Le cluster industrialo-portuaire de Marseille-Fos Ancrage territorial et ouverture internationale

Au coeur de l’économie du port, le cluster industrialo-portuaire de Marseille-Fos rassemble 1 500 établissements des Bouches-du-Rhône insérés dans la chaîne d’activité portuaire : ils concourent à l’acheminement et au transit des passagers et des marchandises portuaires, éventuellement à leur production ou leur transformation industrielle locale. Fin 2013, le cluster emploie 41 500 salariés répartis sur 62 communes du département, dans et hors du périmètre géographique portuaire.

Dans le champ des secteurs marchands, l’activité industrialo-portuaire (hors acteurs publics) représente ainsi 7,5 % des emplois salariés du département des Bouches-du-Rhône et de la métropole Aix-Marseille Provence. A Fos-sur-Mer, Port-Saint-Louis-du-Rhône, dans le 2e arrondissement de Marseille, à Saint-Martin-de-Crau et à Berre-l’Étang, elle occupe au moins 40 % des emplois. Par ailleurs, 8 salariés sur 10 ne vivent pas dans la commune où ils travaillent : le cluster rayonne donc au-delà des communes d’implantation de ses établissements. Les activités productives du cluster industrialo-portuaire génèrent de la valeur ajoutée sur le territoire des Bouches-du-Rhône : 10,7 % de la richesse dégagée dans le département. Les établissements du cluster sont souvent partie intégrante d’entreprises de grande envergure : des multinationales pour trois emplois sur quatre, étrangères pour trois emplois sur dix. Les sièges sociaux de la place portuaire marseillaise contrôlent aussi des emplois localisés ailleurs en France ou à l’étranger.

Parmi les salariés du cluster industrialo-portuaire, les hommes sont largement majoritaires et les ouvriers fortement surreprésentés. La diversité des métiers exercés dans le cluster est relative : 345 professions sont représentées, mais une vingtaine d’entre elles rassemble plus de 45 % des salariés.

Publications grand public
Insee Dossier Provence-Alpes-Côte d'Azur
Paru le : 01/12/2016
Consulter

Le profil des salariés du cluster industrialo-portuaire reflète son orientation productive

Jérôme Domens, Samuel Ettouati, Insee

Le profil des salariés du cluster industrialo-portuaire s'apparente au portrait classique des salariés de l'industrie : les hommes y sont largement majoritaires et les ouvriers fortement surreprésentés (quatre emplois sur dix). La diversité des métiers exercés dans le cluster est très relative : si 345 professions sont représentées, une vingtaine d'entre elles rassemble plus de 45 % des salariés. Par ailleurs, les rémunérations sont notablement plus élevées dans le cluster que dans l'ensemble des Bouches-du-Rhône, et ce quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle. Tous postes confondus, le salaire horaire net médian s'établit en 2013 à 15,0 euros dans le cluster industrialo-portuaire contre 11,7 euros dans le département. En revanche, les disparités de rémunérations et leurs principaux déterminants (âge, sexe, profil du poste et de l'entreprise) sont sensiblement les mêmes dans les familles professionnelles du cluster qu’ailleurs dans le département.

Publications grand public
Paru le : 01/12/2016