Depuis 20 ans, un « effet Pays de la Loire » dope l'emploi

Ophélie KAISER (Insee)

De fin 1989 à fin 2012, l'emploi salarié progresse à un rythme particulièrement dynamique dans les Pays de la Loire, malgré un tissu productif plus tourné vers l'industrie qu'ailleurs en métropole. La croissance de l'emploi y est l'une des deux plus fortes des régions françaises au cours des années 1990 et reste dans le peloton de tête dans la décennie suivante. L'emploi est plus dynamique que sur le reste du territoire métropolitain quel que soit le secteur observé. L'attractivité démographique et économique de la région engendre un « effet géographique » positif pour la plupart de ses territoires, qui concourt au développement de l'emploi. Toutefois, certains bassins situés dans le nord et l'est de la région connaissent une situation plus délicate, tandis que la Vendée et la Loire-Atlantique poursuivent une dynamique supérieure à la tendance nationale.

Faits et Chiffres
No 483
Paru le : 19/12/2013

De fin 1989 à fin 2012, la croissance de l'emploi salarié est plus élevée dans les Pays de la Loire qu'en France métropolitaine. Sur cette période, elle est en moyenne le double de la croissance nationale observée chaque année (+ 1,4 % par an, contre + 0,7 % par an au niveau national).

Figure 1 – L'emploi croît deux fois plus vite dan sles Pays de la Loire qu'en moyenne nationale entre fin 1989 et fin 2012

  • Source : Insee, estimations localisées d'emploi.

L'emploi salarié des Pays de la Loire évolue de façon différenciée sur les deux décennies de la période 1998-2012. De 1989 à 1999, l'emploi augmente continuellement. À partir des années 2000, il ralentit sa croissance et peine à repartir à la hausse depuis le début de la crise économique en 2008.

Dans les années 1990, le rythme de croissance de l'emploi est très élevé dans la région (+ 2 % par an entre fin 1989 et fin 1999, contre + 1 % en France métropolitaine). Les Pays de la Loire sont alors avec la Bretagne les deux régions ayant le plus fort développement de l'emploi. Tous les départements de la région ont connu un rythme de croissance supérieur à la moyenne nationale, notamment la Loire-Atlantique et la Vendée (respectivement 2,1 % et 2,5 % de croissance annuelle moyenne).

De 2000 à 2012, l'emploi a progressé dans la région, mais à un rythme moins élevé (+ 0,7 % par an contre + 0,3 % en France métropolitaine). Même si la région demeure sur cette période deux fois plus dynamique que la moyenne nationale, l'emploi a davantage progressé dans d'autres régions françaises (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d'Azur).

La Sarthe et la Mayenne décrochent dans la dernière décennie

De 2000 à 2012, l'emploi salarié évolue différemment selon les départements de la région. Il progresse fortement en Loire-Atlantique et en Vendée, mais diminue en Sarthe et en Mayenne (- 0,2 % et - 0,1 % par an) et ralentit à un rythme proche du niveau national en Maine-et-Loire.

Quel que soit le secteur d'activité, la performance de la région en termes d'évolution de l'emploi est plus favorable que celle de l'ensemble des autres régions. L'évolution globale de l'emploi dans les Pays de la Loire ne s'explique donc pas seulement par un phénomène de rattrapage dans le secteur des services marchands (2,4 % par an), mais aussi par une meilleure performance des autres secteurs, dont la construction, ainsi qu'une meilleure résistance de l'emploi industriel (- 0,4 % contre - 1,5 % pour la France).

Figure 2 – Évolution de l'emploi salarié par département 1989-2012 - Une croissance de l'emploi plus forte sur la décennie 1990 que sur la décennie 2000

(en moyenne annuelle, % par an)
Évolution de l'emploi salarié par département 1989-2012 - Une croissance de l'emploi plus forte sur la décennie 1990 que sur la décennie 2000
Emplois salariés au 31/12/1989 Emplois salariés au 31/12/2012 (p) Évolution 1989-2012 Évolution 1989-1999 Évolution 2000-2012
Loire-Atlantique 356 983 534 800 1,8 2,1 1,3
Maine-et-Loire 225 932 287 183 1 1,8 0,4
Mayenne 86 926 107 579 0,9 2 -0,1
Sarthe 171 720 198 324 0,6 1,5 -0,2
Vendée 149 950 223 291 1,7 2,5 0,9
Pays de la Loire 991 511 1 351 177 1,4 2 0,7
France métropolitaine 20 040 736 23 733 232 0,7 1 0,3
  • (p) Données 2012 provisoires.
  • Champ : emploi salarié au 31/12 de l'année N au lieu de travail.
  • Source : Insee, estimations localisées d'emploi.

Figure 3 – Évolution de l'emploi salarié par secteur d'activité 1989-2012 - L'emploi de la région résiste mieux dans tous les secteurs

(en moyenne annuelle, % par an)
Évolution de l'emploi salarié par secteur d'activité 1989-2012 - L'emploi de la région résiste mieux dans tous les secteurs
1989 2012* Évolution 1989-2012* Évolution 1989-1999 Évolution 2000-2012*
PDL PDL France métr. PDL France métr. PDL France métr.
Agriculture 19 363 21 936 0,5 0,3 3,2 2,7 -1,2 -1,4
Industrie 271 106 247 868 -0,4 -1,5 0,2 -1,3 -1,3 -1,9
Construction 69 623 93 915 1,3 0,1 0,5 -1,3 1,7 1
Tertiaire marchand 331 776 577 700 2,4 1,5 3,4 2 1,4 0,8
Tertiaire non marchand 299 643 409 758 1,4 1,1 2 1,6 0,9 0,6
Ensemble 991 511 1 351 177 1,4 0,7 2 1 0,7 0,3
  • *Données 2012 provisoires.
  • Champ : emploi salarié au 31/12 de l'année N au lieu de travail.
  • Source : Insee, estimations localisées d'emploi.

Un effet géographique positif

L'évolution de l'emploi résulte d'une combinaison de facteurs complexes : structure de l'activité économique, croissance démographique, performances économiques des entreprises, attractivité de la région... Dans les Pays de la Loire, la structure sectorielle de l'emploi devrait théoriquement pénaliser la région par rapport à la tendance nationale. En effet, la forte part de l'emploi industriel dans son tissu productif, secteur d'activité où l'emploi diminue tendanciellement en France, devrait conduire à une perte globale d'emploi dans la région. Malgré cet « effet de structure négatif », la région Pays de la Loire gagne des emplois : un « effet géographique positif » vient donc compenser l'effet du profil structurel de la région.

Cet « effet Pays de la Loire » est la traduction de la dynamique propre de la région non expliquée par sa structure productive. Les Pays de la Loire bénéficient notamment d'une forte croissance démographique depuis le début des années 1990, comme les autres régions du littoral atlantique et méditerranéen. Cet apport démographique joue favorablement sur le développement de l'emploi car les nouveaux habitants ont des besoins en matière de logements et de services (emplois dits présentiels).

Nantes et la Vendée en situation des plus favorables...

Sur la décennie 2000-2010, l'évolution de l'emploi est assez contrastée dans les différentes zones d'emploi de la région. La zone d'emploi de Nantes, où l'on trouve un emploi salarié sur trois, a connu la plus forte croissance des emplois : + 1,5 % par an contre + 0,7 % dans la région. Cette zone d'emploi a la particularité de bénéficier à la fois d'un effet géographique fort et d'un effet structurel légèrement favorable. Elle est l'une des seules zones de la région (avec les Sables-d'Olonne) à avoir une structure d'emploi favorable, du fait de la présence de nombreux emplois de services dans la capitale régionale. Cependant, comparativement aux autres zones d'emploi abritant une métropole régionale, Nantes a une structure d'emploi moins favorable que celles de Montpellier, Toulouse ou Bordeaux. Sur la période considérée, elle connaît néanmoins la troisième croissance d'emploi des grandes agglomérations françaises. L'effet géographique est ainsi le principal moteur de ce développement dans la zone d'emploi de Nantes. Il repose sur la dynamique démographique de la zone, son attractivité et, plus globalement, sur la métropolisation de l'emploi dans un certain nombre de secteurs concentrant des emplois à hauts niveaux de qualification.

Dans de nombreuses zones d'emploi de la région où l'emploi a progressé de 2000 à 2010, l'effet géographique favorable compense de fait un profil industriel marqué. Grâce à leur dynamique propre, les zones d'emploi de Vendée ont ainsi une progression de l'emploi supérieure à la tendance régionale : à l'exception de Fontenay-le-Comte, c'est le cas des zones d'emploi de la Roche-sur-Yon, Challans, des Herbiers et des Sables-d'Olonne.

L'emploi progresse à un rythme voisin de la moyenne régionale non seulement dans les zones d'emploi d'Angers, de Saint-Nazaire et de Fontenay-le-Comte, mais aussi, en dépit d'un profil beaucoup plus industriel, dans les zones d'Ancenis, de Segré et de Sablé-sur-Sarthe, toujours grâce à une dynamique propre. La zone d'emploi de la Ferté-Bernard, avec 44 % des emplois dans l'industrie, parvient elle aussi à gagner des emplois, mais à un rythme moins soutenu.

...tandis que des difficultés demeurent au nord et à l'est de la région

L'emploi progresse moins qu'en moyenne nationale pour la zone d'emploi de Saumur. Enfin, il baisse au nord et à l'est de la région dans les zones d'emploi de Châteaubriant, la Flèche, Laval, le Mans et Mayenne en raison du cumul d'un effet de structure et d'un effet géographique défavorables.

Figure 4 – Nantes et la Vendée en situation favorable

  • Source : Insee, estimations localisées d'emploi.

Sources

Afin de pouvoir comparer l'évolution de l'emploi sur différents territoires en s'affranchissant des écarts de structure existant entre ces territoires, on décompose par une modélisation ce qui relève des effets de structure de ce qui est attribuable aux spécificités régionales (l'effet propre de la zone), appelé effet géographique.

L'effet structurel a été mesuré à l'aide du découpage des emplois en 5 grands secteurs d'activité : agriculture, industrie, construction, tertiaire marchand, tertiaire non marchand. Des mesures réalisées sur un découpage plus détaillé en 17 secteurs donnent des résultats similaires : l'effet de structure est négatif pour la région des Pays de la Loire sur l'évolution de l'emploi et l'effet géographique positif le compense.

Pour en savoir plus

Les territoires des Pays de la Loire face aux mutations économiques - Insee Pays de la Loire, Étude n°122, Novembre 2013

En 20 ans, les Pays de la Loire perdent 26 000 emplois salariés dans l'industrie - Insee Pays de la Loire, Faits & Chiffres n°453, Septembre 2012

Portrait économique des zones d'emploi dans les Pays de la Loire - Insee Pays de la Loire, Faits & Chiffres n°472, Février 2013

L'appareil productif des Pays de la Loire : des mutations à anticiper - Insee Pays de la Loire, Faits & Chiffres n°87, Mars 2010