Un emploi saisonnier fortement lié au tourisme d’hiver

Christelle Thouilleux et Philippe Bertrand, Insee, Justine Durand, Direccte

Entre novembre 2014 et octobre 2015, les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes ont fait appel à 141 250 postes saisonniers. L’emploi saisonnier pèse globalement peu, avec 0,7 % du volume de travail. Il est concentré sur la saison d’hiver dans les massifs alpins, principalement dans l’hébergement et la restauration. Les saisonniers sont plutôt jeunes, peu qualifiés et peu rémunérés. Quel que soit leur parcours, l’activité non permanente entraîne de la précarité. En effet, quatre saisonniers sur dix n’ont eu aucune autre activité salariée durant l’année. Même en cumulant plusieurs postes, le volume de travail reste relativement faible. Les serveurs sont les plus spécialisés, un quart d’entre eux ayant occupé plusieurs postes sans changer de métier.

Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes
No 76
Paru le : 12/02/2019

Serveurs ou conducteurs de remontées mécaniques dans la Tarentaise, cueilleurs d’abricots dans la Drôme, agents de propreté l’été à Lyon… autant d’emplois saisonniers (méthodologie) occupés par des salariés. Ils répondent à des besoins ponctuels des entreprises pour réaliser des travaux appelés à se répéter chaque année à la même période.

Entre novembre 2014 et octobre 2015, les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes ont eu recours à 141 250 postes saisonniers hors intérim (encadré), soit 2,2 % de l’ensemble des postes de la région. Le volume de travail est faible, car ne se déroulant par nature que sur une partie de l’année. L’emploi saisonnier représente ainsi environ 18 300 emplois en équivalent temps plein (ETP), soit 0,7 % de l’emploi salarié total annuel de la région. Cette proportion est proche de celle de Provence-Alpes-Côte d’Azur (1,0 %) mais plus faible que celle de l’Occitanie (1,7 %).

Une saisonnalité majoritairement hivernale

L’attractivité des massifs montagneux étant liée aux sports d’hiver, la saisonnalité régionale est plutôt étalée sur la période hivernale (figure 1), débutant en décembre pour s’achever fin avril. C’est une des particularités d’Auvergne-Rhône-Alpes d’avoir une activité hivernale aussi soutenue. Elle est liée à la forte fréquentation touristique sur cette période, essentiellement dans les Alpes. Le pic journalier de la saison est atteint fin février, avec près de 38 000 postes salariés saisonniers. La période estivale est concentrée sur seulement deux mois, avec un pic de 36 000 postes salariés saisonniers fin août. Les secteurs d’activité les plus saisonniers se retrouvent sur les deux périodes, hiver et été. Cependant, le transport (comprenant les remontées mécaniques) présente une saisonnalité uniquement hivernale. Les saisons de l’agriculture et, dans une moindre mesure, des arts et spectacles, se situent principalement en été, en lien avec les cycles de la nature et les périodes d’évènements culturels.

Figure 1Une longue saison d’hiverVariation journalière du nombre de postes saisonniers en Auvergne-Rhône-Alpes entre le 1ᵉʳ novembre 2014 et le 31 octobre 2015

Une longue saison d’hiver
Hébergement-restauration Transports Commerce Agriculture Arts, spectacles et activités récréatives Autres Services administratifs et de soutien
01/11/14 832 402 242 140 87 280 258
02/11/14 830 336 230 140 87 265 254
03/11/14 908 392 256 145 87 288 287
04/11/14 945 399 268 146 88 288 294
05/11/14 964 395 270 145 88 287 295
06/11/14 969 384 274 146 87 286 302
07/11/14 993 391 284 145 87 284 310
08/11/14 1 012 374 291 135 87 280 311
09/11/14 1 012 361 288 134 91 276 304
10/11/14 1 055 375 304 135 100 279 308
11/11/14 1 066 377 305 134 99 278 308
12/11/14 1 124 412 352 138 96 282 321
13/11/14 1 203 416 361 139 97 281 321
14/11/14 1 227 419 367 139 98 279 325
15/11/14 1 249 350 374 131 100 273 322
16/11/14 1 248 352 375 132 99 270 317
17/11/14 1 391 447 472 137 105 278 340
18/11/14 1 449 465 496 142 106 278 347
19/11/14 1 501 488 505 145 107 282 352
20/11/14 1 585 502 511 142 110 281 359
21/11/14 1 651 507 521 141 109 285 375
22/11/14 1 703 501 523 132 118 278 375
23/11/14 1 700 498 523 131 119 274 376
24/11/14 1 960 575 638 131 129 289 393
25/11/14 2 083 589 643 129 129 291 392
26/11/14 2 220 600 660 127 131 294 393
27/11/14 2 299 609 679 126 137 293 396
28/11/14 2 356 621 687 116 133 292 398
29/11/14 2 371 615 698 103 135 277 391
30/11/14 2 391 638 695 102 136 276 399
01/12/14 3 666 871 1 512 102 210 559 590
02/12/14 3 887 845 1 546 110 205 579 542
03/12/14 4 094 912 1 615 112 207 600 550
04/12/14 4 466 932 1 673 113 219 620 554
05/12/14 4 806 971 1 722 113 253 637 557
06/12/14 5 028 983 1 770 107 261 661 575
07/12/14 5 108 1 005 1 773 107 269 660 578
08/12/14 6 367 1 256 2 148 139 282 778 641
09/12/14 6 895 1 404 2 232 140 289 792 654
10/12/14 7 635 1 472 2 334 141 305 838 674
11/12/14 8 267 1 527 2 410 142 325 884 680
12/12/14 8 859 1 556 2 511 142 349 913 696
13/12/14 9 338 1 658 2 632 134 363 957 803
14/12/14 9 435 1 669 2 642 133 385 960 809
15/12/14 10 901 1 867 3 121 158 424 1 154 884
16/12/14 11 456 2 016 3 200 162 436 1 195 896
17/12/14 12 578 2 230 3 322 163 542 1 244 923
18/12/14 13 540 2 373 3 448 163 566 1 298 937
19/12/14 14 644 2 597 3 596 163 580 1 368 945
20/12/14 15 851 2 769 3 908 147 621 1 472 1 084
21/12/14 16 159 2 826 3 925 147 632 1 496 1 091
22/12/14 16 467 2 922 4 028 161 638 1 553 1 119
23/12/14 16 657 3 007 4 060 164 639 1 574 1 130
24/12/14 16 763 3 079 4 077 166 643 1 586 1 139
25/12/14 16 793 3 136 4 030 160 642 1 578 1 138
26/12/14 17 021 3 227 4 071 160 651 1 595 1 178
27/12/14 17 295 3 624 4 130 160 670 1 644 1 500
28/12/14 17 353 3 858 4 117 162 692 1 676 1 520
29/12/14 17 441 3 986 4 100 164 694 1 698 1 452
30/12/14 17 487 4 035 4 099 170 700 1 709 1 454
01/01/15 17 640 6 138 4 460 94 755 1 696 2 013
02/01/15 17 716 6 160 4 491 100 757 1 716 1 952
03/01/15 17 775 6 180 4 463 100 749 1 659 2 367
04/01/15 17 587 6 183 4 380 99 746 1 631 2 337
05/01/15 17 543 6 203 4 313 118 746 1 638 2 342
06/01/15 17 593 6 204 4 330 123 752 1 634 2 347
07/01/15 17 606 6 202 4 335 128 735 1 636 2 349
08/01/15 17 654 6 200 4 340 130 724 1 641 2 368
09/01/15 17 696 6 205 4 341 131 720 1 641 2 365
10/01/15 17 779 6 216 4 348 130 711 1 644 2 444
11/01/15 17 707 6 220 4 306 129 706 1 636 2 409
12/01/15 17 753 6 234 4 303 148 714 1 637 2 412
13/01/15 17 762 6 236 4 295 149 714 1 636 2 413
14/01/15 17 771 6 248 4 298 149 715 1 637 2 416
15/01/15 17 804 6 247 4 313 150 726 1 636 2 419
16/01/15 17 843 6 246 4 316 150 728 1 632 2 424
17/01/15 17 885 6 248 4 323 150 724 1 627 2 460
18/01/15 17 843 6 258 4 298 150 724 1 626 2 436
19/01/15 17 876 6 269 4 300 155 728 1 631 2 450
20/01/15 17 897 6 273 4 316 154 728 1 636 2 458
21/01/15 17 918 6 277 4 318 154 730 1 642 2 462
22/01/15 17 925 6 277 4 320 157 731 1 639 2 467
23/01/15 17 954 6 279 4 324 159 734 1 642 2 480
24/01/15 17 998 6 285 4 337 157 734 1 652 2 528
25/01/15 17 896 6 291 4 325 157 737 1 649 2 515
26/01/15 17 916 6 300 4 352 162 739 1 652 2 527
27/01/15 17 950 6 307 4 358 163 747 1 650 2 539
28/01/15 17 956 6 310 4 360 164 748 1 651 2 538
29/01/15 17 959 6 322 4 372 164 749 1 654 2 536
30/01/15 18 124 6 344 4 396 164 751 1 665 2 669
01/02/15 18 069 6 355 4 394 158 748 1 674 2 468
02/02/15 18 128 6 375 4 427 175 753 1 701 2 482
03/02/15 18 143 6 386 4 441 176 758 1 706 2 485
04/02/15 18 180 6 397 4 453 176 762 1 712 2 488
05/02/15 18 274 6 411 4 469 176 765 1 721 2 488
06/02/15 18 417 6 433 4 524 177 761 1 726 2 493
07/02/15 18 904 6 540 4 670 176 825 1 766 2 650
08/02/15 19 057 6 572 4 668 177 842 1 893 2 622
09/02/15 19 232 6 633 4 745 181 854 1 952 2 652
10/02/15 19 315 6 638 4 762 182 858 1 960 2 666
11/02/15 19 338 6 655 4 776 183 861 1 970 2 665
12/02/15 19 415 6 660 4 789 185 861 1 977 2 661
13/02/15 19 486 6 666 4 832 186 863 1 976 2 675
14/02/15 19 703 6 682 4 861 182 895 1 973 2 862
15/02/15 19 692 6 702 4 845 182 905 2 084 2 845
16/02/15 19 707 6 738 4 862 187 914 2 116 2 867
17/02/15 19 755 6 742 4 874 192 916 2 117 2 874
18/02/15 19 782 6 746 4 866 189 909 2 125 2 878
19/02/15 19 792 6 746 4 868 188 892 2 133 2 877
20/02/15 19 823 6 746 4 889 188 894 2 141 2 873
21/02/15 19 967 6 730 4 897 187 908 2 004 3 101
22/02/15 19 829 6 728 4 856 187 916 1 994 3 045
23/02/15 19 665 6 705 4 826 190 918 1 994 3 054
24/02/15 19 685 6 705 4 825 190 917 1 996 3 052
25/02/15 19 687 6 708 4 829 189 907 1 997 3 051
26/02/15 19 680 6 713 4 832 188 893 1 997 3 052
27/02/15 19 695 6 710 4 832 187 898 1 999 3 052
28/02/15 19 747 6 699 4 826 185 909 1 928 3 096
28/02/15 18 132 6 582 4 441 166 864 1 711 2 579
28/02/15 18 132 6 582 4 441 166 864 1 711 2 579
01/03/15 19 232 6 658 4 712 170 886 1 867 2 745
02/03/15 18 986 6 635 4 660 176 884 1 855 2 709
03/03/15 18 975 6 633 4 658 176 882 1 855 2 711
04/03/15 18 957 6 631 4 653 176 867 1 854 2 711
05/03/15 18 938 6 628 4 656 176 851 1 854 2 716
06/03/15 18 952 6 624 4 657 177 850 1 853 2 714
07/03/15 18 959 6 596 4 612 169 840 1 780 2 740
08/03/15 18 712 6 569 4 545 169 822 1 740 2 640
09/03/15 18 381 6 427 4 374 175 793 1 722 2 643
10/03/15 18 375 6 417 4 369 177 795 1 729 2 649
11/03/15 18 327 6 408 4 363 178 789 1 725 2 641
12/03/15 18 299 6 405 4 359 180 779 1 721 2 640
13/03/15 18 296 6 400 4 361 179 773 1 721 2 635
14/03/15 18 249 6 388 4 340 169 762 1 711 2 633
15/03/15 18 143 6 368 4 285 168 752 1 693 2 554
16/03/15 17 721 6 296 4 147 174 741 1 688 2 551
17/03/15 17 699 6 295 4 143 173 737 1 693 2 544
18/03/15 17 659 6 289 4 149 172 734 1 699 2 545
19/03/15 17 615 6 282 4 145 172 729 1 697 2 545
20/03/15 17 603 6 266 4 139 165 729 1 693 2 542
21/03/15 17 533 6 242 4 115 157 722 1 681 2 529
22/03/15 17 376 6 229 4 078 151 723 1 658 2 482
23/03/15 16 971 6 162 4 016 153 689 1 646 2 481
24/03/15 16 910 6 154 4 003 150 685 1 646 2 473
25/03/15 16 875 6 143 3 994 151 684 1 644 2 473
26/03/15 16 808 6 134 3 983 150 692 1 646 2 465
27/03/15 16 755 6 125 3 983 149 690 1 643 2 464
28/03/15 16 665 6 104 3 961 140 689 1 631 2 448
29/03/15 16 502 6 081 3 924 140 688 1 602 1 656
30/03/15 15 867 5 739 3 830 142 677 1 565 1 657
01/04/15 13 179 5 396 3 133 203 675 1 254 1 184
02/04/15 13 069 5 305 3 102 229 679 1 246 1 157
03/04/15 13 071 5 283 3 103 225 681 1 242 1 157
04/04/15 13 019 5 195 3 089 221 688 1 219 1 168
05/04/15 12 795 5 162 3 043 222 700 1 189 1 103
06/04/15 12 306 4 989 2 938 225 661 1 167 1 093
07/04/15 11 727 4 705 2 833 275 658 1 145 1 095
08/04/15 11 355 4 659 2 812 297 656 1 124 1 096
09/04/15 11 072 4 600 2 769 313 671 1 095 1 094
10/04/15 10 976 4 537 2 750 328 673 1 084 1 094
11/04/15 10 587 4 388 2 654 325 683 1 043 1 087
12/04/15 10 023 4 329 2 581 323 690 1 008 943
13/04/15 8 688 3 950 2 321 411 663 1 002 958
14/04/15 8 380 3 879 2 272 428 666 985 948
15/04/15 8 046 3 800 2 234 436 667 964 943
16/04/15 7 465 3 659 2 109 457 653 934 925
17/04/15 7 322 3 575 2 085 456 661 916 913
18/04/15 7 024 3 265 1 961 454 575 853 918
19/04/15 6 621 3 116 1 820 450 571 792 826
20/04/15 5 886 2 489 1 579 532 514 751 807
21/04/15 5 541 2 391 1 526 556 511 727 803
22/04/15 5 360 2 309 1 483 592 510 725 804
23/04/15 5 252 2 211 1 430 627 493 713 799
24/04/15 5 132 2 130 1 411 648 473 704 802
25/04/15 4 745 1 661 1 236 641 426 603 758
26/04/15 4 120 1 373 1 042 635 387 519 650
27/04/15 3 446 1 102 742 730 304 473 607
28/04/15 3 211 1 018 721 796 301 461 593
29/04/15 2 903 827 686 840 295 460 589
30/04/15 2 777 750 669 848 280 452 585
01/05/15 1 590 200 206 803 269 186 229
02/05/15 1 707 186 213 853 282 193 222
03/05/15 1 701 177 210 857 279 193 207
04/05/15 1 738 170 231 1 322 292 329 251
05/05/15 1 772 165 239 1 382 333 351 265
06/05/15 1 858 161 244 1 478 335 397 268
07/05/15 1 898 158 248 1 509 338 401 267
08/05/15 1 964 151 254 1 496 342 399 263
09/05/15 1 999 141 251 1 508 345 400 264
10/05/15 1 990 134 244 1 499 341 397 261
11/05/15 2 005 129 257 1 744 344 477 289
12/05/15 2 033 127 261 1 796 344 505 295
13/05/15 2 095 124 264 1 828 345 514 295
14/05/15 2 153 117 270 1 834 354 510 289
15/05/15 2 210 115 278 1 854 363 519 295
16/05/15 2 225 111 274 1 845 369 512 288
17/05/15 2 204 110 262 1 837 371 510 284
18/05/15 2 234 113 275 2 048 373 574 319
19/05/15 2 253 112 282 2 105 374 609 321
20/05/15 2 282 113 281 2 154 375 626 318
21/05/15 2 299 114 287 2 229 377 633 317
22/05/15 2 344 114 289 2 245 378 634 318
23/05/15 2 432 113 290 2 236 376 634 308
24/05/15 2 425 111 285 2 234 383 632 297
25/05/15 2 387 110 284 2 307 375 642 297
26/05/15 2 343 113 294 2 396 377 663 306
27/05/15 2 369 113 294 2 408 380 669 309
28/05/15 2 380 112 297 2 446 382 673 329
29/05/15 2 400 111 296 2 442 381 675 330
30/05/15 2 441 106 298 2 417 393 673 308
01/06/15 3 014 110 377 2 538 444 793 328
02/06/15 3 160 107 403 2 578 446 831 317
03/06/15 3 313 107 424 2 628 457 848 320
04/06/15 3 429 107 436 2 663 461 854 332
05/06/15 3 564 107 444 2 683 471 862 339
06/06/15 3 702 107 450 2 667 496 869 341
07/06/15 3 720 107 444 2 658 496 868 336
08/06/15 3 848 114 501 2 790 497 914 361
09/06/15 3 897 114 526 2 839 503 927 422
10/06/15 4 002 116 550 2 885 547 937 427
11/06/15 4 112 117 557 2 921 528 946 442
12/06/15 4 225 121 567 2 945 538 944 457
13/06/15 4 377 122 573 2 877 595 946 458
14/06/15 4 369 122 554 2 866 575 941 454
15/06/15 4 648 128 656 3 074 619 991 512
16/06/15 4 770 130 686 3 141 630 996 533
17/06/15 4 958 131 700 3 198 647 1 001 548
18/06/15 5 050 135 737 3 268 654 1 001 593
19/06/15 5 172 140 748 3 286 680 1 011 603
20/06/15 5 355 145 755 3 214 731 1 000 604
21/06/15 5 348 146 735 3 199 716 989 595
22/06/15 5 462 157 828 3 389 739 1 021 665
23/06/15 5 553 158 868 3 424 788 1 036 681
24/06/15 5 675 159 905 3 454 806 1 053 716
25/06/15 5 826 167 926 3 500 836 1 060 728
26/06/15 5 952 174 964 3 513 885 1 050 747
27/06/15 6 133 176 978 3 443 925 1 003 736
28/06/15 6 066 178 943 3 428 940 976 727
29/06/15 6 207 179 1 097 3 611 991 1 030 818
30/06/15 6 235 180 1 122 3 649 1 031 1 037 837
01/07/15 9 406 292 2 129 3 892 1 329 1 311 1 462
02/07/15 9 908 303 2 266 4 050 1 399 1 335 1 550
03/07/15 10 625 328 2 471 4 110 1 467 1 395 1 728
04/07/15 11 778 334 2 627 4 087 1 635 1 486 1 798
05/07/15 12 565 334 2 602 4 067 1 737 1 616 1 827
06/07/15 14 193 342 3 597 4 589 1 968 2 018 2 455
07/07/15 14 634 346 3 782 4 724 1 959 2 113 2 656
08/07/15 15 004 350 3 913 4 984 1 962 2 128 2 791
09/07/15 15 401 351 4 039 5 122 1 975 2 137 2 929
10/07/15 15 906 355 4 153 5 151 1 978 2 152 3 084
11/07/15 16 320 361 4 205 5 007 1 987 2 156 3 196
12/07/15 16 394 365 4 166 4 946 1 958 2 127 3 209
13/07/15 16 735 370 4 521 5 089 1 987 2 242 3 576
14/07/15 16 849 370 4 522 4 907 1 991 2 242 3 563
15/07/15 17 100 372 4 716 4 971 1 989 2 296 3 807
16/07/15 17 307 372 4 778 4 855 1 983 2 297 3 913
17/07/15 17 516 373 4 810 4 710 1 998 2 307 4 008
18/07/15 17 526 374 4 816 4 411 1 986 2 260 3 993
19/07/15 17 533 373 4 747 4 315 2 010 2 208 3 932
20/07/15 17 685 376 4 952 4 355 2 042 2 307 4 315
21/07/15 17 748 376 4 995 4 174 2 041 2 313 4 366
22/07/15 17 811 377 5 015 4 073 2 043 2 319 4 416
23/07/15 17 863 381 5 044 4 026 2 029 2 321 4 466
24/07/15 17 951 384 5 057 3 956 2 021 2 321 4 564
25/07/15 17 911 387 5 032 3 735 1 990 2 147 4 419
26/07/15 17 722 392 4 946 3 640 1 951 2 036 4 317
27/07/15 17 716 400 5 119 3 666 1 980 2 078 4 713
28/07/15 17 692 413 5 139 3 626 1 990 2 070 4 697
29/07/15 17 682 424 5 160 3 541 2 005 2 067 4 579
30/07/15 18 024 434 5 195 3 522 2 016 2 087 4 795
01/08/15 17 022 440 5 015 2 661 1 825 1 609 4 337
02/08/15 16 978 446 4 796 2 647 1 815 1 645 4 175
03/08/15 17 661 443 5 086 2 766 1 829 1 777 5 103
04/08/15 17 773 448 5 118 2 784 1 845 1 779 5 238
05/08/15 17 840 453 5 074 2 776 1 840 1 791 5 284
06/08/15 17 892 456 5 052 2 772 1 834 1 789 5 337
07/08/15 17 962 455 5 002 2 752 1 803 1 791 5 407
08/08/15 17 988 457 4 917 2 645 1 791 1 752 5 268
09/08/15 17 917 456 4 796 2 605 1 783 1 742 5 178
10/08/15 17 900 458 4 834 2 659 1 768 1 783 5 538
11/08/15 17 883 460 4 835 2 660 1 776 1 796 5 562
12/08/15 17 913 461 4 805 2 654 1 771 1 801 5 568
13/08/15 17 943 459 4 772 2 626 1 777 1 802 5 592
14/08/15 17 965 460 4 720 2 573 1 775 1 794 5 649
15/08/15 17 807 459 4 519 2 442 1 747 1 690 5 279
16/08/15 17 365 458 4 314 2 399 1 721 1 659 5 168
17/08/15 16 992 455 4 215 2 466 1 690 1 680 5 339
18/08/15 16 862 457 4 192 2 458 1 681 1 690 5 298
19/08/15 16 812 457 4 170 2 447 1 672 1 701 5 269
20/08/15 16 767 458 4 148 2 438 1 661 1 697 5 208
21/08/15 16 367 459 4 114 2 421 1 623 1 694 5 154
22/08/15 16 027 456 4 023 2 304 1 522 1 642 4 583
23/08/15 15 393 455 3 710 2 288 1 466 1 558 3 978
24/08/15 14 428 444 3 441 2 336 1 394 1 531 3 959
25/08/15 14 197 445 3 416 2 349 1 388 1 554 3 888
26/08/15 13 910 446 3 370 2 331 1 366 1 551 3 799
27/08/15 13 681 442 3 321 2 366 1 350 1 570 3 744
28/08/15 13 508 443 3 283 2 384 1 337 1 564 3 651
29/08/15 12 755 434 3 163 2 262 1 220 1 423 2 891
30/08/15 11 918 425 2 210 2 308 1 134 1 431 2 380
01/09/15 5 154 304 641 2 093 362 1 083 713
02/09/15 4 985 272 585 2 164 357 1 092 693
03/09/15 4 959 275 586 2 218 354 1 125 701
04/09/15 4 959 297 585 2 250 343 1 146 703
05/09/15 4 920 297 580 2 170 352 1 157 651
06/09/15 4 800 297 526 2 150 330 1 131 616
07/09/15 4 532 374 521 2 278 323 1 195 647
08/09/15 4 475 389 523 2 303 317 1 201 651
09/09/15 4 450 467 520 2 286 318 1 198 658
10/09/15 4 421 472 520 2 221 319 1 183 657
11/09/15 4 375 489 521 2 185 319 1 178 656
12/09/15 4 343 484 522 2 095 318 1 146 620
13/09/15 4 203 485 502 2 051 316 1 114 592
14/09/15 3 901 488 507 2 096 313 1 132 590
15/09/15 3 843 488 510 2 090 312 1 119 589
16/09/15 3 609 489 505 1 991 312 1 110 587
17/09/15 3 557 503 503 1 820 312 1 105 582
18/09/15 3 547 504 502 1 753 313 1 094 577
19/09/15 3 526 501 498 1 660 312 1 067 553
20/09/15 3 454 501 489 1 651 308 1 020 541
21/09/15 3 194 498 488 1 664 304 1 039 549
22/09/15 3 159 498 489 1 560 305 994 541
23/09/15 3 142 500 487 1 452 306 985 539
24/09/15 3 125 509 487 1 392 306 978 532
25/09/15 3 106 510 483 1 343 307 967 521
26/09/15 3 072 510 480 1 164 304 940 502
27/09/15 2 997 508 471 1 141 303 910 491
28/09/15 2 755 511 469 1 149 218 915 493
29/09/15 2 714 518 471 1 135 212 920 494
30/09/15 2 666 528 488 1 087 211 916 503
01/10/15 1 464 516 419 573 178 870 439
02/10/15 1 465 514 414 570 170 853 423
03/10/15 1 480 517 416 557 171 833 414
04/10/15 1 465 516 409 543 172 813 407
05/10/15 1 472 536 415 549 172 842 415
06/10/15 1 478 540 419 547 173 844 414
07/10/15 1 477 539 422 538 173 844 416
08/10/15 1 474 539 428 543 173 845 415
09/10/15 1 475 540 430 538 173 846 416
10/10/15 1 472 542 429 483 173 827 412
11/10/15 1 466 542 430 459 171 818 412
12/10/15 1 459 545 441 473 174 834 421
13/10/15 1 465 548 440 474 175 834 421
14/10/15 1 460 549 439 464 174 828 419
15/10/15 1 464 551 440 448 174 814 421
16/10/15 1 470 479 439 419 176 809 423
17/10/15 1 493 477 442 398 138 778 418
18/10/15 1 504 461 437 394 132 734 416
19/10/15 1 546 398 454 418 148 766 445
20/10/15 1 560 398 458 410 147 763 461
21/10/15 1 564 405 461 403 148 763 475
22/10/15 1 570 381 464 388 149 764 477
23/10/15 1 573 349 469 370 150 759 480
24/10/15 1 560 346 475 335 141 714 469
25/10/15 1 556 342 467 334 139 655 467
26/10/15 1 556 350 484 353 154 667 499
27/10/15 1 552 349 492 334 155 663 500
28/10/15 1 552 349 494 308 155 663 500
29/10/15 1 552 349 495 298 158 658 494
30/10/15 1 559 350 496 290 159 655 493
  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Figure 1Une longue saison d’hiverVariation journalière du nombre de postes saisonniers en Auvergne-Rhône-Alpes entre le 1ᵉʳ novembre 2014 et le 31 octobre 2015

  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Plus de la moitié de l’emploi saisonnier dans l’hébergement et la restauration

Les emplois saisonniers relèvent de nombreux secteurs d’activité, mais la plupart d’entre eux sont liés au tourisme. Le secteur de l’hébergement-restauration est notamment le premier pourvoyeur d’emplois saisonniers. Sur la période allant de novembre 2014 à octobre 2015, il concentre à lui seul plus de la moitié des emplois saisonniers, soit 9 910 ETP sur l’année. Ceux-ci se partagent entre la restauration, pour 4 ETP sur 10, et l’hôtellerie pour les autres. Dans ce secteur, l’emploi saisonnier constitue un levier d’ajustement particulièrement important, car un emploi salarié sur dix est un emploi saisonnier.

Ensuite, le commerce et les transports regroupent respectivement 13 % et 12 % de l’emploi saisonnier, soit plus de 2 000 ETP chacun. En revanche, le poids de l’emploi saisonnier dans ces secteurs est faible (0,7 % et 1,6 %). Pour le commerce, l’activité la plus représentée est celle d’articles de sport. Une grande majorité des postes saisonniers du transport concernent les remontées mécaniques, du fait du poids important des zones de montagne.

L’agriculture regroupe 8 % de l’emploi saisonnier annuel régional, soit 1 420 ETP. Par nature, ce secteur dépend des différents cycles de production et fait donc appel ponctuellement à de la main-d’œuvre supplémentaire. Un emploi salarié sur dix dans ce secteur est saisonnier. Les activités saisonnières prédominantes dans la région sont la culture des fruits à pépins et à noyau, ainsi que celle de la vigne, lors des périodes de récolte et des vendanges.

Forte concentration de l’emploi saisonnier dans les Alpes

Les zones de haute montagne sont toutes particulièrement concernées par l’emploi saisonnier. Les deux tiers de l’emploi salarié saisonnier (soit 12 000 ETP) se concentrent dans un territoire composé des cinq zones d’emploi des Alpes, à l’extrême est de la région : la Tarentaise, le Mont Blanc, le Chablais, la Maurienne et la Vallée de l’Arve. Localement, l’emploi saisonnier contribue alors considérablement à l’économie de ces zones où il représente 10 % de l’emploi salarié (figure 2). Dans ce territoire de montagne très touristique, l’hébergement-restauration ainsi que le commerce et les remontées mécaniques sont les secteurs qui proposent le plus d’emplois saisonniers. La Tarentaise capte à elle seule plus d’un tiers des ETP saisonniers régionaux, en lien avec sa forte capacité hôtelière et la présence de grands domaines skiables. La question du logement de ces très nombreux saisonniers est une vraie problématique dans ces territoires.

Figure 2Un tiers de l’emploi saisonnier se concentre dans la TarentaiseNombre d’emplois saisonniers en ETP et part dans l’emploi salarié par zone d’emploi d’Auvergne-Rhône-Alpes

Un tiers de l’emploi saisonnier se concentre dans la Tarentaise
Zone d’emploi libellé zone d’emploi Nombre d’emplois saisonniers en ETP Part dans l’emploi saisonnier dans l’emploi salarié total par zone d’emploi (en %)
8215 La Tarentaise 6 824 16,1
8217 La Maurienne 1 193 9,5
8221 Le Mont Blanc 1 903 8,7
8222 Le Chablais 1 545 5,7
8205 Aubenas 762 3,4
8220 La Vallée de l’Arve 542 2,6
8206 Montélimar 602 1,1
8208 Valence 916 0,8
8211 Vienne – Roussillon 392 0,7
8306 Saint-Flour 43 0,5
8210 Grenoble 1 391 0,5
8207 Romans-sur-Isère 100 0,4
8218 Annecy 410 0,4
8219 Le Genevois français 281 0,4
8303 Vichy 119 0,3
8302 Moulins 87 0,3
8307 Brioude 23 0,2
8304 Aurillac 58 0,2
8308 Le Puy-en-Velay 58 0,2
8305 Mauriac 12 0,2
8204 Annonay 24 0,2
8213 Villefranche-sur-Saône 100 0,2
8310 Clermont-Ferrand 298 0,2
0053 Mâcon 13 0,1
8301 Montluçon 42 0,1
8216 Chambéry 122 0,1
8202 Bourg-en-Bresse 40 0,1
8212 Roanne 27 0,1
8309 Ambert 4 0,1
8209 Bourgoin-Jallieu 38 0,1
8311 Issoire 7 0,1
8312 Thiers 5 0,0
8201 Ambérieu-en-Bugey 10 0,0
8214 Lyon 232 0,0
0060 Saint-Étienne 58 0,0
8203 Oyonnax 5 0,0
totaux 18 258 0,7
  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Figure 2Un tiers de l’emploi saisonnier se concentre dans la TarentaiseNombre d’emplois saisonniers en ETP et part dans l’emploi salarié par zone d’emploi d’Auvergne-Rhône-Alpes

  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Trois autres zones d’emploi, le Genevois français, Annecy et Grenoble, sont également concernées par l’activité liée au tourisme de montagne. Elles regroupent 2 080 ETP saisonniers, dans les mêmes secteurs que le territoire précédent. La part de l’emploi saisonnier y est toutefois beaucoup plus faible car ces zones présentent un fort volume d’emplois.

La vallée du Rhône, avec les zones d’emploi de Vienne-Roussillon, Valence et Montélimar, regroupe 10 % de l’emploi salarié saisonnier régional (soit 1 900 ETP). L’agriculture, notamment la culture des abricots et des pêches, mobilise de nombreux saisonniers ainsi que, dans une moindre mesure, la restauration traditionnelle et les terrains de camping. Globalement, les emplois saisonniers pèsent peu dans ce territoire à forte activité industrielle.

Grâce à son tourisme vert, Aubenas est la cinquième zone d’emploi la plus saisonnière de la région, avec un poids de l’emploi saisonnier d’un peu plus de 3 % dans l’emploi salarié. Les terrains de camping emploient de nombreux saisonniers dans cette zone. Le commerce, activité fortement liée au tourisme, a aussi une place importante.

Enfin, les zones d’emploi de Lyon et Clermont-Ferrand comptent 530 ETP saisonniers. Ils représentent seulement 0,1 % dans l’emploi total car celui-ci est très diversifié dans ces deux métropoles. Le nettoyage y est l’activité la plus saisonnière, notamment pour le remplacement des salariés en vacances.

Les emplois saisonniers ne sont pas forcément pourvus par les actifs résidant sur place. En effet, 43 % des emplois saisonniers sont occupés par un salarié dont l’adresse de domicile déclarée se trouve hors de la zone d’emploi où il travaille. C’est deux fois plus que pour l’ensemble des emplois salariés. Ces mobilités sont très courantes dans les zones de montagne et elles sont par ailleurs sans doute sous-estimées : les saisonniers des stations de ski peuvent être logés temporairement sur leur lieu de travail ou à proximité pendant la durée de leur contrat et déclarer ce lieu comme adresse de domicile.

Des saisonniers jeunes occupant principalement des postes peu qualifiés

Les emplois saisonniers sont en général peu qualifiés. En Auvergne-Rhône-Alpes, 88 % des postes saisonniers concernent ceux d’employés et d’ouvriers. Serveurs, cuisiniers, commis de cuisine et employés d’hôtellerie sont les principaux métiers proposés par l’hôtellerie-restauration. Ils représentent 4 postes saisonniers sur 10 (figure 3). Viennent ensuite les employés de nettoyage, les employés de commerce, les animateurs socioculturels, les ouvriers agricoles, puis les conducteurs de remontées mécaniques.

Figure 3Serveurs, cuisiniers et commis de cuisine représentent un poste saisonnier sur troisPrincipales professions des postes saisonniers en Auvergne-Rhône-Alpes

Serveurs, cuisiniers et commis de cuisine représentent un poste saisonnier sur trois
Professions Part dans l’ensemble des postes saisonniers (en %) Durée moyenne des postes Salaire horaire net moyen (en euros)
Serveurs 18,9 60 9,7
Cuisiniers et commis de cuisine 13,7 63 9,8
Agents de propreté, employés de nettoyage 10,2 41 9,2
Employés de commerce 9,6 65 9,3
Animateurs socioculturels et de loisirs 9,1 30 10,6
Employés d'hôtellerie 8,4 61 9,4
Ouvriers agricoles 8,3 49 8,6
Conducteurs de remontées mécaniques 1,8 114 12,3
Agents d'accueil 1,1 71 9,7
Employés administratifs 1,0 71 9,0
Agents civils de sécurité et de surveillance 1,0 104 12,2
Artistes 0,5 12 17,0
Total 100 58 9,9
  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Les salariés saisonniers occupant ces postes sont jeunes, la moitié d’entre eux ayant moins de 25 ans, contre 40 ans pour l’ensemble des salariés de la région. La faible qualification des postes, associée à la jeunesse des saisonniers, se traduisent par une faible rémunération. Ainsi, le salaire net horaire moyen perçu par les saisonniers en Auvergne-Rhône-Alpes est inférieur à celui de l’ensemble des salariés (9,9 € en moyenne, contre 14,1 €, le SMIC horaire net étant estimé à 7,4 € en 2015).

Le salaire moyen le plus faible s’observe chez les saisonniers agricoles, qui touchent en moyenne 8,6 € de l’heure. À l’opposé, il s’élève à 12,3 € pour un conducteur de remontées mécaniques. Dans l’hôtellerie-restauration, les serveurs, cuisiniers et employés d’hôtellerie bénéficient d’un salaire horaire net proche de celui de l’ensemble des salariés saisonniers.

Les postes saisonniers se caractérisent par la durée limitée de leur activité, mais avec de nettes différences selon les métiers. La saison d’hiver étant assez longue, les conducteurs de remontées mécaniques travaillent en moyenne 114 jours, contre 58 jours pour l’ensemble des postes saisonniers. À l’inverse, le poste d’animateur socioculturel est relativement court, occupé sur un mois en moyenne.

Les salariés saisonniers se distinguent par une activité de courte durée, mais qui peut se répéter ou se combiner avec d’autres emplois tout au long de l’année. Dans ce qui suit, le champ de l’étude est restreint aux 107 000 salariés dont l’information disponible permet de retracer le parcours. Ceux-ci représentent 118 700 postes sur les 141 250 identifiés.

Près de quatre saisonniers sur dix n’ont aucune autre activité salariée durant l’année

Le travail saisonnier recouvre des réalités différentes et, à ce titre, les salariés ayant occupé ces postes ont des profils et des parcours variés. Près de 40 % des saisonniers n’ont occupé que leur seul poste saisonnier, sans aucune autre activité salariée dans l’année. Les ouvriers agricoles sont les plus concernés, 65 % d’entre eux étant dans ce cas, ainsi que les employés de commerce et les conducteurs de remontées mécaniques.

Parmi ces saisonniers qui n’occupent qu’un seul poste, environ la moitié exercent un « job d’été », c’est-à-dire un poste compris entre le 15 juin et le 15 septembre. Il s’agit principalement de jeunes, qui peuvent suivre par ailleurs des études et être à la recherche d’un emploi pendant les seuls congés d’été. Les trois quarts ont moins de 25 ans. La durée de travail de ces saisonniers est en moyenne d’un peu plus d’un mois (36 jours). Parmi les animateurs socioculturels n’ayant occupé qu’un seul poste, plus de huit sur dix ont effectué un « job d’été ».

L’autre moitié des saisonniers qui n’ont effectué qu’un seul poste l’ont fait hors période estivale. Ils occupent leur poste plus longtemps, 82 jours en moyenne, pour un nombre d’heures total équivalent sur l’année à 20 % d’un ETP. Sur ce profil de saisonniers, l’enjeu d’accompagnement et de formation est stratégique.

Même en cumulant les contrats, le saisonnier est loin d’un temps complet

Près de 63 800 salariés saisonniers ont complété leur poste saisonnier, occupant au total 2,8 postes salariés en moyenne dans l’année. Le cumul d’activité augmente la durée du travail de ces salariés par rapport aux profils précédents (figure 4). Mais le volume de travail cumulé de l’ensemble des postes (saisonniers ou non) demeure largement inférieur à un emploi à 35 heures hebdomadaires. Seulement quatre saisonniers sur dix atteignent un mi-temps annuel.

Près de la moitié de ces salariés pluriactifs sont mobiles avec une autre activité salariée en dehors d’Auvergne-Rhône-Alpes, principalement dans les régions touristiques du sud, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Nouvelle-Aquitaine ou Occitanie. Par ailleurs, un poste hors région sur cinq se trouve en Île-de-France. Ces salariés mobiles géographiquement sont donc confrontés à des questions de déplacements et de logement.

Parmi les salariés qui ont cumulé les postes exclusivement en Auvergne-Rhône-Alpes, seuls 4 200 ont occupé uniquement des postes saisonniers. La grande majorité ont exercé une autre activité salariée en dehors des périodes saisonnières.

Figure 4Des cumuls d’activités faibles pour une grande majorité des saisonniersRépartition des saisonniers salariés d’Auvergne-Rhône-Alpes selon leur cumul d’emploi (saisonnier ou non) en ETP annuel

Des cumuls d’activités faibles pour une grande majorité des saisonniers - Note de lecture : pour 58 % des saisonniers ayant réalisé plusieurs postes, la somme de toutes leurs activités salariées, saisonnières ou non, représente moins d’un demi-ETP annuel.
Somme de la quotité de travail de l'ensemble des postes du salarié :
moins de 10 % ETP de 10 à 50 % ETP de 50 à 80 % ETP plus de 80 % ETP
Saisonniers ayant réalisé un seul poste « job d’été » 73,3 26,2 0,5 0,0
Saisonniers ayant réalisé un seul poste hors « job d’été » 41,1 55,9 2,7 0,3
Saisonniers ayant réalisé plusieurs postes 13,1 45,7 23,6 17,6
  • Note de lecture : pour 58 % des saisonniers ayant réalisé plusieurs postes, la somme de toutes leurs activités salariées, saisonnières ou non, représente moins d’un demi-ETP annuel.
  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Figure 4Des cumuls d’activités faibles pour une grande majorité des saisonniersRépartition des saisonniers salariés d’Auvergne-Rhône-Alpes selon leur cumul d’emploi (saisonnier ou non) en ETP annuel

  • Note de lecture : pour 58 % des saisonniers ayant réalisé plusieurs postes, la somme de toutes leurs activités salariées, saisonnières ou non, représente moins d’un demi-ETP annuel.
  • Source : Insee, DADS 2014-2015

Une spécialisation plus importante dans l’hôtellerie-restauration

Le cumul de plusieurs postes est particulièrement répandu parmi les animateurs socioculturels (74 % d’entre eux), les serveurs et les agents de propreté (65 %). Dans certains cas, il s’accompagne d’une forme de spécialisation, le salarié ayant exercé un seul et même métier dans ces différents postes. Dans ce cas, des enjeux d’accompagnement et de montée en qualification des saisonniers se posent, afin notamment de consolider leur parcours. Les serveurs saisonniers sont les plus concernés puisque 23 % d’entre eux sont des pluriactifs « spécialisés ». C’est également le cas de 20 % des cuisiniers et commis de cuisine, contre seulement 12 % des agents de propreté.

Pluriactivité peut rimer également avec changement de métier, tout en restant dans le même secteur. Cette situation est spécifique des métiers de l’hôtellerie-restauration, où il n’est pas rare qu’un serveur devienne commis de cuisine et inversement. Ainsi, ce sont 15 % des commis/cuisiniers et 12 % des serveurs et employés d’hôtellerie qui ont exercé des métiers différents tout en restant dans l’hôtellerie-restauration.

Enfin, le cas de figure le plus courant est l’exercice d’un autre métier salarié dans un secteur d’activité différent. Cela concerne plus de la moitié des conducteurs de remontées mécaniques (55 %) et des animateurs socioculturels (53 %). Pour les premiers, l’activité la plus souvent associée est la construction et les travaux publics, en relation avec les activités disponibles dans les zones de montagne. Pour les seconds, il s’agit souvent d’un emploi estival en complément d’une activité principale dans une collectivité locale, ou d’une activité d’enseignant, de surveillant. Ainsi, un animateur socioculturel sur quatre travaille par ailleurs dans l’administration ou l’enseignement.

Près de la moitié des agents de propreté sont également concernés par la pluriactivité. Ce peut être un emploi pour pallier l’absence de personnel en congé, qui est exercé en plus d’une activité principale. En ce sens, la pluriactivité des agents de propreté est moins liée au tourisme que les précédentes. Le plus souvent, ils sont également aides à domicile, employés de maison, assistants maternels ou agents de services hospitaliers.

Enfin, il existe un lien fort entre certaines activités exercées dans le cadre d’un parcours de saisonnier pluriactif. C’est le cas des employés d’hôtellerie, que l’on retrouve également dans les secteurs du nettoyage et du ménage chez les particuliers employeurs ; alors que les employés de commerce se retrouvent plus souvent serveurs dans la restauration.

Encadré

Une saisonnalité d’une autre nature dans l’intérim : la construction et l’industrie

Encadré par le code du travail et limité à une dizaine de motifs, l’emploi intérimaire ne répond qu’à des besoins ponctuels en main d’œuvre, saisonniers ou non. Par nature, son volume varie en fonction des missions souvent courtes. Il est difficile de distinguer ce qui relève des évolutions saisonnières ou conjoncturelles. En s’appuyant sur des évolutions annuelles calculées sur plusieurs années successives, on estime à environ 5 590 le nombre moyen d’emplois intérimaires saisonniers en 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes, soit seulement 7 % de l’emploi intérimaire total.

Les secteurs d’activité ayant recours à cet intérim saisonnier sont différents de ceux présents dans l’emploi salarié (liés au tourisme et à l’agriculture). Ils sont globalement les mêmes que ceux faisant appel à l’intérim en général, mais dans des proportions légèrement différentes. Ainsi la construction est le secteur ayant le plus recours à l’intérim saisonnier (29 %) devant celui de l’industrie (27 %, dont le tiers dans la fabrication de produits métalliques). Viennent ensuite les activités scientifiques et techniques et les services administratifs et de soutien (16 %). En revanche, l’agriculture et l’hébergement-restauration, qui ont traditionnellement fortement recours aux saisonniers, ne représentent qu’une très faible part de l’emploi intérimaire saisonnier, l’intérim étant globalement peu utilisé dans ces secteurs.

C’est au mois de juillet que le recours à l’intérim saisonnier est le plus fort (21 % des effectifs cumulés sur l’année). Après une légère baisse en août, les effectifs intérimaires saisonniers remontent entre septembre et novembre (14 % en moyenne sur ces 3 mois) avant de décroître en fin d’année. En revanche, au premier trimestre, le recours à l’intérim saisonnier est quasi nul.

Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) Auvergne-Rhône-Alpes

Pour comprendre

Les saisons ont été déterminées par la fluctuation des emplois par secteur d’activité et zone d’emploi. Les activités saisonnières sont repérées grâce au suivi de l’emploi quotidien sur deux ans par zone géographique et secteur d’activité. Une activité est qualifiée de saisonnière si le niveau maximal de son emploi à un moment de l’année est supérieur au niveau de référence de son emploi (1er quartile de sa série annuelle augmenté de 5 %). Les dates des saisons donc sont retenues au regard de ce pic d’activité observé en termes d’effectifs de postes salariés sur l’année allant du 1er novembre 2014 au 31 octobre 2015. Cette condition doit être vérifiée sur deux années pour s’assurer de la récurrence des saisons. Afin de garantir une certaine robustesse, les saisons pour lesquelles la durée est trop courte et/ou les effectifs trop faibles ne sont pas retenues.

Un poste est qualifié de saisonnier si sa date de début et sa date de fin sont incluses dans les bornes d’une saison. Une personne sera considérée comme saisonnière si elle a occupé au moins un poste saisonnier dans l’année.

Le champ de l’étude porte sur les postes salariés.

Définitions

L’article L. 1242-2 du code du travail donne une définition des emplois à caractère saisonnier : le travail saisonnier est celui « dont les tâches sont appelées à se répéter chaque année selon une périodicité à peu près fixe, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs ». Dans les faits, un emploi exercé pendant la saison peut prendre des formes très diverses : contrat à durée déterminée (de droit commun, saisonnier, vendanges), contrat de travail intermittent ou encore mission d’intérim.

Un poste de travail comptabilise la présence d’un salarié dans un établissement au cours d’une année.

Pour en savoir plus

« Une activité touristique fortement concentrée dans les zones de montagne », Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 17, juillet 2016

« Emploi salarié saisonnier en Occitanie : une activité à part entière ou de complément », Insee Analyses Occitanie n° 50, septembre 2017

« Emploi salarié saisonnier en Occitanie : une offre variée tout au long de l’année », Insee Analyses Occitanie n° 49, septembre 2017

« L’emploi saisonnier : Enjeux et perspectives », Document de travail, France stratégie, n° 6, juillet 2016

« Emplois saisonniers : 174 000 contrats salariés et 30 000 missions d’intérim », Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 30, avril 2016