Diagnostic social infraurbain du Grand Évreux Agglomération

Les enjeux d'équilibres sociaux dans tout grand territoire nécessitent une connaissance des réalités sociodémographiques à l'échelle la plus fine possible. Pour éclairer ces enjeux, le Grand Évreux Agglomération (GEA) a souhaité collaborer avec l'Insee pour mieux appréhender les disparités sociales sur son territoire. Cette collaboration a donné lieu à ce rapport d'étude, qui combine une vision synthétique avec une restitution cartographique détaillée.Ce diagnostic permet d'éclairer la réflexion autour des enjeux du contrat de ville. Plus généralement, il a pour objectif d'identifier et caractériser les « micro-territoires les plus touchés, pour une prise en considération de ceux-ci dans les différentes interventions publiques contribuant au développement urbain et social, qu'elles relèvent de la politique de la ville ou d'autres politiques de droit commun, que l'agglomération met en œuvre.

Insee Dossier Haute-Normandie
Paru le : 05/11/2015
Consulter

Les degrés de difficulté sociale dans les quartiers et communes du Grand Évreux Agglomération

Julien Delamare, Jean-François Eudeline (Insee)

Le Grand Évreux Agglomération (GEA) regroupe 37 communes autour de la ville d'Évreux, elle-même découpée en 23 quartiers IRIS résidentiels. Entre ces quartiers et communes de l'agglomération, les disparités sociales sont relativement importantes : les écarts de revenus médians s'étalent sur une échelle de un à quatre entre les territoires les plus pauvres et les plus aisés.Les dix quartiers IRIS soumis aux plus fortes difficultés sociales se retrouvent dans trois secteurs de la ville d'Évreux avec une hiérarchie claire par difficulté sociale décroissante : la Madeleine, Nétreville et Navarre.

Insee Dossier Haute-Normandie
Paru le : 05/11/2015