Bilan annuel du tourisme Corse - 2014

Avant - Propos La Corse occupe une position centrale en Méditerranée, elle est au cœur de l'une des plus importantes destinations touristiques mondiales. Entourée de pays touristiques majeurs, elle doit faire face à un fort contexte concurrentiel (Italie, Espagne, Grèce, Côte d'Azur, Baléares…). Avec une population multipliée par plus de deux au cœur de l'été, les activités touristiques pèsent donc de manière très significative dans l'économie régionale. En termes de poids de la dépense touristique dans le PIB régional, la Corse arrive très largement en tête des autres régions du pays . Les activités touristiques se caractérisent par leur forte saisonnalité. Elles sont en outre particulièrement sensibles aux chocs économiques qui affectent le pouvoir d'achat de ses clientèles. D'autres aléas, météorologiques ou sociaux, peuvent aussi les impacter plus ponctuellement. Dans ce contexte, l'Insee et l'ATC ont décidé de collaborer pour réaliser une publication "Bilan annuel du tourisme" mettant en perspective pluri annuelle les informations statistiques disponibles et pérennes en la matière. Ainsi, le lecteur y trouvera des données sous forme de séries annuelles, permettant de mieux appréhender les évolutions structurelles et conjoncturelles qui portent sur la fréquentation touristique de l'île, en termes de passagers transportés et de clientèles. Des informations sur les évolutions de l'offre en matière de transport et d'hébergement marchand complètent ces données. La Présidente de l'Agence du tourisme de la Corse Vanina Piéri Le Directeur régional de l'Insee Corse Alain Tempier

Insee Dossier Corse
Paru le : 24/06/2015
Consulter

Bilan annuel du tourisme 2014 (BAT) -Synthèse

En 2014 le bilan de l'activité du tourisme en Corse est mitigé dans un contexte économique général morose. Le trafic global de passagers est stable, avec 7,4 millions de voyageurs, et la fréquentation touristique diminue dans les hôtels et les campings. Ce résultat est dû à l'érosion de la clientèle française et traduit probablement l'orientation des touristes vers d'autres formes d'hébergement. En matière de transport, les évolutions sont marquées : l'essor du transport aérien s'appuie sur la montée en puissance des compagnies Low cost, le maritime, pour sa part, est en perte de vitesse régulière depuis 2010. Parallèlement, l'offre marchande s'oriente de plus en plus vers la qualité, s'adaptant ainsi aux attentes de la clientèle. A ce titre, les campings haut de gamme ont mieux résisté que les autres à la baisse de la fréquentation. Du fait d'une progression du parc, les hôtels 4 étoiles et plus ont également bénéficié de cette évolution favorable du nombre de nuitées. Enfin, l'offre marchande est la plus développée au mois d'août, avec plus de la moitié de la capacité d'accueil concentrée dans les campings.

Insee Dossier Corse
Paru le : 24/06/2015