Fréquentation touristique en baisse en juillet-août

Vincent Delage, Thierry Lassagne, Philippe Winnicki, Insee

Au cours de la pleine saison d’été, la fréquentation touristique a diminué en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette baisse est principalement due à la désaffection de la clientèle étrangère pour les hôtels et les autres hébergements collectifs (AHCT). L’attentat du 14 juillet a pesé sur l'hôtellerie des Alpes-Maritimes.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 30
Paru le : 03/11/2016

Au cours de la pleine saison 2016 (juillet et août), la fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques de Provence-Alpes-Côte-d’Azur s’établit à 21 682 000 nuitées. Les campings représentent 47 % des nuitées, le reste se répartissant à parts égales entre les hôtels et les autres hébergements collectifs touristiques (définitions). A lui seul, le département du Var représente près de 40 % des nuitées de la région en raison de son parc de campings important (figure 1).

Figure_1 – La moitié du parc dans le Var et les Alpes-Maritimes - Répartition des établissements touristiques selon le mode d'hébergement

  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT) et les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

La fréquentation a diminué de 4,0 % par rapport à la même période de 2015, qui était toutefois un excellent millésime (figure 2). La baisse en 2016 concerne la clientèle française venue moins nombreuse (– 2,0 %) mais s'explique surtout par la chute de la fréquentation de la clientèle étrangère dans les hôtels et les autres hébergements collectifs touristiques (AHCT). L’attentat du 14 juillet à Nice a pesé sur la fréquentation touristique qui sortait d’un second trimestre déjà morose.

Dans ce contexte, tous les départements sont impactés par cette baisse à l’exception du Vaucluse qui a profité d’un très bon mois de juillet (+ 5,5 %), en lien notamment avec une hausse d’affluence au festival d’Avignon. Le département des Alpes-Maritimes, lourdement touché par les effets de l’attentat, voit sa fréquentation chuter de 11,9 % tous types d’hébergements confondus. La fréquentation dans les Bouches-du-Rhône baisse de 2,9 % cet été sous l’effet d’un net recul des nuitées étrangères (– 9,5 %). Pourtant, le département avait résisté en juillet (+ 2,1 %), en partie grâce aux derniers effets de l’Euro de football. Mais la fréquentation a fortement diminué en août (– 7,1 %). La fréquentation touristique baisse modérément dans les Alpes-de-Haute-Provence (– 1,5 %) grâce à de bonnes performances en juillet. Au contraire, dans les Hautes-Alpes, la baisse de fréquentation en juillet a pesé sur les résultats de la pleine saison (– 5,1 %). La fréquentation du Var résiste assez bien : elle ne diminue que de 2,0 %.

Figure 2 – La fréquentation touristique de la région en baisse de 4 % - Nombre de nuitées en juillet et août 2016 et évolution par rapport à 2015

La fréquentation touristique de la région en baisse de 4 % - Nombre de nuitées en juillet et août 2016 et évolution par rapport à 2015
Nuitées été 2016 Glissement annuel (2016/2015)
Nuitées Totales (en milliers) Part nuitées étrangères Nuitées Totales Nuitées étrangères
TOTAL 21 682,0 33,7 -4,0 -6,6
Alpes de hautes-provence 1 932,6 34,9 -1,5 1,4
Hautes-Alpes 2 191,7 26,8 -5,1 -10,3
Alpes-Maritimes 4 029,8 48,2 -11,9 -14,6
Boûches-de-rhône 3 092,8 31,3 -2,9 -9,5
Var 8 522,6 27,9 -2,0 -1,4
Vaucluse 1 912,5 40,0 2,3 1,0
Hôtels 5 981,9 43,7 -5,8 -12,6
Non classés 504,5 31,7 -14,4 -26,0
1 et 2 étoiles 1 607,9 30,7 -6,1 -19,0
3 étoiles 1 972,4 44,6 -7,1 -14,0
4 et 5 étoiles 1 897,1 56,9 -1,5 -5,5
Campings 10 193,4 35,9 -0,2 4,7
Non classés 461,8 40,4 27,3 29,8
1 et 2 étoiles 1 523,8 35,1 -0,4 0,0
3 étoiles 3 341,6 36,6 -4,4 -0,6
4 et 5 étoiles 4 866,2 35,2 0,9 8,2
Emplacements équipés 4 929,7 26,5 4,8 25,1
Emplacements nus 5 263,7 44,7 -4,4 -4,0
Autres hébergements collectifs touristiques 5 506,8 18,9 -8,7 -22,7
RTRH 3 827,4 24,5 -11,9 -21,3
Autres 1 679,4 6,0 -0,4 -33,5
  • Sources : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT) et les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

L’hôtellerie haut de gamme résiste mieux

La fréquentation hôtelière a chuté cet été dans la région : – 5,8 % par rapport à la très bonne année 2015. Alors que la clientèle française s’est maintenue (+ 0,2 %), les étrangers sont venus beaucoup moins nombreux (– 12,6 %) avec une aggravation en cours de saison (– 8,1 % en juillet puis – 17 % en août). L’hôtellerie haut de gamme (4 et 5 étoiles) a mieux résisté. Toutefois la fréquentation y baisse de 1,5 % par rapport à l’été 2015 et la clientèle étrangère diminue de 5,5 %. Le taux d’occupation diminue de 4,3 points sur un an à 74,0 % de chambres occupées.

La fréquentation dans les campings se maintient

Les campings ont été moins impactés par la baisse générale de fréquentation. Ainsi le nombre de nuitées reste quasiment stable sur un an (– 0,2 %) et la fréquentation augmente pour les étrangers (+ 4,7 %). Les emplacements nus voient leur fréquentation diminuer (– 4,4 %) au profit des emplacements équipés (+ 4,8 %). Avec 61,8 % d’emplacements occupés dans les campings, le taux d’occupation diminue de 1,7 points par rapport à l’été 2015.

Désaffection des étrangers pour les autres hébergements collectifs touristiques

Comme pour les hôtels, la fréquentation touristique dans les AHCT a nettement diminué cet été par rapport à juillet-août 2015 (– 8,7 %). Cette baisse est particulièrement marquée dans les résidences hôtelières et touristiques (– 11,9 %) alors que les autres types d’hébergements se maintiennent. Les AHCT ont subi la forte désaffection des touristes venus de l’étranger (– 22,7 % sur un an). Sur cette même période, le taux d’occupation a perdu 0,6 point pour atteindre 76,1 %.

L’attentat de Nice a lourdement affecté l’hôtellerie des Alpes-Maritimes

L’attentat du 14 juillet a durement affecté le littoral azuréen, particulièrement l'hôtellerie niçoise. Par rapport à 2015, la fréquentation, en baisse de 1,7 % entre le 1er et le 14 juillet, chute de 15,5 % du 15 au 31 juillet. Le segment du haut de gamme a été particulièrement touché. Alors que la fréquentation des palaces était voisine de celle de 2015 sur les 15 premiers jours de juillet, elle est de 16,8 % inférieure sur les 15 derniers jours. L’attentat de Nice a eu des répercussions sur l’ensemble de l’hôtellerie des Alpes-Maritimes (figure 3 et figure 4). Celles-ci se sont estompées au-delà, l’effet attentat étant difficilement perceptible dans les statistiques de fréquentation touristique des autres départements.

Figure 3 – L'hôtellerie des Alpes-Maritimes durement touchée par l'attentat

L'hôtellerie des Alpes-Maritimes durement touchée par l'attentat
2015 PACA 2016 PACA 2015 Alpes-Maritimes 2016 Alpes-Maritimes
1_Juillet 52030 49875 20577 19664
2_Juillet 56850 54198 21628 21077
3_Juillet 43741 41213 18261 17382
4_Juillet 51008 48894 19968 19298
5_Juillet 55191 51898 21405 20186
6_Juillet 56048 54444 21545 20954
7_Juillet 54589 56692 21739 20479
8_Juillet 55701 54332 22044 20927
9_Juillet 62134 56817 23942 21832
10_Juillet 54579 43762 21333 18537
11_Juillet 52848 52017 20705 20002
12_Juillet 47278 53083 19956 20764
13_Juillet 54096 50648 22128 19970
14_Juillet 54915 57854 22434 22448
15_Juillet 56175 63875 22467 23404
16_Juillet 59331 62202 23034 22863
17_Juillet 50351 46148 20952 18384
18_Juillet 58064 51820 22790 19426
19_Juillet 60960 54351 23780 20308
20_Juillet 60342 54183 23400 20009
21_Juillet 56828 52759 23181 19940
22_Juillet 58941 54351 23513 19691
23_Juillet 61110 55613 24243 20320
24_Juillet 49103 44217 21894 17672
25_Juillet 53540 50527 22819 19416
26_Juillet 55321 51944 23209 20035
27_Juillet 55120 50494 23277 19146
28_Juillet 53680 49447 22788 19048
29_Juillet 58812 56062 23198 20262
30_Juillet 61232 55696 24249 21147
31_Juillet 52203 45269 21935 18496
1_Août 56140 48818 23063 19098
2_Août 59012 51884 23938 20209
3_Août 59402 53630 23877 20275
4_Août 59970 53376 24508 20407
5_Août 65530 60135 25218 21922
6_Août 67283 62212 25887 23280
7_Août 58259 53060 24080 20766
8_Août 61636 56939 25031 22198
9_Août 63365 58838 25209 22816
10_Août 62935 59858 25015 22462
11_Août 62446 58453 24536 22491
12_Août 66175 63934 25169 23741
13_Août 66628 66890 25498 25102
14_Août 56051 62846 22820 23971
15_Août 60011 54084 23973 21749
16_Août 60958 56338 24001 22083
17_Août 60896 56363 23731 21550
18_Août 59546 55528 23295 21269
19_Août 60816 56624 23507 21291
20_Août 61196 57372 23467 21495
21_Août 48232 45652 19570 18332
22_Août 53235 49524 21270 19993
23_Août 56687 51932 22196 20157
24_Août 55474 52469 22028 19804
25_Août 53909 51135 21718 19292
26_Août 50921 50375 20168 18413
27_Août 52799 52722 20600 19276
28_Août 40253 38828 16857 15541
29_Août 41458 42260 16577 16314
30_Août 44123 41953 17858 16094
31_Août 47139 39521 19024 15268
  • Sources : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT) et les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 3 – L'hôtellerie des Alpes-Maritimes durement touchée par l'attentat

Figure 4 – Le haut de gamme plus sévèrement frappé

Le haut de gamme plus sévèrement frappé
2015 2016
1_Juillet 3821 3791
2_Juillet 3777 3954
3_Juillet 3525 3449
4_Juillet 3783 3689
5_Juillet 3841 3873
6_Juillet 3778 3839
7_Juillet 3949 3794
8_Juillet 3933 3973
9_Juillet 4206 3946
10_Juillet 3856 3699
11_Juillet 3732 3816
12_Juillet 3808 3761
13_Juillet 4013 3817
14_Juillet 4093 4154
15_Juillet 4114 4010
16_Juillet 4121 3819
17_Juillet 3951 3298
18_Juillet 4166 3310
19_Juillet 4205 3379
20_Juillet 4143 3350
21_Juillet 4230 3342
22_Juillet 4240 3422
23_Juillet 4279 3490
24_Juillet 4018 3282
25_Juillet 4141 3421
26_Juillet 4171 3435
27_Juillet 4199 3203
28_Juillet 4141 3287
29_Juillet 4124 3480
30_Juillet 4096 3520
31_Juillet 3800 3334
1_Août 3916 3258
2_Août 4043 3318
3_Août 4024 3388
4_Août 4149 3571
5_Août 4178 3716
6_Août 4260 3822
7_Août 4080 3422
8_Août 4202 3620
9_Août 4189 3622
10_Août 4163 3659
11_Août 4064 3692
12_Août 4151 4016
13_Août 4182 4191
14_Août 3803 3922
15_Août 3950 3648
16_Août 3874 3591
17_Août 3864 3461
18_Août 3909 3495
19_Août 4014 3571
20_Août 3882 3460
21_Août 3373 3193
22_Août 3458 3452
23_Août 3786 3569
24_Août 3704 3453
25_Août 3819 3568
26_Août 3499 3350
27_Août 3442 3460
28_Août 3116 2808
29_Août 2995 3011
30_Août 3217 2996
31_Août 3395 2906
  • Sources : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT) et les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 4 – Le haut de gamme plus sévèrement frappéDonnées journalières dans les hôtels 4 et 5 étoiles des Alpes-Maritimes

Sources

L’Insee réalise chaque mois des enquêtes sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels, campings et Autres Hébergements Collectifs Touristiques (AHCT). Ces derniers comprennent les résidences hôtelières et les résidences touristiques (dont Appart hôtel), villages de vacances, maisons familiales et auberges de jeunesse.

Les données journalières comparent le nombre de chambre ou d’emplacement occupés entre 2015 et 2016. La comparaison des données journalières est réalisée sur les mêmes jours de semaine.

Pour en savoir plus

Delage V., Peron A., Winnicki P., « L'Euro 2016 a stimulé la fréquentation étrangère à Marseille », Insee Analyses n°37, novembre 2016

« Bilan économique 2015 en Provence-Alpes-Côte d'Azur », Insee Conjoncture Paca n° 10, mai 2015