Le pouvoir d’achat ralentit, le climat conjoncturel reste favorableNote de conjoncture - mars 2017

Vladimir Passeron - Dorian Roucher - Bruno Patier - Bastien Virely

Au premier semestre 2017, la croissance du produit intérieur brut de la France resterait solide (+0,3 % au premier trimestre puis +0,5 % au deuxième), retrouvant un rythme comparable à celui de la zone euro. L’acquis de croissance annuelle pour 2017 serait de +1,1 % dès la mi-année. Les entreprises resteraient enclines à investir. En outre, leurs exportations garderaient le tonus regagné fin 2016. Le commerce extérieur pèserait ainsi nettement moins sur la croissance qu’en 2016. Avec des gains de pouvoir d’achat diminués par le regain d’inflation, les ménages freineraient un peu leur consommation tout en épargnant un peu moins. Leur investissement en logement resterait dynamique. L’emploi total progresserait de 93 000 sur le semestre et le taux de chômage continuerait de diminuer modérément, à 9,8 % mi-2017.

Consulter

Investissement des entreprises et stocks

Note de conjoncture
Paru le : 16/03/2017