En mai 2015, le climat conjoncturel s’améliore de nouveau dans le commerce de grosEnquête bimestrielle de conjoncture dans le commerce de gros - mai 2015

Selon les chefs d’entreprise interrogés en mai 2015, le climat des affaires s’améliore de nouveau dans le commerce de gros. L’indicateur qui le synthétise augmente de quatre points par rapport au mois de mars 2015, et passe au-dessus de sa moyenne de long terme. Ce niveau n’avait pas été atteint depuis mi-2011.

Informations rapides
No 121
Paru le : 22/05/2015
Prochaine parution le : 26/09/2017 à 08h45 - septembre 2017

Ensemble du commerce de gros

Selon les chefs d’entreprise interrogés en mai 2015, le climat des affaires s’améliore de nouveau dans le commerce de gros. L’indicateur qui le synthétise augmente de quatre points par rapport au mois de mars 2015, et passe au-dessus de sa moyenne de long terme. Ce niveau n’avait pas été atteint depuis mi-2011.

L’indicateur de retournement reste dans la zone favorable.

graph_indclimaff – Indicateur synthétique du climat des affaires

graph_indretournf – Indicateur de retournement

  • Lecture : proche de 1 (respectivement -1), l’indicateur signale un climat conjoncturel favorable (respectivement défavorable).

Une activité passée de nouveau jugée moins dégradée

Les grossistes sont nettement moins nombreux qu’en mars à signaler une baisse de leurs ventes passées, en France et à l’exportation. Il en est de même pour les livraisons reçues, qu’elles proviennent de France ou de l’étranger. Chacun des quatre soldes augmente et est désormais proche de sa moyenne de long terme.

Des anticipations d’activité plus optimistes

Concernant leurs anticipations, les chefs d’entreprise sont plus optimistes : chacun des soldes relatifs aux commandes prévues, passées en France ou à l’étranger, aux commandes à livrer à l’étranger, et aux perspectives générales d’activité, progresse depuis trois bimestres et se situe au-dessus de son niveau moyen.

Léger mieux sur l’emploi passé, statu quo de l’opinion sur l’emploi prévu

Les grossistes sont un peu moins nombreux que lors de la dernière enquête à déclarer une contraction de leurs effectifs passés. En revanche, le solde relatif aux effectifs prévus est stable depuis presque un an, et proche de sa moyenne de long terme.

Des prix jugés en hausse mais encore très bas

Chacun des deux soldes relatifs aux prix passés et prévus augmente nettement mais reste encore inférieur à sa moyenne.

tab_cgens – Ensemble du commerce de gros

Soldes d'opinion, en %, CVS
Ensemble du commerce de gros
MOY* Nov. 14 Janv. 15 Mars 15 Mai 15
Climat des affaires 100 96 95 97 101
Perspectives générales –25 –36 –30 –21 –17
Volume des ventes –14 –25 –26 –23 –16
ventes à l'étranger –15 –17 –22 –17 –13
Livraisons reçues –9 –15 –20 –16 –13
reçues de l'étranger –10 –12 –14 –14 –11
Intentions de commandes –15 –19 –16 –15 –13
passées à l'étranger –15 –17 –16 –15 –12
Commandes à livrer à l'étranger –16 –21 –17 –12 –8
Stocks 8 5 5 7 6
Effectifs passés –1 –7 –8 –10 –7
Effectifs prévus –3 –6 –6 –5 –5
Situation trésorerie –10 –7 –8 –5 –4
Prix de vente passés 8 –20 –13 –10 –2
Prix de vente prévus 15 –10 –8 0 7
  • * : moyenne depuis septembre 1979
  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee

Produits agricoles bruts et animaux vivants

D’après les grossistes en produits agricoles bruts et animaux vivants, les ventes passées sont mieux orientées, en France et à l’exportation, ainsi que les intentions de commandes. Seul le solde sur les livraisons reçues se replie légèrement. Chacun des quatre soldes reste au-dessus de sa moyenne.

Produits alimentaires et boissons

Les chefs d’entreprise de ce secteur sont nettement moins nombreux que lors de la dernière enquête à déclarer une baisse de leur activité passée. L’activité à l’étranger est également jugée mieux orientée, à l’export comme à l’import. Le solde relatif aux intentions de commandes est stable, au-dessus de son niveau moyen.

Biens domestiques

Dans le secteur des biens domestiques, le solde sur les ventes passées a progressé mais ce raffermissement ne se poursuivrait pas au vu de la stabilité des intentions de commandes. Chacun des deux soldes est cependant supérieur à sa moyenne de long terme.

Biens d’équipement de l’information et de la communication

Les grossistes dans ce secteur sont de nouveau plus nombreux à considérer que les ventes passées et les intentions de commandes ont progressé. Chacun des deux soldes correspondants reste au-dessus de son niveau moyen. Les chefs d’entreprise sont moins pessimistes concernant les échanges extérieurs.

Autres équipements industriels

Les commerçants en biens d’équipements industriels sont moins nombreux qu’en mars à signaler une baisse de leur activité passée, mais le solde reste bas. L’opinion s’améliore quant aux intentions de commandes et le solde atteint sa moyenne. Les grossistes sont aussi plus optimistes s’agissant des exportations et des importations.

Autres commerces de gros spécialisés

Dans ce secteur, le solde relatif aux ventes passées reste bas depuis un an. Cependant les exportations sont jugées de façon un peu moins pessimiste. Les intentions de commandes restent atones, avec un solde inférieur à sa moyenne.

graph_sect – Activité (ventes passées) dans les biens d'équipement

tab_cgsect – Secteurs du commerce de gros

Soldes d'opinion, en %, CVS
Secteurs du commerce de gros
MOY* Nov. 14 Janv. 15 Mars 15 Mai 15
Produits agricoles bruts et animaux vivants
Volume des ventes –11 –6 –1 –9 –4
Ventes à l'exportation –15 –3 14 –6 3
Livraisons reçues de l'étranger –9 –12 4 0 –3
Intentions de commandes –12 –8 –7 –5 –2
Stocks 5 7 3 0 –4
Prdts alim. et boissons
Volume des ventes –15 –16 –24 –25 –11
Ventes à l'exportation –12 –24 –31 –27 –13
Livraisons reçues de l'étranger –13 –4 –17 –20 –5
Intentions de commandes –11 –18 –12 –7 –7
Stocks 5 3 –1 –1 1
Biens domestiques
Volume des ventes –10 –21 –22 –7 –3
Ventes à l'exportation –12 –17 –22 –3 –13
Livraisons reçues de l'étranger –6 –4 –8 –9 –8
Intentions de commandes –14 –12 –8 –11 –11
Stocks 12 6 6 13 12
Eqpts de l'information et de la communication
Volume des ventes –9 –10 –13 –8 2
Ventes à l'exportation –13 –13 –29 –24 –23
Livraisons reçues de l'étranger –7 –9 –9 –22 –12
Intentions de commandes –10 –13 –10 –2 1
Stocks 8 –3 4 5 10
Autres éqpts Industriels
Volume des ventes –16 –39 –34 –33 –29
Ventes à l'exportation –21 –25 –33 –17 –14
Livraisons reçues de l'étranger –11 –17 –13 –21 –18
Intentions de commandes –22 –28 –35 –33 –22
Stocks 12 14 14 11 5
Autres C.G. spécialisés
Volume des ventes –18 –42 –41 –42 –38
Ventes à l'exportation –19 –14 –25 –26 –22
Livraisons reçues de l'étranger –13 –22 –25 –15 –20
Intentions de commandes –19 –26 –22 –24 –25
Stocks 6 3 –1 9 9
  • * : moyenne depuis septembre 1979
  • Source : enquête de conjoncture commerce de gros - Insee