Progression comparable des salaires de baseen France et en Allemagne en 2011Salaires de base – Comparaison France-Allemagne - 2011

En 2011, le salaire mensuel brut de base (SMB) de l’ensemble du secteur marchand non agricole a progressé en euros courants de 2,2 % en France et de 2,1 % en Allemagne, en moyenne annuelle. Ces augmentations marquent une légère accélération par rapport à l’année précédente (+1,8 % en 2010 en France comme en Allemagne).

Informations rapides
No 157
Paru le : 25/06/2012

Évolution comparée des indices de salaires mensuels de base à structure constante

En 2011, le salaire mensuel brut de base (SMB) de l’ensemble du secteur marchand non agricole a progressé en euros courants de 2,2 % en France et de 2,1 % en Allemagne, en moyenne annuelle. Ces augmentations marquent une légère accélération par rapport à l’année précédente (+1,8 % en 2010 en France comme en Allemagne).

En France, cette accélération est principalement due au regain d’inflation depuis le quatrième trimestre 2010 qui oriente les salaires nominaux à la hausse. De plus, la revalorisation du Smic de 1,6 % en janvier 2011, basée sur l’inflation de 2010, a été plus importante que l’année précédente (+0,5 %). Toutefois, le niveau de chômage encore élevé en 2011 freine les négociations salariales et limite l’augmentation du SMB nominal.

En Allemagne, la situation économique s’est améliorée en 2011. Cependant, beaucoup de conventions salariales sont pluriannuelles et avaient été négociées pendant la crise. Il faut attendre le second semestre 2011 pour que certaines grilles indiciaires soient renégociées à la hausse.

Par ailleurs, en France comme en Allemagne le versement de primes n’est pas pris en compte dans le calcul du SMB. Ces versements ont été limités en Allemagne en 2011 après les fortes primes de 2010 qui compensaient l’absence de négociations collectives.

En termes réels, du fait de l’augmentation de l’inflation en 2011, le salaire de base baisse légèrement : il reste quasi stable en France (-0,1 % après +0,1 % en 2010) et diminue en Allemagne (-0,4 % après + 0,6 % en 2010).

Tableau 1 – Salaire de base français

CVS - évolution en moyenne annuelle
Salaire de base français
2008 2009 2010 2011
Industries extractives 3,3 2,7 1,3 2,1
Industrie manufacturière 3,1 2,2 1,8 2,5
Gaz, électricité, vapeur, air conditionné ; eau, assainissement, déchets, dépollution 3,8 1,5 1,3 1,3
Construction 3,3 2,5 1,8 2,1
Commerce 3,1 2,2 1,6 2,1
Transports, entreposage 3,0 2,0 1,8 2,1
Hébergement, restauration 3,1 2,5 1,9 2,5
Information, communication 2,7 2,0 2,0 2,1
Finance, assurance 2,9 2,2 2,0 2,2
Immobilier 2,9 2,2 2,1 2,3
Activités spécialisées, scientifiques, techniques 2,9 2,2 1,8 2,5
Services administratifs, soutien 2,9 2,5 1,7 2,0
ENSEMBLE 3,0 2,2 1,8 2,2
Indice des prix harmonisé 3,2 0,1 1,7 2,3
Ensemble déflaté -0,2 2,1 0,1 -0,1
  • Sources : France : enquête Acemo du Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, et indice des prix à la consommation harmonisé, Insee.

Tableau 2 – Salaire de base allemand

CVS - évolution en moyenne annuelle
Salaire de base allemand
2008 2009 2010 2011
Industries extractives 2,1 2,6 1,8 2,7
Industrie manufacturière 3,0 3,0 1,8 2,1
Gaz, électricité, vapeur, air conditionné ; eau, assainissement, déchets, dépollution 4,4 3,2 2,1 2,0
Construction 2,7 2,5 2,5 1,9
Commerce 2,2 2,2 1,7 2,3
Transports, entreposage 3,5 2,8 2,1 1,1
Hébergement, restauration 2,6 1,3 1,7 2,8
Information, communication 2,3 2,2 2,5 2,1
Finance, assurance 2,9 2,2 1,4 1,3
Immobilier 2,8 2,6 1,4 2,7
Activités spécialisées, scientifiques, techniques 4,1 2,6 1,5 1,5
Services administratifs, soutien 1,3 1,0 2,5 3,5
ENSEMBLE 3,0 2,7 1,8 2,1
Indice des prix harmonisé 2,8 0,2 1,2 2,5
Ensemble déflaté 0,2 2,5 0,6 -0,4
  • Sources : Allemagne : statistiques issues des conventions collectives, calculées par l’office statistique fédéral d’Allemagne.

Analyse par branches

En France

Dans l’industrie manufacturière, le salaire de base a augmenté en euros courants de 2,5 %, en nette accélération par rapport à 2010 (+1,8 %), avec des disparités relativement faibles. Il a été légèrement plus dynamique dans la fabrication d’équipements électriques (+2,7 %). A contrario, la hausse est plus faible dans l’industrie du bois, du papier et de l’imprimerie (+2,2 %). Seul le secteur de la cokéfaction et du raffinage connaît une accélération du salaire de base beaucoup plus marquée : +3,8 % après +1,9 % en 2010.

Les salaires dans le secteur de la construction ont légèrement accéléré : +2,1 % en euros courants après +1,8 % en 2010. Les disparités entre les augmentations des cadres (+3,4 %), celles des ouvriers (+2,1 %) et celles des professions intermédiaires et employés (+1,9 %) sont importantes.

Le secteur de la finance et des assurances reste relativement dynamique, avec une hausse du salaire de base de 2,2 % en 2011, après une augmentation de 2,0 % en 2010.

Le salaire de base dans le commerce a nettement accéléré en 2011 (+2,1 % après +1,6 % en 2010), en particulier dans le commerce principalement alimentaire (+2,6 % après +1,3 % en 2010).

En Allemagne

L’industrie manufacturière connaît une légère accélération en 2011 (+2,1 % après +1,8 %), avec de fortes disparités selon les secteurs. Le salaire de base est dynamique dans les secteurs de l’industrie chimique (+2,8 %), métallique (+2,0 %), alimentaire (+2,0 %) ou encore dans la fabrication d’équipements électriques et électroniques (+1,9 %). À l’inverse, le salaire de base augmente peu dans l’industrie textile (+0,9 %) et faiblement dans l’imprimerie (+0,6 %).

Le salaire de base du secteur de la production et distribution d’électricité, de gaz et d’eau augmente de 2,0 % en 2011, avec des disparités selon les statuts des entreprises. Les salaires des entreprises publiques ont considérablement moins augmenté que ceux du secteur privé.

Dans la construction, les renégociations des conventions collectives ont conduit à des augmentations salariales de 3,0 % à partir de mai 2011 en Allemagne de l’Ouest et de 3,4 % à partir de juin 2011 en Allemagne de l’Est.

Dans le secteur de la finance et des assurances le salaire de base augmente de 1,3 %. Les conventions collectives renégociées en 2011 ont acté des hausses de salaire de 1,6 % dans le secteur bancaire en janvier 2011 et une hausse de 3,0 % à partir de septembre dans le secteur des assurances.