Données harmonisées des recensements de la population à partir de 1968Recensement de la population - Fichier détail

Bases de données
Fichier détail à sommaire
Paru le : 24/10/2017

Données harmonisées des recensements de la population 1968-1999Recensement de la population - Fichier détail

Bases de données
Fichier détail à sommaire
Paru le : 03/04/2009

Le fichier détail de données historiques des recensements de la population contient une sélection d'informations extraites des cinq recensements réalisés en métropole entre 1968 et 1999.

Téléchargement des fichiers : mode d'emploi

Pour utiliser ces fichiers volumineux, il est recommandé d'utiliser un gestionnaire de bases de données ou un logiciel statistique. Les fichiers sont disponibles au format dBase ou Beyond.

  • cliquer sur le fichier que vous souhaitez télécharger ;
  • enregistrer le fichier sur votre disque dur (format zip) ;
  • décompacter le fichier téléchargé dans un répertoire de votre disque dur.

Le fichier des données harmonisées des recensements de la population de 1968 à 1999

Le fichier contient 17 variables et 26 490 302 observations.

Fichier données harmonisées des recensements de la population de 1968 à 1999
(dbase, 109 Mo)
(beyond, 49 Mo)

Sources

Une présentation générale du recensement de la population est disponible dans la rubrique "Définitions, Méthodes et Qualité" du site insee.fr

Présentation de la source

Le fichier détail de données historiques des recensements de la population contient une sélection d'informations extraites de recensements réalisés entre 1968 et 2014.

Il contient des caractéristiques individuelles de la population, localisées au niveau départemental.

Ces données ont été rassemblées dans un ensemble historique cohérent et innovant, pour être opérationnel auprès de nombreux utilisateurs.

Source et champ couvert

Les recensements font l'objet de deux exploitations statistiques :

  • d'une part, l'exploitation principale, qui porte sur l'ensemble des questionnaires collectés, mais en ne traitant qu'une partie des informations y figurant ;
  • d'autre part, l'exploitation complémentaire, qui ne porte que sur un échantillon des questionnaires collectés, mais en traitant l'intégralité des informations y figurant

Le fichier est issu des exploitations complémentaires des recensements de la population de 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2009 et 2014.

Il concerne la population résidant en France métropolitaine en 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2009 et 2014, et la population résidant dans les DOM en 1990, 1999, 2009 et 2014.

Certains concepts ou définitions ont évolué dans le temps. Ainsi, des nomenclatures, la géographie et les variables spécifiques à chaque recensement, n'ont pas toujours le même contenu. Dans le cadre de l'exploitation historique des recensements de la population, des variables qui pouvaient être différentes d'un recensement à un autre, ont été harmonisées pour pouvoir être comparées.

C'est en particulier le cas de l'âge qui, précédemment exprimé en différence de millésimes, est désormais calculé en années révolues depuis le recensement 2006. Pour assurer la comparabilité avec le passé, il a ainsi été recalculé en années révolues aux recensements précédents.

Attention, cependant, les concepts d'activité et d'emploi retenus depuis 2006 sont plus larges que ceux de 1968-1999 et n'ont pu en être rapprochés.

Contenu du produit

C'est un fichier d'individus cumulés, c'est-à-dire un fichier dans lequel les observations ayant les mêmes modalités pour toutes les variables ont été regroupées. Pour l'utiliser il est donc indispensable d'utiliser une pondération.

Chaque individu est connu, à chaque recensement, à travers ses lieux de naissance, de résidence et de travail. Le niveau géographique retenu dans ce fichier est le département.

Les individus sont également décrits selon des caractéristiques socio-démographiques et quelques données relatives à l'activité.

Les variables concernant la résidence antérieure, sont indisponibles pour le recensement de 2009. La résidence antérieure est entendue comme la résidence au 1er janvier :

  • 1962, pour le recensement de 1968 ;
  • 1968, pour le recensement de 1975 ;
  • 1975, pour le recensement de 1982 ;
  • 1982, pour le recensement de 1990 ;
  • 1990, pour le recensement de 1999 ;
  • 1 an plus tôt, pour le recensement 2014.

La variable concernant l'état matrimonial est remplacée par une variable "Statut conjugal" (marié / non marié), en raison d'une modification du questionnaire de recensement affectant le recensement 2014.

Autres données issues de cette source

Des bases de données thématiques au niveau communal et au niveau départemental sont également disponibles sur la période 1968-2014.

Pondération

La variable POND est la pondération à appliquer pour reconstituer la population totale.

Elle combine l'inverse du taux de sondage du recensement, et le nombre d'individus de la population sondée qui ont les mêmes caractéristiques pour toutes les variables retenues dans le fichier détail départemental.

Le fichier est issu des exploitations complémentaires des recensements de la population de 1968 (sondage au 1/4), 1975 (sondage au 1/5), 1982 (sondage au 1/4), 1990 (sondage au 1/4), 1999 (sondage au 1/4), 2009 et 2014.

En 1968 et 1975, les données du département de la Corse ont été extraites du sondage au 1/20. Elles sont donc à utiliser avec toutes les précautions liées à ce taux de sondage.

En 1990, la population des mariniers et des individus réintégrables non réintégrés (militaires ou internes ayant déclaré avoir une résidence personnelle dans une autre commune, mais dont le bulletin individuel n'a pu être reclassé dans les feuilles de logement de cette autre commune) a fait l'objet d'une saisie exhaustive lourde.

En 1999, certaines zones géographiques traitées à l'exhaustif ont été intégrées à l'exploitation complémentaire. Il s'agit plus particulièrement des deux départements corses, de quelques communes et de certaines zones infracommunales (petites zones urbaines sensibles et certains îlots).

En 2009 et 2014, les données basées sur des enquêtes annuelles de recensement utilisent un autre principe de pondération, selon que la commune est recensée exhaustivement tous les cinq ans (communes de moins de 10 000 habitants) ou par sondage toutes les années (communes de 10 000 habitants et plus).

Une description de cette pondération est disponible en téléchargement.

Intervalles de confiance

Dans le cas des résultats tirés de l'exploitation complémentaire, il faut prendre en compte une incertitude due à l'échantillonnage.

L'incertitude sur le chiffre est essentiellement fonction de l'effectif à estimer. Par exemple si on veut un intervalle de confiance à 95 % pour le résultat (c'est à dire un intervalle qui a 95 chances sur 100 de recouvrir le résultat que donnerait un dépouillement exhaustif), alors selon le taux de sondage, la vraie valeur de x a 95 % de chance d'être comprise entre les deux bornes déduites des deux formules ci-dessous :

Ces formules sont valables jusqu'au recensement de 1999.

Le tableau ci-dessous donne les intervalles de confiance ainsi calculés pour quelques valeurs de x :

Remarque : les petits nombres peuvent être entachés d'une erreur relative très importante.

Pour les recensements de 2009 et 2014, il existe également une incertitude due à l'échantillonnage, aussi bien pour l'exploitation principale que pour l'exploitation complémentaire. Pour davantage de précisions, se reporter à la fiche-conseil " La précision des résultats du recensement".

Modifications territoriales et harmonisation géographique

La géographie de référence des données fournies dans ce fichier (départements et régions de résidence et de travail) est celle du Code Officiel Géographique au 01/01/2016.

Entre 1968 et 2016, de nombreuses modifications territoriales ont été enregistrées, dont quelques-unes affectent le niveau départemental.

Lorsqu'une commune a changé de département entre mars 1968 et janvier 2016, on a affecté ses habitants au département auquel elle appartient en 2016, afin de considérer les départements de façon stable dans le temps.

C'est le cas pour 5 communes :

En 1969, deux communes de l'Essonne, Chateaufort (91143) et Toussus-le-Noble (91620), sont rattachées au département des Yvelines : en géographie 2016, elles appartiennent donc au département 78 (Yvelines).

En 1971, une commune de la Somme, Ytres (80831), est rattachée au Pas-de-Calais : en géographie 2016, elle appartient donc au département 62. Une commune de l'Isère, Colombier-Saugnieu (38119), est rattachée au département du Rhône. En géographie 2016, elle appartient donc au département 69.

En 1997, une commune de la Meuse, Han-devant-Pierrepont (55227), est rattachée au département de la Meurthe-et-Moselle : en géographie 2016, elle appartient donc au département 54.

De plus, 7 communes ont fusionné avec une commune d'un département voisin entre 1968 et 1975. Cela entraîne également la modification du département auquel elles appartenaient en géographie 1968.

Ainsi Escaufourt (02285) est rattachée à Saint-Souplet (59545) et rejoint le département du Nord. Dommerville (28131) est rattachée à Angerville (91016) et rejoint le département de l'Essonne. Antorpe (39012) est rattachée à Saint-Vit (25527) et rejoint le département du Doubs. Sainte-Livière (51494) est rattachée à Éclaron-Braucourt (52182) qui devient Éclaron-Braucourt-Sainte-Livière et appartient au département de la Haute-Marne. Frettes (52210) est rattachée à Champlitte (70122) et rejoint le département de la Haute-Saône. Le-Puy-Saint- Bonnet (79224) est rattachée à Cholet (49099) et rejoint le département du Maine-et-Loire. Enfin, Beauvoir-Rivière (80072) fusionne avec Beauvoir-Wavans (62881) (fusion simple) et rejoint le département du Pas-de-Calais.

Il faut y ajouter le cas des communes corses : en 1976, le département 20 (Corse) est découpé en deux départements, 2A (Corse du Sud) et 2B (Haute-Corse), selon la loi du 15 mai 1975.

Le département et la région de naissance sont demeurés en géographie courante, c'est-à-dire dans la géographie en vigueur au moment de chaque recensement.

Pour mémoire, les départements à avoir changé d'appellation depuis le recensement de 1968 sont :

  • Basses Pyrénées devient Pyrénées-Atlantiques à compter du décret du 10 octobre 1969 ;
  • Basses Alpes devient Alpes-de-Haute-Provence à compter du décret du 13 avril 1970 ;
  • Côtes-du-Nord devient Côtes-d'Armor à compter du décret du 27 février 1990.

Documentation

DOC2 Pondération (pdf, 166 Ko)