En juillet 2017, l'opinion des industriels sur l'évolution passée de la demande globale et étrangère s'améliore franchementEnquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie - juillet 2017

En juillet 2017, les soldes d'opinion des industriels sur l'évolution passée de la demande globale et étrangère augmentent fortement par rapport à avril. Ils atteignent leur plus haut niveau depuis avril 2011, nettement au-dessus de leur normale. Pour les trois prochains mois, les chefs d'entreprise demeurent optimistes sur la demande globale et étrangère qui leur sera adressée ; les soldes associés restent supérieurs à leur moyenne.

Informations rapides
No 195
Paru le : 25/07/2017
Prochaine parution le : 24/10/2017 à 08h45 - octobre 2017

Avertissement : Dans la publication du mois de juillet 2017, les pondérations utilisées pour agréger les réponses des chefs d'entreprise ont été mises à jour. Les coefficients saisonniers ont également été actualisés. Il en résulte de légères révisions de l'ensemble des résultats précédemment publiés au titre de cette enquête trimestrielle.

Les industriels sont bien plus nombreux à signaler une hausse de la demande passée

En juillet 2017, les soldes d'opinion des industriels sur l'évolution passée de la demande globale et étrangère augmentent fortement par rapport à avril. Ils atteignent leur plus haut niveau depuis avril 2011, nettement au-dessus de leur normale. Pour les trois prochains mois, les chefs d'entreprise demeurent optimistes sur la demande globale et étrangère qui leur sera adressée ; les soldes associés restent supérieurs à leur moyenne.

Graph1_bis – Opinion sur l'évolution passée de la demande

L'appareil de production est un peu plus sollicité

En juillet 2017, les industriels signalent avoir légèrement plus sollicité leurs machines et équipements qu'en avril. Le taux d'utilisation des capacités de production a augmenté de 0,4 point au cours des trois derniers mois. À 84,3 % il excède sa moyenne sur la période 1995-2007.

Un peu plus d'industriels qu'en avril estiment qu'ils ne pourraient pas produire davantage s'ils recevaient plus de commandes : les goulots de production s'accroissent, l'indicateur correspondant est nettement supérieur à sa moyenne de long terme. La proportion d'entreprises confrontées à des difficultés d'offre reste proche de la normale, celle des entreprises signalant uniquement des difficultés de demande demeure moins élevée que sur longue période.

Graph2 – Taux d'utilisation des capacités de production

tableau1 – Opinion des industriels : demandes et facteurs de production

Soldes d'opinion, en % CVS
Opinion des industriels : demandes et facteurs de production
Industrie manufacturière Moy.* Oct. 16 Jan. 17 Avril 17 Juil. 17
Demande globale
Évolution passée 0 4 12 10 16
Évolution prévue 1 8 9 8 10
Demande étrangère
Évolution passée 2 6 13 8 20
Évolution prévue 4 7 9 11 12
Facteurs de production
Goulots de production (en %) 22 27 29 29 31
Jugement sur les capacités de production 14 11 9 4 3
Taux d'utilisation des capacités de production (en %) 82,9 83,0 84,0 83,9 84,3
Difficultés d'offre et de demande (en %)
Difficultés d'offre et de demande 8 10 9 7 8
Difficultés d'offre seulement 20 18 20 21 22
Difficultés de demande seulement 43 36 34 32 31
  • * : Moyenne de longue période depuis 1976, sauf pour les questions sur les difficultés d'offre et de demande (depuis 1991).
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires
  • Source : Insee - enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie

Un peu moins d'industriels qu'en avril prévoient de réduire leurs effectifs

En juillet 2017, quasiment autant d'industriels qu'en avril signalent avoir réduit leurs effectifs au cours des trois derniers mois. En revanche, ils sont un peu moins nombreux à prévoir des suppressions d'emplois pour les prochains mois. Les deux soldes correspondants sont au-dessus de leur moyenne de longue période, qu'ils dépassent depuis octobre 2013.

Deux industriels sur cinq éprouvent des difficultés de recrutement ; cette part augmente nettement en juillet et atteint son plus haut niveau depuis juillet 2008, au-dessus de sa moyenne de longue période.

Graph3 – Les effectifs de l'industrie manufacturière

Quasi-stabilisation des prix de vente passés

Selon les industriels, les prix de vente ont à peine augmenté au deuxième trimestre 2017 (+0,2 %). Les chefs d'entreprises anticipent une hausse aussi faible au troisième trimestre 2017 (+0,2 %).

Seuls 10% des industriels rencontrent des difficultés de trésorerie, un niveau quasi stable depuis avril 2013, inférieur à son niveau moyen (14 %).

Les perspectives générales d'exportation bondissent

En juillet 2017, les industriels sont bien plus optimistes qu'en avril sur les perspectives générales d'exportation : le solde associé rebondit et atteint son plus haut niveau depuis octobre 2000, nettement au-dessus de la normale. L'opinion des industriels quant à leur position compétitive est quasiment inchangée en ce qui concerne le marché national, stable pour celui de l'Union européenne mais fléchit un peu pour le marché hors de l'Union européenne. Les trois soldes correspondants restent toutefois au-dessus de leur moyenne de long terme.

Graph4 – Position de compétitivité

tableau2 – Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie et prix de vente

Soldes d'opinion, en % CVS
Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie et prix de vente
Industrie manufacturière Moy.* Oct. 16 Jan. 17 Avril 17 Juil. 17
Effectifs
Évolution passée –11 –5 –3 –2 –1
Évolution prévue –12 –2 –4 –3 –1
Difficultés de recrutement (en %) 28 34 27 31 39
Prix de vente et trésorerie
Évolution passée des prix de vente 0,1 –0,1 0,3 0,4 0,2
Évolution prévue des prix de vente 0,2 0,3 0,2 0,1 0,2
Difficultés de trésorerie (en %) 14 11 11 10 10
Compétitivité
Sur le marché national 1 1 1 3 2
Sur le marché de l'Union européenne –1 0 1 5 5
Sur le marché hors de l'Union européenne –2 –2 3 4 1
Perspectives générales d'exportation –9 –1 3 –4 14
  • * : Moyenne de longue période depuis 1991 sauf pour l'évolution des effectifs (depuis 1976) et pour la compétitivité par marché (depuis 1997).
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires.
  • Pour les prix de vente, une question quantitative est posée.
  • Source : Insee - enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie