539 783 habitants dans l’Aisne au 1er janvier 2014

Auteurs : Gwenaëlle Baron, Jean-Marc Mierlot, Insee Hauts-de-France

Avec 539 783 habitants au 1er janvier 2014, la population de l’Aisne a diminué de 87 habitants depuis 2009, soit une évolution quasiment nulle, contre une hausse de + 0,2 % par an en région Hauts-de-France et + 0,5 % au niveau national. Cette légère baisse de la population du département est essentiellement due aux cinquante plus grandes communes qui ont perdu plus de 3 000 habitants sur cette même période. Néanmoins, plus d’un habitant sur deux réside dans l’une de ces dernières.

Les données ont été corrigées le 3 janvier 2017 à la suite d'une erreur d'arrondi.

Composé de 805 communes, le département de l’Aisne rassemble 539 783 habitants en 2014, soit près d’une centaine de personnes de moins qu'en 2009. Sur ces cinq années, cela correspond à un accroissement annuel moyen quasiment nul. Sur le plan régional, la hausse de population, de + 0,2 %, est inférieure à celle observée au niveau national (+ 0,5 %) (figure 2).

Figure 1 – Évolution de la population des communes du département de l'Aisne entre 2009 et 2014

  • Source : Insee, recensements de la population 2009 et 2014.

Figure 2 – Évolution de la population des départements des Hauts-de-France entre 2009 et 2014

Évolution de la population des départements des Hauts-de-France entre 2009 et 2014
Commune Population 2014 Population 2009 Variation 2009-2014 Taux de variation annuel de la population entre 2009 et 2014
(Habitants) (Habitants) (En nombre d'habitants) (%)
Aisne 539 783 539 870 -87 0,0
Nord 2 603 472 2 571 940 31 532 0,2
Oise 818 680 801 512 17 168 0,4
Pas-de-Calais 1 472 589 1 461 257 11 332 0,2
Somme 571 632 569 775 1 857 0,1
Hauts de France 6 006 156 5 944 354 61 802 0,2
France 65 906 986 64 304 500 1 602 486 0,5
  • Source : Insee, recensements de la population 2009 et 2014.

Une baisse de la population dans la majorité des communes les plus peuplées

La baisse légère au niveau départemental cache une baisse plus importante dans les grandes communes. En effet, les cinquante plus grandes communes de l’Aisne en 2014 ont perdu 3 078 habitants par rapport à 2009, soit un déficit annuel de – 0,2 % (figure 1 et figure 3). Au niveau régional, la population des plus grandes communes augmente de 2 159 personnes, soit un rythme annuel de + 0,02 %. Comme dans les autres départements de la région, les petites communes gagnent des habitants.

Figure 3 – Évolution de la population selon le rang de taille des communes entre 2009 et 2014 dans le département de l'Aisne

habitants
Évolution de la population selon le rang de taille des communes entre 2009 et 2014 dans le département de l'Aisne
Rang des communes selon leur population en 2014 Évolution de la population entre 2009 et 2014 (échelle de gauche) Taux de variation annuel de la population entre 2009 et 2014 (échelle de droite)
1 -93 0,0
2 à 5 -2 135 -0,5
6 à 10 -69 0,0
11 à 25 -614 -0,3
26 à 50 -166 -0,1
51à 100 1 043 0,3
101à 250 835 0,2
251 ou plus 1 109 0,2
  • Lecture : Entre 2009 et 2014, les 11 à 25 premières communes ont connu une décroissance démographique moyenne de – 0,3 % par an, qui s'est accompagnée d’une baisse de leur population municipale d’environ 600 personnes en 5 ans.
  • Source : Insee, recensements de la population 2014 et 2009.

Figure 3 – Évolution de la population selon le rang de taille des communes entre 2009 et 2014 dans le département de l'Aisne

Si le nombre d’habitants de Saint-Quentin (55 878 personnes) est resté stable entre 2009 et 2014, toutes les autres communes de l’Aisne appartenant aux dix plus grandes (Soissons, Laon, Château-Thierry, Tergnier, Chauny…) perdent des habitants, à l’exception de Villers-Cotterêts (figure 4). Seule cette dernière, située dans l’aire urbaine parisienne, a vu sa population augmenter au rythme de + 1,2 % par an.

Figure 4 – Les 10 communes les plus peuplées du département de l'Aisne en 2014

Les 10 communes les plus peuplées du département de l'Aisne en 2014
Communes Population Population Taux de variation annuel de la population (%) Rang départemental
2014 2009 entre 2009 et 2014 entre 1962 et 2014 1962
Saint-Quentin 55 878 55 971 0,0 -0,2 1
Soissons 28 290 28 845 -0,4 0,4 3
Laon 25 282 26 094 -0,6 0,0 2
Château-Thierry 14 546 14 683 -0,2 0,7 7
Tergnier 13 742 14 373 -0,9 -0,3 4
Chauny 11 897 11 952 -0,1 -0,1 5
Villers-Cotterêts 10 892 10 242 1,2 1,1 10
Hirson 9 336 9 463 -0,3 -0,4 6
Bohain-en-Vermandois 5 659 6 021 -1,2 -0,3 9
Gauchy 5 343 5 518 -0,6 0,8 12
  • Source : Insee, Recensements de la population.

Figure 5 – Évolution de la population des 50 communes les plus peuplées en 2014 depuis 1962

  • Source : Insee, recensements de la population 1962 et 2014.

Plus de la moitié des habitants de l’Aisne vivent dans les cinquante plus grandes communes

Dans le département, les cinquante premières regroupent 50,7 % de la population en 2014 et représentent 6,2 % des communes. Trois communes axonaises font partie des plus peuplées de la région . La commune de Saint-Quentin est au 8e rang. Les communes de Soissons (28 290 habitants) et de Laon (25 282 habitants) se positionnent respectivement aux 22e et 27e places.

Le département de l’Aisne comptant quelques villes moyennes et beaucoup de petites communes, le seuil de population des cinquante communes les plus peuplées du département est très inférieur à celui des Hauts-de-France. Alors que 1 624 habitants suffisent, dans l’Aisne, pour intégrer ce groupe, la cinquantième commune en recense près de dix fois plus au niveau régional (14 968 habitants).

Si le seuil régional a peu évolué depuis 1962 (14 268), celui de l’Aisne a sensiblement augmenté en cinq décennies (1 372 en 1962).

Depuis 1962, le poids démographique de Saint-Quentin est moins important au sein du département (figure 5). En 2014, 10,4 % des habitants de l’Aisne résident à Saint-Quentin contre 11,9 % en 1962. Ce recul s’opère au bénéfice de certaines communes du sud du département telles que Château-Thierry ou Villers-Cotterêts sous l’influence de la région parisienne.

Encadré

Encadré

Au 1er Janvier 2014, la France compte 65 906 986 habitants. La région des Hauts de France, avec 61 802 personnes de plus qu’en 2009, dépasse les 6 millions d'habitants (6 006 156). Elle est la deuxième région de province, derrière la région Auvergne-Rhône-Alpes (7 820 966).

La concentration de la population au sein des cinquante plus grandes communes est assez marquée. En région Hauts-de-France, elles représentent 1,3 % de l’ensemble des communes de la région et concentrent 32,5 % de la population régionale.

Pour en savoir plus

«  818 680 habitants dans l'Oise au 1er janvier 2014, Insee Flash n° 14, Insee Hauts-de-France »

«  571 632 habitants dans la Somme au 1er janvier 2014, Insee Flash n° 15, Insee Hauts-de-France »

«  2 603 472 habitants dans le Nord au 1er janvier 2014, Insee Flash n° 16, Insee Hauts-de-France »

«  1 472 589 habitants dans le Pas-de-Calais au 1er janvier 2014, Insee Flash n° 17, Insee Hauts-de-France »