Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences du territoire des Hautes Falaises et de la Côte d'Albâtre - Un quart des personnes en emploi à remplacer d'ici 10 ans

Le territoire des Hautes Falaises et de la Côte d'Albâtre, composé du pays des Hautes Falaises et de la communauté de communes de la Côte d'Albâtre, compte 101 500 habitants en 2011. Parmi eux, 46 000 sont actifs dont 41 000 en emploi. D'ici 2030, le territoire devrait compter 1 000 à 2 000 actifs supplémentaires. Les actifs du territoire se caractérisent par un niveau de diplôme en moyenne moins élevé que dans des territoires comparables et une part importante d'ouvriers. 5 800 établissements structurent le territoire des Hautes Falaises et de la Côte d'Albâtre ; ils offrent 22 000 emplois salariés pour 29 000 emplois au total (salariés et non salariés). Comme ailleurs, les activités sont majoritairement tertiaires, mais le territoire se distingue par un nombre d'emplois importants dans la production d'électricité et l'agroalimentaire. Depuis 2008, l'emploi a légèrement progressé et a mieux résisté à la crise que les territoires comparables, grâce à la forte hausse de l'emploi dans la production d'électricité. Le chômage y est donc moins important, mais il est plus présent dans les villes centre et à l'est du territoire. Du fait d'un déficit d'emplois dans le territoire, les actifs en emploi sont nombreux à le quitter pour aller travailler et se déplacent majoritairement dans la communauté d'agglomération du Havre. La proximité de ce grand pôle augmente l'attrait résidentiel du territoire, puisqu'il a accueilli 200 actifs supplémentaires par an ces dernières années, principalement dans le périurbain du Havre.

Insee Dossier Haute-Normandie
Paru le : 02/10/2015
Consulter

La population active du territoire des Hautes Falaises et de la Côte d'Albâtre

Vinciane Bayardin, Laurent Brunet, Jean-Philippe Caritg (Insee)

Dans le territoire des Hautes Falaises et de la Côte d'Albâtre, 46 000 actifs résident, dont neuf sur 10 sont en emploi. Les hommes sont nettement plus souvent en emploi que les femmes, sauf après 55 ans où les taux d'emploi des femmes et des hommes se rejoignent. Les actifs du territoire sont relativement moins diplômés que dans le référentiel, six actifs sur dix n'ont pas le bac. Les ouvriers y sont fortement représentés. À l'inverse, les cadres, artisans ou chefs d'entreprise le sont peu. D'ici 2030, le territoire devrait enregistrer une hausse de sa population active, avec 1 000 à 2 000 actifs supplémentaires. Le report de l'âge de départ à la retraite lié aux réformes successives expliquerait en grande partie cette hausse. De fait, les actifs seraient en moyenne plus âgés qu'aujourd'hui.

Insee Dossier Haute-Normandie
Paru le : 02/10/2015