Informations rapides
28 avril 2015
2015 - n° 102
En avril 2015, la confiance des ménages s’améliore de nouveau (+1 point)Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages - avril 2015

En avril 2015, la confiance des ménages s’améliore pour le troisième mois consécutif ; l’indicateur qui la synthétise gagne 1 point et atteint 94, son plus haut niveau depuis janvier 2010. Il reste néanmoins en dessous de sa moyenne de longue période.

Informations rapides
No 102
Paru le : Paru le 28/04/2015
Prochaine parution le : 28/09/2021 à 08h45 - septembre 2021

En avril 2015, la confiance des ménages s’améliore pour le troisième mois consécutif ; l’indicateur qui la synthétise gagne 1 point et atteint 94, son plus haut niveau depuis janvier 2010. Il reste néanmoins en dessous de sa moyenne de longue période.

Situation personnelle

Situation financière : amélioration

En avril, l’opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée s’améliore (+2 points), et celle sur leur situation financière personnelle future est quasi stable (+ 1 point). Ces deux soldes demeurent néanmoins en dessous de leur moyenne de longue période.

Les ménages sont en avril plus nombreux à considérer comme opportun de faire des achats importants (+2 points). Le solde correspondant a gagné 16 points depuis septembre 2014 ; il reste ainsi légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période, à son plus haut niveau depuis octobre 2007.

Capacité d’épargne : en hausse

En avril, l’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne actuelle est quasi stable (+1 point). Le solde d’opinion concernant leur capacité d’épargne future continue d’augmenter fortement (+3 points), et atteint son plus haut niveau depuis janvier 2001. Ces deux soldes se situent nettement au-dessus de leur moyenne de long terme.

Par ailleurs, la proportion de ménages estimant qu’il est opportun d’épargner est quasi stable (+1 point). Le solde demeure un peu en dessous de sa moyenne de long terme.

graph1Indicateur synthétique de confiance des ménages

Tab_frOPINION DES MÉNAGES : l'indicateur synthétique et les soldes d'opinion

soldes de réponses CVS, en points
OPINION DES MÉNAGES : l'indicateur synthétique et les soldes d'opinion (soldes de réponses CVS, en points) -
2015
Moy. (1) Jan. Fev. Mars Avril
Indicateur synthétique 100 90 92 93 94
Situation financière personnelle - évolution passée –19 –29 –27 –27 –25
Situation financière personnelle - perspectives d'évolution –4 –17 –14 –14 –13
Capacité d'épargne actuelle 8 14 15 16 17
Capacité d'épargne future –10 –4 –3 1 4
Opportunité d'épargner 18 16 14 15 16
Opportunité de faire des achats importants –14 –18 –15 –13 –11
Niveau de vie en France - évolution passée –43 –66 –62 –60 –59
Niveau de vie en France - perspectives d'évolution –23 –40 –37 –36 –36
Chômage - perspectives d'évolution 32 63 60 45 60
Prix - évolution passée –13 –48 –50 –52 –52
Prix - perspectives d'évolution –34 –45 –44 –46 –43
  • (1) Moyenne de janvier 1987 à décembre 2014
  • Source : Insee, enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Contexte économique en France

Niveau de vie en France : quasi-stabilité

En avril, l’opinion des ménages sur le niveau de vie passé en France est quasi stable (+1 point) et se maintient à son plus haut niveau depuis octobre 2007. Leur opinion sur le niveau de vie futur est stable. Ces deux soldes demeurent toutefois nettement inférieurs à leur moyenne de longue période.

Chômage : craintes en net rebond

En avril, les ménages sont sensiblement plus nombreux qu’en mars à considérer que le chômage va augmenter : le solde correspondant augmente de 15 points après une baisse équivalente en mars. Il reste au-dessus de sa moyenne de long terme.

Inflation future : à nouveau en hausse

La proportion de ménages considérant que les prix ont augmenté est stable en avril, et reste à son plus bas niveau depuis 1999. Elle demeure ainsi très nettement en dessous de sa moyenne de long terme.

Les ménages sont en revanche plus nombreux à anticiper une augmentation des prix : le solde correspondant augmente de 3 points. Il se maintient cependant à un niveau sensiblement inférieur à sa moyenne de long terme.

graph2Soldes d'opinion sur la situation financière personnelle et le niveau de vie en France

chomageOpinion des ménages sur le chômage

prixOpinion des ménages sur les prix

Pour en savoir plus

: bureau-de-presse@insee.fr
: