La fréquentation des campings repart à la hausseSaison 2017

Marie-Jeanne Guglielmi, Insee

Pendant la saison 2017, d'avril à septembre, la fréquentation des campings de Corse augmente, portée à la fois par les clientèles françaises et étrangères. Les emplacements équipés continuent à gagner en attractivité tandis que les emplacements nus perdent des nuitées. L'hôtellerie de plein air bénéficie d'une avant-saison favorable et d'un mois de septembre qui continue à prendre de l'ampleur.

Durant la période d'avril à septembre 2017, les touristes ont passé 4,3 millions de nuitées dans les campings de Corse, soit une croissance de la fréquentation de 3,6 % sur un an, après une stabilité en 2016. Ce regain s’explique par une augmentation du nombre d’emplacements occupés (+ 5 %) et par des séjours en moyenne plus longs (+ 0,4 jour). Ces deux phénomènes compensent la diminution du nombre d'arrivées (- 3,6 %).

Cette année, la clientèle française, majoritaire dans l'hôtellerie de plein air (61 % des nuitées), retrouve le chemin de l'île. Sa fréquentation augmente de 4,4 % après une saison 2016 où elle était en recul (figure 1).

Dans le même temps, les nuitées étrangères progressent de 2,3 %. Les Suisses et les Allemands fréquentent davantage les campings insulaires (respectivement + 3,9 % et + 3,7 % sur un an). En revanche, les Italiens sont en retrait sur ce type d'hébergement (- 5,7 %).

Figure 1 – Principales clientèles des campings de Corse en 2017Cumul des nuitées d'avril à septembre

Principales clientèles des campings de Corse en 2017
Effectifs Variation 2017/2016 (%) Part dans les emplacements nus (%) Part dans les emplacements équipés (%)
Nuitées françaises 2 647 508 4,4 44,4 55,6
Nuitées étrangères 1 666 392 2,3 71,0 29,0
dont : Allemands 741 739 3,7
Italiens 385 659 -5,7
Suisses 176 244 3,9
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Une croissance tirée par les emplacements équipés

Au fil des années, les emplacements équipés gagnent en attractivité. Les établissements s'adaptent progressivement à cette demande en investissant dans ce type d'emplacement. Ainsi, leur l’offre pour les emplacements locatifs augmente de 7 % sur un an alors qu'elle recule pour les emplacements nus(- 3 %).

Les nuitées passées dans les locatifs représentent désormais 45 % de la fréquentation globale des campings contre 30 % six ans auparavant. Leur taux d'occupation est supérieur à celui des emplacements nus(figure 2). Ils enregistrent une hausse de fréquentation de 9,6 % par rapport à 2016, progression due aussi bien à la clientèle française (+ 10,7 %) qu'étrangère (+ 6,2 %). En revanche, les emplacements nus perdent des nuitées(- 0,9 %) du fait de la désaffection des campeurs français (- 2,6 %) alors que la clientèle étrangère progresse légèrement.

Figure 2 – Évolution mensuelle de l'offre et de l'occupation par type d'emplacement dans les campings de Corse en 2017

Évolution mensuelle de l'offre et de l'occupation par type d'emplacement dans les campings de Corse en 2017
Offre Occupation Taux d'occupation
milliers d'emplacements milliers d'emplacements %
Avril nus 153,0 11,4 7,5
équipés 104,0 21,2 20,4
Mai nus 359,8 39,9 11,1
équipés 169,9 37,0 21,8
Juin nus 460,2 117,2 25,5
équipés 191,5 105,8 55,3
Juillet nus 508,3 264,2 52,0
équipés 204,0 155,6 76,3
Août nus 506,9 319,0 62,9
équipés 203,7 177,3 87,0
Septembre nus 449,6 110,0 24,5
équipés 184,5 117,3 63,6
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 2 – Évolution mensuelle de l'offre et de l'occupation par type d'emplacement dans les campings de Corse en 2017

Un début de saison globalement favorable

L'avant-saison est particulièrement favorable aux campings insulaires avec une hausse du nombre de nuitées de 9,1 % par rapport à la même période de l'année précédente. Cette année, le mois d’avril comprend les vacances scolaires de Pâques des 3 zones. Sa fréquentation progresse de 15 % sur un an au détriment de celle du mois de mai (- 7,9 %)(figure 3). L'activité des campings repart en juin (+ 14,8 %). Juillet-août affiche une progression plus faible (+ 2 %). Le mois de septembre continue à prendre de l’ampleur (+ 3 %), notamment grâce la fréquentation des emplacements équipés qui augmente de 15 %, atteignant un nombre de nuitées équivalent à celui des équipés de juin.

Figure 3 – Nuitées françaises et étrangères dans les campings de CorseAvril à septembre des années 2016 et 2017

Milliers de nuitées
Nuitées françaises et étrangères dans les campings de Corse
Nuitées françaises Nuitées étrangères
Avril 2016 56,1 28,2
2017 77,7 19,3
Mai 2016 106,1 88,6
2017 112,2 67,1
Juin 2016 287,3 206,1
2017 289,9 276,7
Juillet 2016 840,2 447,5
2017 849,5 480,8
Août 2016 963,5 615,9
2017 1 013,2 583,6
Septembre 2016 282,9 242,9
2017 305,0 238,8
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 3 – Nuitées françaises et étrangères dans les campings de CorseAvril à septembre des années 2016 et 2017

Sur le territoire insulaire, tous les bassins touristiques gagnent de la clientèle durant la saison 2017, à l'exception de celui de Bastia où le nombre de nuitées diminue de 2,7 % (figure 4). La hausse est la plus marquée dans l'Extrême-Sud (+ 9 %).

Figure 4 – Données synthétiques dans les bassins touristiques de Corse

  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Au niveau national, l’hôtellerie de plein air enregistre une augmentation du nombre de nuitées de 5,6 %. Cette progression bénéficie à toutes les régions. Sur le pourtour méditerranéen, Provence-Alpes-Côte d'Azur affiche une hausse de 4,7 % et l'Occitanie connaît une saison similaire à celle de la Corse (+ 3,8 %) (figure 5)

Figure 5 – Evolution des nuitées totales entre 2016 et 2017 dans les campings par régionAvril à septembre

%
Evolution des nuitées totales entre 2016 et 2017 dans les campings par région
Régions Evolution 2016/2017
84 Auvergne-Rhône-Alpes 4,9
27 Bourgogne-Franche-Comté 9,6
53 Bretagne 9,6
24 Centre-Val de Loire 9,6
94 Corse 3,6
44 Grand Est 11,1
32 Hauts-de-France 10,3
11 Île-de-France 1,1
28 Normandie 8,6
75 Nouvelle-Aquitaine 5,4
76 Occitanie 3,8
52 Pays de la Loire 4,6
93 Provence-Alpes-Côte d'Azur 4,7
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique.

Figure 5 – Evolution des nuitées totales entre 2016 et 2017 dans les campings par régionAvril à septembre

Pour comprendre

Depuis juillet 2011, un partenariat entre l’Insee Corse et l’Agence du tourisme de la Corse (ATC) permet de réaliser une extension régionale des enquêtes nationales de fréquentation dans les hôtels et les campings

Définitions

Nuitées (fréquentation) : nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement.

Arrivées (séjours) : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même établissement.

Taux d'occupation : emplacements occupés rapportées au nombre d'emplacements offerts (en %).

Durée moyenne de séjour : nombre de nuitées rapporté au nombre d'arrivées (en jours).

Emplacements nus : dépourvus de toutes formes d'hébergements. Les emplacements prévus pour le stationnement des camping-cars sont considérés comme des emplacements nus.

Emplacements occupés ou locatifs : dotés d'un hébergement (bungalow, bungatoile, mobil-home, habitation légère de loisir...).

Touriste : visiteur qui passe au moins une nuit dans un hébergement pour un motif professionnel ou privé.

Pour en savoir plus