Regards sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville en Nouvelle-Aquitaine

Grégory Bodeau, Bénédicte Casteran-Sacreste, Céline Galinier, Hervé Huart, Cédric Lacour, Insee

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de 2014 a redéfini le périmètre d’intervention de la géographie prioritaire de la politique de la ville pour concentrer les moyens vers les territoires les plus en difficulté. En Nouvelle-Aquitaine, ce nouveau périmètre – les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) – concerne à des degrés divers tous les départements, y compris désormais de nouveaux territoires, centres dégradés de villes moyennes ou zones rurales.

Si pauvreté et écarts de niveaux de vie définissent ici le contour des quartiers, d’autres problématiques peuvent éclairer la mise en œuvre des politiques publiques : caractéristiques de l’habitat, cadre de vie, chômage et accès à l’emploi, structures familiales, amélioration du lien social sur les territoires, temps d’accès aux équipements selon la population résidente.

Les 81 QPV néo-aquitains, comparés aux zonages englobants pertinents, affichent nécessairement des profils différenciés au regard de ces problématiques. L’intérêt des typologies construites ici réside notamment dans le regroupement des quartiers selon différents profils, en spécifiant pour chacun son degré d’appartenance à ce profil.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine N° 5
No 5
Paru le : 26/02/2018
Consulter

Activité économique et emploi : la moitié des QPV en décrochage

Grégory Bodeau, Céline Galinier, Insee

Le développement de l’activité économique et de l’emploi constitue le troisième pilier des contrats de ville. Des mesures encouragent notamment la création et le développement des entreprises, et soutiennent le commerce et l’artisanat. L’environnement des quartiers est primordial : la zone d’emploi influence la vie sociale et économique du quartier. Les quartiers de la zone d’emploi de Bordeaux figurent parmi ceux où les taux d’emploi sont les plus élevés et où la part des emplois précaires est la plus limitée. Les établissements implantés dans les QPV affichent une densité supérieure à la moyenne nationale et interviennent principalement dans les secteurs du commerce, des transports, de l’hébergement et de la restauration. Sept établissements sur dix n’emploient aucun salarié.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine
Paru le : 26/02/2018