Taux de pauvreté en conditions de vie

Chiffres détaillés
Paru le : Paru le 07/12/2021
- Décembre 2021

Enjeux

Définir un indicateur de pauvreté opérationnel est une condition essentielle pour cibler et réduire le phénomène. Il existe principalement deux manières de mesurer la pauvreté : le taux de pauvreté monétaire ou le taux de pauvreté en conditions de vie.

  • Le taux de pauvreté monétaire mesure la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté, défini conventionnellement à 60% du niveau de vie médian. Cette mesure est donc relative. Elle compare les revenus au sein de la population et ne rend pas compte des conditions de vie des ménages modestes.
  • À l’inverse, le taux de pauvreté en condition de vie mesure une pauvreté « absolue », au sens où l'indicateur ne dépend pas de la distribution des privations dans la population. Elle correspond à l’image de la pauvreté communément admise, à savoir l’exclusion de pratiques et de consommations de base.

Taux de privation matérielle et sociale en France métropolitaine et dans l'Union européenne - Privation matérielle (9 items)

En %
Taux de privation matérielle et sociale en France métropolitaine et dans l'Union européenne - Privation matérielle (9 items) (En %)
France UE(27)
2013 12,4
2014 13,7 19,7
2015 12,5 17,6
2016 12,7 16,1
2017 12,2 14,2
2018 12,6 13,2
2019 13,1 12,4
2020 (p) 13,1
  • Privation matérielle et sociale: privé d'au moins 5 items sur 13 (voir liste des items dans la documentation)
  • (p) : Chiffre provisoire (mise à jour septembre 2021)
  • Champ: ensemble des individus vivant dans des ménages ordinaires dans chacun des pays
  • Source : Eurostat, EU-SILC 2013-2020

Taux de privation matérielle et sociale en France métropolitaine et dans l'Union européenne - Privation matérielle (9 items)

  • Privation matérielle et sociale: privé d'au moins 5 items sur 13 (voir liste des items dans la documentation)
  • (p) : Chiffre provisoire (mise à jour septembre 2021)
  • Champ: ensemble des individus vivant dans des ménages ordinaires dans chacun des pays
  • Source : Eurostat, EU-SILC 2013-2020

Taux de privation matérielle et sociale dans les pays de l'Union européenne en 2019, définition Eurostat (13 items)

en %
Taux de privation matérielle et sociale dans les pays de l'Union européenne en 2019, définition Eurostat (13 items) (en %)
2019
Roumanie 38,7
Bulgarie 33,6
Grèce 31,1
Hongrie 20,3
Lituanie 20,1
Lettonie 15,5
Espagne 14,0
Chypre 13,3
Irlande 13,2
Portugal 13,2
France 13,1
UE 28 pays 12,1
Italie 11,9
Slovaquie 11,4
Zone Euro 11,2
Belgique 11,0
Croatie 10,3
Malte 9,9
Pologne 8,3
Estonie 7,7
Danemark 7,1
Pays-Bas 6,9
Allemagne 6,5
Slovénie 6,1
Autriche 5,6
Tchéquie 5,3
Finlande 4,8
Suède 4
Luxembourg 3,4
  • Mise à jour le 19 novembre 2021 – extraction le 24 novembre 2021
  • Champ: ensemble des individus vivant dans des ménages ordinaires
  • Source : Eurostat EU-SILC 2019

Taux de privation matérielle et sociale dans les pays de l'Union européenne en 2019, définition Eurostat (13 items)

  • Mise à jour le 19 novembre 2021 – extraction le 24 novembre 2021
  • Champ: ensemble des individus vivant dans des ménages ordinaires
  • Source : Eurostat EU-SILC 2019

Téléchargement des données

La fiche statistique du rapport est téléchargeable :

Les tableaux disponibles sont les suivants :

  • Taux de privation matérielle et sociale en France, par classe d’âge (définition Eurostat (13 items))
  • Taux de privation matérielle et sociale dans les pays de l’Union européenne (définition Eurostat (13 items))
Taux de pauvreté en conditions de vie
(xlsx, 16 Ko)

Sources

Définition

La privation matérielle et socialeest un indicateur de pauvreté en condition de vie. Il désigne une situation de difficulté économique durable définie comme l’incapacité à couvrir (plutôt que le choix de ne pas couvrir) les dépenses dans la liste suivante :

  • au niveau individuel :
      1. ne pas pouvoir s’acheter de vêtements neufs pour des raisons financières,
      2. ne pas posséder deux paires de chaussures pour des raisons financières,
      3. ne pas pouvoir se réunir avec des amis ou de la famille autour d’un verre ou d’un repas au moins une fois par mois pour des raisons financières,
      4. ne pas pouvoir dépenser une petite somme pour soi-même sans avoir à consulter les autres membres du ménage,
      5. ne pas pouvoir avoir une activité de loisirs régulière par manque de moyens financiers,
      6. ne pas avoir accès à Internet pour un usage privé par manque de moyens financiers.
     
  • au niveau du ménage :
      7. avoir des arriérés de traites d’achats à crédit, loyers, emprunts ou factures d’eau / gaz / électricité / téléphone,
      8. ne pas pouvoir faire face à des dépenses imprévues d’un montant d’environ 1 000 euros,
      9. ne pas pouvoir maintenir le logement à bonne température pour des raisons financières,
      10. ne pas pouvoir se payer une semaine de vacances dans l’année hors du domicile,
      11. être dans l’incapacité de remplacer des meubles abîmés pour des raisons financières,
      12. ne pas pouvoir manger de la viande, du poulet ou du poisson (ou équivalent végétarien) tous les deux jours pour des raisons financières,
      13. ne pas pouvoir se payer une voiture personnelle,
     

Conventionnellement, une personne est dite en situation de privation matérielle et sociale lorsqu’elle cumule au moins 5 privations ou difficultés matérielles parmi les 13 de la liste.

Cet indicateur remplace depuis 2020 l’ancien indicateur français de pauvreté en conditions de vie et l’ancien indicateur européen de privation matérielle. Il vise à les améliorer en introduisant de nouveaux items de privation liés à la participation sociale des individus : participation à des loisirs ou à des repas avec des amis.

Source de données

L’indicateur est calculé à partir de l’enquête européenne « European Union-Statistics on Income and Living Conditions » dont la version française est l'enquête statistique sur les ressources et les conditions de vie (SRCV). Cette enquête vise en premier lieu à obtenir des indicateurs structurels pour le rapport de synthèse annuel de la Commission européenne dans les domaines de la répartition des revenus, de la pauvreté et de l'exclusion. Elle a également pour but de produire chaque année, pour chaque pays de l'Union européenne, une base de données individuelles sur les revenus et les conditions de vie qui sera mise à disposition des chercheurs à des fins d'études comparatives entre pays.

Les statistiques françaises sont collectées annuellement sous la forme d'une enquête en panel, depuis 2004. Chaque année, un échantillon d'environ 3 000 logements, répondants pour la 1ère fois à l'enquête vient alimenter le panel ; un échantillon de ménages quitte alors le panel. Les ménages et individus sont interrogés 9 années au total (échantillon rotatif renouvelé par neuvième).Suite à la refonte de l’enquête SRCV pour la collecte 2020, la durée du panel a été réduite à 4 ans. Chaque année, environ 15 000 ménages sont interrogés.

Champ géographique

Le champ géographique est celui de la France métropolitaine. Il n'est pas possible à l'heure actuelle d'exploiter les données au niveau régional.