Au 1er trimestre 2016, toujours plus d'emplois en ALPC

Caroline Geindre

En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes au 1er trimestre 2016, l'emploi salarié marchand progresse de nouveau. Les effectifs dans les services marchands hors intérim poursuivent leur croissance, alors que la construction, l'industrie et l'intérim perdent des emplois. Au niveau départemental, la situation est hétérogène : tandis que la moitié des départements s'inscrivent en hausse, d'autres comme la Charente et la Vienne affichent de fortes baisses.

Au 1er trimestre 2016, l'emploi salarié marchand (données provisoires corrigées des variations saisonnières) en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (ALPC) poursuit sa croissance. Après + 0,3 % au trimestre précédent, il augmente de 0,2 %. Cette progression concerne l'ensemble des régions françaises à l'exception de la Normandie (– 0,1 %). En France métropolitaine, la hausse est légèrement plus marquée (+ 0,3 %).

Figure 1 – Quatrième trimestre de hausse en ALPC

Quatrième trimestre de hausse en ALPC
Évolution trimestrielle
2009T1 -1,1
2009T2 -0,4
2009T3 – 0,2
2009T4 0,2
2010T1 0,1
2010T2 0,0
2010T3 0,3
2010T4 0,2
2011T1 0,2
2011T2 0,4
2011T3 0,1
2011T4 -0,4
2012T1 0,3
2012T2 -0,3
2012T3 -0,2
2012T4 -0,1
2013T1 0,1
2013T2 -0,5
2013T3 0,3
2013T4 0,2
2014T1 -0,2
2014T2 0,0
2014T3 -0,4
2014T4 -0,1
2015T1 -0,1
2015T2 0,3
2015T3 0,3
2015T4 0,3
2016T1 0,2
  • Variation trimestrielle de l'emploi salarié en ALPC, en % (données provisoires corrigées des variations saisonnières)
  • Champ : ensemble de l'économie hors particuliers employeurs, hors agriculture et hors secteurs principalement non marchands (administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale)
  • Source : Insee, estimations d'emploi

Figure 1 – Quatrième trimestre de hausse en ALPC

Sur un an, l'emploi salarié marchand en ALPC croît de 1,1 %, contre 1,0 % en France métropolitaine. Fin mars 2016, dans la région il atteint ainsi 1 225 000 salariés, soit 14 milliers de plus qu'un an auparavant.

Figure 2 – L'emploi salarié augmente en France et en ALPC

L'emploi salarié augmente en France et en ALPC
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente France métropolitaine
2009T1 100,0 100,0
2009T2 99,5 99,6
2009T3 99,3 99,3
2009T4 99,3 99,5
2010T1 99,2 99,7
2010T2 99,3 99,7
2010T3 99,5 99,9
2010T4 99,7 100,1
2011T1 100,0 100,3
2011T2 100,3 100,7
2011T3 100,2 100,8
2011T4 100,2 100,4
2012T1 100,2 100,7
2012T2 100,0 100,4
2012T3 99,8 100,2
2012T4 99,6 100,1
2013T1 99,6 100,3
2013T2 99,3 99,7
2013T3 99,4 100,1
2013T4 99,6 100,2
2014T1 99,4 100,0
2014T2 99,4 100,0
2014T3 99,1 99,6
2014T4 99,2 99,5
2015T1 99,1 99,4
2015T2 99,4 99,7
2015T3 99,6 100,0
2015T4 99,9 100,4
2016T1 100,2 100,5
  • Emploi salarié, en indice (base 100 au premier trimestre 2009 - données provisoires corrigées des variations saisonnières)
  • Champ : ensemble de l'économie hors particuliers employeurs, hors agriculture et hors secteurs principalement non marchands (administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale)
  • Source : Insee, estimations d'emploi

Figure 2 – L'emploi salarié augmente en France et en ALPC

Hausse de l'emploi portée pas les services marchands

Les services marchands hors intérim restent dynamiques au 1er trimestre (+ 0,7 % après + 0,4 %). Les effectifs progressent particulièrement dans l'hébergement et la restauration (+ 1,9 %), les activités immobilières (+ 1,3 %) et les activités financières et d'assurance (+ 1,1 %). Sur un an, l'emploi dans les services marchands hors intérim augmente de 2,3 %, soit un gain de 12 000 emplois.

L'emploi dans le commerce augmente de 0,1 % comme au 4e trimestre 2015. En rythme annuel, la hausse des effectifs est particulièrement significative dans ce secteur (+ 0,6 %, soit 1 600 emplois de plus).

L'emploi intérimaire diminue au 1er trimestre 2016 (- 2,1 %), après trois trimestres consécutifs de croissance. Néanmoins, sur une année, la progression de l'intérim est notable (+ 10,1 %) et génère 4 500 emplois.

Au 1er trimestre 2016 en ALPC, l'emploi salarié dans la construction se dégrade de nouveau fortement (– 0,4 %). Sur un an, la région perd près de 2 100 emplois dans ce secteur, soit une baisse de 1,7 %.

L'emploi dans l'industrie repart à la baisse au 1er trimestre (– 0,2 %) après une fin d'année 2015 stable. Seule l'industrie agroalimentaire crée des emplois (+ 0,7 %). Les pertes sont marquées dans les activités de cokéfaction, de raffinage, des industries extractives, de l'énergie et de l'eau, ainsi que dans celles de fabrication d'équipements électriques, électroniques et informatiques. Sur un an, l'industrie recule de 0,8 % et perd ainsi 2 200 emplois.

Figure 3 – Les services marchands soutiennent l'emploi au premier trimestre 2016

Les services marchands soutiennent l'emploi au premier trimestre 2016
Commerce Construction Industrie Intérim Services marchands hors intérim Ensemble
2009T1 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
2009T2 99,7 99,2 98,9 102,3 99,7 99,6
2009T3 99,2 98,6 97,6 105,8 100,1 99,3
2009T4 99,4 97,9 96,9 110,8 100,8 99,5
2010T1 99,6 97,4 96,5 117,9 100,8 99,7
2010T2 99,4 97,3 95,9 124,1 100,8 99,7
2010T3 99,7 96,8 95,7 126,8 101,4 99,9
2010T4 99,5 96,4 95,5 133,0 101,7 100,1
2011T1 99,9 96,3 95,4 129,3 102,2 100,3
2011T2 100,2 96,0 95,6 129,8 103,0 100,7
2011T3 100,4 95,7 95,5 132,0 103,1 100,8
2011T4 100,5 95,5 95,3 124,2 103,0 100,4
2012T1 100,4 95,4 95,2 127,6 103,5 100,7
2012T2 100,2 94,9 94,9 124,5 103,5 100,4
2012T3 100,1 94,8 94,8 119,4 103,5 100,2
2012T4 99,8 94,6 94,9 115,6 103,7 100,1
2013T1 99,9 93,9 94,7 120,9 104,0 100,3
2013T2 99,4 93,3 94,3 117,8 103,5 99,7
2013T3 99,5 93,1 94,1 122,8 104,0 100,1
2013T4 99,7 92,6 94,1 126,8 104,2 100,2
2014T1 99,6 92,3 93,9 122,4 104,2 100,0
2014T2 99,6 91,6 93,6 124,1 104,4 100,0
2014T3 99,4 90,5 93,4 119,7 104,3 99,6
2014T4 99,3 89,3 93,1 122,4 104,5 99,5
2015T1 99,4 88,3 92,9 119,2 104,8 99,4
2015T2 99,6 87,8 92,7 125,6 105,3 99,7
2015T3 99,8 87,3 92,4 129,2 106,0 100,0
2015T4 99,9 87,1 92,3 134,1 106,4 100,4
2016T1 100,0 86,8 92,2 131,3 107,2 100,5
  • Emploi salarié en ALPC par secteur d'activité, en indice (base 100 au premier trimestre 2009 - données provisoires corrigées des variations saisonnières)
  • Champ : ensemble de l'économie hors particuliers employeurs, hors agriculture et hors secteurs principalement non marchands (administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale)
  • Source : Insee, estimations d'emploi

Figure 3 – Les services marchands soutiennent l'emploi au premier trimestre 2016

Progression de l'emploi dans la moitié des départements de l'ALPC

La Charente-Maritime enregistre la plus forte hausse de l'emploi salarié en ALPC (+ 1,1 %). Les services marchands, l'intérim et dans une moindre mesure le commerce charentais (respectivement + 2,4 %, + 8,8 % et + 0,4 %) contribuent à un gain de 1 200 emplois sur un trimestre. A l'inverse, l'emploi dans l'industrie et la construction continue de se contracter (– 1,4 % et – 1,2 %).

L'emploi salarié dans les Landes augmente significativement, de 0,7 %. Les services marchands hors intérim et l'industrie y progressent de 1,3 %, le commerce de 0,6 %. Ces gains compensent les pertes enregistrées dans la construction et l'intérim (respectivement – 0,5 % et – 3,5 %), ce qui génère, au total, plus de 500 emplois supplémentaires.

Avec une évolution de 0,4 %, l'emploi salarié girondin profite de la bonne tenue des services marchands hors intérim et de la construction (+ 0,9 % et + 0,8 %), mais également du commerce (+ 0,4 %). À l'inverse, il se contracte dans l'industrie et l'intérim (– 0,1 % et – 4,1 %). La Gironde gagne au final plus de 1 600 emplois au 1er trimestre 2016.

Figure 4 – Au 1er trimestre 2016, une progression de l'emploi marquée en Charente-Maritime et dans les Landes

Au 1er trimestre 2016, une progression de l'emploi marquée en Charente-Maritime et dans les Landes
Évolution trimestrielle
Commerce Construction Industrie Intérim Services marchands hors intérim Total
Charente – 0,7 – 1,9 – 0,9 – 6,4 1,0 – 0,6
Charente-Maritime 0,4 – 1,4 – 1,2 8,8 2,4 1,1
Corrèze – 0,4 – 0,9 0,4 – 4,2 0,9 0,1
Creuse 0,2 0,8 0,8 – 20,9 – 0,2 – 0,5
Dordogne – 0,5 – 0,9 1,2 – 9,0 1,7 0,3
Gironde 0,4 0,8 – 0,1 – 4,1 0,9 0,4
Landes 0,6 – 0,5 1,3 – 3,5 1,3 0,7
Lot-et-Garonne 0,2 – 1,1 – 0,9 – 0,9 – 0,4 – 0,4
Pyrénées-Atlantiques 0,2 – 0,2 – 0,3 0,1 – 0,1 – 0,1
Deux-Sèvres 0,2 – 1,0 – 1,0 – 0,9 0,5 – 0,1
Vienne – 1,2 – 1,0 – 0,3 – 1,0 – 0,8 – 0,8
Haute-Vienne 0,2 0,0 0,0 2,4 0,3 0,3
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes 0,1 – 0,4 – 0,2 – 2,1 0,7 0,2
  • Évolution de l'emploi salarié par secteur d'activité et par département, en % (données provisoires corrigées des variations saisonnières)
  • Champ : ensemble de l'économie hors particuliers employeurs, hors agriculture et hors secteurs principalement non marchands (administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale)
  • Source : Insee, estimations d'emploi

La Dordogne et la Haute-Vienne affichent une hausse de 0,3 %. En Dordogne, le nombre de salariés augmente dans l'industrie et les services marchands hors intérim (+ 1,2 % et + 1,7 %). Il diminue dans le commerce, la construction et l'intérim (– 0,5 %, – 0,9 % et – 9,0 %). En Haute-Vienne, tandis que l'industrie et la construction se stabilisent, le commerce, l'intérim et les services marchands progressent (+ 0,2 %, + 2,4 % et + 0,3 %).

L'emploi salarié corrézien s'accroît peu (+ 0,1 %). Le dynamisme de l'industrie et des services marchands hors intérim (+ 0,4 % et + 0,9 %) permet néanmoins d'équilibrer les pertes dans le commerce, la construction et l'intérim (– 0,4 %, – 0,9 % et – 4,2 %).

En revanche, l'emploi salarié dans les Pyrénées-Atlantiques et les Deux-Sèvres se dégrade légèrement (– 0,1 %). Le commerce et l'intérim basco-béarnais gagnent des emplois. Le commerce et les services marchands hors intérim deux-sèvriens sont également bien orientés. Cependant, dans ces deux départements, les gains d'effectifs peinent à compenser le repli des autres secteurs.

La Creuse et le Lot-et-Garonne sont également en recul (– 0,5 % et – 0,4 %). En Creuse, l'intérim concentre l'essentiel des pertes d'emplois (– 20,9 %) et tire à la baisse l'emploi salarié. Après une forte croissance fin septembre 2015, l'emploi intérimaire creusois retrouve ainsi son niveau de début 2015. À l'inverse, l'industrie, la construction (+ 0,8 %) et le commerce creusois (+ 0,2 %) sont bien orientés. Dans le Lot-et-Garonne, seul le commerce s'inscrit en hausse (+ 0,2 %). Les effectifs salariés dans les autres secteurs diminuent notablement.

L'emploi en Charente baisse de 0,6 %. Les services marchands hors intérim gagnent des emplois (+ 1,0 %), mais les pertes sont marquées par ailleurs, et surtout dans l'intérim et dans la construction (– 6,4 % et – 1,9 %).

L'emploi dans la Vienne s'oriente fortement à la baisse (– 0,8 %). L'ensemble des secteurs perdent des emplois, et plus particulièrement le commerce (– 1,2 %), la construction et l'intérim (– 1,0 %).

Figure 5 – Évolution de l'emploi salarié en ALPC par secteur d'activité

Unité : %
Évolution de l'emploi salarié en ALPC par secteur d'activité
T4 2015 T1 2016 sur 1 an
Industrie (de C1 à C5) 0,0 – 0,2 – 0,8
dont Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac (C1) 0,5 0,7 1,0
dont Cokéfaction et raffinage/Industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution (C2DE) 0,0 – 0,9 – 1,3
dont Fabrication d'équipements électriques, électroniques, informatiques ; fabrication de machines (C3) 0,0 – 0,6 – 1,1
dont Fabrication de matériels de transport (C4) – 0,1 – 0,3 – 1,2
dont Fabrication d'autres produits industriels (C5) – 0,3 – 0,2 – 1,4
Construction (FZ) – 0,2 – 0,4 – 1,7
Commerce (GZ) 0,1 0,1 0,6
Services (de HZ à RU) hors intérim 0,4 0,7 2,3
dont Transports et entreposage (HZ) – 0,2 0,4 0,2
dont Hébergement et restauration (IZ) 0,7 1,9 5,5
dont Information et communication (JZ) 0,6 0,1 2,1
dont Activités financières et d'assurance (KZ) – 0,5 1,1 4,1
dont Activités immobilières (LZ) 0,6 1,3 2,7
dont Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien hors intérim (MN) 1,2 0,1 1,2
dont Autres activités de services (RU) (hors activités extra-territoriales) 0,1 1,1 2,8
Intérim (MN78) 3,8 – 2,1 10,1
Ensemble hors intérim 0,2 0,3 0,8
Ensemble 0,3 0,2 1,1
  • Données provisoires corrigées des variations saisonnières
  • Champ : ensemble de l'économie hors particuliers employeurs, hors agriculture et hors secteurs principalement non marchands (administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale)
  • Source : Insee, estimations d'emploi

Pour en savoir plus

Geindre C., « Le chômage se stabilise en ALPC au premier trimestre 2016 », Insee Flash Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes n° 13, juillet 2016

Geindre C., Noury D., Régnier V., « Des signes de reprise tangibles au 1er trimestre 2016 », Insee Conjoncture Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes n° 4, juillet 2016

Note de conjoncture « La reprise s'auto-entretient dans la zone euro » juin 2016