Le logement en Guyane - Un parcours résidentiel contraint

Audrey Naulin, Nicolas Kempf

Consommation, patrimoine, vie familiale, relations de voisinage et de quartier : le logement est au centre de la vie de chacun. Riche dans sa description des ménages et de leurs logements, principale enquête de l’Insee par son ancienneté et la taille de son échantillon, l’enquête Logement constitue depuis 60 ans la source statistique majeure pour décrire le parc de logements et les conditions d’occupation par les ménages de leur résidence principale. Elle permet également de mesurer le coût du logement que supportent les différents types de ménages. C’est cette richesse d’informations, avec le souci de sa mise en cohérence, que ce dossier « Enquête Nationale Logement en Guyane » restitue.

La Direction générale de l’outre-mer et l’Institut national de la statistique et des études économiques s’associent pour réaliser et analyser cette importante source d’informations sur les conditions de logement des ménages et sur leurs dépenses en logement à l’échelle du territoire de la Guyane.

Insee Dossier Guyane
No 3
Paru le : 10/05/2017
Consulter

Taille des logements et niveau de peuplement des ménages

Audrey Naulin

Près d’un quart des résidences principales de Guyane ne sont composées que d’une ou deux pièces en 2013, malgré l’essor des logements de taille intermédiaire sur la dernière décennie. En 2013, les résidences principales mesurent en moyenne 75 m², soit 10 m² de moins qu’en Guadeloupe et 16 m² de moins qu’en France métropolitaine. L’écart est particulièrement fort dans le parc individuel. Même en prenant en compte les nombreuses vérandas, les maisons sont de petite taille en Guyane. Avec des surfaces plus petites et des ménages de plus grande taille, la Guyane est fortement touchée par le surpeuplement. Celui-ci concerne plus de sept familles monoparentales sur dix et près de six couples avec enfants sur dix. Les situations de surpeuplement sont particulièrement fréquentes chez les ménages les moins aisés et dans l’Est et l’Ouest Guyanais. Toutefois, les modes de vie étant différents, le surpeuplement n’est pas toujours ressenti négativement par les ménages. Dans un contexte de forte natalité en Guyane, la part des familles nombreuses atteint 30 % contre seulement 11 % en Guadeloupe. Le fait que les enfants partagent une même chambre fait basculer de nombreuses familles dans le surpeuplement.

Insee Dossier Guyane
Paru le : 10/05/2017