Pays de la Loire : un fort dynamisme démographique

Amandine Rodrigues, Insee

Avec 3 660 850 habitants au 1er janvier 2013, les Pays de la Loire sont la huitième région la plus peuplée de France. Entre 2008 et 2013, la population de la région augmente de 30 140 personnes chaque année, soit un rythme de croissance annuel de 0,8 %. Il s’agit du 3e taux de croissance le plus élevé de France métropolitaine. Son dynamisme repose sur deux moteurs relativement équilibrés : le solde migratoire et le solde naturel. Si tous les départements de la région connaissent une croissance démographique, le gain de population est porté pour les trois quarts par les départements de Loire-Atlantique et de Vendée.

Au 1er janvier 2013, 3 660 850 personnes résident dans les Pays de la Loire, ce qui situe la région au 8e rang des régions de France métropolitaine, juste devant la Normandie et la Bretagne. Entre 2008 et 2013, la population ligérienne s'est accrue de 150 680 personnes, ce qui représente 30 140 habitants supplémentaires par an. Au cours des cinq dernières années, la population a augmenté de 0,8 % en moyenne chaque année. Cette croissance est supérieure à celle enregistrée au niveau national (+ 0,5 %). Si les Pays de la Loire se classent en 5e position du classement national pour le gain de population, ils se situent en 3e pour leur rythme de croissance. En France métropolitaine, seules la Corse et le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées connaissent des croissances démographiques plus soutenues que celle des Pays de la Loire.

Dans la région, l'augmentation de population repose sur deux moteurs relativement équilibrés. L’excédent des arrivées dans la région sur les départs (solde migratoire) et l’excédent des naissances sur les décès (solde naturel) assurent chacun la moitié de la croissance démographique. Seule la région Auvergne-Rhône-Alpes connaît un équilibre similaire. Au niveau national, 80 % de la croissance démographique est due au solde naturel. Entre 2008 et 2013, le solde naturel s’élève à 75 580 personnes dans les Pays de la Loire ; quatre régions ont un solde naturel plus important (Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine).

Figure 1 – Pays de la Loire : 3e plus forte croissance démographique des nouvelles régions - Population et évolution annuelle moyenne des régions de France métropolitaine entre 2008 et 2013

Pays de la Loire : 3e plus forte croissance démographique des nouvelles régions - Population et évolution annuelle moyenne des régions de France métropolitaine entre 2008 et 2013
Population 2013 Population 2008 Évolution annuelle moyenne (en %)
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine 5 552 388 5 521 452 0,11
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes 5 844 177 5 671 076 0,60
Auvergne-Rhône-Alpes 7 757 595 7 459 092 0,79
Bourgogne-Franche-Comté 2 819 783 2 802 519 0,12
Bretagne 3 258 707 3 149 701 0,68
Centre-Val de Loire 2 570 548 2 531 588 0,31
Corse 320 208 302 966 1,11
Île-de-France 11 959 807 11 659 260 0,51
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 5 683 878 5 419 946 0,96
Nord-Pas-de-Calais-Picardie 5 987 883 5 931 092 0,19
Normandie 3 328 364 3 293 092 0,21
Pays de la Loire 3 660 852 3 510 170 0,84
Provence-Alpes-Côte d'Azur 4 953 675 4 882 913 0,29
France métropolitaine 63 697 865 62 134 867 0,50
  • Source : Insee, Recensements de la population (RP) 2008 et 2013.

Figure 2 – Une croissance démographique plus forte dans l’ouest et le sud de la France

Évolution annuelle moyenne (en %)
Une croissance démographique plus forte dans l’ouest et le sud de la France
libgeo evol_annu_moy
Haute-Marne -0,536535852
Nièvre -0,497277952
Creuse -0,494755031
Indre -0,339620795
Vosges -0,260145988
Orne -0,236090696
Ardennes -0,232609164
Cantal -0,229915129
Meuse -0,219686415
Corrèze -0,17475835
Cher -0,102427964
Lozère -0,095279673
Alpes-Maritimes -0,067536858
Yonne -0,051226809
Hautes-Pyrénées -0,018428383
Jura -0,018262403
Meurthe-et-Moselle 0,033850854
Haute-Saône 0,034183574
Allier 0,036378846
Aisne 0,047357637
Pas-de-Calais 0,07763038
Saône-et-Loire 0,081244421
Moselle 0,088939072
Seine-Maritime 0,096387717
Haute-Vienne 0,102266949
Charente 0,107906958
Lot 0,11109804
Manche 0,119728173
Somme 0,126036006
Aveyron 0,133825734
Marne 0,140555898
Paris 0,165184172
Yvelines 0,176199197
Nord 0,237284322
Bouches-du-Rhône 0,27490283
Mayenne 0,296406195
Finistère 0,299422533
Côte-d'Or 0,310673865
Vienne 0,322826327
Ariège 0,328458828
Loir-et-Cher 0,328636074
Territoire de Belfort 0,330303482
Sarthe 0,335419918
Bas-Rhin 0,335861853
Haut-Rhin 0,336859031
Calvados 0,343805814
Aube 0,346317111
Deux-Sèvres 0,357540315
Dordogne 0,36475584
Oise 0,388971976
Haute-Loire 0,390831196
Loire 0,391464882
Puy-de-Dôme 0,395093152
Doubs 0,403665164
Vaucluse 0,406660839
Lot-et-Garonne 0,412093281
Eure-et-Loir 0,440340522
Loiret 0,45130769
Alpes-de-Haute-Provence 0,495306462
Val-d'Oise 0,4975819
Indre-et-Loire 0,502135364
Pyrénées-Atlantiques 0,508744841
Côtes-d'Armor 0,527951554
Hauts-de-Seine 0,533556828
Gers 0,535086893
Var 0,536938721
Tarn 0,542268699
Ardèche 0,566788939
Seine-Saint-Denis 0,603582866
Eure 0,614694275
Maine-et-Loire 0,646396845
Val-de-Marne 0,649525351
Drôme 0,686761496
Charente-Maritime 0,699719074
Savoie 0,717205408
Hautes-Alpes 0,744973905
Morbihan 0,76954812
Isère 0,774134226
Essonne 0,785039489
Aude 0,8800405
Seine-et-Marne 0,926122787
Pyrénées-Orientales 0,947816808
Rhône 1,035385841
Ille-et-Vilaine 1,059089797
Haute-Corse 1,082515641
Gard 1,095610527
Loire-Atlantique 1,132594911
Corse-du-Sud 1,148324044
Gironde 1,158282764
Tarn-et-Garonne 1,19420258
Vendée 1,221212527
Landes 1,258783697
Ain 1,279036035
Haute-Garonne 1,300099997
Hérault 1,383672885
Haute-Savoie 1,448469765
  • Source : Insee, RP 2008 et 2013.

Figure 2 – Une croissance démographique plus forte dans l’ouest et le sud de la FranceÉvolution en moyenne annuelle de la population entre 2008 et 2013 selon les départements (en %)

Dans la région, tous les départements connaissent une croissance démographique positive. La Loire-Atlantique génère la moitié du gain de population des Pays de la Loire. La Vendée y contribue pour un quart. Ces deux départements sont particulièrement dynamiques avec respectivement une croissance de + 1,1 % et 1,2 % en moyenne par an entre 2008 et 2013. Seuls cinq départements de France métropolitaine connaissent une croissance supérieure à 1,2 % par an au cours des cinq dernières années : la Haute-Savoie, l’Hérault, la Haute-Garonne, l’Ain et les Landes.

La croissance de la population est plus modérée en Maine-et-Loire (+ 0,6 % par an), bien que supérieure à la moyenne nationale. La Sarthe et la Mayenne connaissent, quant à elles, des croissances plus faibles (+ 0,3 %), inférieures à la moyenne nationale. Au niveau national, 14 départements connaissent une croissance négative : la baisse la plus marquée est en Haute-Marne (– 0,5 % par an).

La dynamique démographique est positive dans les trois quarts des communes des Pays de la Loire. Elle est particulièrement marquée dans l’espace périurbain des grandes villes de la région et sur une bande littorale située au sud de la Loire. A contrario, aux frontières de la région, le nord de la Loire-Atlantique, le sud-est de la Vendée, le nord de la Mayenne et l’est de la Sarthe sont des territoires où davantage de communes perdent de la population.

Figure 3 – Une croissance de la population particulièrement dynamique en Loire-Atlantique et en Vendée - Population municipale en 2013 et évolution en moyenne annuelle entre 2008 et 2013 dans les départements des Pays de la Loire

Une croissance de la population particulièrement dynamique en Loire-Atlantique et en Vendée - Population municipale en 2013 et évolution en moyenne annuelle entre 2008 et 2013 dans les départements des Pays de la Loire
Population 2013 Évolution annuelle moyenne
en nombre d'habitants en %
Loire-Atlantique 1 328 620 14 550 1,1
Maine-et-Loire 800 191 5 070 0,6
Mayenne 307 500 900 0,3
Sarthe 569 035 1 890 0,3
Vendée 655 506 7 720 1,2
Pays de la Loire 3 660 852 30 140 0,8
  • Source : Insee, RP 2008 et 2013.

Sources

Pourquoi l’Insee publie en 2015 les chiffres de 2013 ?

Depuis 2008, la nouvelle méthode de recensement fondée sur des enquêtes de recensement annuelles permet de calculer chaque année des populations légales actualisées.

Les populations publiées fin 2015 sont millésimées 2013 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2011 à 2015 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période. L'égalité de traitement entre les communes est ainsi assurée.

Dans quelle géographie administrative les chiffres sont-ils publiés ?

Les chiffres de population sont authentifiés par décret pour entrer en vigueur au 1er janvier 2016. Ils sont publiés dans les périmètres géographiques existant au 1er janvier 2015.

Des données sur les nouvelles régions figurent dans l’ouvrage « La France et ses territoires ».

Pour en savoir plus

Rodrigues A., Loire-Atlantique : un dynamisme démographique soutenu, Insee Flash Pays de la Loire, n° 33, décembre 2015.

Rodrigues A., Maine-et-Loire : une croissance démographique assez marquée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 34, décembre 2015.

Rodrigues A., Mayenne : une croissance démographique modérée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 35, décembre 2015.

Rodrigues A., Sarthe : une croissance démographique modérée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 36, décembre 2015.

Rodrigues A., Vendée : une croissance démographique forte, Insee Flash Pays de la Loire, n° 37, décembre 2015.

La France et ses territoires, Insee Références, Édition 2015, avril 2015.