Portrait de la jeunesse réunionnaise

En 2011, 167 000 jeunes Réunionnais sont âgés de 16 à 29 ans. Ils terminent leur scolarité et entrent dans la vie professionnelle. Cette période de la vie est marquée par leur prise d'autonomie à travers l'obtention d'un diplôme, d'un travail, d'un logement et la constitution d'une famille. L'accès à l'emploi à La Réunion est fortement déterminé par le niveau de qualification des jeunes. La formation a progressé mais encore un jeune sur trois quitte le système scolaire sans diplôme. Les moins diplômésrestent le plus souvent à l'écart du marché du travail. En 2011, 64 000 jeunes sont ni en emploi ni en formation, et sont ainsi plus nombreux que les jeunes en emploi (48 000). Les difficultés rencontrées par les jeunes Réunionnais sur le marché du travail retardent leur accession à un logement autonome. En particulier pour les hommes, ce n'est qu'à partir de 26 ans que la moitié des jeunes Réunionnais ont leur propre logement, soit trois ans plus tard que les jeunes Métropolitains. Mais le départ de chez les parents s'accompagne pourtant d'une amélioration des conditions de logement avec une forte baisse des situations de suroccupation. Par ailleurs, 30 000 jeunes nés à La Réunion vivent en métropole. Ils sont plus souvent en emploi que les autres jeunes métropolitains. Lorsqu'ils reviennent à La Réunion, ces jeunes intègrent aussi plus facilement le marché du travail. Réalisé en partenariat entre la Région Réunion et l'Insee, ce dossier dresse un diagnostic de la situation des jeunes Réunionnais en analysant plus particulièrement les conditions du passage à l'autonomie.

Consulter

Les jeunes Réunionnais restent longtemps chez leurs parents

Chantal Chaussy, Véronique Daudin, Édouard Fabre (Insee)

Les jeunes Réunionnais de 16 à 29 ans vivent souvent chez leurs parents (58 % contre 45 % en France métropolitaine). Lorsqu'ils sont élèves ou étudiants, quatre sur cinq vivent au domicile parental, le lieu d'études étant proche. Mais la moitié de ceux qui ont arrêté leurs études vivent aussi encore chez leur parents. Les difficultés pour accéder à un premier emploi stable avec une rémunération suffisante compliquent l'accès à un logement et retardent le départ des jeunes. La constitution d'une famille représente souvent la première opportunité de quitter le foyer parental, plus tardivement pour les hommes que pour les femmes. Ce n'est qu'à partir de 26 ans que la moitié des hommes ont quitté le domicile parental, contre 22 ans pour les femmes, du fait principalement des maternités précoces. Ainsi, à 22 ans, trois Réunionnaises sur dix sont mères. Entre 16 et 29 ans, quatre mères de famille sur dix élèvent seules leur enfant. Après avoir quitté le domicile parental, les jeunes, souvent locataires, bénéficient de meilleures conditions de logement. La vie dans un logement sur-occupé concerne 19 % des jeunes qui ont leur propre logement et 28 % de ceux qui vivent chez leurs parents.

Insee Dossier Réunion
Paru le : 04/12/2014