Au troisième trimestre 2017, la progression de l'emploi salarié privé s'infléchit légèrement (estimation flash)Estimation flash de l'emploi salarié - troisième trimestre 2017

Au troisième trimestre 2017, l'emploi salarié privé ralentit légèrement : +0,2 % après +0,4 %, soit 29 700 créations nettes d'emploi après 81 500 au deuxième trimestre. Sur un an, l'emploi salarié privé s'accroît de 1,3 % (soit +240 900). Hors intérim, il augmente de 0,2 % sur le trimestre (soit +28 200) et de 0,8 % sur un an (+152 800).

L'emploi salarié privé est quasi stable dans l'industrie (−0,1 %, soit −3 600) ainsi que dans l'agriculture. Il continue d'augmenter solidement dans la construction (+0,5 %, soit +6 700, après +0,4 %). Sur un an, l'emploi privé diminue de 15 700 dans l'industrie, tandis qu'il s'accroît de 18 100 dans la construction.

Au troisième trimestre 2017, dans les services marchands, l'emploi privé ralentit : +0,3 % (soit +31 000), après +0,6 % au deuxième trimestre. Hors intérim, le ralentissement est moins prononcé : +0,3 %, après +0,4 %. L'emploi non marchand privé se replie sur le trimestre (−0,2 % après +0,2 %) mais augmente sur un an (+0,5 %, soit +12 500).

Au troisième trimestre 2017, l'emploi salarié privé ralentit légèrement : +0,2 % après +0,4 %, soit 29 700 créations nettes d'emploi après 81 500 au deuxième trimestre. Sur un an, l'emploi salarié privé s'accroît de 1,3 % (soit +240 900). Hors intérim, il augmente de 0,2 % sur le trimestre (soit +28 200) et de 0,8 % sur un an (+152 800).

L'emploi salarié privé est quasi stable dans l'industrie (−0,1 %, soit −3 600) ainsi que dans l'agriculture. Il continue d'augmenter solidement dans la construction (+0,5 %, soit +6 700, après +0,4 %). Sur un an, l'emploi privé diminue de 15 700 dans l'industrie, tandis qu'il s'accroît de 18 100 dans la construction.

Au troisième trimestre 2017, dans les services marchands, l'emploi privé ralentit : +0,3 % (soit +31 000), après +0,6 % au deuxième trimestre. Hors intérim, le ralentissement est moins prononcé : +0,3 %, après +0,4 %. L'emploi non marchand privé se replie sur le trimestre (−0,2 % après +0,2 %) mais augmente sur un an (+0,5 %, soit +12 500).

Le niveau de l'emploi intérimaire est quasiment inchangé

L'emploi intérimaire est quasi stable au troisième trimestre 2017 (+0,2 %, soit +1 500), après avoir fortement augmenté au trimestre précédent (+4,1 %). Sur un an, il reste en très forte hausse (+14,0 %, soit +88 100).

Tableau1 – Évolution de l'emploi salarié privé (en milliers)

données CVS en milliers
Évolution de l'emploi salarié privé (en milliers)
Évolution sur 3 mois Évolution sur un an Niveau
2017 2017 2017 2017
T2 T3 T3 T3
Agriculture 2,8 0,7 –9,1 291,1
Industrie –2,8 –3,6 –15,7 3 087,3
Construction 4,8 6,7 18,1 1 352,6
Services marchands (*) 71,3 31,0 235,1 11 975,6
dont intérim (**) 28,0 1,5 88,1 718,0
Services non marchands 5,4 –5,1 12,5 2 516,4
Ensemble privé (*) 81,5 29,7 240,9 19 223,0
  • Lecture : au troisième trimestre 2017, les créations nettes d'emploi salarié privé dans les services marchands sont de 31 000 par rapport au trimestre précédent.

Tableau2 – Évolution de l'emploi salarié privé (en %)

données CVS en %
Évolution de l'emploi salarié privé (en %)
Évolution sur 3 mois Évolution sur un an
2017 2017 2017
T2 T3 T3
Agriculture 1,0 0,2 –3,0
Industrie –0,1 –0,1 –0,5
Construction 0,4 0,5 1,4
Services marchands (*) 0,6 0,3 2,0
dont intérim (**) 4,1 0,2 14,0
Services non marchands 0,2 –0,2 0,5
Ensemble privé (*) 0,4 0,2 1,3
  • (*) Hors activités extra-territoriales
  • (**) Les intérimaires sont comptabilisés dans le secteur tertiaire quel que soit le secteur dans lequel ils effectuent leur mission.
  • Champ : ensemble des salariés du privé; France hors Mayotte.
  • Sources : Insee et Dares