Vendée : une croissance démographique forte

Amandine Rodrigues, Insee

Avec ses 655 510 habitants au 1er janvier 2013, la Vendée est le département des Pays de la Loire qui enregistre le plus fort taux de croissance de population au cours des cinq dernières années : + 1,2 % chaque année. Les communes situées sur une bande littorale, ainsi que celles du nord du département et de la couronne périurbaine de La Roche-sur-Yon connaissent les croissances démographiques les plus fortes. Quelques communes du littoral et du sud-est du département perdent des habitants.

Au 1er janvier 2013, la Vendée compte 655 510 habitants. C’est le 3e département le plus peuplé des Pays de la Loire. La Vendée gagne 38 600 habitants entre 2008 et 2013, soit 7 720 personnes supplémentaires chaque année. Cette augmentation situe le département au 15e rang du classement national, juste derrière le Gard et devant l’Ain. L’augmentation s’explique pour 80 % par l’excédent des arrivées sur les départs (solde migratoire) et pour 20 % par l’excédent des naissances sur les décès (solde naturel).

Si la Vendée rassemble 18 % des résidents des Pays de la Loire, elle contribue à hauteur de 26 % à son gain de population. La Vendée est le département des Pays de la Loire qui connaît le rythme de croissance le plus soutenu de la région : entre 2008 et 2013, la population y progresse de 1,2 % par an en moyenne. Ce rythme de croissance élevé place la Vendée au 7e rang des départements français juste derrière la Haute-Garonne, l’Ain et les Landes et devant le Tarn-et-Garonne et la Gironde.

Figure_1 – Vendée : 20 communes de plus de 5 000 habitants - Nombre d’habitants des communes de Vendée en 2013

  • Source : Insee, Recensement de la population (RP) 2013.

Figure_2 – Un dynamisme de population inégal sur le territoire - Évolution annuelle moyenne de la population des communes de Vendée entre 2008 et 2013 (en %)

  • Source : Insee, RP 2008 et 2013.

La très grande majorité des communes du département connaissent une dynamique positive. À l’intérieur du département, la croissance est particulièrement importante dans les communes du littoral comme celles situées en arrière du trait de côte, ainsi qu’au nord du département et autour de La Roche-sur-Yon. Les communes qui gagnent le plus d’habitants entre 2008 et 2013 sont Olonne-sur-Mer (+ 1 270), Challans (+ 1 160), Les Herbiers (+ 1120), La Roche-sur-Yon (+ 1 005), Aizenay (+ 990) et Le Poiré-sur-Vie (+ 900). La communauté d’agglomération de la Roche-sur-Yon gagne 4 800 habitants au cours des cinq dernières années : c’est le regroupement de communes dont le nombre d’habitants augmente le plus. Dix-huit communes connaissent une croissance supérieure à 4 % par an en moyenne. Parmi elles, cinq dépassent même la barre des 5 % : Saint-Hilaire-la-Forêt, Le Bernard, Saint-Paul-Mont-Penit, Grand’Landes et La Chapelle-Hermier.

En revanche, une croissance plus modérée, voire négative, s'observe dans certaines communes du littoral et à l’est du département. Les diminutions les plus importantes concernent les Sables-d’Olonne (– 770), Fontenay-le-Comte (– 700), Luçon (– 390) et La Faute-sur-Mer (– 300). La Faute-sur-Mer connaît par ailleurs la diminution annuelle moyenne la plus forte avec – 6,8 %. Au total, sur les 282 communes de la Vendée, seules 39 voient leur population diminuer. C’est également le cas de trois regroupements de communes (communautés de communes de Fontenay-Le-Comte, de l’Île de Noirmoutier et du Pays Né de la Mer).

Figure_3 – Une croissance positive de la population pour une grande majorité des EPCI - Population municipale et évolution annuelle moyenne des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de Vendée entre 2008 et 2013

Une croissance positive de la population pour une grande majorité des EPCI - Population municipale et évolution annuelle moyenne des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de Vendée entre 2008 et 2013
Population 2013 Population 2008 Évolution annuelle moyenne (en %)
CC du Pays de St Gilles-Croix-De-Vie 46 939 43 577 1,5
CC Terres de Montaigu 33 851 31 123 1,7
CC du Pays de Fontenay-Le-Comte 30 485 30 816 -0,2
CC de l'Ile de Noirmoutier 9 435 9 750 -0,7
CC du Talmondais 20 136 18 259 2,0
CC Océan Marais de Monts 18 624 17 660 1,1
CC Pays de Chantonnay 18 085 17 227 1,0
CC du Pays de la Châtaigneraie 15 673 15 255 0,5
CC du Pays de Palluau 12 608 11 194 2,4
CC du Pays de Pouzauges 23 127 22 299 0,7
CC du Canton de Saint Fulgent 17 298 15 785 1,8
CC des Isles du Marais Poitevin 11 257 10 507 1,4
CC de Vie et Boulogne 31 584 28 504 2,1
CC du Canton de Rocheservière 12 738 11 192 2,6
CC du Pays des Achards 19 902 17 110 3,1
CC du Pays de Sainte Hermine 11 160 10 289 1,6
CC Vendée, Sèvre, Autise 16 155 15 361 1,0
CC du Pays des Essarts 13 248 12 255 1,6
CA la Roche Sur Yon - Agglomération 93 148 88 350 1,1
CC de l'Auzance et de la Vertonne 6 221 5 881 1,1
CC des Olonnes 42 144 41 294 0,4
CC du Pays des Herbiers 28 902 26 622 1,7
CC du Pays du Moutierrois 12 362 10 934 2,5
CC du Pays de l'Hermenault 4 867 4 644 0,9
CC du Canton de Mortagne-Sur-Sèvre 27 150 26 171 0,7
CC du Pays Mareuillais 9 314 8 648 1,5
CC du Pays Né de la Mer 22 500 22 668 -0,1
CC du Pays de Challans 31 619 29 163 1,6
CC du Pays du Gois 10 337 9 561 1,6
  • Note : les données des EPCI qui n’appartiennent pas strictement au contour du département correspondent aux communes situées à l’intérieur du département.
  • Source : Insee, RP 2008 et 2013.

Sources

Pourquoi l’Insee publie en 2015 les chiffres de 2013 ?

Depuis 2008, la nouvelle méthode de recensement fondée sur des enquêtes de recensement annuelles permet de calculer chaque année des populations légales actualisées.

Les populations publiées fin 2015 sont millésimées 2013 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2011 à 2015 et ramenées à une même date : celle du milieu de la période. L'égalité de traitement entre les communes est ainsi assurée.

Dans quelle géographie administrative les chiffres sont-ils publiés ?

Les chiffres de population sont authentifiés par décret pour entrer en vigueur au 1er janvier 2016. Ils sont publiés dans les périmètres géographiques existant au 1er janvier 2015.

Des données sur les nouvelles régions figurent dans l’ouvrage « La France et ses territoires ».

Pour en savoir plus

Rodrigues A., Loire-Atlantique : un dynamisme démographique soutenu, Insee Flash Pays de la Loire, n° 33, décembre 2015.

Rodrigues A., Maine-et-Loire : une croissance démographique assez marquée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 34, décembre 2015.

Rodrigues A., Mayenne : une croissance démographique modérée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 35, décembre 2015.

Rodrigues A., Sarthe : une croissance démographique modérée, Insee Flash Pays de la Loire, n° 36, décembre 2015.

Rodrigues A., Pays de la Loire : un fort dynamisme démographique, Insee Flash Pays de la Loire, n° 38, décembre 2015.

La France et ses territoires, Insee Références, Édition 2015, avril 2015.