La Normandie à travers la crise : Une timide reprise après crise en Normandie

La crise économique et financière de 2008-2009 n'a pas eu le même impact sur toutes les régions françaises. Du fait de ses spécificités sectorielles, la Normandie a particulièrement souffert des pertes d'emplois entre 2007 et 2009. Les créations d'emploi ont fortement baissé. À partir de 2011, l'emploi normand augmente à nouveau, mais plus timidement que dans les autres régions. La crise n'a pas fondamentalement modifié les caractéristiques économiques de la région, mais le chômage a augmenté. Déjà supérieur à celui de la France métropolitaine avant récession, le taux de chômage de la Normandie a davantage augmenté entre fin 2008 et fin 2009. Cette hausse touche en premier les jeunes mais frappe ensuite plus durement les seniors.

Les effets de la crise sur le marché de l'emploi ont des répercussions sur le niveau de vie des ménages. Si le taux de pauvreté reste inférieur à celui de la France métropolitaine, le revenu des ménages normands augmente moins vite qu'auparavant. Les inégalités s'accroissent, entre ménages et entre territoires.

Insee Dossier Normandie
Paru le : 17/11/2016
Consulter

Territoires

Isabelle Bigot, Valérie Comte-Trotet, Catherine Fichot, Caroline Levouin, Michel Moisan, Étienne Silvestre et Catherine Sueur (Insee Normandie)

La crise économique et financière de 2008-2009 n'a pas eu le même impact sur toutes les régions françaises. Elle a accentué la situation défavorable que connaissait la Normandie avant 2008. Les inégalités s'accroissent également entre les territoires normands. Des huit zones d'emploi concernées par les plus fortes baisses de l'emploi entre 2003 et 2013, trois ont en commun une vocation industrielle affirmée (la Vallée de la Bresle-Vimeu, Flers et Nogent-le-Rotrou), les autres, plus résidentielles, sont confrontées à la pénurie d'emploi.

Insee Dossier Normandie
Paru le : 17/11/2016