Au quatrième trimestre 2009, l’ICC baisse de 1,05 % sur un anIndice du coût de la construction (ICC) - 4e trimestre 2009

L’indice du coût de la construction (ICC) s’établit à 1 507 au quatrième trimestre 2009 après 1 502 au trimestre précédent. En glissement annuel, l’ICC recule de 1,05 %, après une baisse de 5,77 % au troisième trimestre 2009.

L’indice du coût de la construction (ICC) s’établit à 1 507 au quatrième trimestre 2009 après 1 502 au trimestre précédent. En glissement annuel, l’ICC recule de 1,05 %, après une baisse de 5,77 % au troisième trimestre 2009.

tabloicc – Indice du coût de la construction

Indice du coût de la construction
ICC Glissement annuel en % (T/T-4)
2005 T1 1 270   + 3,67  
2005 T2 1 276   + 0,71  
2005 T3 1 278   + 0,47  
2005 T4 1 332   + 4,96  
2006 T1 1 362   + 7,24  
2006 T2 1 366   + 7,05  
2006 T3 1 381   + 8,06  
2006 T4 1 406   + 5,56  
2007 T1 1 385   + 1,69  
2007 T2 1 435   + 5,05  
2007 T3 1 443   + 4,49  
2007 T4 1 474   + 4,84  
2008 T1 1 497   + 8,09  
2008 T2 1 562   + 8,85  
2008 T3 1 594   + 10,46  
2008 T4 1 523   + 3,32  
2009 T1 1 503   + 0,40  
2009 T2 1 498   - 4,10  
2009 T3 1 502   - 5,77  
2009 T4 1 507   - 1,05  
  • Rappel : la série historique depuis 1953 est disponible sur le site internet de l'Insee
  • Source : Insee

graphicc – Indice du coût de la construction (ICC)

  • Source : Insee

graphbt – Indice de coût des facteurs de production de la construction (index BT01)

  • Source : ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat

La méthode d'élaboration de l'ICC changera en 2010.

L'ICC sera désormais calculé par des méthodes économétriques dites "hédoniques" qui permettent de calculer un prix au m 2 en fonction de caractéristiques de la construction observées dans l'enquête « prix de revient des logements neufs » (PRLN).

Pour ce trimestre de transition, l’ICC a été calculé économétriquement à partir de la relation le liant à l’index BT01, selon la méthode habituellement utilisée pour le calcul des valeurs des troisièmes trimestres.