4 Pacs pour 5 mariages conclus en Centre-Val de Loire

Stéphanie Hérant

En Centre-Val de Loire, 6,7 % des personnes vivant en couple dans le même logement sont pacsées en 2016. Ce type d'union est un peu moins fréquent que dans les autres régions de métropole. La proportion de personnes pacsées est plus importante parmi les plus jeunes, les plus diplômées, les cadres et professions intermédiaires, ou les familles avec un seul enfant mineur dans le logement. À l'inverse, les personnes mariées sont souvent un peu plus âgées et vivent avec plusieurs enfants.

Insee Flash Centre-Val de Loire N° 30
No 30
Paru le : 16/01/2018

En 2016, 1,3 millions de personnes déclarent vivre en couple dans le même logement en Centre-Val de Loire. Ces couples dits corésidents ou cohabitants (définitions) sont mariés pour 73,2 % d'entre eux, en union libre pour 20,1 % et 6,7 % ont conclu un Pacs. La part des couples cohabitants mariés est parmi les plus élevées de métropole avec Grand Est et PACA mais les écarts entre régions sont peu marqués (trois points d'écart entre la valeur maximale de Grand Est et la valeur minimale d'Occitanie). À l'inverse, les unions libres et Pacs sont moins fréquents en Centre-Val de Loire.

Comme ailleurs en France, la part des unions libres décroît avec l'âge : six personnes en couple cohabitant sur dix sont en union libre avant 30 ans, trois sur dix entre 30 et 40 ans, et moins de deux sur dix après 50 ans (figure 1). En effet, lorsque les couples se forment, ils commencent presque toujours par une période de cohabitation sans contractualisation. Si certains resteront en union libre, d'autres couples concluront un Pacs ou un mariage.

Avant la loi d'octobre 1999 instaurant le Pacs, le seul choix pour cette contractualisation était le mariage. C'est la principale raison pour laquelle peu de personnes sont pacsées après 45 ans. Avant cet âge en revanche, la part des Pacs est proche de 15 % en moyenne et s'élève à près de 20 % pour les 25-34 ans.

Figure 1 – La part des couples officialisant leur statut augmente avec l'âgeRépartition des personnes vivant en couple cohabitant selon le type d'union par tranche d'âge en Centre-Val de Loire

en %
La part des couples officialisant leur statut augmente avec l'âge
Marié Pacsé Union libre
24 ans ou moins 11,5 10,7 77,8
25 à 29 ans 27,6 19,9 52,5
30 à 34 ans 44,3 19,1 36,6
35 à 39 ans 56,5 14,6 28,9
40 à 44 ans 67,7 9,0 23,4
45 à 49 ans 71,7 5,8 22,4
50 à 54 ans 79,4 3,9 16,7
55 à 59 ans 85,7 2,5 11,8
60 à 64 ans 90,8 1,5 7,8
65 ans ou plus 94,5 0,6 4,9
  • Source : Insee, Enquête annuelle de recensement 2016

Figure 1 – La part des couples officialisant leur statut augmente avec l'âgeRépartition des personnes vivant en couple cohabitant selon le type d'union par tranche d'âge en Centre-Val de Loire

Les personnes les plus diplômées sont plus souvent pacsées

Comme en France, le recours au Pacs augmente avec le niveau de diplôme. Seules 2 % des personnes sans diplôme en couple cohabitant en Centre-Val de Loire sont pacsées, contre 14 % pour les titulaires d'un diplôme de niveau Bac+3 ou Bac+4 (un point de plus qu'au niveau national).

Le choix du Pacs est aussi lié à la catégorie sociale : les cadres et personnes occupant une profession intermédiaire en couple cohabitant sont 1,6 fois plus souvent pacsés que la moyenne régionale des couples. Les agriculteurs sont moins souvent pacsés mais se marient plus (figure 2).

Figure 2 – Les formes d’union diffèrent selon la catégorie socialeIndice de spécificité en Centre-Val de Loire

Les formes d’union diffèrent selon la catégorie sociale
Agriculteurs exploitants Artisans, commerçants Cadres Professions Intermédiaires Employés Ouvriers Inactifs (hors retraités)
Marié 1,3 1,1 1,0 0,9 1,0 1,0 1,0
Pacsé 0,2 0,7 1,6 1,5 0,9 0,7 0,5
Union libre 0,3 0,8 0,7 1,0 1,1 1,2 1,1
  • Note de lecture : l'indice de spécificité correspond au rapport entre la part des personnes en couple mariées, pacsées ou en union libre parmi les personnes en couples cohabitants de chaque catégorie sociale et celle de l'ensemble de la région.Les valeurs supérieures à 1 indiquent ainsi une surreprésentation du statut correspondant parmi les couples.
  • Source : Insee, Enquête annuelle de recensement 2016

Figure 2 – Les formes d’union diffèrent selon la catégorie socialeIndice de spécificité en Centre-Val de Loire

  • Note de lecture : l'indice de spécificité correspond au rapport entre la part des personnes en couple mariées, pacsées ou en union libre parmi les personnes en couples cohabitants de chaque catégorie sociale et celle de l'ensemble de la région.Les valeurs supérieures à 1 indiquent ainsi une surreprésentation du statut correspondant parmi les couples.
  • Source : Insee, Enquête annuelle de recensement 2016

Les couples avec enfants moins souvent mariés qu'en moyenne nationale

Parmi les personnes vivant en couple en Centre-Val de Loire, six sur dix n'ont pas d'enfant mineur. Ces personnes sont plus souvent mariées dans la région qu'au niveau national (80,0 % pour 72,4 % en France). Très peu sont pacsées (4 % pour 7 % en France). Il s'agit, pour une partie d'entre elles, de personnes plus âgées, n'ayant plus d'enfant à charge, et déjà en couple avant la création du PACS.

Les couples avec au moins un enfant mineur sont un peu moins souvent mariés dans la région qu'en moyenne nationale (62 % contre 64 %). Cependant comme partout ailleurs, la part des couples mariés augmente avec le nombre d'enfants, de la moitié pour les couples avec un enfant mineur dans le logement, à 77 % pour les couples avec 4 enfants ou plus dont au moins un mineur. Par ailleurs, c'est parmi les couples avec un seul enfant mineur que la proportion de personnes pacsées est la plus importante (15 %).

Peu de différence entre les départements de la région

Les unions ont quasiment le même profil dans les six départements de la région (figure 3). Les différences, telles le Pacs un peu plus fréquent en Indre-et-Loire (7,4 % des couples) que dans l'Indre (5,1 %), s'expliquent en grande partie par la structure par âge des départements.

Figure 3a – Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de LoirePart des couples mariés selon les départements

%
Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de Loire
Département Part des couples mariés
Ain 73,1
Aisne 69,7
Allier 73,2
Alpes-de-Haute-Provence 73,0
Hautes-Alpes 68,9
Alpes-Maritimes 73,6
Ardèche 73,2
Ardennes 73,1
Ariège 73,1
Aube 70,4
Aude 71,4
Aveyron 72,7
Bouches-du-Rhône 72,8
Calvados 71,7
Cantal 71,8
Charente 72,6
Charente-Maritime 72,3
Cher 73,5
Corrèze 72,6
Côte-d'Or 69,9
Côtes-d'Armor 74,2
Creuse 71,9
Dordogne 74,2
Doubs 72,4
Drôme 72,0
Eure 70,8
Eure-et-Loir 74,3
Finistère 74,1
Corse-du-Sud 69,6
Haute-Corse 74,8
Gard 74,2
Haute-Garonne 67,4
Gers 74,3
Gironde 68,4
Hérault 70,8
Ille-et-Vilaine 69,7
Indre 74,4
Indre-et-Loire 72,1
Isère 72,3
Jura 72,4
Landes 73,3
Loir-et-Cher 73,1
Loire 76,9
Haute-Loire 73,0
Loire-Atlantique 71,1
Loiret 72,8
Lot 71,9
Lot-et-Garonne 74,7
Lozère 71,2
Maine-et-Loire 73,0
Manche 73,8
Marne 70,8
Haute-Marne 75,1
Mayenne 75,2
Meurthe-et-Moselle 72,4
Meuse 73,0
Morbihan 75,1
Moselle 76,5
Nièvre 74,5
Nord 72,2
Oise 71,0
Orne 75,1
Pas-de-Calais 72,3
Puy-de-Dôme 70,3
Pyrénées-Atlantiques 71,5
Hautes-Pyrénées 71,6
Pyrénées-Orientales 73,9
Bas-Rhin 75,2
Haut-Rhin 76,8
Rhône 72,0
Haute-Saône 73,9
Saône-et-Loire 75,3
Sarthe 73,9
Savoie 71,2
Haute-Savoie 72,0
Paris 65,9
Seine-Maritime 71,2
Seine-et-Marne 71,8
Yvelines 76,3
Deux-Sèvres 73,4
Somme 68,8
Tarn 74,0
Tarn-et-Garonne 71,6
Var 74,6
Vaucluse 75,0
Vendée 75,1
Vienne 70,9
Haute-Vienne 73,0
Vosges 73,3
Yonne 71,6
Territoire de Belfort 73,6
Essonne 71,9
Hauts-de-Seine 73,2
Seine-Saint-Denis 75,4
Val-de-Marne 71,6
Val-d'Oise 75,3
Guadeloupe 73,5
Martinique 72,2
Guyane 45,4
La Réunion 68,5
  • Source : Insee, Enquête annuelle de recensement 2016

Figure 3a – Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de LoirePart des couples mariés selon les départements

Figure 3b – Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de LoirePart des couples pacsés selon les départements

%
Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de Loire
Département Part des couples pacsés
Ain 7,0
Aisne 6,3
Allier 6,3
Alpes-de-Haute-Provence 5,5
Hautes-Alpes 6,9
Alpes-Maritimes 6,4
Ardèche 6,2
Ardennes 6,0
Ariège 4,7
Aube 7,1
Aude 6,8
Aveyron 7,6
Bouches-du-Rhône 6,7
Calvados 7,0
Cantal 6,4
Charente 5,9
Charente-Maritime 7,1
Cher 6,0
Corrèze 6,4
Côte-d'Or 7,8
Côtes-d'Armor 6,6
Creuse 4,3
Dordogne 4,7
Doubs 8,3
Drôme 7,2
Eure 7,1
Eure-et-Loir 7,0
Finistère 8,0
Corse-du-Sud 4,1
Haute-Corse 3,8
Gard 6,1
Haute-Garonne 9,5
Gers 7,5
Gironde 8,4
Hérault 7,1
Ille-et-Vilaine 10,2
Indre 5,1
Indre-et-Loire 7,4
Isère 7,5
Jura 6,2
Landes 7,6
Loir-et-Cher 6,9
Loire 6,0
Haute-Loire 7,3
Loire-Atlantique 9,3
Loiret 6,9
Lot 6,4
Lot-et-Garonne 5,4
Lozère 6,9
Maine-et-Loire 6,9
Manche 7,4
Marne 7,6
Haute-Marne 5,5
Mayenne 6,3
Meurthe-et-Moselle 8,1
Meuse 7,1
Morbihan 6,9
Moselle 6,5
Nièvre 5,9
Nord 7,3
Oise 6,7
Orne 5,5
Pas-de-Calais 7,1
Puy-de-Dôme 8,5
Pyrénées-Atlantiques 7,5
Hautes-Pyrénées 8,2
Pyrénées-Orientales 5,9
Bas-Rhin 7,0
Haut-Rhin 6,8
Rhône 7,5
Haute-Saône 5,8
Saône-et-Loire 6,0
Sarthe 7,7
Savoie 8,7
Haute-Savoie 6,1
Paris 8,7
Seine-Maritime 7,3
Seine-et-Marne 6,7
Yvelines 6,7
Deux-Sèvres 7,9
Somme 7,1
Tarn 7,2
Tarn-et-Garonne 7,4
Var 6,5
Vaucluse 6,1
Vendée 7,0
Vienne 8,2
Haute-Vienne 6,8
Vosges 7,1
Yonne 5,8
Territoire de Belfort 7,8
Essonne 6,8
Hauts-de-Seine 7,3
Seine-Saint-Denis 4,3
Val-de-Marne 6,7
Val-d'Oise 5,7
Guadeloupe 2,5
Martinique 1,9
Guyane 3,5
La Réunion 3,3
  • Source : Insee, Enquête annuelle de recensement 2016

Figure 3b – Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de LoirePart des couples pacsés selon les départements

Figure 3c – Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de LoirePart des couples en union libre selon les départements

%
Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de Loire
Département Part des couples en union libre
Ain 19,9
Aisne 24,0
Allier 20,5
Alpes-de-Haute-Provence 21,5
Hautes-Alpes 24,2
Alpes-Maritimes 20,0
Ardèche 20,6
Ardennes 20,9
Ariège 22,2
Aube 22,5
Aude 21,8
Aveyron 19,8
Bouches-du-Rhône 20,4
Calvados 21,3
Cantal 21,8
Charente 21,4
Charente-Maritime 20,6
Cher 20,5
Corrèze 21,0
Côte-d'Or 22,3
Côtes-d'Armor 19,2
Creuse 23,7
Dordogne 21,1
Doubs 19,3
Drôme 20,8
Eure 22,1
Eure-et-Loir 18,7
Finistère 17,9
Corse-du-Sud 26,2
Haute-Corse 21,3
Gard 19,7
Haute-Garonne 23,0
Gers 18,2
Gironde 23,2
Hérault 22,0
Ille-et-Vilaine 20,1
Indre 20,5
Indre-et-Loire 20,6
Isère 20,1
Jura 21,5
Landes 19,1
Loir-et-Cher 20,0
Loire 17,1
Haute-Loire 19,7
Loire-Atlantique 19,7
Loiret 20,3
Lot 21,7
Lot-et-Garonne 19,9
Lozère 21,9
Maine-et-Loire 20,1
Manche 18,7
Marne 21,6
Haute-Marne 19,4
Mayenne 18,4
Meurthe-et-Moselle 19,5
Meuse 19,9
Morbihan 18,0
Moselle 17,0
Nièvre 19,6
Nord 20,5
Oise 22,2
Orne 19,4
Pas-de-Calais 20,6
Puy-de-Dôme 21,2
Pyrénées-Atlantiques 21,0
Hautes-Pyrénées 20,1
Pyrénées-Orientales 20,2
Bas-Rhin 17,8
Haut-Rhin 16,4
Rhône 20,5
Haute-Saône 20,3
Saône-et-Loire 18,7
Sarthe 18,4
Savoie 20,2
Haute-Savoie 21,9
Paris 25,4
Seine-Maritime 21,5
Seine-et-Marne 21,6
Yvelines 17,0
Deux-Sèvres 18,8
Somme 24,1
Tarn 18,8
Tarn-et-Garonne 21,0
Var 18,9
Vaucluse 18,9
Vendée 17,8
Vienne 20,9
Haute-Vienne 20,2
Vosges 19,6
Yonne 22,6
Territoire de Belfort 18,6
Essonne 21,3
Hauts-de-Seine 19,5
Seine-Saint-Denis 20,3
Val-de-Marne 21,7
Val-d'Oise 19,0
Guadeloupe 23,9
Martinique 25,9
Guyane 51,1
La Réunion 28,2
  • Source : Insee, Enquête annuelle de recensement 2016

Figure 3c – Répartition selon le mode d'union des couples par département en Centre-Val de LoirePart des couples en union libre selon les départements

Comme au niveau national, la fréquence des couples pacsés et en union libre est plus importante dans les zones fortement urbanisées. Ainsi, les couples cohabitants vivant à Tours ou à Orléans sont plus souvent pacsés ou en union libre qu'en moyenne régionale. Cela s'explique par une concentration plus importante de population jeune et de cadres ou professions intermédiaires dans les grandes villes, populations plus enclines à choisir ces deux types d'unions.

Figure 4 – Évolution du nombre de mariages domiciliés et de Pacs conclus

Indice base 100 en 2007
Évolution du nombre de mariages domiciliés et de Pacs conclus
Année France – Mariages France – Pacs Centre-Val de Loire – Mariages Centre-Val de Loire – Pacs
2007 100,0 100,0 100,0 100,0
2008 97,0 143,1 98,6 149,7
2009 91,9 171,2 93,0 170,9
2010 92,0 201,6 98,0 219,0
2011 86,5 149,3 89,3 165,9
2012 89,9 157,6 90,5 179,4
2013 87,2 165,4 88,8 175,7
2014 88,2 170,4 88,9 175,5
2015 86,4 185,3 85,3 191,3
  • Champ : France hors Mayotte jusqu'en 2013 et y compris Mayotte à partir de 2014.
  • Sources : Insee, statistiques de l'état civil (mariages) ; SDSE, fichiers détails (pacs)

Figure 4 – Évolution du nombre de mariages domiciliés et de Pacs conclus

Encadrés

Une prise en compte du Pacs depuis 2015

L'état matrimonial légal distingue quatre situations : une personne est soit mariée, soit divorcée, soit veuve, soit célibataire. Or, avec le développement de l'union libre et la création du pacte civil de solidarité (Pacs), une part importante des personnes légalement célibataires ou divorcées habitent en couple. Le lien étroit qui existait entre l'état matrimonial légal et la situation conjugale de fait s'est donc distendu au cours du temps. Afin de mieux prendre en compte la situation conjugale de la population vivant en France, l'Insee a donc fait évoluer le questionnaire du recensement et est en mesure, depuis 2004, de prendre en compte les unions libres et depuis 2015 les Pacs (sources).

Évolution du nombre de Pacs et du nombre de mariages

En 2015, près de 8 300 mariages ont été célébrés en Centre-Val de Loire. Leur nombre a chuté de 15 % depuis 2007 alors que parallèlement le nombre de Pacs doublait presque (+ 91 %) avec près de 6 700 Pacs conclus en 2015 (figure 4). L'évolution des mariages et des Pacs a été la même en France. En 9 ans, le nombre de Pacs a donc tendance à se rapprocher de celui des mariages. Le Pacs a connu un vif succès jusqu'en 2010. En effet, entre 2007 et 2010 le nombre de contrats signés enregistrait une croissance à deux chiffres. Depuis une chute en 2011 liée à une réforme de la fiscalité (- 24 % en Centre-Val de Loire et - 26 % en France), le nombre de Pacs conclus dans la région reste dynamique mais l'évolution est plus modérée qu'en début de période.

Sources

Les résultats sont issus de l’enquête annuelle de recensement(EAR) de 2016, qui inclut une question sur la vie de couple, « Vivez-vous en couple ? » avec deux réponses possibles (oui, non), et une question sur la situation conjugale, avec six réponses possibles : marié(e), pacsé(e), en concubinage ou union libre, veuf(ve), divorcé(e), célibataire. Cette dernière question remplace, depuis l’EAR de 2015, celle sur l’état matrimonial légal (marié(e), veuf(ve), divorcé(e), célibataire), pour prendre en compte d’autres formes d’unions que le mariage, et suivre en ce sens les recommandations du Conseil national de l’information statistique (CNIS) (Buisson, 2017).

Fondées sur une seule année d’enquête et non sur cinq, comme c’est le cas habituellement pour les résultats du recensement, ces nouvelles informations ne peuvent être exploitées dans la présente étude qu’à des échelons géographiques agrégés (les départements et communes de plus de 100 000 habitants). Les études pourront être approfondies à partir de 2020, lorsque les résultats du recensement 2017, qui cumulent les cinq EAR de 2015 à 2019, seront disponibles.

Définitions

Un couple cohabitant (ou corésident) est constitué de deux personnes en couple qui résident dans le même logement.