Les grands-parents des Pays de la Loire : une descendance plus nombreuse qu'ailleurs

Nicole Gicquaud (Insee)

En 2011, 905 000 grands-parents résident dans les Pays de la Loire. Ils ont en moyenne 6,3 petits-enfants : c'est un de plus qu'au niveau national, grâce à la forte fécondité historique de la région. De plus, la part des grands-parents parmi les 75 ans et plus est élevée (83,4 %). Près d'un sur cinq n'est donc pas devenu grand-parent, parce qu'il n'a pas été lui-même parent (12 %) ou parce que ses enfants ne l'ont pas été (5 %). Si, sans surprise, le fait d'avoir eu plusieurs enfants augmente les chances de devenir grand-parent, être soi-même issu d'une famille nombreuse y contribue également.

Faits et Chiffres
No 480
Paru le : 23/10/2013

En 2011, les Pays de la Loire comptent 905 000 grands-parents vivant à domicile en ménage ordinaire. Les grands-mères sont les plus nombreuses : 519 000 pour 386 000 grands-pères. Avec 83,4 % de grands-parents parmi les personnes de 75 ans et plus, soit 3 points de plus que la moyenne nationale, la région se place au 5e rang des régions de métropole (derrière Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, Basse-Normandie et Bretagne).

Grand-mère à 53 ans, grand-père à 54 ans

Dans la région, on devient grand-parent un peu plus tôt qu'en moyenne nationale. Ainsi, sur les 20 500 personnes qui sont devenues grands-parents pour la 1ere fois, les nouvelles grands-mères ont en moyenne 53 ans, soit un an de moins que les Françaises de métropole, et neuf d'entre elles sur dix sont âgées de 46 à 62 ans. Quant aux nouveaux grands-pères, ils ont en moyenne 54 ans, soit deux ans plus tôt que les grands-pères de métropole et huit sur dix sont âgés de 49 à 66 ans.

6,3 petits-enfants en moyenne

Dans les Pays de la Loire, les grands-parents ont en moyenne 6,3 petits-enfants en 2011, soit un descendant de plus qu'au niveau national (5,2). La région arrive en 2e position dans le classement des régions de métropole juste derrière le Nord-Pas-de-Calais (6,5).

La région Pays de la Loire est positionnée parmi celles à forte fécondité. Dans les années 1960, elle appartenait au « croissant fertile » qui s'étendait de l'ouest de la France à l'est en passant par le nord. Aujourd'hui encore, les Pays de la Loire continuent de se distinguer par une fécondité élevée : en 2009, l'indicateur conjoncturel de fécondité atteint 2,11 enfants par femme contre 1,98 en métropole. Il place ainsi la région en tête du classement national. La région a donc vu naître de nombreux enfants qui donnent aujourd'hui naissance à de nombreux petits-enfants.

À 55 ans, une personne sur deux est grand-parent

Si moins de 1 % des personnes de 40 ans sont grands-parents, une personne sur deux a connu la naissance d'au moins un petit-enfant à 55 ans. En revanche, parmi les personnes âgées de 75 ans et plus, près d'une sur cinq n'est pas devenue grand-parent, parce qu'elle n'a pas eu de petits-enfants (5  %) ou parce qu'elle n'a pas eu d'enfant (12 %).

Figure 1 – Dans les Pays de la Loire, 83,4 % des personnes âgées de 75 ans ou plus sont grands-parents

Proportion de grands-parents (en %)
Dans les Pays de la Loire, 83,4 % des personnes âgées de 75 ans ou plus sont grands-parents
Grand-parent Parent sans petits-enfants Sans enfant Total Nombre moyen de petits-enfants parmi les grands-parents
Ensemble 83,4 4,8 11,7 100 6,3
Homme 82,8 5,3 11,8 100 6,3
Femme 83,8 4,5 11,7 100 6,3
Nombre d'enfants du grand-parent
0 enfant 0,0 0,0 100,0 100 0,0
1 enfant 80,3 19,7 0,0 100 2,3
2 enfants 93,6 6,4 0,0 100 3,6
3 enfants 98,5 1,5 0,0 100 5,9
4 enfants 98,3 1,7 0,0 100 7,7
5 enfants ou plus 100,0 0,0 0,0 100 12,3
Taille de la fratrie du grand-parent
1 enfant 78,6 4,0 17,4 100 6,1
2 enfants 81,4 5,4 13,2 100 5,3
3 enfants 85,5 6,0 8,5 100 6,5
4 enfants 86,3 4,5 9,2 100 6,1
5 enfants ou plus 84,0 4,2 11,8 100 7,0
  • Champ : les personnes âgées de 75 ans ou plus, en ménage ordinaire, dans les Pays de la Loire.
  • Lecture : 80,3 % des personnes ayant eu un seul enfant sont grands-parents contre 98,5 % de celles qui ont eu 3 enfants. 78,6 % des personnes qui étaient enfant unique sont grands-parents contre 86,3 % de ceux issus d'une famille de 4 enfants. La taille de la fratrie comprend l’enquêté.
  • Sources : Insee, enquête Famille et logements 2011.

Plus on a de frères et sœurs, plus on a d'enfants, puis de petits-enfants

Les chances de devenir grands-parents augmentent avec la taille de sa propre famille. Ainsi, parmi les personnes de 75 ans et plus, la part des grands-parents varie de 79 % s'ils sont enfants uniques à 86 % s'il sont issus d'une famille de quatre enfants et plus.

Les grands-parents de 75 ans et plus issus d'une famille de 5 enfants et plus ont en moyenne 7 petits-enfants, alors que ceux qui n'ont eu qu'un seul frère ou sœur sont grands-parents seulement 5 fois.

Les personnes qui ont eu plusieurs enfants ont plus de probabilités de devenir grands-parents : si 83 % des personnes âgées de 75 ans et plus sont grands-parents, c'est la quasi-totalité de celles qui ont eu au moins 3 enfants. Cependant, si le nombre d'enfants influe sur le nombre moyen de petits-enfants, les situations peuvent être très variables : parmi les personnes âgées de 75 ans et plus ayant eu plus de 3 enfants, 8 % n'ont qu'un ou deux petits-enfants tandis que 5 % en ont dix ou plus.

Figure 2 – Avoir eu plusieurs enfants augmente les chances de devenir grand-parent …

Proportion de grands-parents ayant x petits-enfants selon le nombre d'enfants (en %)
Avoir eu plusieurs enfants augmente les chances de devenir grand-parent …
0 petit-enfant 1 petit-enfant 2 petits-enfants 3 petits-enfants 4-5 petits-enfants 6-9 petits-enfants 10 petits-enfants ou plus Total
1 enfant 20 17 41 14 5 2 1 100
2 enfants 6 6 20 20 35 11 0 100
3 enfants 1 2 6 7 29 49 5 100
4 enfants 2 1 1 4 19 46 27 100
5 enfants ou plus 0 0 1 2 6 19 71 100
Ensemble 5 5 14 10 21 25 18 100
  • Lecture : 27 % des 75 ans ou plus ayant eu 4 enfants ont 10 petits-enfants ou plus.
  • Champ : les personnes de 75 ans ou plus ayant eu au moins un enfant, en ménage ordinaire, dans les Pays de la Loire.
  • Sources : Insee, enquête Famille et logements 2011 ; État civil, naissances domiciliées 2009 ; Recensement de la population 2009 ; Estimations de population.

Définitions

Ménage ordinaire : un ménage ordinaire désigne l'ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale, que ces personnes aient des liens de parenté ou non. Les personnes vivant dans des habitations mobiles ou résidant en collectivité sont considérées comme vivant « hors ménages ordinaires ».

Indicateur conjoncturel de fécondité : l'indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée. Cet indicateur mesure le nombre moyen d'enfants qu'aurait une femme au cours de sa vie si les taux de fécondité par âge observés l'année considérée demeuraient inchangés. L'évolution de l'indicateur conjoncturel de fécondité donne une mesure synthétique de l'évolution des taux de fécondité, indépendamment de la structure par âge de la population.

Pour en savoir plus

15 millions de grands-parents - Insee Première, n° 1469, octobre 2013

Dans les Pays de la Loire, périurbanisation et projet de famille vont de pair - Insee Pays de la Loire, Faits & Chiffres, n° 477, juillet 2013

Retour sur quarante ans de forte fécondité en Pays de la Loire - Insee Pays de la Loire, Faits & Chiffres, n° 464, janvier 2013