Formations et emploiÉdition 2018

L'Insee présente avec Formations et emploi les principales analyses sur les sortants du système éducatif, leur insertion professionnelle et la formation tout au long de la vie.

Insee Références
Paru le : 10/04/2018
Consulter

En vingt ans, des parcours d’insertion dégradés mais des jeunes moins inquiets pour leur avenir professionnel

Virginie Mora

Entre les cohortes de débutants arrivées sur le marché du travail au début des années 1990 et celles arrivées après la récession économique de 2008-2009, les parcours d’insertion se sont sensiblement dégradés. Près d’un jeune sur cinq arrivé sur le marché du travail pour la première fois en 2010 est ainsi resté sur le bord du chemin au cours des cinq ans qui ont suivi ses études, entre chômage et inactivité. Au-delà de la dimension conjoncturelle, des transformations structurelles des modalités d’insertion des jeunes se dessinent : le maintien, au fil des enquêtes, de parcours que l’on peut qualifier de « stabilité paradoxale », se déroulant à la fois durablement et continûment sur des emplois à durée déterminée, voisine avec le net recul des parcours d’accès rapide et durable aux emplois à durée indéterminée. Pour autant, en près de vingt ans, les emplois obtenus par les jeunes sortants sont mieux qualifiés et moins souvent à temps partiel, et l’éventail des rémunérations s’est resserré. Malgré des conditions d’insertion moins favorables en moyenne, le regard subjectif que portent les débutants sur leur parcours et leur situation s’est à la fois homogénéisé et nettement amélioré. Connaître des conditions d’insertion difficiles pèse bien moins qu’avant sur l’optimisme des jeunes.

Insee Références
Paru le : 10/04/2018

Pour en savoir plus

« Bilan formation emploi », avril 2018.