Au premier trimestre 2017, l'appareil de production est légèrement moins sollicité dans l'industrie manufacturièreEnquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie - avril 2017

En avril 2017, les industriels signalent avoir légèrement moins sollicité leurs machines et équipements. Le taux d'utilisation des capacités de production diminue de 0,2 point par rapport au trimestre précédent, à 83,6 %, ce qui excède encore un peu sa moyenne sur la période 1995-2007.

Autant d'industriels qu'au trimestre précédent estiment qu'ils pourraient produire davantage s'ils recevaient plus de commandes : l'indicateur de goulots de production est stable au-dessus de sa moyenne. La proportion d'entreprises confrontées à des difficultés d'offre reste proche de la normale, celle des entreprises signalant uniquement des difficultés de demande demeure moins élevée que sur longue période.

Informations rapides
No 108
Paru le : 25/04/2017
Prochaine parution le : 24/01/2018 à 08h45 - janvier 2018

Légère baisse des tensions sur l'appareil de production

En avril 2017, les industriels signalent avoir légèrement moins sollicité leurs machines et équipements. Le taux d'utilisation des capacités de production diminue de 0,2 point par rapport au trimestre précédent, à 83,6 %, ce qui excède encore un peu sa moyenne sur la période 1995-2007.

Autant d'industriels qu'au trimestre précédent estiment qu'ils pourraient produire davantage s'ils recevaient plus de commandes : l'indicateur de goulots de production est stable au-dessus de sa moyenne. La proportion d'entreprises confrontées à des difficultés d'offre reste proche de la normale, celle des entreprises signalant uniquement des difficultés de demande demeure moins élevée que sur longue période.

Graphique 1 – Taux d'utilisation des capacités de production

Les industriels moins optimistes sur la demande

Par rapport au trimestre précédent, les industriels sont moins nombreux à juger que la demande, qu'elle soit globale ou étrangère, a augmenté au cours des derniers mois. Les soldes correspondants restent toutefois au-dessus de leur moyenne de long terme. Les chefs d'entreprise sont également moins optimistes qu'en janvier sur la demande globale et étrangère qui leur sera adressée dans les trois prochains mois ; les soldes associés restent eux aussi supérieurs à leur moyenne.

Graphique 2 – Opinion sur l'évolution passée de la demande

Tableau 1 – Opinion des industriels : demandes et facteurs de production

Soldes d'opinion, en % CVS
Opinion des industriels : demandes et facteurs de production
Industrie manufacturière Moy.* Juil. 16 Oct. 16 Jan. 17 Avril 17
Demande globale
Évolution passée 0 14 3 12 9
Évolution prévue 1 5 8 9 6
Demande étrangère
Évolution passée 2 8 4 13 8
Évolution prévue 4 5 7 10 8
Facteurs de production
Goulots de production (en %) 22 26 27 29 29
Jugement sur les capacités de production 14 11 12 7 1
Taux d'utilisation des capacités de production (en %) 82,9 83,8 82,9 83,8 83,6
Difficultés d'offre et de demande (en %)
Difficultés d'offre et de demande 8 7 10 9 8
Difficultés d'offre seulement 20 18 18 19 20
Difficultés de demande seulement 44 39 36 35 32
  • * : Moyenne de longue période depuis 1976, sauf pour les questions sur les difficultés d'offre et de demande (depuis 1991).
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires
  • Source : Insee - enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie

Autant d'industriels qu'en janvier indiquent une baisse de leurs effectifs

En avril 2017, autant d'industriels qu'en janvier signalent avoir réduit leurs effectifs au cours des trois derniers mois et ils sont autant qu'avant à prévoir des suppressions d'emplois pour les prochains mois. Toutefois, les deux soldes correspondants sont au-dessus de leur moyenne de longue période, qu'ils dépassent depuis octobre 2013.

Presque un industriel sur trois éprouve des difficultés de recrutement ; cette part se redresse en avril et repasse juste au-dessus de sa moyenne de longue période.

Graphique 3 – Les effectifs de l'industrie manufacturière

Quasi-stabilisation des prix de vente passés

Selon les industriels, les prix de vente se sont quasiment stabilisés au premier trimestre 2017 (−0,1 %). Les chefs d'entreprises anticipent une nouvelle quasi-stabilité au deuxième trimestre 2017 (+0,1 %).

La proportion d'industriels rencontrant des difficultés de trésorerie stagne à 11 % depuis juillet 2016, un niveau inférieur à son niveau moyen (14 %).

Les perspectives générales d'exportation chutent

En avril 2017, l'opinion des industriels quant à leur position compétitive s'améliore, que ce soit sur le marché national, dans l'Union européenne ou hors de l'Union européenne. Les trois soldes correspondants étaient déjà au-dessus de leur moyenne de long terme en janvier. Toutefois, les industriels sont bien moins optimistes qu'en janvier sur les perspectives générales d'exportation : le solde associé atteint son plus bas niveau depuis le quatrième trimestre 2014, juste au-dessus de la normale.

Graphique 4 – Position de compétitivité

Tableau 2 – Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie et prix de vente

Soldes d'opinion, en % CVS
Opinion des industriels : emploi, compétitivité, trésorerie et prix de vente
Industrie manufacturière Moy.* Juil. 16 Oct. 16 Jan. 17 Avril 17
Effectifs
Évolution passée –11 –8 –5 –2 –2
Évolution prévue –12 –7 –1 –4 –4
Difficultés de recrutement (en %) 28 31 34 27 30
Prix de vente et trésorerie
Évolution passée des prix de vente 0,1 0,0 –0,1 0,6 –0,1
Évolution prévue des prix de vente 0,2 –0,1 0,3 0,3 0,1
Difficultés de trésorerie (en %) 14 11 11 11 11
Compétitivité
Sur le marché national 1 0 0 2 4
Sur le marché de l'Union européenne –1 –1 0 1 6
Sur le marché hors de l'Union européenne –2 –1 –3 4 6
Perspectives générales d'exportation –10 –1 0 5 –9
  • * : Moyenne de longue période depuis 1991 sauf pour l'évolution des effectifs (depuis 1976) et pour la compétitivité par marché (depuis 1997).
  • Les résultats de la dernière enquête sont provisoires.
  • Pour les prix de vente, une question quantitative est posée.
  • Source : Insee - enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie