38,7 % du total en mai-juin-juillet 2019 et 39,6 % aux mois de mai-juin-juillet 2018, soit 0,9 point d’écart pour la France métropolitaine.

Sources

En partenariat avec la Direction générale des entreprises et les comités régionaux et départementaux du tourisme, l’Insee réalise mensuellement une enquête sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT).

Définitions


La saison d’été couvre les mois d’avril à septembre.


La clientèle peut être soit résidente en France (si son lieu d’habitation habituel est localisé en France) soit non résidente.


Les nuitées (ou fréquentation) correspondent au nombre total de nuits passées par les clients. Un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel compte pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.


Les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT) comprennent notamment les résidences de tourisme (dont appart’hôtel), les villages de vacances, les maisons familiales et les auberges de jeunesse. Ils n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers.

Pour en savoir plus

Gidrol JC., « Saison touristique d’été 2019 - Troisième année de hausse pour la fréquentation, grâce à la clientèle résidente », Insee Focus, n°171, novembre 2019.

Poupet C., Roger P., « Trois événements majeurs ont dynamisé la fréquentation hôtelière en juin 2019 en Normandie », Insee Analyses Normandie, n°69, novembre 2019.

Poupet C., Raspaud G., « Bilan de l’année touristique 2018 : Une nouvelle année record pour la Normandie », Insee Analyses Normandie, n°61, juin 2019.

Poupet C., Raspaud G., « Saison touristique 2018 : une fréquentation record en Normandie pour la deuxième année consécutive », Insee Flash Normandie, n°71, novembre 2018.