Au troisième trimestre 2016, l'emploi marchand continue d'augmenter, porté par l'intérim (estimation flash)Estimation flash de l'emploi salarié - troisième trimestre 2016

Au troisième trimestre 2016, l'emploi continue d'augmenter dans les secteurs marchands non agricoles (+0,3 %). Avec 52 200 créations nettes d'emploi, la hausse est plus importante qu'au trimestre précédent (+29 500). Cette accélération est portée par l'intérim (+5,1 %, soit +29 600, après 0,0 % au deuxième trimestre). Sur un an, l'emploi des secteurs principalement marchands s'accroît de 0,9 % (soit +145 100).

L'emploi continue de reculer dans l'industrie (−0,3 %, soit −9 100). Dans la construction, il se stabilise quasiment (0,0 %, soit +300, après −0,2 % le trimestre précédent). Sur un an, l'industrie perd davantage d'emplois (−33 100) que la construction (−7 100).

Dans le secteur tertiaire, l'emploi accélère (+0,5 %, soit +60 900, après +0,4 % au deuxième trimestre). Hors intérim, les créations nettes d'emploi y sont toutefois un peu moins nombreuses qu'au trimestre précédent (+31 300, soit +0,3 %, après +0,4 % au deuxième trimestre). Sur un an, l'emploi tertiaire hors intérim augmente de 1,2 %, soit +136 300. Au total, l'emploi marchand hors intérim croît de 0,6 % sur un an (+96 100).

Informations rapides
No 292
Paru le : 10/11/2016
Prochaine parution le : 10/11/2017 à 08h45 - troisième trimestre 2017

Au troisième trimestre 2016, l'emploi continue d'augmenter dans les secteurs marchands non agricoles (+0,3 %). Avec 52 200 créations nettes d'emploi, la hausse est plus importante qu'au trimestre précédent (+29 500). Cette accélération est portée par l'intérim (+5,1 %, soit +29 600, après 0,0 % au deuxième trimestre). Sur un an, l'emploi des secteurs principalement marchands s'accroît de 0,9 % (soit +145 100).

L'emploi continue de reculer dans l'industrie (−0,3 %, soit −9 100). Dans la construction, il se stabilise quasiment (0,0 %, soit +300, après −0,2 % le trimestre précédent). Sur un an, l'industrie perd davantage d'emplois (−33 100) que la construction (−7 100).

Dans le secteur tertiaire, l'emploi accélère (+0,5 %, soit +60 900, après +0,4 % au deuxième trimestre). Hors intérim, les créations nettes d'emploi y sont toutefois un peu moins nombreuses qu'au trimestre précédent (+31 300, soit +0,3 %, après +0,4 % au deuxième trimestre). Sur un an, l'emploi tertiaire hors intérim augmente de 1,2 %, soit +136 300. Au total, l'emploi marchand hors intérim croît de 0,6 % sur un an (+96 100).

L'emploi intérimaire augmente fortement

L'emploi intérimaire rebondit (+5,1 %, soit +29 600), après deux trimestres de quasi-stabilité. Sur un an, il est en nette hausse (+8,6 %, soit +49 000).

Tableau1 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles

données CVS en milliers en fin de trimestre
Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles
Évolution en milliers Niveau
sur 3 mois sur un an
2016 2016 2016 2016
T2 T3 T3 T3
Secteurs principalement marchands 29,5 52,2 145,1 16 067,0
Industrie –9,5 –9,1 –33,1 3 097,3
Construction –2,8 0,3 –7,1 1 310,2
Tertiaire 41,9 60,9 185,3 11 659,5
dont intérim* 0,0 29,6 49,0 616,0

Tableau2 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles

données CVS en % en fin de trimestre
Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles
Évolution en pourcentage
sur 3 mois sur un an
2016 2016 2016
T2 T3 T3
Secteurs principalement marchands 0,2 0,3 0,9
Industrie –0,3 –0,3 –1,1
Construction –0,2 0,0 –0,5
Tertiaire 0,4 0,5 1,6
dont intérim* 0,0 5,1 8,6
  • Champ : ensemble de l'économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)
  • * Les intérimaires sont comptabilisés dans le secteur tertiaire quel que soit le secteur dans lequel ils effectuent leur mission.
  • Sources : Insee et Dares