En Bretagne, la moitié des navetteurs travaille à plus de 15 km de leur domicile

Carole Helleux, Insee

En 2013, 815 000 Bretons quittent quotidiennement leur commune de résidence pour se rendre sur leur lieu de travail. Un peu moins des deux tiers des Bretons en emploi sont des navetteurs alors qu’ils n’étaient que 55 % en 1999. La hausse du nombre de navetteurs est la plus élevée des régions métropolitaines. Elle concerne tous les types de territoires.

Les distances parcourues et le temps passé dans les transports augmentent depuis 1999. En 2013, la moitié des navetteurs travaille à plus de 15 km de leur domicile et un navetteur sur deux passe au moins 21 minutes dans les transports. Les ouvriers et les professions intermédiaires sont les catégories socioprofessionnelles les plus fréquemment navetteurs. Les distances domicile-travail sont un peu plus élevées pour les cadres et les professions intellectuelles supérieures.

Plus encore que dans les autres régions, les navetteurs bretons privilégient la voiture pour se rendre au travail.

En 2013, 1 281 000 actifs occupent un emploi en Bretagne. Parmi ceux-ci, 815 000 exercent un emploi dans une commune autre que celle de leur domicile. À elle seule, l’aire urbaine de Rennes concentre près du quart des navetteurs de la région (figure 1).

Figure_1 – Parmi les 200 000 navetteurs de l'aire urbaine de Rennes, 24 000 travaillent à l'extérieur de l'aire

  • Source : Insee, recensement de la population 2013

Les navetteurs constituent un peu moins des deux tiers (64 %) des Bretons en emploi. Cette proportion est comparable à la moyenne nationale. Elle situe la Bretagne au 8e rang des treize régions métropolitaines.

La Bretagne est la région métropolitaine pour laquelle la part des navetteurs parmi les personnes en emploi augmente le plus entre 1999 et 2013. En 15 ans, cette part s’est accrue de 9,2 points.

Hausse du nombre de navetteurs indépendamment du type de territoire

Entre 1999 et 2013, le nombre moyen de navetteurs bretons a progressé de 36 %, soit un rythme deux fois plus rapide que celui du nombre d’actifs en emploi. Cette tendance à la hausse se retrouve quel que soit le type de territoire. Elle est particulièrement marquée dans les couronnes des grands pôles (+ 47 %) et dans les communes multipolarisées (+ 52 %). La recherche d’un logement plus spacieux et/ou le souhait d’accéder à la propriété peuvent expliquer ces constats.

Un navetteur sur deux travaille à plus de 15 kilomètres de son domicile

En 2013, la moitié des navetteurs bretons parcourt plus de 15,2 kilomètres pour se rendre au travail. Depuis 1999, la distance médiane entre domicile et travail a augmenté de 1,7 km. Cette progression est comparable à celle observée en France métropolitaine. Alors que la part des navetteurs effectuant des trajets domicile-travail entre 20 et 50 kilomètres s’est accrue de 5,8 points (figure 2), elle a diminué de 5,2 points pour les distances de moins de 10 km.

Figure 2 – Des trajets de plus en plus longs

en %
Des trajets de plus en plus longs
Distance domicile/travail 1999 2013
Moins de| 10 km 35,01 29,81
De 10 |à moins| de 20 km 34,1 34,18
De 20 |à moins| de 30 km 14,56 17,18
De 30 |à moins| de 50 km 9,32 11,51
De 50 |à moins |de 100 km 5,22 5,53
100 km| ou plus 1,78 1,78
  • * un navetteur est une personne en emploi travaillant en dehors de sa commune de résidence.
  • Champ : actifs âgés de 15 à 64 ans
  • Source : Insee, recensements de la population 1999 et 2013, exploitation complémentaire, distancier Métric

Figure 2 – Des trajets de plus en plus longsRépartition des navetteurs bretons selon la distance parcourue en 1999 et 2013 (en %)

En 2013, un navetteur sur deux rejoint son lieu de travail en plus de 21 minutes. Cette donnée médiane masque des situations contrastées quant aux temps individuels de déplacement. Si 14 % des actifs effectuent leur trajet en moins de 10 minutes, 12 % l’accomplissent en plus de 40 minutes et 25 % en plus d’une demi-heure (figure 3).

Figure 3 – Plus de 21 minutes de trajet pour la moitié des navetteurs

en %
Plus de 21 minutes de trajet pour la moitié des navetteurs
Durée des trajets (en minutes) 1999 2013
Moins |de 10 15,76 13,77
De 10 |à moins| de 20 34,64 33,46
De 20 |à moins| de 30 26,92 27,82
De 30 |à moins| de 40 11,27 12,83
De 40 |à moins| de 60 7,24 8,04
60 et |plus 4,17 4,09
  • * un navetteur est une personne en emploi travaillant en dehors de sa commune de résidence.
  • Champ : actifs âgés de 15 à 64 ans
  • Source : Insee, recensements de la population 1999 et 2013, exploitation complémentaire, distancier Métric

Figure 3 – Plus de 21 minutes de trajet pour la moitié des navetteursRépartition des navetteurs bretons selon la durée des trajets en 1999 et 2013 (en %)

Des déplacements domicile-travail plus fréquents quelle que soit la catégorie professionnelle

L’augmentation de la part des navetteurs entre 1999 et 2013 concerne l’ensemble des catégories professionnelles (figure 4). Cette part augmente de 6 points pour les ouvriers à 10 points pour les artisans, commerçants, chefs d’entreprise. Les ouvriers et les professions intermédiaires demeurent en 2013 les catégories professionnelles dans lesquelles se trouvent les plus fortes proportions de navetteurs (respectivement 73 % et 72 %). Les cadres et professions intellectuelles supérieures parcourent les plus longues distances : la moitié d’entre eux effectue plus de 17 kilomètres.

Figure 4 – Hausse de la part des navetteurs pour toutes les catégories professionnelles

en %
Hausse de la part des navetteurs pour toutes les catégories professionnelles
Catégorie professionnelle 1999 2013
Ouvriers 67 73
Employés 50 59
Professions| Intermédiaires 63 72
Cadres, professions| intellectuelles supérieures 58 66
Artisans, commerçants,| chefs d'entreprise 27 36
Agriculteurs| exploitants 7 15
  • Source : Insee, recensements de la population 1999 et 2013, exploitation complémentaire

Figure 4 – Hausse de la part des navetteurs pour toutes les catégories professionnellesPart des navetteurs bretons selon la catégorie professionnelle en 1999 et 2013 (en %)

En 2013, les hommes travaillent plus souvent que les femmes hors de leur commune de résidence avec, de plus, des trajets domicile-travail plus longs. En 2013, la moitié des hommes parcourt plus de 15,9 km pour se rendre au travail. Pour les femmes, cette distance médiane est de 14,5 km. Cependant, entre 1999 et 2013, ces écarts se sont réduits.

Plus de neuf navetteurs bretons sur dix privilégient la voiture

En Bretagne, 92,6 % des trajets entre domicile et travail s’effectuent en voiture, camion ou fourgonnette. Cette proportion est supérieure à la moyenne des régions de province (90 %). A contrario, en Bretagne, le recours aux transports en commun pour se rendre à son travail est en-deçà de la moyenne des régions de province (respectivement 4,6 % et 6,4 %). L’aire urbaine de Rennes se distingue néanmoins avec 10 % de navetteurs utilisant les transports en commun. Elle se classe à ce titre au 12e rang des quarante plus grandes aires urbaines françaises (figure 5).

Figure 5 – Près de 10 % des navetteurs voyagent en transports en commun sur l'aire urbaine de Rennes - Mode de transport des navetteurs dans les grandes aires urbaines bretonnes

Près de 10 % des navetteurs voyagent en transports en commun sur l'aire urbaine de Rennes - Mode de transport des navetteurs dans les grandes aires urbaines bretonnes
Aires urbaines Navetteurs Navetteurs quittant l'aire urbaine (en %) Voiture, camion, fourgonnette Transports en commun Mode doux (deux-roues, marche à pied)
Rennes 199 942 11,9 87,1 9,9 2,9
Brest 68 132 17,8 92,1 5,0 2,9
Lorient 52 738 20,9 90,7 5,3 4,0
Saint-Brieuc 46 568 21,4 93,7 3,2 3,2
Vannes 38 169 30,3 94,7 3,0 2,2
Quimper 26 222 37,9 96,2 1,7 2,1
Lannion 13 020 42,0 96,4 1,0 2,6
Saint-Malo 12 293 29,7 92,2 4,5 3,3
Fougères 11 527 42,3 94,6 2,3 3,2
Morlaix 9 538 43,0 94,7 2,4 3,0
Auray 7 491 76,7 92,5 4,3 3,3
Vitré 7 437 65,3 91,8 5,8 2,4
Dinan 7 143 59,4 92,1 3,2 4,7
Guingamp 6 733 49,5 93,5 2,5 4,0
Redon* 6 124 48,4 91,2 6,0 2,9
Pontivy 5 237 64,8 96,5 0,9 2,6
Bretagne 815 200 92,6 4,6 2,8
  • * : seuls les navetteurs des communes situées en Ille-et-Vilaine sont comptabilisés
  • Source : Insee, recensements de la population 1999 et 2013, exploitation complémentaire

Définitions

Les navetteurs sont des actifs occupés qui ne travaillent pas dans leur commune de résidence.

Une aire urbaine est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle et des communes ou unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

La distance médiane est telle que la moitié de la population effectue un trajet inférieur et l’autre moitié un trajet supérieur.

Pour en savoir plus

De plus en plus de personnes travaillent en dehors de leur commune de résidence / Maud Coudène, David Levy. - Dans : Insee Première, n° 1605 (2016, juin ). - 4 p.

Des emplois éloignés l'un de l'autre pour un couple biactif sur cinq / Jean-François Hervé. - Dans : Insee Analyses Pays de la Loire, n°19 (2015, sept.). - 4 p.

Dans les couples aux emplois « distants », le plus qualifié fait la route / Jean-François Hervé, Ludivine Neveu-Cheramy. - Dans : Insee Analyses Bretagne, n°18 (2015, mai). - 4 p.