Juillet août 2017 - La fréquentation touristique de pleine saison reprend des couleurs

Vincent Delage, Philippe Winnicki, Insee

Au cours de la pleine saison 2017 (juillet et août), la fréquentation touristique dans les hôtels et les campings de Provence-Alpes-Côte d’Azur a rebondi après les mauvais résultats de l'été précédent (+5,0 % après –3,0 %). Cette hausse est essentiellement due au retour de la clientèle étrangère dans les hôtels et de la clientèle française dans les campings.

Le nombre de nuitées progresse de 5,0 %

Au cours de la pleine période estivale 2017 (juillet et août), la fréquentation dans les campings et hôtels de Provence-Alpes-Côte d'Azur s'établit à 16 900 000 nuitées (figure 1). Les deux tiers d'entre elles ont été passées dans des campings et près de 40 % ont eu lieu dans le Var, qui détient le parc de campings le plus important. La fréquentation estivale augmente de 843 000 nuitées par rapport à 2016 et dépasse de 340 000 nuitées son niveau de 2015, pourtant considéré comme un excellent millésime. Ce retour des touristes, après un été 2016 marqué par l’attentat de Nice, est attribuable autant à la clientèle française (+5,1 %) qu'à la clientèle étrangère (+4,9 %).

Le taux d’occupation des hôtels et campings progresse de 3 points par rapport à juillet-août 2016. Il s’établit à 70,6 %, alors que la durée moyenne des séjours se maintient à 3,9 jours.

Figure 1 – 3,1 millions de nuitées dans les hôtels et campings des Alpes-Maritimes Nombre de nuitées des campings et hôtels dans les départements de Paca en juillet-août 2017 et évolution par rapport à juillet-août 2016 (en %)

3,1 millions de nuitées dans les hôtels et campings des Alpes-Maritimes
Nombre de nuitées (en milliers) Taux d’évolution annuel du nombre de nuitées (en%)
Alpes-de-Haute-Provence 1700 3,0
Hautes-Alpes 1300 -1,0
Alpes-Maritimes 3100 9,0
Bouches-du-Rhône 2600 3,8
Var 6500 5,3
Vaucluse 1700 5,3
  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 1 – 3,1 millions de nuitées dans les hôtels et campings des Alpes-Maritimes Nombre de nuitées des campings et hôtels dans les départements de Paca en juillet-août 2017 et évolution par rapport à juillet-août 2016 (en %)

  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

L'ensemble des départements de la région profitent de cette embellie (figure 2), à l'exception des Hautes-Alpes, dont la fréquentation touristique se rétracte légèrement après une forte hausse en 2016 (–1,0 % après +5,3 %). Lourdement affecté l'an passé, le tourisme dans les Alpes-Maritimes reprend des couleurs sous l'impulsion de la clientèle étrangère (+9,0 % après –10,6 %). Le département reste toutefois le seul de la région à ne pas retrouver son niveau de 2015. Dans le Var et les Bouches-du-Rhône, la fréquentation rebondit par rapport à l'été dernier (respectivement +5,3 % et +3,8 %). Relativement préservés en 2016, le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence demeurent bien orientés : la fréquentation touristique accélère dans ces deux départements (respectivement +5,3 % et +3,0 %).

Figure 2 – La fréquentation touristique dans les hôtels et campings repart à la hausseNombre de nuitées en juillet-août 2017 et évolution par rapport à juillet-août 2016 (en %)

La fréquentation touristique dans les hôtels et campings repart à la hausse
Nuitées juillet-août 2017 Glissement annuel en % (2017/2016)
Totales (en millions) Part des nuitées étrangères (en %) Nuitées Totales Nuitées Etrangères
Provence-Alpes-Côte d’Azur 16,9 38 5,0 4,9
Alpes-de-Haute-Provence 1,7 37 3,0 -1,9
Hautes-Alpes 1,3 36 -1,0 0,3
Alpes-Maritimes 3,1 57 9,0 12,5
Bouches-du-Rhône 2,6 32 3,8 4,2
Var 6,5 31 5,3 0,5
Vaucluse 1,7 45 5,3 10,0
Hôtels 6,4 45 7,7 10,9
Non classés 0,6 33 25,3 29,8
1 et 2 étoiles 1,6 33 -0,3 6,3
3 étoiles 2,1 45 8,7 10,0
4 et 5 étoiles 2,1 58 8,9 10,8
Campings 10,4 34 3,3 0,5
Non classés 0,4 36 -6,8 -14,9
1 et 2 étoiles 1,4 32 -5,0 -13,5
3 étoiles 3,1 37 -5,4 -3,0
4 et 5 étoiles 5,5 33 12,6 8,7
Emplacements équipés 5,2 24 6,3 0,6
Emplacements nus 5,3 44 0,5 0,4
  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Retour de la clientèle étrangère dans les hôtels

Dans les hôtels, la hausse du nombre de nuitées atteint 7,7 % et le taux d'occupation s'établit à 78 % (+4 points). Cette augmentation de la fréquentation concerne toutes les catégories d'hôtels. L'hôtellerie de haut de gamme (4 et 5 étoiles), qui avait déjà mieux résisté à la chute de fréquentation l'été dernier, est celle qui profite le plus du retour des touristes (+8,9 %). Toutes gammes confondues, la fréquentation hôtelière étrangère augmente de 10,9 % après une baisse de 12,6 % l’été dernier.

Pour autant, parmi les cinq plus importantes délégations étrangères présentes dans la région, seuls les États-Unis ont retrouvé leur niveau d’avant l’été 2016 (figure 3). Avec +5,9 % de hausse de leur fréquentation, ces derniers talonnent la clientèle allemande, qui occupe toujours la troisième place. Les Britanniques et les Italiens demeurent les plus nombreux à séjourner dans les hôtels de la région. En très fort repli à l'été 2016 (–28,6 %), la clientèle italienne fait son retour (+21,3 %). La fréquentation hôtelière des Britanniques, tout comme celle des Belges, se stabilise (respectivement +0,3 % et +0,2 %).

Les Alpes-Maritimes, qui représentent près de 40 % du parc hôtelier régional, font preuve de résilience après l’attentat de juillet 2016. La fréquentation touristique y augmente de +9,7 % cet été, bénéficiant du retour de la clientèle étrangère (+13,7 %). Durant l'été, 62 % des chambres d'hôtels ont été occupées par des touristes étrangers, et même 70 % dans les hôtels de haut de gamme.

Figure 3 – Retour de la clientèle italienne dans les hôtelsÉvolution du nombre de nuitées en juillet-août dans les hôtels de Paca, par nationalité

Nuitées (en milliers)
Retour de la clientèle italienne dans les hôtels
Royaume-Uni Italie Allemagne États-Unis Belgique
2014 352,757826136932 352,533917727069 251,530211272876 215,904872224318 233,557624749002
2015 375,220880015908 364,207690194187 276,120440255925 253,215485404996 223,683899555669
2016 333,77491077151 260,006657430726 236,942696973332 236,001559019769 210,329587432885
2017 334,880473282103 320,105901770153 258,027095273658 249,859376277453 210,661003656144
  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CET), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 3 – Retour de la clientèle italienne dans les hôtelsÉvolution du nombre de nuitées en juillet-août dans les hôtels de Paca, par nationalité

Les Français retournent au camping

Dans les campings, le nombre de nuitées augmente de 3,3 % par rapport à l’été 2016. Le taux d’occupation progresse de 3 points, pour atteindre 63,7 %. La clientèle française stimule l'hôtellerie de plein air (+4,9 %), et privilégie les emplacements équipés (+8,2 %) et les campings haut de gamme (+14,6 %).

Dans le même temps, la fréquentation étrangère ralentit (+0,5 % après +1,9% à l’été 2016). La clientèle hollandaise, de loin la plus nombreuse, a été moins présente (–2,6 %), contrairement à la clientèle belge (+9,3 %). L’engouement des Allemands l’été dernier n'est pas démenti cette année (+5,0 % après +23,6 %). Dans les campings comme dans les hôtels, la clientèle transalpine fait son retour après la forte chute de 2016 (+19,4 % après –34,6 %). Les Britanniques, quant à eux, ont délaissé l’hôtellerie de plein air cet été (–8,0 %).

Sources

L’Insee réalise chaque mois des enquêtes sur la fréquentation des hôtels et des campings. L’enquête permet d’obtenir des informations au niveau régional et départemental selon la catégorie de classification des établissements et la nationalité des touristes. Les données analysées sont celles disponibles le 20 octobre 2017. Certaines ont pu légèrement évoluer depuis.

Définitions

Le nombre de nuitées (ou fréquentation) correspond au nombre total de nuits passées dans un hôtel ou un camping. Par exemple, un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel occasionnera six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Pour en savoir plus

« Bilan économique 2016 en Provence-Alpes-Côte d'Azur », Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 15, mai 2017

Delage V., Lassagne T., Winnicki P., « Fréquentation touristique en baisse en juillet-août », Insee Flash Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 30, novembre 2016