La pauvreté en Languedoc-Roussillon -Analyse des unités urbaines

Un Languedocien sur deux vit dans une des 22 unités urbaines ayant au moins un quartier prioritaire de la politique de la ville. Si dans cet espace urbain le niveau de revenu est légèrement inférieur au revenu régional, les inégalités entre les ménages y sont particulièrement marquées. La pauvreté et la précarité sont très présentes dans les villes-centres.

Insee Dossier Languedoc-Roussillon
Paru le : 06/11/2015
Consulter

Portrait des unités urbaines du Languedoc-Roussillon ayant au moins un quartier prioritaire de la politique de la ville - Département de l'Hérault

Dans les 7 unités urbaines ayant au moins un quartier prioritaire de la politique de la ville que comprend le département de l'Hérault, la pauvreté et les faibles revenus sont concentrés principalement dans les ville-centre. En revanche, les disparités de revenus sont limitées, excepté pour l'unité urbaine de Béziers où les inégalités de revenus sont fortes. L'unité urbaine de Montpellier, la plus peuplée de la région, présente un taux de pauvreté de 20 %, alors que le revenu médian y est le plus important des unités urbaines de la région.

Insee Dossier Languedoc-Roussillon
Paru le : 06/11/2015