Le logement en Martinique - Faible mobilité et parcours résidentiel atypique

Audrey Naulin, Nicolas Kempf

Résumé principal : Consommation, patrimoine, vie familiale, relations de voisinage et de quartier : le logement est au centre de la vie de chacun. Riche dans sa description des ménages et de leurs logements, principale enquête de l’Insee par son ancienneté et la taille de son échantillon, l’enquête Logement constitue depuis 60 ans la source statistique majeure pour décrire le parc de logements et les conditions d’occupation par les ménages de leur résidence principale. Elle permet également de mesurer le coût du logement que supportent les différents types de ménages. C’est cette richesse d’informations, avec le souci de sa mise en cohérence, que ce dossier « Enquête Nationale Logement en Martinique » restitue.

La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, les Communautés d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique et du Pays Nord-Martinique et l’Institut national de la statistique et des études économiques s’associent pour réaliser et analyser cette importante source d’informations sur les conditions de logement des ménages et sur leurs dépenses en logement à l’échelle du territoire de la Martinique.

Insee Dossier Martinique
No 5
Paru le : 10/05/2017
Consulter

Défauts et éléments de confort des logements

Audrey Naulin

Comme en Guadeloupe, le niveau de confort sanitaire progresse fortement chez les ménages martiniquais. Toutefois, les défauts des logements restent plus nombreux que dans l’Hexagone. Ainsi, 14 % des résidences principales présentent au moins un défaut suffisant pour les qualifier d’« indécentes » au regard de la loi SRU (9 % en France hexagonale). D’autres « défauts graves » sont également très fréquents, tels l’humidité, concernant près d’un ménage sur deux, et la présence d’un vis-à-vis à moins de dix mètres, chez un ménage sur cinq. Le nombre de défauts est particulièrement élevé dans les logements anciens, dans la CA du Centre Martinique, et chez les ménages les plus modestes, qui cumulent défauts dans leur logement et surpeuplement. Parallèlement, les éléments de confort progressent moins vite qu’en Guadeloupe, avec notamment une moindre présence de pièce climatisée et d’eau chaude.

Insee Dossier Martinique
Paru le : 10/05/2017