Insee conjoncture

Déjà très élevé, le climat des affaires s'améliore encore en janvier dans l'industrie manufacturièreEnquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie - janvier 2018

Selon les chefs d'entreprise interrogés en janvier 2018, le climat conjoncturel dans l'industrie s'améliore à nouveau : l'indicateur qui le synthétise gagne encore un point et retrouve son niveau de novembre (113), largement au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

Informations rapides N° 12
No 12
Principaux indicateurs
Paru le : 26/01/2018
Prochaine parution le : 23/08/2018 à 08h45 - août 2018

Selon les chefs d'entreprise interrogés en janvier 2018, le climat conjoncturel dans l'industrie s'améliore à nouveau : l'indicateur qui le synthétise gagne encore un point et retrouve son niveau de novembre (113), largement au-dessus de sa moyenne de longue période (100).

Graphique 1 – Indicateur synthétique du climat des affaires

L'indicateur de retournement reste dans la zone indiquant une conjoncture favorable.

Graphique 2 – Indicateur de retournement

  • Lecture : proche de 1 (respectivement -1), l'indicateur signale un climat conjoncturel favorable (respectivement défavorable). La zone d'incertitude conjoncturelle est comprise entre -0,3 et +0,3.

Les perspectives générales de production sont au plus haut depuis juillet 2000

Le solde d'opinion des industriels sur leur production passée, déjà bien au-dessus de sa moyenne en décembre, repart à la hausse en janvier. Celui sur leurs perspectives personnelles de production est stable, très au-dessus de sa moyenne.

Les industriels sont encore plus optimistes que fin 2017 sur leurs perspectives générales de production du secteur. Le solde correspondant augmente à nouveau et atteint son plus haut niveau depuis juillet 2000.

Le solde sur les carnets de commandes étrangers s'accroît encore un peu et atteint son plus haut niveau depuis décembre 2007. Celui sur les carnets de commandes globaux s'améliore aussi et atteint son plus haut niveau depuis mars 2008.

Enfin, presque autant d'industriels qu'en décembre jugent leurs stocks de produits finis supérieurs à la normale. Le solde d'opinion correspondant reste au-dessous de sa moyenne de longue période.

Tableau 1 – Opinion des industriels dans l'industrie manufacturière

Soldes d'opinion, en % CVS
Opinion des industriels dans l'industrie manufacturière
Industrie manufacturière Moy* Oct. 17 Nov. 17 Déc. 17 Jan. 18
Indicateur synthétique 100 111 113 112 113
Production passée 5 16 26 20 22
Stocks 13 5 7 4 3
Carnets de commandes globaux –18 0 1 –2 1
Carnets de commandes étrangers –14 1 0 2 3
Perspectives personnelles de production 5 17 15 16 16
Perspectives générales de production –8 30 31 30 34
  • * Moyenne depuis 1976.
  • Source : Insee - enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie

Dans l'agroalimentaire, le climat des affaires fléchit de nouveau légèrement

L'indicateur de climat des affaires dans l'industrie agroalimentaire baisse de nouveau légèrement en janvier. À 110, il reste largement au-dessus de sa moyenne de longue période. Ce léger affaiblissement provient surtout d'une baisse du solde sur la production passée.

Le climat conjoncturel est au plus haut depuis dix ans dans les biens d'équipement

Dans l'industrie des biens d'équipement, le climat des affaires continue de s'améliorer. L'indicateur synthétique atteint 114 et surpasse davantage sa moyenne. En janvier, la hausse provient essentiellement de celle des soldes sur les carnets de commandes globaux et étrangers.

Le climat des affaires s'améliore dans la branche des machines et équipements et dans celle des produits informatiques, électroniques et optiques, alors qu'il fléchit dans les équipements électriques.

Dans les matériels de transport, le climat des affaires reste à son plus haut niveau depuis mi-2001

Dans les matériels de transport, le climat des affaires s'améliore encore un peu. À 111, il se situe à son plus haut niveau depuis juin 2001. Cette hausse provient surtout du solde sur les carnets de commandes globaux.

Le climat s'améliore dans la fabrication des autres matériels de transport. En revanche, il fléchit dans l'industrie automobile, tout en restant très au-dessus de sa moyenne.

Le climat conjoncturel est stable dans les « autres industries »

Le climat des affaires dans l'ensemble des « autres industries » est stable à 110, après avoir atteint en novembre un niveau inédit (112) depuis janvier 2001. La hausse du solde sur la production passée compense la baisse de ceux sur les perspectives personnelles de production et des carnets de commandes étrangers.

En particulier, l'indicateur du climat des affaires fléchit dans le bois-papier et s'améliore dans l'habillement-textile et les « autres industries manufacturières ». Il est stable dans les autres sous-secteurs.

Graphique 3 – Climat des affaires dans les principaux sous-secteurs de l'industrie manufacturière

  • Légende : (C1) : agroalimentaire - (C3) : biens d'équipement - (C4) : matériels de transport - (C5) : autres industries

Tableau 2 – Indicateurs synthétiques du climat des affaires dans les sous-secteurs de l'industrie manufacturière

Normalisés de moyenne 100 et d'écart-type 10 depuis 1990
Indicateurs synthétiques du climat des affaires dans les sous-secteurs de l'industrie manufacturière
NA* : (A17) et [A38 et A64] Poids** (%) Nov. 17 Déc. 17 Jan. 18
(C1) Agroalimentaire 22 113 111 110
(C3) Biens d'équipement 11 110 112 114
[CI] Produits informatiques, électroniques et optiques 3 111 111 113
[CJ] Équipements électriques 3 109 113 111
[CK] Machines et équipements 5 108 108 112
(C4) Matériels de transport 15 109 110 111
[CL1] Automobile 7 113 114 111
[CL2] Autres matériels de transport 8 103 103 106
(C5) Autres industries 46 112 110 110
[CB] Textile, habillement, cuir 2 112 110 116
[CC] Bois, papier, imprimerie 5 113 117 114
[CE] Chimie 9 105 109 109
[CG] Caoutchouc, plasturgie... 7 119 111 111
[CH] Métallurgie et autres produits métalliques 11 111 106 106
[CM] Autres industries manufacturières 9 108 106 108
  • * NA : Nomenclature agrégée, fondée sur la NAF rév.2.
  • ** Poids utilisés pour agréger les soldes d'opinion sous-sectoriels.
  • Source : Insee - enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie