Économie et Statistique n° 469-470 Statistiques sur les ressources et les conditions de vie (EU-Silc/SRCV) - Revenus et pauvreté - approches longitudinales et comparaisons internationales ; qualité de vie

Economie et Statistique
Paru le : 10/07/2014
Consulter

L'indicateur EU2020 de suivi de la pauvreté et de l'exclusion : une analyse critique

Bertrand Maître, Brian Nolan et Christopher T. Whelan

La réduction de la pauvreté et de l'exclusion sociale est un des objectifs de la stratégie 2020 de l'Union Européenne. Le bien fondé et le succès d'une telle politique nécessitent le choix d'indicateurs pertinents permettant non seulement de saisir les écarts de pauvreté entre pays mais également d'identifier, pour chaque pays, les groupes d'individus auxquels les politiques sociales doivent prêter une attention particulière. Le ciblage retenu dans la stratégie européenne combine trois critères. Il retient les personnes qui vivent dans les ménages situés en dessous du seuil de pauvreté monétaire, mais aussi les personnes pauvres « en conditions de vie » qui vivent en situation de privation matérielle extrême ainsi que celles qui vivent dans des ménages où l'intensité de travail est très faible ou nulle. Nous montrons dans un premier temps que ni l'union ni l'intersection de ces trois critères ne produisent une mesure ou un objectif adéquats de lutte contre la pauvreté. Nous proposons donc un concept alternatif de pauvreté dite « consistante » (consistent poverty) qui cible les personnes vivant à la fois en dessous du seuil de pauvreté monétaire et au-dessus d'un certain niveau de privation matérielle. Le module spécial de privation matérielle de la base de données EU-Silc 2009 permet d'examiner deux versions de cette notion de privation : la mesure de privation « sévère » actuellement utilisée par l'Union européenne qui utilise un seuil à quatre items et une mesure alternative de privation matérielle « élémentaire » avec un seuil à trois items. L'intersection de notre critère de privation élémentaire à trois items et du critère de pauvreté monétaire permet d'obtenir des résultats plus satisfaisants que ceux obtenus par l'approche de l'Union européenne, tant sur le plan de la cohérence que sur celui du profil de la population ainsi identifiée.

Economie et Statistique
No 469-470
Paru le : 10/07/2014