L’impact des pôles d’emplois de l’agglomération amiénoise sur son aire métropolitaine

Martial Maillard, Patrick Le Scouëzec, Danièle Lavenseau, Insee Hauts-de-France ; Arnaud Laure, Jérôme Grange, Aduga

L’unité urbaine d’Amiens compte 13 200 établissements en activité fin 2012 regroupant 91 900 emplois salariés à cette date. La localisation de ces établissements est relativement concentrée au sein de 26 zones de concentration d’emplois qui rassemblent 85 % des salariés de l’unité urbaine, soit 77 900 emplois, répartis dans 6 500 établissements.

Les zones de concentration d’emplois géographiquement voisines présentent généralement des orientations sectorielles proches. Dans une logique territoriale, certaines d’entre elles ont été regroupées afin d’analyser d’une part les caractéristiques de leurs travailleurs et d’autres part les bassins de recrutement de leur main d’œuvre. Ainsi, 14 grands pôles d’activité ont été identifiés. Les profils des salariés varient selon les pôles, notamment en termes de genre, âge, catégorie socioprofessionnelle, temps de travail et lieu de résidence.

De même, selon les pôles les lieux de résidence des actifs sont différents. L’étude identifie ainsi les grands bassins de recrutement des salairiés de ces pôles et met en évidence le degré d’attractivité des pôles d’activités sur les territoires voisins.

Insee Dossier Hauts-de-France
No 8
Paru le : 23/03/2017
Consulter

Cinq types de bassins de recrutement

Arnaud Laure, Aduga

Selon les pôles d’activités, les territoires de résidence des actifs sont différents, en fonction notamment de la localisation géographique des pôles et des catégories socioprofessionnelles des actifs qui y travaillent.

Globalement les emplois des quatorze grands pôles sont occupés par des actifs qui résident pour moitié dans l'unité urbaine amiénoise, 30 % dans les autres parties du Grand Amiénois et 20 % en dehors.

Insee Dossier Hauts-de-France
Paru le : 23/03/2017