En Pays de la Loire, un jeune sur cinq n'a pas voté en 2012

Lionel Kerdommarec

L'année 2012 a vu se dérouler deux scrutins majeurs : le scrutin présidentiel et le scrutin législatif. Ces scrutins drainent traditionnellement de nombreux électeurs aux urnes au regard des enjeux qui y sont portés. Pourtant, en Pays de la Loire, comme sur le reste du territoire français, près d'un jeune de 18 à 24 ans sur 5 ne s'est pas déplacé aux urnes alors que plus de neuf jeunes sur dix sont inscrits sur les listes électorales.

Faits et Chiffres
No 468
Paru le : 22/04/2013

Sur les plus de 2,7 millions d'habitants en âge de voter dans les Pays de la Loire, 11 % sont des jeunes âgés de 18 à 24 ans. Plus de 9 jeunes sur dix (92 %) sont inscrits sur les listes électorales, ce qui place la région au quatrième rang en France métropolitaine, la Bretagne étant en tête avec 94 % d'inscrits dans cette classe d'âge. Dans l'ordre, l'Alsace et le Nord-Pas de Calais s'intercalent dans ce classement. En moyenne en France métropolitaine, l'inscription des jeunes sur les listes électorales est légèrement plus faible qu'en Pays de la Loire (89 % des 18 à 24 ans sont inscrits). Ces taux d'inscription élevés sont directement liés à la procédure automatisée d'inscription sur les listes pour les jeunes qui atteignent 18 ans (voir encadré 1).

Figure 1 – Des jeunes moins inscrits sur les listes électoralesTaux d'inscription sur les listes électorales par sexe et tranche d'âge dans les pays de la Loire

  • Source : Insee, enquête participation éléctorale 2012

Les jeunes des Pays de la Loire et des autres régions sont cependant moins inscrits sur les listes électorales que ne le sont leurs aînés. Chez les 18 à 24 ans de la région, les jeunes hommes sont légèrement plus nombreux à être inscrits que les jeunes femmes. Ces taux d'inscription s'inversent sur la tranche d'âge des 25 à 39 ans où les femmes sont plus souvent inscrites.

Un jeune sur cinq n'a pas voté en 2012

Un jeune de 18 à 24 ans sur cinq n'a participé à aucun des différents tours des élections de 2012 dans les Pays de la Loire comme en France métropolitaine. Les jeunes de 18 à 24 ans sont que 29 % à avoir voté systématiquement aux scrutins de 2012 (25 % pour les jeunes de France métropolitaine) contre 51 % pour l'ensemble des inscrits des Pays de la Loire. Ils sont 38 % à n'avoir voté qu'aux présidentielles contre 21 % pour l'ensemble des inscrits dans les Pays de la Loire et en France métropolitaine.

Figure 2 – Votants et abstentionnistes les jeunes inscrits de 18 à 24 ans

en %
Votants et abstentionnistes les jeunes inscrits de 18 à 24 ans
Région Votants systématiques Abstentionnistes systématiques (2)
Ile-de-France 25 20
Champagne-Ardenne 32 17
Picardie 25 15
Haute-Normandie 24 13
Centre 25 18
Basse-Normandie 34 12
Bourgogne 22 24
Nord-Pas de Calais 26 15
Lorraine 29 18
Alsace 25 17
Franche-Comté 24 19
Pays de la Loire 29 19
Bretagne 27 13
Poitou-Charentes 25 20
Aquitaine 29 15
Midi-Pyrénées 25 18
Limousin 30 21
Rhône-Alpes 20 16
Auvergne 35 16
Languedoc-Roussillon 25 23
Provence-Alpes-Côte d'Azur 21 25
Corse 24 14
France métropolitaine 25 18
Pays de la Loire sur l'emsemble des inscrits 51 10
  • (1) au moins un tour des présidentielles et au moins un tour des législatives
  • (2) abstentionniste systématique
  • Source : Insee, enquête participation électorale 2012.

Encadrés

Comment se déroule l'inscription d'office sur les listes électorales ?

Tous les jeunes Français ayant atteint l'âge de 16 ans doivent spontanément se faire recenser auprès de leur mairie (ou de leur consulat ou ambassade s'ils habitent à l'étranger). En retour, la mairie délivre une attestation de recensement. Cette attestation est notamment nécessaire pour se présenter aux examens et concours publics (dont le permis de conduire) avant l'âge de 25 ans. La mairie envoie ensuite la liste de ces jeunes à la direction du Service National afin de les convoquer à la Journée Défense et Citoyenneté. La direction du Service National retourne à l'Insee la liste des jeunes ayant 18 ans avec leur adresse. L'Insee apparie ce fichier avec la base du répertoire des personnes physiques, et transmets la liste des jeunes à la commune de résidence. Les municipalités contactent ces jeunes par courrier. Sans réponse à ce courrier, le jeune n'est pas inscrit. S'il répond, le jeune est inscrit et reçoit sa carte électorale avant le scrutin suivant. Les mairies transmettent enfin à l'Insee la liste des jeunes inscrits.

L'enquête participation électorale

Depuis l'élection présidentielle de 1988, l'Insee procède, avec l'autorisation de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) et le concours du ministère de l'Intérieur, à un recueil d'informations sur la participation aux grandes consultations électorales.

Les données individuelles sur la participation aux scrutins sont relevées par des agents de l'Insee sur les listes d'émargement, durant la période légale pendant laquelle elles sont consultables dans les préfectures par tout électeur (article L68 du code électoral).

Pour les deux tours des élections présidentielle et législative de 2012, on est ainsi en mesure d'étudier la participation effective d'un échantillon anonymisé de près de 40 000 électeurs inscrits dans les communes de France métropolitaine. L'échantillon régional s'élève à 1 904 électeurs inscrits dans 210 communes, ce qui ne permet pas une représentativité départementale des résultats. Les données sociodémographiques proviennent de l'Échantillon Démographique Permanent (EDP) contenant les informations déclarées aux recensements.

Sources

Insee - enquête participation électorale 2012

Définitions

L'abstention systématique désigne le comportement d'un électeur qui n'a participé à aucun des quatre tours de scrutin organisés au cours de l'année 2012 (ou trois tours pour les circonscriptions ayant élu leur député dès le premier tour). À l'opposé, la participation systématique désigne le comportement électoral d'une personne ayant voté à tous les scrutins.