Élections 2017 - Voter, une pratique moins systématique qu’avant

Sonia Besnard, Isabelle Delhomme, Insee

En 2017, 2,6 millions de Ligériens sont inscrits sur les listes électorales et ont été appelés à voter pour les élections présidentielle et législatives. À l’occasion de ces scrutins, les électeurs ont modifié leurs pratiques. Ils ont nettement moins voté que par le passé à l’ensemble des tours des élections présidentielle et législatives : 36 % en 2017, soit 15 points de moins qu’en 2002. Pour autant, les électeurs de la région ne délaissent pas les bureaux de vote. Dans les Pays de la Loire, le taux d’abstention systématique est le plus faible devant la Bretagne et la Normandie. Le vote devient plus sélectif : les électeurs privilégient la présidentielle. Par ailleurs, les jeunes et les personnes les plus modestes se mobilisent moins que le reste des électeurs.

2,6 millions de Ligériens inscrits sur les listes électorales

Dans les Pays de la Loire, 2,6 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales pour les élections présidentielle et législatives de 2017. Avec 92 % des personnes de 18 ans ou plus inscrites sur les listes électorales, la région se place en 2e position après la Bretagne.

Dans la région, les députés ont tous été élus au second tour des législatives : tous les électeurs ont donc été appelés à voter quatre fois au printemps 2017.

En 2017, moins de Ligériens se déplacent à l’ensemble des scrutins

En 2017, 36 % des électeurs de la région votent aux quatre scrutins. Ils étaient un sur deux à se déplacer systématiquement aux élections de 2012, 2007 et 2002 (figure 1). Ce changement de comportement est similaire en France métropolitaine.

Pour autant, l’abstention systématique (définitions) est relativement stable et reste la plus faible de France (11 %), devant la Bretagne et la Normandie (12 %). La baisse du vote systématique se fait essentiellement au profit du vote intermittent qui devient le comportement dominant, passant de 37 % en 2002 à 53 % en 2017. Les électeurs choisissent davantage les scrutins pour lesquels ils s’expriment.

Figure 1 – Les Ligériens moins enclins à voter systématiquement en 2017Participation électorale de 2002 à 2017 dans les Pays de la Loire (en %)

en %
Les Ligériens moins enclins à voter systématiquement en 2017
Vote systématique Vote intermittent Abstention systématique
2002 50,9 36,5 12,6
2007 51,9 39,7 8,4
2012 50,6 39,3 10,1
2017 36,2 52,7 11,1
  • Lecture : 36 % des inscrits ont voté systématiquement aux quatre tours des élections présidentielle et législatives de 2017.
  • Champ : Français inscrits en France métropolitaine et résidant dans la région.
  • Source : Insee, enquêtes participation électorale de 2002 à 2017.

Figure 1 – Les Ligériens moins enclins à voter systématiquement en 2017Participation électorale de 2002 à 2017 dans les Pays de la Loire (en %)

À tout âge, les inscrits ont moins voté systématiquement qu’aux élections précédentes. Ce changement de comportement est surtout porté par les électeurs de 40 à 59 ans. En 2017, 33 % des électeurs entre 40 et 49 ans votent à tous les scrutins alors qu’ils étaient 54 % aux précédentes élections. De même, 42 % des inscrits de 50 à 59 ans se déplacent systématiquement en 2017 contre 60 % en 2012 et 2007.

Parmi les actifs, le changement de comportement est le plus marqué pour les cadres et les employés. Ils se déplacent moins systématiquement qu’avant : respectivement 42 % et 30 % en 2017 contre 63 % et 49 % en moyenne en 2012 et 2002.

Les électeurs privilégient l’élection présidentielle

De plus en plus de Ligériens ne votent qu’aux deux tours de la présidentielle. En 2017, 20 % des inscrits votent uniquement à ces deux tours (figure 2). Ils étaient 10 % en 2002. Ce changement apparaît en 2007 et fait suite au sursaut de mobilisation lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002.

En 2017, 14 % des inscrits ont voté aux deux tours de l’élection présidentielle et seulement au premier tour des législatives. Cela constitue un changement notable dans les comportements puisqu’ils étaient 7 % à le faire aux élections de 2012, 2007 et 2002.

La part des votants uniquement au premier tour de la présidentielle a doublé par rapport à 2012 pour atteindre 5 % en 2017. Au premier tour de l’élection présidentielle, la multiplicité des candidats permet aux électeurs d’exprimer leur sensibilité de façon plus précise.

Figure 2 – Mobilisation des électeurs ciblée sur l’élection présidentielleParticipation électorale en 2017 en fonction des scrutins dans les Pays de la Loire

  • Lecture : en 2017, 20 % des inscrits ont participé uniquement aux deux tours de l'élection présidentielle, soit 10 points de plus qu’en 2002.
  • Champ : Français inscrits en France métropolitaine et résidant dans la région.
  • Source : Insee, enquêtes participation électorale de 2002 et 2017.

Les jeunes : un vote intermittent marqué

Moins de deux inscrits sur dix âgés de moins de 30 ans votent systématiquement aux quatre tours en 2017, soit deux fois moins qu’aux précédentes élections. Lorsque les moins de 30 ans se déplacent, ils privilégient l’élection présidentielle. En 2017, 62 % des jeunes ont voté aux deux tours de la présidentielle contre 17 % aux deux tours des législatives. Hormis les personnes âgées de 80 ans ou plus, les électeurs de moins de 30 ans s’abstiennent le plus à l’ensemble des scrutins (figure 3).

Figure 3 – Les moins de 30 ans fréquentent moins systématiquement les bureaux de voteParticipation électorale en 2017 en fonction de l’âge dans les Pays de la Loire (en %)

en %
Les moins de 30 ans fréquentent moins systématiquement les bureaux de vote
Vote systématique Vote intermittent Abstention systématique
18 à 29 ans 15,6 65,5 18,9
30 à 39 ans 26,8 61,4 11,8
40 à 59 ans 37,6 56,0 6,4
60 à 79 ans 49,2 44,7 6,1
80 ans ou plus 41,1 33,1 25,8
  • Champ : Français inscrits en France métropolitaine et résidant dans la région.
  • Source : Insee, enquête participation électorale 2017.

Figure 3 – Les moins de 30 ans fréquentent moins systématiquement les bureaux de voteParticipation électorale en 2017 en fonction de l’âge dans les Pays de la Loire (en %)

À part pour les plus âgés, l’abstention systématique diminue avec l’âge. Le vote systématique devient plus fréquent jusqu’à devenir le comportement prédominant pour les électeurs de 60 ans ou plus. Les Ligériens entre 30 et 39 ans s’abstiennent moins systématiquement que les plus jeunes. Ils privilégient davantage le vote intermittent qui s’amplifie depuis 15 ans (61 % en 2017 contre 43 % en 2002).

Entre 60 et 79 ans, une personne sur deux se déplace aux quatre tours des élections en 2017. Ils sont de plus en plus nombreux à choisir les scrutins auxquels ils participent sans toutefois que le vote intermittent devienne majoritaire (45 % en 2017 contre 25 % en 2002) contrairement aux autres classes d’âge. En revanche, après 80 ans, un quart des votants ne se déplace pas du tout, les problèmes de santé et de dépendance pesant sans doute sur l’exercice du droit de vote.

Les chômeurs votent moins systématiquement

Les chômeurs participent moins souvent aux élections que les personnes en emploi : 16 % s’abstiennent complètement lors des élections présidentielle et législatives de 2017, soit deux fois plus que les inscrits ayant un emploi. Par ailleurs, les retraités sont ceux qui votent le plus systématiquement (48 %), soit deux fois plus que les chômeurs.

Plus le niveau de vie est faible, plus le vote systématique est rare. En 2017, parmi le quart des inscrits ayant les revenus les plus modestes, 30 % se sont déplacés aux quatre tours, contre 46 % pour les plus aisés.

Sources

Depuis l’élection présidentielle de 1988, l’Insee réalise des enquêtes sur la participation électorale. Les données individuelles sur la participation aux scrutins sont relevées par des agents de l’Insee sur les listes d’émargement, durant la période légale pendant laquelle elles sont consultables dans les préfectures par tout électeur.

Pour les deux tours des élections présidentielle et législatives de 2017, la participation est étudiée à partir d’un échantillon de 45 000 personnes résidant en France (hors Mayotte) et inscrites sur les listes électorales françaises. Les données sociodémographiques proviennent de l’Échantillon démographique permanent contenant les informations déclarées aux recensements. L’échantillon régional s’élève à 2 123 électeurs inscrits dans 124 communes. Le champ de l’étude porte sur les Français inscrits sur les listes électorales dans les Pays de la Loire en 2017 et résidant dans la région en 2015.

Définitions

En suivant le comportement des électeurs entre deux tours d’un même scrutin et entre différents scrutins successifs, l’intermittence du vote peut être observée, en distinguant les votants systématiques (participation aux quatre tours), les abstentionnistes systématiques (aucun vote aux quatre tours) et les votants intermittents (au moins un vote parmi les quatre tours). Le vote blanc ou nul est un vote, avec émargement sur la liste électorale. Il est donc comptabilisé comme une participation. Le vote par procuration est un vote avec émargement sur la liste électorale. Il est également comptabilisé comme une participation.

Le taux de participation rapporte le nombre d’électeurs ayant voté à l’ensemble des inscrits.

Pour en savoir plus

Buisson G. et Penant S., Élections présidentielle et législatives 2017 : neuf inscrits sur dix ont voté à au moins un tour de scrutin, Insee première, n° 1670, octobre 2017.

Buisson G. et Penant S., Élections présidentielles et législatives de 2002 à 2017 : une participation atypique en 2017, Insee première, n° 1671, octobre 2017.

Coutard G., On a voté plus qu’ailleurs au printemps 2012 dans les Pays de la Loire, Insee Pays de la Loire, Faits et Chiffres, n° 467, avril 2013.

Kerdommarec L., En Pays de la Loire, un jeune sur cinq n’a pas voté en 2012, Insee Pays de la Loire, Faits et Chiffres, n° 468, avril 2013.