569 200 personnes décédées en France en 2013Le nombre de décès de nouveau très élevé

Vanessa Bellamy, division Enquêtes et études démographiques, Insee

En 2013, 569 200 personnes sont décédées en France. Ce niveau, le plus haut depuis 30 ans, s’explique par la structure de la population : les générations aux âges de forte mortalité sont un peu plus nombreuses que par le passé. Les décès sont les plus nombreux à 87 ans pour les hommes et 92 ans pour les femmes.

La moitié des défunts sont morts dans leur département de naissance et 60 % dans leur région de naissance. Une personne sur deux décède par ailleurs dans sa commune de résidence. 70 % des décès surviennent en établissement de santé ou maison de retraite et 25 % au domicile du défunt.

Publications grand public
Insee Focus – No 13
Paru le : 23/10/2014

Le nombre de décès se maintient à un niveau très élevé

En 2013, 569 236 personnes sont décédées en France (hors Mayotte), soit à peu près autant qu’en 2012 (figure 1). Les nombres de décès survenus en 2012 et 2013 sont les plus importants depuis le début des années 1980.

Au début des années 2000, les décès étaient relativement peu nombreux, mis à part le pic de 2003 causé par la canicule : les générations qui arrivaient alors aux âges de forte mortalité étaient celles, peu nombreuses, nées pendant la première guerre mondiale. Le nombre de décès augmente ensuite, du fait de l’arrivée à ces âges de générations un peu plus importantes, nées entre les deux guerres. Indépendamment de ces effets liés à la taille des générations, le taux de mortalité à chaque âge baisse régulièrement au fil des ans, si bien que l’espérance de vie ne cesse d’augmenter (Situation démographique 2012).

Figure 1 – Nombre de décès annuels depuis 1946

Nombre de décès annuels depuis 1946
France métropolitaine France hors Mayotte
1946 545 880
1947 538 157
1948 513 210
1949 573 598
1950 534 480
1951 565 829
1952 524 831
1953 556 983
1954 518 892
1955 526 322
1956 545 700
1957 532 107
1958 500 596
1959 509 114
1960 520 960
1961 500 289
1962 541 147
1963 557 852
1964 520 033
1965 543 696
1966 528 782
1967 543 033
1968 553 441
1969 573 335
1970 542 277
1971 554 151
1972 549 900
1973 558 782
1974 552 551
1975 560 353
1976 557 114
1977 536 221
1978 546 916
1979 541 805
1980 547 107
1981 554 823
1982 543 104 550 724
1983 559 655 567 755
1984 542 490 550 259
1985 552 496 560 393
1986 546 926 554 738
1987 527 466 535 389
1988 524 600 532 527
1989 529 283 537 527
1990 526 201 534 386
1991 524 685 532 887
1992 521 530 529 814
1993 532 263 540 533
1994 519 965 528 121
1995 531 618 540 313
1996 535 775 544 604
1997 530 319 539 267
1998 534 005 543 409
1999 537 661 547 266
2000 530 864 540 601
2001 531 073 541 029
2002 535 144 545 241
2003 552 339 562 467
2004 509 429 519 470
2005 527 533 538 081
2006 516 416 526 920
2007 521 016 531 162
2008 532 131 542 575
2009 538 116 548 541
2010 540 469 551 218
2011 534 795 545 057
2012 559 227 569 868
2013 558 408 569 236
  • Champ : France métropolitaine et France (hors Mayotte).
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 1 – Nombre de décès annuels depuis 1946

Actuellement, les décès sont les plus nombreux à 87 ans pour les hommes (9 800 décès en 2013, figure 2) et à 92 ans pour les femmes (14 200). Les décès sont globalement peu nombreux durant l’enfance, à l’exception de l’année qui suit la naissance : en 2013, 2 600 nouveau-nés sont décédés avant leur premier anniversaire.

Figure 2 – Répartition des décès par sexe et âge du défunt en 2013

Répartition des décès par sexe et âge du défunt en 2013
Âge Hommes Femmes
0 1429 1150
1 262 199
2 90 81
3 74 51
4 54 52
5 49 49
6 56 35
7 42 33
8 31 33
9 40 28
10 30 24
11 41 32
12 38 27
13 33 31
14 60 47
15 69 40
16 85 44
17 106 58
18 173 65
19 186 70
20 226 79
21 242 83
22 258 73
23 273 82
24 281 87
25 274 86
26 314 107
27 280 84
28 295 100
29 302 113
30 278 126
31 330 142
32 367 149
33 382 156
34 391 173
35 407 168
36 445 200
37 472 237
38 517 248
39 563 285
40 711 345
41 793 386
42 834 406
43 935 492
44 936 499
45 1050 577
46 1207 618
47 1347 746
48 1456 788
49 1677 877
50 1794 960
51 1965 1020
52 2086 1096
53 2219 1110
54 2551 1232
55 2750 1335
56 2929 1500
57 3176 1508
58 3439 1622
59 3690 1759
60 3971 1837
61 4152 2010
62 4428 1996
63 4683 2234
64 4999 2288
65 5289 2418
66 5408 2608
67 5391 2587
68 4440 2136
69 4563 2397
70 4749 2512
71 4690 2458
72 4318 2559
73 5021 2879
74 5495 3352
75 5797 3718
76 6258 4006
77 6661 4437
78 6976 4979
79 7730 5690
80 7920 6424
81 8820 7618
82 9265 8220
83 9706 9340
84 9577 9716
85 9766 10937
86 9762 11850
87 9800 12743
88 9522 13182
89 8785 13719
90 8397 14117
91 7861 13880
92 7330 14242
93 6330 13289
94 3228 7563
95 2328 5994
96 1560 4733
97 1133 3693
98 980 3673
99 1062 4415
100 712 3126
101 452 2407
102 278 1578
103 174 1022
104 93 656
105 49 383
106 24 216
107 12 133
108 2 66
109 3 28
110 0 15
111 0 6
112 0 3
113 0 4
  • Champ : France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 2 – Répartition des décès par sexe et âge du défunt en 2013

La moitié des décès a lieu dans le département où est né le défunt

47 % des personnes décédées en 2013 en France (hors Mayotte), qu’elles y soient nées ou pas, sont mortes dans leur département de naissance. C’est le cas de 86 % des personnes décédées dans les départements d’outre-mer (DOM). On meurt davantage dans son département de naissance lorsque l’on décède dans le Nord, le Pas-de-Calais, le Finistère et la Manche : plus de 70 % des personnes décédées dans ces départements y étaient nées (figure 3). À l’inverse, départements de décès et de naissance correspondent moins souvent en région parisienne : en particulier 1 à 2 % seulement des décédés de l’Essonne, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise étaient nés dans le département où est survenu leur décès.

Au niveau régional, 60 % des décès survenus en France en 2013 ont eu lieu dans la région de naissance du défunt. C’est moins le cas pour les personnes nées en Ile-de-France (43 %), en Languedoc-Roussillon (44 %) et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca ; 37 %). La région Paca exerce en effet un fort pouvoir d’attraction sur les populations les plus âgées qui viennent s’y installer en nombre. De plus, la plupart de ses natifs décèdent dans la région : 80 % des décédés nés dans la région y sont morts, comme en Alsace et Rhône-Alpes.

Figure 3 – Proportion de décédés nés dans le département où ils sont décédés en 2013 (en %)

Proportion de décédés nés dans le département où ils sont décédés en 2013 (en %)
DEPDEC tx
01 45,9
02 57,5
03 50
04 26,2
05 40,4
06 23,6
07 51
08 68,2
09 48
10 54,5
11 45,3
12 65,6
13 36,9
14 48,4
15 67,4
16 53,5
17 45,8
18 48,8
19 56,6
2A 47
2B 54,8
21 47,2
22 66,4
23 59,8
24 52
25 52,1
26 37,4
27 39,8
28 41,7
29 73,3
30 38,3
31 31,2
32 46,7
33 45,9
34 33,8
35 58,8
36 57,4
37 42,7
38 43,9
39 58
40 46,3
41 46,8
42 61
43 66,5
44 54,3
45 41,6
46 43,3
47 41,1
48 56,9
49 55,6
50 71,1
51 50,1
52 59,4
53 68,5
54 52,2
55 55,4
56 60,5
57 59,8
58 46
59 71,4
60 42,4
61 50,2
62 76
63 54,2
64 48,8
65 47,7
66 32,6
67 69,1
68 64,7
69 41,9
70 56,3
71 60,6
72 58,6
73 48,1
74 41,9
75 31,1
76 68,4
77 22,8
78 20,2
79 62,9
80 58,7
81 52,7
82 42,8
83 21,6
84 28,6
85 56,3
86 51,9
87 55,6
88 67,5
89 38
90 37
91 1,2
92 1,4
93 2
94 1,5
95 1,7
971 88,4
972 90,9
973 49,9
974 87,5
  • Champ : personnes décédées en France en 2013, quels que soient leurs lieux de domicile et de naissance.
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 3 – Proportion de décédés nés dans le département où ils sont décédés en 2013 (en %)

Une personne sur deux décède dans sa commune de résidence

En 2013, 49 % des personnes décédées en France (hors Mayotte) sont mortes dans la commune où elles habitaient ; c’est le cas de 60 % des décédés dans les DOM. On meurt exceptionnellement hors de sa région de domicile (4 % des décès) et rarement en dehors de son département de résidence (10 %). Les personnes qui décèdent dans les Alpes-Maritimes, le Tarn-et-Garonne, la Corse-du-Sud ou le Tarn meurent plus fréquemment dans leur commune de résidence (figure 4). En revanche, dans l’Essonne, le Val-de-Marne et Paris, on décède dans deux cas sur trois en dehors de sa commune de domicile.

Figure 4 – Proportion de décédés dans leur commune de domicile selon le département de décès en 2013 (en %)

Proportion de décédés dans leur commune de domicile selon le département de décès en 2013 (en %)
id taux
01 48,5
02 50,7
03 46
04 59,9
05 53,2
06 63,8
07 54,4
08 53,3
09 49,2
10 53,8
11 60,4
12 58,8
13 48,3
14 46,8
15 51,5
16 45,7
17 53,4
18 57,6
19 53,9
2A 62,9
2B 50,4
21 47,4
22 50
23 44,7
24 53,7
25 48,3
26 55,9
27 52,8
28 42,4
29 53,6
30 60,1
31 51,3
32 56,9
33 46,4
34 56,4
35 53,3
36 47,8
37 43,6
38 45,5
39 51
40 54
41 51,5
42 52,3
43 53,7
44 53,5
45 47,5
46 60,3
47 54,6
48 56,4
49 55,2
50 53,5
51 54,8
52 52,9
53 58,3
54 40,9
55 52,5
56 48,6
57 41,2
58 45,6
59 47,4
60 46,5
61 53,3
62 51,3
63 45,5
64 49,3
65 56,5
66 57,5
67 50,4
68 50,3
69 40,5
70 54,2
71 51,8
72 52,8
73 49
74 39,3
75 35,9
76 48,5
77 44,8
78 43,1
79 58,2
80 47
81 62,5
82 63,3
83 55,9
84 52,8
85 54,6
86 48,6
87 49,5
88 49,3
89 51,4
90 54,3
91 34,4
92 41,8
93 39,9
94 32,5
95 37,7
971 54
972 54,8
973 71,7
974 66,2
  • Champ : personnes décédées en France en 2013, quels que soient leurs lieux de domicile et de naissance.
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 4 – Proportion de décédés dans leur commune de domicile selon le département de décès en 2013 (en %)

Le maillage des hôpitaux, cliniques et maisons de retraite sur le territoire est pour beaucoup dans cette répartition puisque 57 % des décès se produisent dans des établissements de santé et 12 % en maison de retraite (figure 5). Ainsi les décès se concentrent dans les communes équipées d’établissement hospitalier, de clinique privée ou de maison de retraite. La moitié des décès survenus en 2013 sont concentrés dans seulement 260 communes et les trois quarts dans 1 070 communes, sur les 36 700 que compte la France.

Parallèlement, un quart des décès survient à domicile. Les décès dans les DOM se distinguent à cet égard puisque 40 % d’entre eux ont lieu à domicile et 3 % seulement en maison de retraite.

Figure 5 – Répartition des décès selon le lieu du décès

Répartition des décès selon le lieu du décès
%
Établissement de santé 57,2
Logement ou domicile 25,1
Maison de retraite, hospice 12,1
Autre ou non déclaré 4,3
Voie ou lieu public 1,3
  • Champ : France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 5 – Répartition des décès selon le lieu du décès

Sources

Les statistiques d’état civil sur les décès sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee. Le code civil oblige en effet à déclarer tout événement relatif à l'état civil (naissances, mariages, décès, reconnaissances) à un officier d'état civil dans des délais prescrits. Ces informations sont ensuite transmises à l'Insee par les mairies. L'Insee s'assure de l'exhaustivité et de la qualité des données avant de produire les fichiers statistiques d'état civil.

Pour en savoir plus

Beaumel C. et Bellamy V., « Bilan démographique 2013 - Trois mariages pour deux Pacs », Insee Première n° 1482, janvier 2014.

Beaumel C. et Niel X., « Le nombre de décès augmente, l’espérance de vie aussi  », Insee Première n° 1318, octobre 2010.

Bellamy V., Beaumel C.,  « Statistiques d'état civil sur les décès en 2013 », Insee Résultats n° 159 Société, octobre 2014.