Les sociétés technologiquement innovantes : majoritairement engagées en recherche et développement

Joëlle Chazal, division Enquêtes thématiques et études transversales, Insee

Entre 2010 et 2012, 37 % des sociétés d’au moins dix salariés de l’industrie, du commerce de gros, des transports, de l’information-communication, des activités scientifiques et techniques ou financières, ont entrepris des innovations technologiques. Parmi elles, 71 % sont engagées dans des activités de recherche et développement (R&D). Par ailleurs, 14 % ont développé un partenariat avec la recherche publique. Ces entreprises investissent massivement en R&D : elles ont contribué pour 70 % aux dépenses de R&D réalisées en interne par les sociétés technologiquement innovantes en 2012.

Sept sociétés technologiquement innovantes sur dix font de la R&D

Au cours des années 2010 à 2012, dans les secteurs interrogés dans l’enquête sur l’innovation (sources), 37 % des sociétés (au sens d'unité légale) marchandes de 10 salariés ou plus implantées en France ont entrepris des innovations technologiques (figure 1).

71 % des sociétés ayant entrepris des innovations technologiques sont engagées dans des activités de recherche et développement (R&D). L’information-communication et les activités scientifiques et techniques, qui regroupent les services de recherche et développement scientifique, sont les secteurs qui entreprennent le plus de R&D (plus de 80 % des sociétés), suivis de l’industrie manufacturière (75 %). Plus de la moitié de ces sociétés développent en interne toutes leurs activités de R&D (sources) ; moins de 10 % les confient complètement à d’autres sociétés, y compris une autre société du même groupe ; les autres les engagent tantôt au sein de l’entreprise, tantôt à l’extérieur. De fait, en 2012, les dépenses de R&D interne sont 2,7 fois plus importantes que celles de R&D externe ; elles atteignent 28 milliards d’euros.

Figure 1 – Sociétés technologiquement innovantes et activités de recherche et développement (R&D) entre 2010 et 2012

Sociétés technologiquement innovantes et activités de recherche et développement (R&D) entre 2010 et 2012
Taux de sociétés technologiquement innovantes Sociétés innovantes faisant de la recherche et développement Sociétés innovantes sans activité de R&D1 Ensemble des sociétés innovantes
R&D1 toujours réalisée au sein de l'entreprise R&D1 toujours réalisée par d'autres entreprises R&D1 réalisée au sein de l'entreprise et par d'autres entreprises Ensemble des sociétés innovantes faisant de la R&D1
en % du nombre de sociétés en % du nombre de sociétés innovantes
Secteur d'activité
Industrie manufacturière, industries extractives et autres 42 40 5 30 75 25 100
Commerce de gros 28 23 14 23 60 40 100
Transports et entreposage 18 11 7 9 27 73 100
Information et communication 54 53 4 26 83 17 100
Activités financières et d'assurance 48 19 9 32 60 40 100
Activités scientifiques et techniques 42 39 3 40 82 18 100
Effectifs salariés
De 10 à 49 salariés 32 38 6 22 66 34 100
De 50 à 249 salariés 50 36 6 37 79 21 100
250 salariés ou plus 70 25 6 54 85 15 100
Ensemble 37 37 6 28 71 29 100
  • 1. Recherche et développement.
  • Lecture : entre 2010 et 2012, 37 % des sociétés de 10 salariés ou plus étaient technologiquement innovantes ; 71 % d'entre elles ont été engagées dans des activités de recherche et développement.
  • Champ : sociétés de 10 salariés ou plus implantées en France, sections B à E, division 46, sections H, J, K et divisions 71 à 73 de la NAF rév. 2.
  • Source : Insee, enquête Innovation CIS 2012.

Les dépenses de R&D en interne : d’abord le fait des grandes entreprises et de l’industrie

Les sociétés de 250 salariés ou plus réalisent 77 % des dépenses de R&D interne alors qu’elles ne représentent que 8 % des sociétés technologiquement innovantes. L’industrie est le secteur le plus contributeur avec 60 % des dépenses de R&D interne (figure 2), notamment la fabrication de matériel de transport (21 %) et la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (10 %). La contribution des activités scientifiques et techniques (18 %) est également importante, les sociétés de ce secteur consacrant en moyenne à la R&D des montants plus élevés que celles de la plupart des autres secteurs. Enfin, la contribution de l’information-communication dépasse également 10 %.

Figure 2 – Répartition des dépenses de Recherche et développement (R&D) interne par secteur

en %
Répartition des dépenses de Recherche et développement (R&D) interne par secteur
Activités scientifiques et techniques 18
Industrie manufacturière, industries extractives et autres 60
Activités financières et d'assurance 4
Commerce de gros 6
Information et communication 12
  • Note : le secteur « Transports et entreposage », contribuant pour moins de 0,5 % au total, n'apparaît donc pas dans la figure.
  • Champ : sociétés technologiquement innovantes de 10 salariés ou plus implantées en France, sections B à E, division 46, sections H, J, K et divisions 71 à 73 de la NAF rév. 2.
  • Lecture : les activités scientifiques et techniques contribuent pour 18 % aux dépenses de R&D réalisée en interne par les sociétés technologiquement innovantes.
  • Source : Insee, enquête Innovation CIS 2012.

Figure 2 – Répartition des dépenses de Recherche et développement (R&D) interne par secteur

14 % des sociétés technologiquement innovantes sont partenaires de la recherche publique

Entre 2010 et 2012, 14 % des sociétés technologiquement innovantes ont développé un partenariat avec la recherche publique dans le cadre de ces innovations : 12 % avec un établissement d’enseignement supérieur, 8 % avec un organisme public (ou une institution privée à but non lucratif) de R&D, sachant que, dans ce décompte, 6 % ont contracté avec les deux types d’institutions (figure 3).

Figure 3 – Proportion de sociétés technologiquement innovantes ayant un partenariat avec la recherche publique

en % du nombre de sociétés technologiquement innovantes
Proportion de sociétés technologiquement innovantes ayant un partenariat avec la recherche publique
Ensemble des partenariats avec la recherche publique Partenariats avec un établissement d'enseignement supérieur Partenariats avec un organisme public ou privé à but non lucratif de recherche et développement
Ensemble 14 12 8
De 10 à 49 salariés 10 8 6
De 50 à 249 salariés 18 15 10
250 salariés ou plus 36 32 23
Industrie manufacturière, industries extractives et autres 15 12 9
Commerce de gros 8 6 6
Transports et entreposage 2 2 2
Information et communication 14 11 7
Activités financières et d'assurance 12 9 7
Activités scientifiques et techniques 29 26 19
  • Champ : sociétés technologiquement innovantes de 10 salariés ou plus implantées en France, sections B à E, division 46, sections H, J, K et divisions 71 à 73 de la NAF rév. 2.
  • Lecture : entre 2010 et 2012, 12% des sociétés de 10 salariés ou plus technologiquement innovantes ont développé un partenariat avec un établissement d'enseignement supérieur dans le cadre de ce type d'innovation, et 8% avec un organisme public ou privé à but non lucratif de recherche et dévelopement. Au total 14 % ont eu un partenariat avec la recherche publique, 6 % des sociétés ayant eu un partenariat avec les deux types d'organisme.
  • Source : Insee, enquête Innovation CIS 2012.

Figure 3 – Proportion de sociétés technologiquement innovantes ayant un partenariat avec la recherche publique

Un partenariat avec la recherche publique est plus fréquent dans les activités scientifiques et techniques (29 %), plus rare dans le commerce de gros (8 %) et très rare dans le transport et l’entreposage (2 %) ; ce dernier secteur est celui où les activités de R&D sont les moins fréquentes. Ce partenariat est aussi nettement plus fréquent qu’en moyenne pour les sociétés de 250 salariés ou plus (36 %).

À secteur et taille identiques, les sociétés innovantes présentes à l’international développent plus souvent un partenariat avec la recherche publique, en particulier celles qui ont innové dans un produit nouveau sur le marché mondial ; si ces dernières sont assez rares (14 % de sociétés technologiquement innovantes pesant 28 % en termes de chiffre d’affaires), 36 % d’entre elles ont un partenariat public.

Presque toutes les sociétés concernées par un partenariat avec la recherche publique (97 %) coopèrent avec la recherche publique française, mais pas toujours exclusivement : 20 % d’entre elles affichent un partenariat avec un autre pays d’Europe et 7 % avec un pays non européen. Les sociétés partenaires de la recherche publique bénéficient presque toujours, et nettement plus souvent que les autres, d’un soutien financier public pour leurs activités d’innovation (90 %, contre 43 %). Elles mènent quasiment toutes des activités de R&D alors que ce n’est le cas que de deux tiers des autres sociétés.

Les partenaires de la recherche publique : 70 % des dépenses en R&D interne

Les 14 % de sociétés technologiquement innovantes ayant eu un partenariat avec la recherche publique entre 2010 et 2012 constituent 20 % des sociétés technologiquement innovantes ayant fait de la R&D entre 2010 et 2012. Elles contribuent pour 71 % aux dépenses de R&D interne réalisées en 2012 par ces sociétés (figure 4). L’essentiel (88 %) de cette contribution est porté par des sociétés de 250 salariés ou plus. Le ratio des dépenses de R&D interne par rapport aux dépenses de R&D externe est plus élevé pour ces sociétés que pour celles qui n’ont pas de partenariat avec la recherche publique (3,1 contre 2,1).

Figure 4 – Répartition des dépenses de recherche et développement (R&D) interne des sociétés technologiquement innovantes

en % des dépenses de R&D interne de 2012
Répartition des dépenses de recherche et développement (R&D) interne des sociétés technologiquement innovantes
Sociétés ayant un partenariat avec la recherche publique Sociétés sans partenariat avec la recherche publique
Ensemble 71 29
De 10 à 49 salariés 30 70
De 50 à 249 salariés 42 58
250 salariés ou plus 81 19
Industrie manufacturière, industries extractives et autres 78 22
Commerce de gros 47 53
Transports et entreposage 63 37
Information et communication 50 50
Activités financières et d'assurance 16 84
Activités scientifiques et techniques 80 20
  • Champ : sociétés technologiquement innovantes de 10 salariés ou plus implantées en France, sections B à E, division 46, sections H, J, K et divisions 71 à 73 de la NAF rév. 2.
  • Lecture : les dépenses de R&D réalisée en interne par les sociétés technologiquement innovantes ayant eu un partenariat avec la recherche publique entre 2010 et 2012 représentent 71 % de l'ensemble des dépenses de R&D interne de l'année 2012 des sociétés technologiquement innovantes.
  • Source : Insee, enquête Innovation CIS 2012.

Figure 4 – Répartition des dépenses de recherche et développement (R&D) interne des sociétés technologiquement innovantes

Sources

Les résultats présentés ici proviennent de l’enquête communautaire sur l’innovation (CIS 2012). Les sociétés implantées en France technologiquement innovantes entre 2010 et 2012 ont été interrogées sur la nature des activités qu’elles ont déployées sur cette période pour réaliser leurs innovations de produits et de procédés, ainsi que sur les dépenses que ces activités ont engendrées en 2012, dont la R&D constitue une grand part.

Les dépenses de R&D interne analysées ici correspondent aux activités de recherche réalisées au sein des sociétés enquêtées pour leur propre compte ou celui d’autres sociétés ; celles liées aux activités de recherche externalisées dans d’autres sociétés ne sont pas retenues dans une évaluation globale pour éviter les doubles comptes. De fait le montant des dépenses de R&D interne estimé à partir de l’enquête innovation est proche de l’évaluation de la DIRDE (dépense intérieure de recherche et développement des entreprises) faite par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à partir de l’enquête annuelle sur les moyens consacrés à la R&D dans les entreprises en 2012 (30 milliards d’euros en données provisoires).

Définitions

L'innovation technologique correspond à une innovation en produits (biens ou prestation de services) ou en procédés, ou à des activités d’innovation dans ces domaines, que celles-ci aient conduit ou non à une innovation. Sa définition précise relève du manuel D’Oslo.

Pour en savoir plus

Besnard X. « Les sociétés exportatrices sont plus innovantes que les autres », Insee Première n° 1521, octobre 2014.

« La DIRDE en hausse de 2,7 % en 2012 », Note Flash Enseignement supérieur & Recherche n° 1, mars 2014.